Coin des membres

Ici vous pourrez donc acheter une place pour faire votre publicité sur le forum dans la petite fenêtre en haut de la page. Vous pouvez donc faire votre pub pour un scénario ou autre. Cette pub restera là-haut pendant une semaine. Il vous reste seulement à remplir le formulaire dans la partie shopping. Mais attention, il vous coutera 1000 points.
Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens]



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens] Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens] I_icon_minitimeVen 18 Sep - 0:08


This is where the chapter ends and new one out begins time has come for letting go the hardest part is when you know all of these years when we were here are ending but I'll always remember. We have had the time of our lives and now the page is turned the stories we will write we have had the time of our lives and I will not forget the faces left behind it's hard to walk away from the best of days but if it has to end, I'm glad you have been my friend in the time of our lives

Ce n'est qu'un au revoir.

Savannah prit le sac à main qu'elle comptait emporter avec elle ce jour-là, puis jeta un dernier coup d’œil à l'appartement qu'elle s'apprêtait à quitter. Mais tandis qu'elle s'approchait plus près de la porte, son regard, lui, s'en éloignait, happé dans un souvenir. Dans une multitude de souvenirs. Cet endroit lui rappelait tant de choses. Des bonnes, comme des mauvaises. C'était ici qu'elle avait officialisé sa nouvelle vie. C'était ici qu'elle avait emménagé lorsque Savannah Lewis-Butler était devenu un nom connu. C'était ici encore qu'elle avait savouré chaque instant de sa célébrité. C'était dans ce lit qu'elle avait couché plusieurs hommes (mais une femme bien éduquée ne doit pas se vanter). C'était dans cette cuisine qu'elle avait bu plusieurs centaines de litres d'alcool et mangé des milliers de chocolats. C'était sur ce canapé qu'elle avait passé plusieurs jours à se lamenter sur sa gueule de bois. C'était ici aussi qu'elle s'était réfugiée quand sa paranoïa l'avait poussée à courir dans la rue pour fuir une ombre chimérique. C'était son cocon. Sa bulle. Un coffre fort pour son petit cœur meurtri (et ses innombrables vêtements griffés par les meilleurs hauts-couturiers). Un refuge dans lequel elle avait pris sous son aile une fille incroyable : sa meilleure amie. Elles y avaient partagé des rires et des pleures, des cris de joie et de colère. Elles y avaient vécu, simplement et magnifiquement. Aujourd'hui, l'appartement s'apprêtait de nouveau à n'avoir qu'une seule occupante. Un sourire nostalgique élargissait à présent les lèvres de la jolie brune. Mais sa décision était prise depuis plusieurs semaines. Savannah allait bientôt s'envoler pour une nouvelle vie : une qui, pour une fois, n'était pas motivée par la douleur et le besoin de fuir. L'ex styliste jeta un dernier coup d'œil aux cartons qui seraient bientôt envoyés à sa nouvelle adresse, puis ferma la porte derrière elle. Dans le couloir, il lui sembla entrer dans un tout autre univers tant sa vision était ralentie. Elle imprégnait sa mémoire de tout ce qui avait longtemps été son quotidien : le numéro 103, le parfum d'ambiance raffiné, les murs du corridor décorés avec goût, les portes aux poignées dorées.

Il y a quelques mois, l'empire Savannah Lewis-Butler avait commencé à battre de l'aile. Son entreprise avait lentement (mais sûrement) perdu sa clientèle et pendant des semaines, la jeune femme s'était dit que c'était la faute du monde impitoyable dans lequel elle évoluait. La mode, après tout, était un ami incertain qui risquait de vous lâcher à tout moment, vous étiquetant par la même occasion de « démodée ». Mais après plusieurs autres semaines de réflexion, la brunette s'était rendue à l'évidence : c'était elle le problème, et personne d'autre ! Elle n'était plus aussi motivée que lors de son arrivée à New York City. Sa vie personnelle avait eu raison de la moindre de ses ambitions et elle s'était laissée ensevelir sous la montagne du doute et du renoncement. Mais arriver au point de non-retour avait permis à la styliste de décider que c'en était assez ! Son plan ? Remonter la pente avant de tout plaquer. Elle avait besoin de fonds, de redorer son image. Travailler avait un jour été son passe-temps favoris. Il lui semblait donc pouvoir étendre cette même combativité aux autres facettes de son existence. La recette avait ainsi été suivie à la lettre : Savannah avait joué de ses relations avec de grands créateurs de mode, avait voyagé entre Paris et New York et rapidement regagné une clientèle amplement suffisante. Mais dans le plus grand secret, la jeune femme en avait également profité pour assister à des conférences, puis à des cours du soir. Son ordinateur n'était plus seulement rempli de motifs, de croquis et de couleurs. Il contenait aussi des centaines de marque-pages sur la médecine et l'anatomie. Si on lui demandait, Savannah aurait sûrement répondu qu'elle avait lu tous les articles qu'elle avait pu trouver sur le sujet. Elle avait même ressorti cette brochure qui lui avait un jour été donnée par Adam. Sur celle-ci, elle avait trouvé des noms, des noms très importants. Grâce à eux, elle avait trouvé quelqu'un à qui parler. Et plus important encore, quelqu'un qui voyait du potentielle en elle. C'était pourtant impensable qu'un grand cardiologue comme lui puisse voir un avenir dans la médecine chez une styliste aux allures superficielles et matérialistes, plus préoccupée par son vernis écaillé couleur rouge sang que par celui qui coulait dans les veines d'un être humain. Alors en secret, la jeune femme s'était inscrite à des cours du soir. Avec un homme tel que lui pour parrain-la-bonne-fée, elle s'était sentie elle aussi pousser des ailes. Plus grave encore, elle s'était mise à croire ce que tant de gens lui avaient répété à l'infini : elle valait quelque chose et elle pouvait réussir. Encore fallait-il qu'elle le veuille vraiment.

