Coin des membres

Ici vous pourrez donc acheter une place pour faire votre publicité sur le forum dans la petite fenêtre en haut de la page. Vous pouvez donc faire votre pub pour un scénario ou autre. Cette pub restera là-haut pendant une semaine. Il vous reste seulement à remplir le formulaire dans la partie shopping. Mais attention, il vous coutera 1000 points.
A deux nous sommes plus fort | Anaya



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

A deux nous sommes plus fort | Anaya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: A deux nous sommes plus fort | Anaya A deux nous sommes plus fort | Anaya I_icon_minitimeVen 4 Sep - 16:49


A deux, nous sommes plus forts
Anaya & Clark


Ce que j'aime dans mon travail, c'est le fait qu'il n'y ai aucune routine. Chaque jour qui passe me donne une enquête différente a résoudre. Je peux tomber sur une affaire de drogue comme sur une affaire de viol ou sur un meurtre, peut importe je me dois de tout résoudre. Les histoires de meurtre et de viol sont évidemment celles qui me touchent le plus encore plus lorsqu'il s'agit d'enfant. Aujourd'hui mon réveil sonne, il est six heures. Comme à mon habitude je me lève sans faire de bruit puisqu'à côté de moi se trouve ma fiancée qui dort encore paisiblement. Je me lève et me dirige dans la cuisine ou j'avale un rapide petit déjeuner, puis ensuite direction la salle de bain ou là je prends une petite douche. J'en sors et me rhabille, j'enfile un jean et un t shirt simple noir. Un peu de parfum, de gel dans les cheveux et me voilà prêt a partir au boulot. Rapidement je repasse par notre chambre pour déposer un tendre baiser sur la joue de ma fiancée et lui murmurée un petit « Je t'aime princesse » à l'oreille.

Je récupère ma voiture sur notre parking et me dirige vers mon lieu de travail. Il est 7 heures 30 et je rejoins mon bureau ou je salut mes collègues. Le temps de discuter de la pluie et du beau, de prendre un café et voilà que notre supérieur nous remet un dossier. Une affaire de gang, de meurtre. Je lis le dossier avec attention et très vite deux équipes se forme, une pour rester au bureau et travailler sur l'affaire et la seconde pour aller sur le terrain, je fais partie de cette équipe qui va sur le terrain avec l'un de mes collègues. Nous nous rendons avec une voiture banalisée sur les lieux du meurtre. Des impacts de balle un peu partout et des traces de sang, visiblement le corps a été déplacé. Je prends note de tout ça et fais des photos lorsqu'un homme venu de nulle part se place en face de moi, sort une arme et dans la même seconde me tire une balle à l'épaule. Pas le temps de réagir, l'homme s'enfuit et me voilà à terre en train de perdre du sang et commencer à perdre connaissance. « Clark ! Clark tu m'entends ? » Oui je l'entends, mais impossible pour moi de lui répondre, ma vision se floute et je sens mon cœur commencer a ralentir. Les sirènes, un brancard, des ambulancier, des blouses blanches, une lumière blanche puis des voix lointaine. « Homme d'une trentaine d'années, blessé par balle à l'épaule côté gauche. La balle n'est pas ressortie, il a perdu connaissance du a la perte de sang. » Je suis sûrement à l'hôpital, je vois ces lumières blanches au plafond défiler à toute vitesse, un masque sur le nez pour m'aider à respirer puis plus rien. « Dépêché vous il perd trop de sang ! Bloc 4 ! »

« Mademoiselle Lewis-Bultler ? Bonjour, l'hôpital à l'appareil. Je vous contacte pour vous prévenir que votre petit ami a été admis chez nous pour une blessure par balle. Rassurez vous l'opération s'est bien passé, il demande à vous voir. » Je ne sais pas quelle heure il est, j'ai du mal a comprendre ce qu'il met arriver. J'ai mal à l'épaule et je vois des machines autour de moi. Ma vision est encore floue et les douleurs sont fortes. Je réclame ma femme à mes côtés et on m'annonce qu'elle ne va pas tarder. Je respire doucement avec l'aide de ce masque à oxygène et attend avec impatience le visage et la présence de ma fiancée à mes côtés.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: A deux nous sommes plus fort | Anaya A deux nous sommes plus fort | Anaya I_icon_minitimeDim 6 Sep - 23:27



