Coin des membres

Ici vous pourrez donc acheter une place pour faire votre publicité sur le forum dans la petite fenêtre en haut de la page. Vous pouvez donc faire votre pub pour un scénario ou autre. Cette pub restera là-haut pendant une semaine. Il vous reste seulement à remplir le formulaire dans la partie shopping. Mais attention, il vous coutera 1000 points.
Welcome to the family + Enzo



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Welcome to the family + Enzo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Welcome to the family + Enzo Mar 29 Mar - 20:33


Welcome to the family.Enzo & Sasha « It's my brother, ‘cause we have the same nose same clothes, homegrown, a stone’s throw from a creek we used to roam. » Ce matin, Sasha s'était réveillé assez tôt et avait poussé un soupir, il avait dû se réveiller tôt ce matin alors qu'il n'avait même pas cours et disons que ce n'était pas vraiment quelque chose qu'il appréciait particulièrement. C'était même quelque chose dont il avait horreur parce que ses quelques heures de sommeil par nuit était quelque chose de précieux pour lui. Mais bon, il fallait bien qu'il fasse ce qu'il avait à faire, sinon, il serait mal barré. Et ce qu'il devait faire, c'était refaire sa prescription. Du coup, il devait tout de même aller à l'hôpital afin de pouvoir prendre ses cachets assez tôt. Vous pourriez vous demander 'mais pourquoi il va pas chercher ses médicaments à la pharmacie comme toute personne normale ?' Et bah c'était juste qu'il n'avait pas une prescription renouvelable. Il devait tout le temps aller voir un médecin pour qu'il lui prescrive et qu'il sache, il n'y avait qu'à l’hôpital qu'il y avait des psy. Enfin, c'est ce qu'il croyait du moins.

Il ne fallait pas croire, il n'allait pas chez le psychiatre parce qu'il était déprimé ou un truc du genre, pas du tout. C'était juste qu'il avait des cachets pour soigner des maladies mentales, mais Sasha ne les catégoriseraient pas dans ce genre de maladies-là. Ouais bon, l'anxiété peut-être mais pas l'hyperactivité. Ou peut-être que si, il ne savait pas vraiment en fait. Il hésitait entre dire que oui, les médecins avaient raison et qu'il avait des maladies mentales et que non, il était juste un garçon avec quelques troubles. M'enfin bref. Il finit par se lever de son lit afin d'aller s'habiller, poussant un soupir. Il avait vraiment pas envie d'y aller. Il était trop fatigué pour ça. 

Il finit par se motiver et finit de s'habiller, poussant un soupir. Il ne mit rien de bien extravagant, enfilant juste un jean's avec un t-shirt et des baskets avant de sortir de chez lui avec son sac sur son épaule. Il n'avait pas pris longtemps pour arriver dans le quartier Queens et ensuite, il ne prit pas longtemps non plus pour arriver à l'hôpital non plus. Il allait ensuite directement dans la salle de son médecin, étant arrivé juste à l'heure pour son rendez-vous. Son rendez-vous non plus n'avait pas vraiment été long.  Et par pas vraiment long, il voulait dire une petite quinzaine de minutes où son médecin lui demandait si ça allait mieux et ce genre de choses, question auxquelles Sasha répondait que oui, quand il prenait ses médicaments. Du coup, son médecin lui fit une prescription avec joie et Sasha se rendit vers la pharmacie de l'hôpital pour acheter ce dont il avait besoin. 

Ce fut quand il s'apprêtait à sortir qu'il le vu. Il voyait son frère de loin, en tout cas quelqu'un qui lui ressemblait vachement, et Sasha ne savait pas vraiment comment réagir. Sérieusement, il ne savait pas s'il devait être heureux de le revoir, totalement brusqué ou bien au bout de sa vie. Il ne savait même pas en fait s'il aimait vraiment son frère ou non. Il savait qu'il était vraiment attaché à lui mais il n'avait pas de grande connexion avec lui. Si ça se trouvait, il le portait dans son cœur seulement parce qu'ils avaient un peu de sang en commun. En tout cas, il savait que c'était pour ça qu'Enzo se souvenait de lui, parce qu'il était son putain de demi-frère, comme il le disait si souvent. Parce qu'il ne l'aimait pas du tout. Il s'était d'ailleurs habitué à ça au fil du temps même si c'était tout de même assez blessant dans le fond.

Enfin bref, il finit par prendre son courage à deux mains et commençait à marcher rapidement vers lui, se mettant presque à courir parce que bien évidemment pendant qu'il était resté planté comme un piquet à penser, Enzo, lui, avait continué de marcher et était un petit peu loin à présent. Il avait donc trottiné jusque lui avant de s'arrêter bien devant lui, l'empêchant de tracer sa route, tout en reprenant sa respiration, ses mains sur ses genoux, étant donc baissé. Après quelques secondes, il finit par se redresser et regarda son frère avec un sourire sur le bout des lèvres.