Savannah descendit du taxi avec un poids sur le cœur. Devant elle se dressait l'aéroport, majestueux et grisant. Derrière elle, une vie toute entière qu'elle s'apprêtait à abandonner. New York l'avait fait grandir. Oh oui... Elle avait tant grandi aujourd'hui ! Mais les vieilles habitudes étaient tenaces et Savannah restait une grande trouillarde. Et par conséquent, elle avait pris la décision d'informer ses proches par l'intermédiaire d'une lettre. À la fin de celle-ci, elle les avait invités à venir lui dire au revoir à l'aéroport. De toute façon, elle avait au moins deux heures à tuer. Si quelques-uns avaient répondu qu'ils présents, d'autres n'avaient pas donné signe de vie. Mais elle ne leur en voudrait pas. Pas cette fois-ci.

Les larmes aux yeux, cachée derrière sa paire de lunettes de soleil, Savannah s'en alla enregistrer ses bagages. Elle attendrait ensuite ses amis devant la sécurité. New York City avait une fois été son rêve. Elle l'avait étreinte comme on le ferait avec un songe, ou bien un amant. Mais à présent, il était temps pour elle d'aller de l'avant. Son rêve était ailleurs : il résidait dans un recommencement, un renouveau que seul un autre État pourrait lui accorder.


(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

Written In The Stars

Written In The Stars
Messages : 4595
Points : 24938
Date d'inscription : 14/11/2012
Métier : Maitre du Jeu
MessageSujet: Re: Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens] Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens] I_icon_minitimeVen 18 Sep - 15:53

Kiara avait été mise au courant par le biais d'une lettre du départ de l'une de ses soeurs. Savannah quittait New-York. Elle allait refaire sa vie dans une ville loin d'ici et elle ne savait pas quand est-ce qu'elle aurait l'occasion de la revoir, si un jour elle reviendrait ici .. Même si sa soeur allait lui manquer, parce que ça restait sa soeur et que finalement elles avaient terminé par mettre les choses au clair toutes les deux, elle était également très contente pour elle. Heureuse de savoir qu'elle allait bien, qu'elle s'était reprise en main et qu'elle allait refaire sa vie. Alors forcément, en lisant cette lettre d'adieu et cette proposition de venir lui dire un dernier au revoir, la brunette sauta sur l'occasion ! Elle s'habilla en deux temps trois mouvements, pris une veste et son sac à main préféré et sortit en trombe de son appartement.

Elle descendit de chez elle et ne mit pas bien longtemps avant d'attraper un taxi. C'était ça l'avantage d'être un minimum jolie à New-York : les taxis se ruent limite pour vous prendre et ce n'était pas plus mal dans un sens. Au moins, ça évitait de perdre un temps fou. Elle ne mit donc pas bien longtemps avant d'arriver à l'aéroport de la ville, se trouvant à Queens. Elle se dressa sur la pointe des pieds dans l'espoir d'y voir sa soeur, mais la foule présente ne lui rendait absolument pas la chose facile. Il ne fallait pas se leurrer, elle allait devoir se débrouiller comme une grande. C'est alors qu'elle eut une idée : elle n'avait qu'à l'appeler ! Ce serait surement bien plus facile de cette façon. Elle mit une main à l'intérieur de son sac à main et en sortit son smartphone. Elle pianota rapidement dessus et tomba sur le nom de Savannah dans ses contacts téléphoniques. Un coup de doigts plus tard, elle attendait qu'elle lui réponde. Mais rien. Messagerie.

« Sav, C'est Kiara ! Je suis à l'aéroport mais je ne te vois pas, tu es où ? Bon .. Je vais essayer de te rappeler .. Décroche s'il te plait ! Ca m'ennuierait de te louper .. Bisous »

Elle raccrocha après avoir laissé son message et avança doucement dans la pièce, regardant partout autour d'elle. Et c'est alors qu'elle allait la rappeler qu'elle la vit, là au milieu de la salle, pas loin de la sécurité. Elle lui fit un coucou de la main, sans être sure qu'elle ne l'ait vraiment vu à son tour, et courut dans sa direction pour la prendre dans ses bras et l'étreindre.

« Je suis tellement contente de te voir .. Je suis soulagée de ne pas t'avoir loupée .. Comment tu vas ? »

Lui demanda-t-elle alors après l'avoir relâchée doucement de ses bras. Savannah allait lui manquer, c'était inévitable.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.written-in-the-stars.com

ADMIN ∞ Adulez-moi

Kalyani L. Darcher

Kalyani L. Darcher
Crédits : Poupi
Messages : 4311
Points : 19672
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 33
Je vis à : Manhattan
Métier : Médecin
MessageSujet: Re: Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens] Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens] I_icon_minitimeLun 21 Sep - 0:32



Ce n'est qu'un au revoir

ft Savannah & Everybody
Kaly avait mal dormi. Son épaule l’élançait encore un peu suite à l’accident de moto qu’elle avait eu. Elle était en arrêt et bien entendu n’avait pas écouté Lex en allant passer une radio. Elle savait que ça allait passer alors pas besoin d’examen en plus. Et puis, elle n’avait pas que ça à faire. Elle avait d’autres soucis en tête en ce moment. Alors oui, elle n’avait fait qu’un aller rapide à l’hôpital pour les prévenir qu’elle serait arrêtée un peu. Il n’avait pas fait trop d’histoire. De toute façon, cela ne s’inventer pas ce genre de chose. Surtout quand on connaissait la brune. Elle ne vivait pratiquement que pour son boulot depuis qu’elle était revenue à New-York. La plus ennuyée dans cette histoire ce n’était pas l’hôpital mais bel et bien elle. Elle se traînait comme une âme en peine ne pouvant pas faire ce qu’elle aimait. Ses seuls moments de plaisir étaient ceux qu’elle passait avec Melo. Elle ne l’avait toujours pas ramené chez elle. Alors elle se déplaçait à la clinique. Prenant soin de choisir les heures où elle savait le vétérinaire parti en visite. Officiellement, c’était pour éviter de le déranger mais pour être honnête, Kaly savait qu’avoir revu Alex l’avait totalement troublée. Elle avait besoin d’un peu de temps pour digérer tout ça.

La jeune femme alla chercher son courrier pendant que le café se faisait doucement dans la cafetière. Triant un peu, elle vit une enveloppe blanche tomber de la pile. Surprise de recevoir une lettre, elle regarda l’expéditeur. Savannah Lewis-Butler… Mais pourquoi Sav’ lui écrivait-elle ? Perplexe, Kaly ouvrit la lettre et commença à la lire. Et plus elle avançait dans sa lecture plus elle était étonnée. Elle ne savait pas que la styliste nourrissait ce genre d’ambition. Reposant la lettre, Kaly resta un moment pensive. Elles avaient sensiblement le même âge et si les choses auraient tournées différemment pour la belle Lewis-Butler, peut-être qu’elles auraient fait leurs études ensemble. Kaly essaya de les imaginer ensemble en Californie. Cela aurait été complètement fou. Dans tous les sens du termes. Déjà qu’ici, elles avaient pas mal fait la fête ensemble mais alors durant leurs études… La brune n’osait imaginer ce qui se serait passé.
Mais pourquoi la prévenir elle ? Savannah la considérait-elle encore comme une de ses proches ? Kaly pensait bien souvent à la styliste. A leur façon de s’être plus ou moins quittées. La jeune femme avait conscience d’avoir agit un peu trop brutalement. Elle avait souvent pensé à l’appeler et à lui proposer de sortir. Et aussi de s’excuser. Mais le temps avait passé à une vitesse folle et voilà qu’aujourd’hui Savannah s’apprêtait à quitter New-York. C’était peut-être le moment ou jamais de faire la paix avec elle. C’était peut-être un signe du destin. Le coup de pouce qu’il lui fallait pour aller parler avec son… amie ? Ni une ni deux, Kaly jeta une veste sur elle et sortit de l’appartement.

Dans le taxi qui l’emmena à JFK, Kaly se remémora leurs folles nuits ensemble. Elles avaient passé de supers moments ensembles. Et même si Sav était un peu plus folle qu’elle, Kaly avait énormément apprécié sa compagnie. L’une des ses premières rencontres à New-York et l’une de ses premières amies. Oui Savannah avait été la première. La belle et talentueuse Savannah Lewis-Butler. Celle qui illuminait les soirées newyorkaises. Les fêtes de New-York allaient perdre énormément de leur attrait maintenant que l’étoile de la ville partait. Elle allait troquer les vêtements haute couture pour les blouses blanches aseptisées. En parlant de ça, Kaly sorti son téléphone et passa quelques coups de fil. Ce qui lui prit le reste du trajet.
La jeune femme paya et pénétra dans l’enceinte de l’aéroport. Regardant le tableau des départs, Kaly se dirigea vers la porte d’embarquement où Savannah devait les attendre. Mais plus elle s’approchait, plus elle hésitait. Elle ne savait pas si elle état vraiment la bienvenue. Foutaise que tout ça ! Si elle n’était pas la bienvenue, Sav ne lui aurait pas envoyé cette lettre… Elle avait peut-être envie elle aussi faire table rase du passé…

S’approchant alors, Kaly fit un sourire à la belle brune qui lui faisait face. Enfin aux deux. Parce que Savannah n’était pas seule. Une jeune femme était avec elle. Brune elle aussi. Vu leur air de famille, elles devaient être sœurs. Souriant à l’inconnue, Kaly dit à Sav

« Hello… Je suis contente de ne pas t’avoir raté… Écoutes Sav… Je… Je sais que ça n’a pas été très simple entre nous ces derniers temps… Mais je voulais te souhaiter bonne chance pour ta nouvelle vie… »

Fouillant dans son sac, Kaly en sorti une carte qu’elle tendit à l’ex styliste

« Tiens, c’est le numéro d’un de mes confrères en Californie. J’ai eu Michael au téléphone et il va t’aider si tu en as besoin. N’hésite pas à l’appeler. Il a beaucoup de relations… »

Puis rougissant un peu, Kaly murmura

« Tu vas me manquer… »

(c) made by panic!attack


_________________
Stop letting fear rule your life
«So then learn to conquer your fear. This is the only art we have to master nowadays: to look at things without fear, and to fearlessly do right.»
   