« Salut grand frère. »
©You_complete_Muke ♤ 771 mots
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Welcome to the family + Enzo Jeu 31 Mar - 18:01


Welcome to the familySasha & Enzo« It hurts to know that you belong here.. It's your fuckin' nightmare. »Bon, j'ai pas franchement eu une journée passionnante aujourd'hui, franchement pas non, ce matin, j'me suis fait chier au boulot, puis j'ai faillit me faire tuer par un détenu qu'avait piquer un  tournevis je ne sais trop ou.. Ouais, c'est franchement chiant.. Mais j'ai l'habitude, donc ça me fait plus le moindre effet, même sur le coup ? Rien du tout, bon faut dire aussi que les émotions ça, a jamais été mon truc de les monter, j'ai tendance a préférer les garder pour moi en fait, sûrement par habitude, sûrement pour que les gens me voient comme froid, pour qu'ils aient pas forcement toujours envie de m'approcher. Ouais, sûrement que ça doit être ça. Bref, quoi qu'il en soit, cette matinée de boulot m'a bien blasé, puis voilà que j'vais devoir passer mon après midi a l’hôpital pour passer beaucoup trop de tests, putain de maladie de merde.

Poussant un soupir je m'aventurais dans les rue du Queens pour rejoindre l'hôpital dans lequel j'avais rendez vous, dans lequel j'allais passé bien trop de temps, dans lequel j'en avais déjà passé bien trop depuis que j'étais arrivé ici, j'te jure que j'aime pas cet endroit. Bref, j'y entre, puis j'vais rejoindre mon médecin qui commence par ma harceler de question pour savoir si je fais pas attention, qui me demande si je me suis pas cassé quelque chose sans le réaliser, si je me suis pas blessé au boulot, bref, des tas de question pour savoir si tout vas bien. Ce genre de question qu'on te pose quand tu souffre d’insensibilité congénitale à la douleur, quand t'as jamais mal même quand tu as quelque chose de grave.

La dernière fois que j'étais là, j'ai appris que j'avais échappé de peu a la mort parce que j'avais l’appendicite, génial non ? J'aurais pu crever parce que j'ai pas mal, un peu comme quand j'étais petit, bah ouais, forcement, je savais pas ce qui était dangereux pour moi, alors j'enchaînais les connerie et je vous raconte pas combien de fois je me suis cassé quelque chose, ou combien de fois je me suis retrouvé avec des lésion, ou combien de fois ma mère m'a engueulé parce que je lui avait pas dit que j'étais tombé a l'école. Ouais, cette maladie c'est ne vraie plaie, certaines personne m'ont déjà dit que j'avais de la chance d'être comme ça, franchement, ces gens j'avais juste envie de leur coller une droite dans la tronche en leur hurlant que c'est rien d'autre qu'un calvaire ce truc.

Bref, au final, le médecin m'a fait quelque test, pour voir si j'avais rien de cassé, si j'avais pas de lésion, de coupure ou ce genre de chose et putain, pour une fois j'avais rien putain, j'crois que c'est la première fois que je vais parfaitement bien, que je peux m'en aller en me disant que j'ai tout bien fait, que j'ai bien fait attention, en me disant que tout ce que ma mère m'a appris sur le danger, n'a pas été inutile vu que j'ai rien. C'est cool que j'ai rien, vraiment, mais bon, mon médecin m'a quand même fait chier parce que je fume.. Bah ouais, apparemment, c'est plus dangereux pour moi parce que si je développe un truc à cause de ça, je le sentirais pas. Mais comme toujours, j'lui dit que comme il me font des tonnes de tests, ils verront ça pour moi avant de m'en aller en coinçant déjà une cigarette entre mes lèvres.

Puis a peine j'étais sorti du bâtiment, je l'allumais, en aspirant la fumée un première fois avant de la recracher au dessus de moi puis je me suis mis a marcher pour rentrer chez moi, j'avais juste envie de rentrer chez moi, de me poser un peu sur mon canapé, de passer le reste de ma journée à regarder la télé, je suis prêt a le faire, mais bien sur, comme tout ne se passe jamais comme je le veux, il y a ce mec, ce nain qui a surgit de nul part, qui m'a couru après avant de me barrer la route en respirant comme une asthmatique. J'ai croisé les bras, poussant un grognement, il me veut quoi celui là ?