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

Hally Johnson

Hally Johnson
Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 29
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens] Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens] I_icon_minitimeLun 21 Sep - 9:18

Ce n'est qu'un au-revoir.
Naughty-Lewis & Co.
Hally était finalement rentrée un peu plus tot de ses vacances en Australie avec sa famille lorsqu'elle vit l'appartement dans cet état incroyable. Sa première pensée avait été que sa mère avait craquée, et qu'elle avait fini par faire rapatrier sa fille en Suède, les deux femmes s'étant rapprochées un peu plus durant ces moments privilégiés à l'autre bout du monde. Hally ouvrit un carton du bout des doigts pour vérifier, mais ce n'était pas ses affaires qui se trouvaient dedans. Fronçant des sourcils, elle fini par comprendre : Savannah faisait du tri dans ses affaires ! Hally regarda autour d'elle et réalisa alors qu'il s'agissait d'un tri gargantuesque... Elle posa sa valise en évoluant dans l'appartement décoré de cartons et héla sa coloc : " Sav ? T'es là ?" demanda-t-elle en entendant du bruit dans sa chambre. La suite du tri ? Le regard bleu de la demoiselle fut attiré par un tas d'enveloppe, dont une avec son prénom. Elle s'en empara et la balaya du regard pour n'y trouver que des mots clés qui la stoppèrent dans sa marche, et qui la poussèrent a la lire dans sa globalité. Savannah déménageait ? Sav partait de la ville ? Les yeux de Hally s'humidifièrent rapidement, si bien que la personne en face d'elle lui apparut comme une simple silhouette trouble. Mais elle n'avait pas besoin de la voir de facon net pour savoir que c'était elle. Ravalant sa salive pour atténuer le feu dans sa gorge, Hally avait envie de l'attaquer avec un tas de questions . Pourquoi ne lui avait-elle rien dit ? Pourquoi ne lui avait-elle pas parlé de tout ca ? Ne comptait-elle pas finalement ? Comment allait-elle faire sans elle ? Mais la seule question qui traversa ses lèvres, avec sa voix enrouillée, ce fut celle qu'elle aurait aimé ne pas poser : " tu comptais me le dire par facetime depuis ton nouvel appartement quand j'aurais réalisé que t'étais partie d'ici ? J'suis vraiment DE-SO-LEE d'être rentrée plus tot et d'avoir cassé tes plans ! " s'attrista Hally, un peu en colère soudainement. Si elle n'était pas rentrée, Sav ne lui aurait rien dit et l'aurait juste ... abandonnée  ? Reniflant, elle attrapa sa valise, décidée a ne pas rester ici non plus. Du moins, pas pour le moment. Elle ne pouvait pas pleurer 24 heures sur 24, alors mieux valait ne pas voir la source de cette envie larmoyante.

C'était donc chez Tyler qu'elle avait élu domicile les quelques jours suivants. Lukas l'aurait raisonné, lui aurait dit de profiter des derniers moments avec Savannah. Hally n'avait pas besoin d'être raisonnée. Elle avait besoin d'avoir quelqu'un auprès d'elle, quelqu'un qui ne l'avait, depuis qu'elle le connaissait, jamais abandonnée. Pas comme les autres. Lukas l'avait fait. Hanna l'avait fait. Et maintenant, Savannah. Lovée contre son meilleur ami, devant un film a la noix, Hally pensait à elle. A elles. A ce premier jour ou elle l'avait suivit dans la rue comme une folle, à la gentillesse de la styliste avec elle, au jour où elle lui avait proposé d'emménager avec elle, aux soirées déjantées qu'elles avaient pu faire ensemble, au bain de minuit sur la plage, à la reine des neiges, aux soirées mojitos et tequila, aux nuits passées a dormir ensemble pour discuter une partie de la nuit des derniers potins et ragots, à son coup de pouce pour qu'elle touche ce monde de la mode qu'elle aimait temps, a son aide pour avoir une chronique aux Near You, aux cupcakes réconfortant, aux lendemains de cuite dans le canapé , sous un plaid, a leur moment magique, ensemble... Hally se mit alors a sangloter contre Tyler jusqu'a ce que celui-ci lui dise : " Hally, elle part pas a l'autre bout du monde ta meuf. Tu reviens d'Australie, me dis pas que tu peux pas prendre l'avion pour aller la voir de temps en temps alors qu'elle ne sera qu'à quelques heures d'ici ? " Le regardant, essayant de stopper ses sanglots, Hally savait qu'il avait raison. Mais si Sav n'avait pas prit le temps pour le lui dire elle même, elle ne prendrait pas le temps pour la recevoir ou pour revenir. Elle ne riposta que sur le : " c'est pas ma meuf." ce à quoi Tyler se moqua gentiment en lui disant qu'elle agissait comme lors d'une rupture . S'en était presque une. Il lui parla alors de l'appartement. Allait-elle le garder ? Ce serait peut-être le bon moment pour elle pour se décider a vivre avec Lukas, d'après le brun. Elle n'y avait même pas encore réfléchit. Elle ne voulait pas d'un nouveau ou nouvelle coloc, elle ne voulait pas non plus aller vivre chez Lukas comme si c'était qu'un second choix, elle ne savait pas encore comme les choses allaient se passer pour elle. Seule, le loyer serait trop cher mais Hally était incapable de mettre un frein a son rythme et a son confort de vie.