Je plisse les yeux en le voyant se redresser, je le regarde brièvement de haut en bas avant de rouler des yeux quand je l'entendais. « Hors de ma vue, sale gosse. » Je lui lance un regard mauvais avant de lui craché ma fumé a la tronche, pour ensuite passer a côté de lui en lui mettant un coup d'épaule. « J'ai pas de temps a perdre. » Enfin si, j'en ai, mais pas avec lui.
©You_complete_Muke
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Welcome to the family + Enzo Lun 4 Avr - 16:46


Welcome to the family.Enzo & Sasha « It's my brother, ‘cause we have the same nose same clothes, homegrown, a stone’s throw from a creek we used to roam. »Il regardait son frère en fronçant doucement les sourcils, voyant qu'apparemment il n'avait pas l'envie de le voir. Toujours pas. Sasha commençait vraiment à se poser des questions sur le pourquoi. Il voulait vraiment savoir qu'est-ce-qu'Enzo pouvait bien avoir contre lui parce qu'il ne lui avait jamais rien fait et qu'il pensait qu'après les sept ans pendant lesquels ils ne s'étaient pas vu, Enzo se serait dit que peut-être que c'était stupide de détester Sasha pour rien. Mais non, apparemment, il avait l'air de toujours autant le haïr et Sasha trouvait ça débile. Ouais, il trouvait ça plus que débile de détester quelqu'un sans aucune raison apparente mais il n'allait peut-être pas forcément le dire au Raeken. Histoire de ne pas se prendre un coup de poing dans la gueule. C'était pas qu'il avait peur de se faire frapper ou quoi que ce soit, hein. C'était juste qu'il préférerait que ça n'arrive pas parce qu'il ne doutait pas des capacités qu'avaient Enzo pour lui enfoncer une barre en crâne dans la tête. Pour le tuer comme ça, il n'avait plus de demi-frère et tout serait réglé. Aussi flippant que ça puisse paraître, ça ne l'étonnerait pas qu'il essaie de le tuer. Genre il lui enfoncerais le crâne avec une clé à molette et ferait semblant que c'était de l'auto-défense. Ouais, non, Sasha devait redescendre sur terre pour réaliser que ça n'arrivera pas. Enfin, il espérait quoi.

« Pourquoi tu veux que je partes ? Ça fait longtemps qu'on s'est pas parlés, on pourrait rattraper le temps perdu, non ? »

Demandait-il avec ses sourcils toujours légèrement froncés, lui, il voulait savoir ce qu'il avait fait pendant sept ans mais apparemment, Enzo ne voulait pas lui dire. Il ne voulait même pas passer cinq petites minutes avec lui bon sang. Le seul hic, c'était sûrement qu'il était quelqu'un de vraiment très têtu donc même si son demi-frère ne voudrait pas passer de temps avec lui, il resterait à ses côtés même s'il allait sûrement lui dire de dégager des tas de fois, c'était pas son problème. Ce sera Enzo que ça ennuiera et en plus, le connaissant, il restera dehors juste pour ne pas lui montrer où est ce qu'il habitait. Du coup, Sasha restera avec lui bien longtemps avec le sourire aux lèvres ce qui contrastera sûrement avec le fait que son frère tirera la tronche jusqu'à parterre. Ouais, tout ça lui semblait être un bon plan. Ce sera comique à voir en tout cas. Juste l'idée que ça allait tellement l'embêter lui donnait encore plus envie de rester. Il haussait ensuite un sourcil en l'écoutant parler, il n'avait pas de temps à perdre ? Lui ? S'il se souvenait bien, la dernière fois qu'il lui avait parlé, il n'avait pas franchement beaucoup d'amis donc beaucoup de temps libre. Donc, normalement, il avait beaucoup de temps libre, c'était juste un menteur en fait. Ouais bon, ça l'étonnait pas vraiment, c'était la seule qualité qu'il lui manquait pour être le grand frère parfait. Aaaah, l'ironie.

« T'as toujours du temps à perdre ? T'en as juste jamais pour moi. »

Dit-il avant de pousser un soupir, croisant les bras sur son torse en le regardant dans les yeux. Sérieusement, ce garçon était si désagréable, il lui lançait même de la fumée de cigarette dans la tronche comme si c'était quelque chose de plaisant pour Sasha. Il lui donnait juste l'envie de l'étrangler un bon coup. Il avait de la chance que l'adolescent était assez.. Pacifiste. Sinon, ce serait sûrement Enzo qui finirait avec un crâne défoncé à la clé à molette mais bon. Il prit une grand inspiration d'air frais, une fois qu'il n'avait plus la fumée blanchâtre dans la tronche, et le regardait dans les yeux.

« Pourquoi tu m'aimes pas ? »

Avait-il demandé avec, une nouvelle fois, les sourcils froncés parce qu'il voulait savoir une fois pour toute afin de voir si sa raison était bel et bien aussi naze qu'il ne le pensait.
©You_complete_Muke ♤ 666 mots
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Welcome to the family + Enzo Mer 6 Avr - 18:08

Welcome to the familySasha & Enzo« It hurts to know that you belong here.. It's your fuckin' nightmare. »Je croise les bras quand je vois qu'il a pas vraiment l'air décider a se bouger a me laisser passer, j'te jure que là, j'ai juste pas envie de vois sa sale gueule, j'ai envie de voir la sale gueule de personne, j'ai juste envie de rentrer chez moi pour me poser tranquillement. J'veux qu'il me foute la paix, j'ai jamais eu envie de le voir avant, c'est pas maintenant que ça va changer, puis franchement, j'étais très bien sans lui, je me portais bien quand il venait pas polluer mon espace vital, non mais sérieux, qu'est ce qu'il vient foutre ici ? Il est pas sensé être bien loin en Irlande ? Si. Justement, c'est bien ça le soucis. J »comprends même pas ce qu'il fout là, sérieux, il aurait pu aller n'importe ou, mais bien sur faut qu'il soit a New York, là ou je me suis installé, bordel j'te jure que ça me fout en rogne.

Bref, il a fini par ma parler, genre, il y croit une seule seconde. Il a de l'espoir lui. « J'veux pas voir ta gueule de con. » J'y fais pas par quatre chemin, je suis franc. J'vois pas pourquoi j'cacherais ce que je peux bien ressentir à son égard, j'l'ai jamais aimé, il le sait très bien, donc j'vois même pas pourquoi il essaie de passer du temps avec moi, sauf qu'il cherche vraiment a me faire chier en fait. « Non, on pourrait plutôt continuer a ne pas se parler ? Tu crois pas ? Non parce que comme tu le vois, j'vais bien, et c'est sûrement parce que je t'ai pas dans les pattes. » J'appuie mon index sur son torse et je le pousse légèrement assez difficilement, parce que bon, il a doublé de volume, puis moi j'suis toujours aussi fin, ouais, disons que lui il s'est musclé ses six dernières années, mais c'est juste si j'avais de quoi bouffer, et puis j'ai pas de temps à perdre pour ça et surtout pas pour lui bordel, sérieux, genre j'aurais envie de rattraper le temps perdu ? Il a cru lui.

J'me mets a le regarder, j'fronce les sourcils a mon tour avant de croiser les bras, il veut pas bouger, alors j'force, j'lui donne un coup d'épaule et je passe, juste pour me barrer, j'ai juste envie der entrer, mais d’abord, faut que je me débarrasse de lui, j'peux juste pas lui montrer ou j'vis, il risquerait de débouler sans prévenir, et je veux surtout pas, non non non. Je pourrais juste pas le supporter en fait. Alors faut que je trouve un truc. J'suis sûrement assez malin pour trouver non ? Puis au pire, j'aurais pas qu'à le reconduire chez lui et voilà.

« Qu'est ce que tu en sais toi ? Tu sais pas ce que je fais de mes journées, alors juste, ta gueule. » Je suis agressif, mais franchement, il me soûle tellement, j'ai juste envie de le claquer, je marche, juste pour me tirer parce que je veux pas le voir une seconde de plus, j'me suis dis que j'aurais pu courir pour le semer, mais il a quand même l'air bien plus sportif que moi.. Donc, c'est pas une bonne idée.. J'sais pas quoi faire pour me débarrasser de lui. Je me tourne vers lui quand je l'entends que me parle et je plisse les yeux.

Franchement, il a envie de la savoir, si j'en parle, j'vais pas être de bonne humeur, enfin, ce sera encore pire que de base. « Tu m'as piqué ma mère, dès que t'es née, elle m'a presque oublié, puis elle est morte. » Je le regarde l'air mauvais, j'ai envie de lui coller une droite. « Puis il y a aussi le fait que quand ton père a fait de moi son putain d’esclave t'as rien fait d'autre qu'en profiter. » Ouais, voilà, c'est ça. Je l'ai poussé un peu plus, fort rien de bien efficace, j'avoue. Puis je me suis barré comme ça, j'ai continue ma route finissant vite ma cigarette qui finissait sur le sol.
©You_complete_Muke
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Welcome to the family + Enzo

Revenir en haut Aller en bas

Welcome to the family + Enzo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [RP] Entretien avec Enzo Blackney
» Répartition : Enzo Leone [manque avatar]
» Family First : II
» You're bringing new life to your family tree now ◮ Alistair & Andy
» Montage débile : Family Sim Bower

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WRITTEN IN THE STARS :: Anciens RP-