Ce fut finalement le jour J qu'elle réalisa qu'elle ne pouvait pas bouder Savannah le jour de son départ. Hally le regretterait après. Ne pas lui avoir dit au revoir.. Essuyant toutes les cinq minutes son maquillage dans le rétro de la voiture, elle se jura de ne plus racheter ce mascara whaterproof. Se garant rapidement, elle trottina jusqu'au hall d'entrée, cherchant dans quel coin de JFK elle était planquée. Après quelques longues minutes de recherches, elle fini par arriver vers la sécurité, et, un peu avant, elle la vit, enfin. Submergée par ses larmes qui revenait au galop lorsqu'elle réalisa que c'était la dernière fois qu'elle la voyait avant une nouvelle date incertaine, Hally couru jusqu'à elle pour s'accrocher a son cou, peu importe la force de l'impact de leur corps pendant l’étreinte, peu importe les gens autour et l'impolitesse de son attaque sangsue sur naughty. La serrant aussi fort qu'elle le pouvait, elle se demandait si elle n'essayait pas finalement de lui faire faire un malaise pour annuler son vol. C'est alors que ses sanglots reprirent de plus belle,alors qu'elle couinait vers son oreille  " je veux pas que tu partes..." . Bien incapable de comprendre les raisons de Savannah, Hally s'en foutait bien mal qu'elle devienne reine d’Angleterre ou présidente des États Unis. Elle voulait qu'elle reste là, avec elle. " je veux pas.." répéta-t-elle, la voix écrasée par le noeud dans sa gorge, avant qu'elle ne la relâche, pour essuyer ses yeux-fontaines. Elle ne pouvait pas imaginer Ô combien elle allait manquer à Hally. Celle-ci donna d'ailleurs à Savannah une bouteille, tout droit sorti de son sac a main, en cadeau, en souvenir. Mais, comme elle ne pourrait passer les portes avec ça, Hally sorti aussi quelques petits verres du mini bar Chanel accroché a son poignet et en distribua un a chaque personnes présentent pour prendre un dernier verre avec elle. Ca serait plus facile de la laisser partir avec un peu de tequila...
electric bird.

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens] Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens] I_icon_minitimeVen 25 Sep - 15:10


This is where the chapter ends and new one out begins time has come for letting go the hardest part is when you know all of these years when we were here are ending but I'll always remember. We have had the time of our lives and now the page is turned the stories we will write we have had the time of our lives and I will not forget the faces left behind it's hard to walk away from the best of days but if it has to end, I'm glad you have been my friend in the time of our lives

Ce n'est qu'un au revoir.

Je suis sûre que j'ai oublié mon Gucci été 2015 ! Savannah paniqua le temps d'une seconde. Rester seule en plein milieu d'un aéroport lui faisait pourtant d'habitude le plus grand bien ! Elle adorait voyager. Aujourd'hui, tout était différent. Elle voyait peut-être le JFK pour la dernière fois ! Ne dis pas de bêtise ! Tu reviendras, forcément ! La ville était tellement belle, tellement vibrante d'énergie. Mais n'est-ce donc pas ce qu'on se dit à chaque déménagement ? On se jure toujours de revenir dans un élan de nostalgie, mais même s'il s'il émerge à plusieurs reprises quand on a installé sa nouvelle vie, ce sentiment n'est plus assez puissant pour vous donner l'envie de remonter le temps, ne serait-ce que pour une semaine. Ta famille est ici... Tu les visiteras, forcément. Mais l'ancienne styliste en doutait fortement. Elle n'avait jamais été championne dans ce domaine, et ce, bien qu'elle les ai toujours aimés tendrement ! Pendant des années, la jeune femme s'était sentie exclue d'une famille dont elle s'était éloignée elle-même. Il lui avait fallu surmonter ses propres insécurités pour enfin renouer le contact avec ses sœurs, et en particulier avec Kiara. Savannah avait toujours été jalouse de sa cadette : contrairement à la styliste, cette fouteuse de trouble, tout le monde faisait attention à elle et sa jumelle. C'était bien normale, après tout ! Elles étaient si belles, si sensibles, si douées, si douces, si intelligentes. Tout ce que Savannah était persuadée de ne pas être. Ou en tout cas, pas autant. Un jour, elle avait réalisé qu'elle ne pourrait jamais rivaliser ni avec Kiara, ni avec le moindre membre de la fratrie. Alors elle avait mis les voiles pour une ville pleine de promesses. Une ville comme celle pour laquelle elle allait bientôt s'envoler. Son choix s'était alors porté sur New York City. C'était sans compter l'installation de tous ses frères et sœurs dans la même ville quelques temps plus tard. Si au départ Savannah avait craint leur emménagement, elle s'était ensuite vue offrir l'opportunité de pardonner et d'ouvrir son cœur. Une chose à laquelle elle n'aurait jamais pu penser.

La brunette commençait à trouver le temps long. Elle jeta un coup d'œil à sa montre. Cinq minutes ? Seulement ? Ses terreurs lui revenaient : et si personne ne venait lui dire au revoir ? Elle l'aurait sûrement mérité. Récemment, elle n'avait pas été très présente pour ses amis. Et si... Non. Savannah ne voulait même pas y penser. Elle préférait davantage vivre dans le déni plutôt que d'accepter le fait qu'Hally ne viendrait sûrement pas. Sa meilleure amie avait une fierté très développée. Mais cette fois encore, c'était Savannah qui avait merdé ! Elle s'était dit que lui annoncer son départ sur Skype serait trop violent. Pensant faire les choses avec tact, la styliste avait préféré attendre son retour. Malgré tout, il avait bien fallu qu'elle commence à faire ses cartons. Et c'était ainsi qu'elle avait manqué à sa promesse d'y aller en douceur : car Hally était rentrée un jour pour découvrir l'avalanche de boites marrons en même temps que le déménagement de sa colocataire. Une trahison que Savannah aurait reçue tout aussi sérieusement que la blondinette ! Elle avait bien tenté de s'excuser et de lui expliquer, mais Hally ne l'entendait pas de la même oreille. Comment tu aurais réagi, toi, hein ? Pas très bien, sans doute. Peut-être encore moins que pas très bien ! « Je suis tellement contente de te voir... » Savannah sursauta avant de se retourner. Elle n'avait pas vu sa sœur approcher. Un large sourire se dessina sur ses lèvres. « Je suis soulagée de ne pas t'avoir loupée .. Comment tu vas ? » Savannah l'enlaça un instant avant de sourire de plus belle :

« Kiara ! Je suis tellement contente que tu sois là ! T'as même pas idée ! »

Excitée et terrifiée, deux mots qui décrivaient à merveille son état d'esprit. Lorsqu'elle avait enlacé Kiara, sa grande sœur avait ressenti un manque immense : celui qu'elle allait ressentir en la quittant pour la Californie.

« Je suis complètement flippée... 'fin, dans le bon sens, hein ?! Mais flippée quand même ! »

Il fallait qu'elle le dise à quelqu'un. En temps normal, elle l'aurait fait savoir à Hally, mais Savannah s'interdisait de penser à elle. Autrement, elle allait pleurer dans la seconde qui suivrait et ne serait pas en mesure de passer la sécurité tant elle aurait besoin d'être ramassée à la petite cuillère ! Savannah-sucre n'eut pas le temps de dire « ouf » qu'une autre femme prit part au comité d'adieux (mon dieu, qu'elle détestait ce nom !). Kalyani venait en effet d'arriver, un grand sourire gêné ancré sur le visage. Savannah comprenait bien la situation dans laquelle elle devait être. Kaly' ne devait plus savoir sur quel pied danser. La styliste n'avait pourtant pas hésité à l'inviter. Leur amitié avait été compliquée, mais Savannah n'avait jamais douté une seconde de sa véracité.

« Kal' ! »

La salua-t-elle, un sourire soulagé aux lèvres. Si Kiara s'était sentie obligée de venir parce qu'elle faisait partie de sa famille, Savannah pourrait au moins compter une amie présente. Arrête d'y penser. Arrête d'y penser ! J'ai dit STOP ! « Hello… Je suis contente de ne pas t’avoir ratée… Écoute Sav'… Je… Je sais que ça n’a pas été très simple entre nous ces derniers temps… Mais je voulais te souhaiter bonne chance pour ta nouvelle vie… » La jeune femme sourit et s'apprêtait à l'enlacer quand Kalyani se mit subitement à fouiller dans son sac à main. « Tiens, c’est le numéro d’un de mes confrères en Californie. J’ai eu Michael au téléphone et il va t’aider si tu en as besoin. N’hésite pas à l’appeler. Il a beaucoup de relations… » Savananh s'interrompit dans son geste et sentit le rouge lui monter aux joues en même temps que les larmes aux yeux. Une ascension fulgurante qu'elle s'efforça de contenir. Elle prit la carte que lui tendait Kalyani comme une hache de guerre enterrée et s'empressa de l'enlacer chaleureusement. « Tu vas me manquer… »

« Toi aussi ! Je suis vraiment désolée pour tout ce qui s'est passé... tu vas me manquer ! Merci beaucoup d'être venue, ça me touche ! »

Savannah recula pour la laisser respirer (et ne pas pleure, d'accord, c'est vrai...).

« Vous viendrez me voir hein ? Et moi je reviendrais aussi, hein ? J'aurais sûrement pas beaucoup de temps libre avec les études mais... On trouvera un moyen, d'accord ? »

Pourquoi diable n'arrivait-elle pas à sonner aussi sûre d'elle qu'elle le voulait ? Elle n'eut pas le temps de chercher une réponse à sa question : une tornade l'emporta et décolla ses pieds du sol. Elle manqua de tomber avec une jolie blonde accrochée au cou. Mais Savannah raffermit sa prise et serra Hally un peu plus fort contre elle. Elle était venue ! Elle est là ! Elle pourrait partir l'esprit plus tranquille. Ce serait sûrement plus difficile de traverser la sécurité maintenant qu'elle était là, mais elle désespérait de la voir avant d'embarquer. « Je veux pas que tu partes... » Quelques petits mots qui eurent finalement raison de la volonté de Savannah qui ne put retenir ses larmes plus longtemps. « Oh ! Hally! » soupira-t-elle de soulagement. « Je veux pas... » répéta la jeune fille. Savannah sentait ses propres larmes couleur le long de ses joues. Pendant une seconde, la brunette reconsidéra son choix. Ça lui arrachait le cœur de voir son Hallygator comme cela. Sois forte... Sois forte... C'était si dur. C'était comme dire au revoir à quelqu'un qui s'apprêtait à mourir. Pourquoi la douleur était-elle si forte ? Elle la transperçait de part en part et la clouait sur place dans les bras de sa meilleure amie. Le torrent de larmes était lancé, les vannes étaient ouvertes.

« Ma Hally ! Je suis désolée... Je veux pas te quitter... Je suis tellement désolée ! »

Elles restèrent encore quelques minutes dans cette position, à essayer de ne pas glisser au sol. Quand Hally lâcha prise, elles se retrouvèrent toutes deux à essuyer leurs larmes. Savannah se mit à fouiller frénétiquement dans son sac à main pour trouver un mouchoir. Elle finit par en trouver un pour finalement relever la tête et découvrir Hally qui tenait une bouteille de Tequila dans une main et fouillait dans son sac de l'autre pour en sortir des petits verres à shots. Savannah émit un petit rire emprunt de sanglot. Il n'y avait décidément qu'Hally pour faire une chose pareille ! Comment allait-elle faire sans elle ? La vie allait décidément être bien terne...

« Tu déchires mon amoureuse ! »

Savannah prit le verre que lui tendait la blondinette et attendit que le remplisse pour elle. Quand tout le monde fut servi, elles trinquèrent et un sourire aux lèvres, Savannah avala cul-sec un de ses derniers verres avec ses amies, sa famille de sang, et celle du cœur.

« Bwaaaaahhhhhh !!! »

Râla-t-elle un peu. Il était fort celui-ci ! Hally avait n'avait pas lésiné sur la qualité !

« Je suis tellement, tellement contente que vous soyez là... »

Elle ne le répéterait jamais suffisamment, mais elles avaient toutes eu un impact dans la vie de la brunette.


(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens] Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens] I_icon_minitimeVen 25 Sep - 15:21

Ce n'est qu'un au-revoir.
Naughty-Lewis & Co.
Hanna n'aimait pas les au revoir, vraiment pas mais quand elle avait reçu ce courrier elle avait su qu'elle devait y aller. Alors ok au début c'était pas le grand amour avec Sav mais elle avait appris à la connaître et l'avait beaucoup apprécier le soir de sa baby shower. Jimmy n'avait pas pu se déplacer étant de garde. Voilà donc la maman en route, poussant la poussette des jumeaux Un petit bout accroché à la poussette.

" Mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan" , la dite maman ricana " ouiiiiiiiiiiii Willllllllllllllllllllllll" . Tout en marchant elle regarda autours d'elle cherchant le fameux lieu de rencontre. "Pourquoi elle part ? Elle aime pas ici ? c'est pourtant chouette y a la balancoire au parc !!" Hanna passa sa main dans les cheveux du petit "tu sais des fois les gens aiment bien recommencer à zéro plus loin, comme quand avec papa on fait une partie de Uno tous les trois, des fois tu veux recommencer depuis le début parce que ton jeu est pas cool bah la c'est pareil!". Le petit se mit à réfléchir, restant silencieux. Voyant un groupe de loin, Hanna se dirigea vers ceux ci. Voyant Hally elle soupira passant la main dans ses cheveux. " maman y a tata gros néné!!!!!", Hanna leva les yeux au ciel, "Will s'il te plait tu te tiens correctement!".

Se dirigeant rapidement vers le groupe, elle observa Will courir vers Sav " savvvvvvvvvaaaa j'ai une idée !!!!! tu veux que je te donne mon paquet de UNO ??". Hanna explosa de rire secouant la tête observant en coin Hally chouiner. Elle ne pouvait que la comprendre c'était après tout sa coloc ... et surement sa meilleure amie toute neuve, elle n'imaginait pas elle si Lukas partait de N.Y elle...
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

Hally Johnson

Hally Johnson
Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 29
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens] Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens] I_icon_minitimeMar 29 Sep - 1:45

Ce n'est qu'un au-revoir.
Naughty-Lewis & Co.
.C'était beaucoup que de demander à Hally de lâcher son amie. Elle n'en avait aucune envie. Au contraire, elle était presque tentée de s'asseoir sur son pied tout en s'accrochant à sa jambe pour ne pas tomber,  tel un enfant. Peut-être pourraient elles ainsi passer le portail de sécurité  toutes les deux, ensemble ? L'idée était plus que tentante mais la sécurité aux États-Unis, ça ne plaisantait pas. Elle ne voulait pas s'y risquer. Se faire embarquée ivre morte par un policier passe encore,  mais ici se ne serait pas aussi simple... elle libéra donc Savannah et s'affaira à sortir les rafraîchissement de son sac. Elle esquissa un sourire faiblard en remarquant que son attention plaisait à la brune tout en repliquant au compliment qu'elle recevait quand au principe qu'elle était la meilleure, qu'elle "déchirait": 《 faut dire que j'ai apprit de la meilleure, baby...》. Servant un verre à sa colocataire - ex Hally, ex. - ainsi qu'à Kalyani et cette autre fille qu'elle avait déjà vu mais dieu sait où,  puis à elle, elle tendit son petit verre pour trinquer une dernière fois avec Naughty.  Cette idée fit revenir ses larmes qu'elle pensait pourtant avoir réussi à chasser, mais bien consciente qu'elle n'arriverait pas à les aspirer par l'autre sens et que, indéniablement, elles allaient couler, elle décida de mettre ça sur le dos de la tequila en avalait le contenu du verre. Elle grimaça et épongea  ses joues.

Après l'altercation qu'elle avait eu avec JJ,  la Suédoise avait songé à quitter le pays, comme le lui avait recommandé cette grognasse. Pourtant, aujourd'hui, elle n'imaginait pas être à la place de Savannah et devoir dire au revoir. A Lukas, à Duncan, Tyler, Sid, Kaly, Shae - aka Sam - Killian, et les autres..  Si elle devait le faire, elle disparaîtrait. Autrement,  ce serait trop dure. Mais elle était bien contente que Savannah soit plus mâture qu'elle a ce niveau. Ils lui en voudraient comme elle le lui en aurait voulu.  Quand elle évoqua le fait qu'elle était contente qu'ils soient là pour elle, la blonde se retint de sauter à nouveau sur elle. Elle pourrait partir avec elle ? Après tout elle en était capable. N'était-elle pas ici, officieusement, pour Hanna ? L'idée était aussi parfaite qu'impossible. Elle se serra au bras de Kaly à la recherche d'une moindre réconfort. Elle ignorait si Sav avait écrit a Lukas, et de son côté  l'avait éviter lorsqu'elle s'était réfugiée chez Tyler. Pourtant,  à cet instant,  elle aurait voulu avoir sa présence.  Se serrer à lui comme pour vérifier qu'elle ne perdait pas tout le monde. D'ailleurs,  en parlant de perte ...

Son ancienne meilleure amie pointa le bout de son nez. Pourquoi était elle la? Elle n'était  même pas amie avec elle. Ou plus aujourd'hui. La seule solution qu'elle  trouva était que Hanna s'ennuyait à la maison dans son rôle de mère quasi célibataire - à l'époque le docteur qui partageait sa vie n'était jamais la - et quelle faisait aujourd'hui  sa sortie du mois. A leur niveau,  William prit la parole faisant rire la brune. Elle la  fixa,  comme si rire dans cette situation était aussi inapproprié qu'à un enterrement.  Elle s'enferma dans son silence alarmant qu'elle conservait depuis tout à l'heure, ne voulant pas donner d'importance à tout ça.  Elle ne servit pas non plus un verre à la brune, imaginant qu'elle ne participerait pas à ça,  maman parfaite qu'elle se devait d'être.  Si ça n'était pas Savannah, Hally serait sans doute déjà partie. Ça n'était même plus le fait d'être triste d'avoir perdue l'amitié de Hanna qui aurait motivée cette sortie,  mais bien plus le fait de ne plus la reconnaître, d'avoir l'impression désagréable d'être face à une étrangère qui pourtant ne l'était pas. Se ressaisissant ,  dans un nouveau  sourire faussement accroché à ses lèvres,  pour se convaincre elle même que tout irait bien,  Hally leva la bouteille   《Allez les filles, approchez vos  verres,  deuxième tournée ! 》 C'était peut-être plus le moment de dire des choses gentilles à Savannah  en lui souhaitant tout le bonheur du monde et vice-versa, mais la petite blonde cherchait un échappatoire à tout ça.  Et en prime,  elle était sûre que ça arrangeait la future docteur Lewis-butler, qui tout comme elle, gérait difficilement les étalages d'affections. Elle fit un petit sourire à William qui venait vers elle pour un bisou avec l'envie de l'envoyer bouler en prétextant qu'elle était malade mais il n'y était pour rien dans cette situation entre les deux anciennes amies.  Elle lui fit alors une bise express avant de boire son nouveau shooter  et de demander à Savannah : 《 tu voudrais pas prendre un autre vol? Il est pas trop tard pour retarder ton départ.  Parce que tu sais on peut crier très fort que tu as une bombe sur toi aussi...》 plaisanta la blonde pour essayer de dédramatiser cet enfer qu'elle avait l'impression de vivre..
electric bird.

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

Elsa A. Julians

Elsa A. Julians
Messages : 598
Points : 1821
Date d'inscription : 02/01/2015
Je vis à : 154 - Queens
Métier : Serveuse dans le café que tenait sa mère
MessageSujet: Re: Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens] Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens] I_icon_minitimeMar 10 Nov - 0:40

Pas de réponse depuis plus d'un mois : j'archive
Revenir en haut Aller en bas
http://lunali-fantaisie.alittlemarket.com/



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens] Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Ce n'est qu'un au revoir. [Tous Mes Liens]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WRITTEN IN THE STARS :: Anciens RP-