Anaya et Clark
A deux nous sommes plus fort
« Je t'aime Princesse » le pied. Anaya pensa clairement que c'était le pied. Depuis plusieurs années maintenant, c'était son réveil. Un bisou sur la joue et un je t'aime. Le paradis. Elle s'était simplement rendormi un marmonnant un je t'aime aussi bien après que son fiancé est  quitté la pièce. C'était son jour de congé, et elle avait deux heures avant son rendez-vous avec Kiara pour l'organisation du mariage. Elle soupira lorsque cette fois-ci la l'alarme du téléphone la réveilla. Elle préférait de loin le réveil câlin de Clark. Et elle commença à stresser sur la demande qu'elle devait faire à sa sœur, elle voulait lui demander d'être demoiselles d'honneur. Et elle devait arriver à joindre Savannah, et leur autre sœur. Elle allait aussi devoir penser à appeler ses parents pour leur dire la date, quand ils en auront choisi une. Elle s'était levé, stressé et heureuse à la fois. Elle allait organiser le plus beau jour de sa vie. Ça y et elle allait le faire. Avec l'homme parfait.


Elle sortit de l'appartement et courra dans les escaliers pour prendre elle premier taxi qui s’arrêta en donnant l'adresse de l’hôpital. Les larmes coulaient le long de ces joues, et son cœur avait laissé un trou béant dans sa poitrine. "votre petit ami" fiancé, elle avait pensé naïvement "  a été admis chez nous pour une blessure par balle." Fiancé ou petite amie, elle s'en fichait. Il était blessé. Son Clark était blessé. Elle n'avait jamais considéré son métier dangereusement, elle le considérait comme un surhumain, il ne pouvait pas être blessé, ça n'arrivait qu'aux autres ce genre de choses. Pas a eux. Elle n'avait même pas écouté ce qu'avait dit le médecin ensuite, elle avait juste crié de douleur, dit qu'elle arrivait, et laissé toutes ces affaires chez sa sœur, à l'exception  d'un peu d'argent pour payer le taxi. Elle ne savait pas comment  il allait. Sa sœur ne devait pas avoir compris ce qui se passait, mais elle s'en fichait aussi, elle se fichait du mariage, du thème, elle voulait le voir. Elle voulait voir son fiancé, sa bouffée d'oxygène. Arrivée à l’hôpital elle avait jeté au chauffeur l'argent lui laissant un billet beaucoup plus gros que ce qu'il ne fallait et s'était précipité vers l’accueil demandant à la limite de l'hystérie la chambre de son fiancé. Celle-ci au lieu de l'envoyer dans une chambre appela un médecin, qui lui demanda de la suivre, " Je vous en supplie, dites moi ce qu'il à? Est ce qu'il va bien? " les yeux pleins de larmes et d’inquiétude elle observa le médecin se tourner vers elle pour lui répondre. " Mademoiselle, Monsieur Sullivan a passé l'opération, il s'est fait tiré une balle dans l'épaule gauche, il à perdu pas mal de sang mais  il va bien, il aura besoin d'aide à cause de son épaule mais..." Elle lui avait coupé la parole, il allait bien, il allait bien, maintenant elle n'avait que faire de savoir si elle allait devoir l'aider ou d'avoir les recommandations des médecins" ]Docteur, il faut que je le voie, s'il vous plaît." Ça n'était pas autoritaire, comme à son habitude, c'était une supplication, une demande à l'aide, elle avait besoin de le voir, maintenant, de s'assurer par ses propres yeux qu'il allait bien.Le médecin n'insista pas, et hocha la tête avant de lui faire signe de le suivre. Sur ces pas , elle put apercevoir à travers l'hublot de la chambre de son fiancé qu'il était réveillé, et qu'il avait l'air complètement perdue. Elle sécha ses larmes du mieux qu'elle put et soupira de soulagement avant d'entrer.

"Clark" sa voie était brisée, et elle s'approcha du lit doucement pour observer son visage, s'assurer qu'il n'avait rien d'autre que... une balle dans l'épaule. " Est ce que... est ce que ça va? " Question bête, mais elle avait besoin de savoir, avait-il mal? Souffrait-il? Par peur d'une réponse positive, elle n'osa le toucher, elle ne voulait pas lui faire davantage mal. Elle ne toucha même pas le lit, et resta à distance, attendant un signe qui lui montrerait qu'elle pourrait s'approcher de lui sans lui faire mal. Cependant malgré cette distance qui lui tordait l'estomac, elle s’efforça de sourire doucement, comme pour le rassurer. La dernière fois qu’elle était entré dans un hôpital s'était lorsque Lana... et Kiara. C'était de très mauvais souvenirs. Elle avait tellement imaginé durant ce trajet que le médecin emploie les mêmes mots que pour Lara. Mais non, il la regardait, il était là face à elle, sa poitrine se soulevait doucement sous l'air qui entrait et sortait de ces poumons bien vivants, et ses paupières s'abaissaient pour se relever comme il le fallait. elle pleura encore, mais cette fois, une larme de joie, de soulagement, il était vivant.
  


© Pando
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: A deux nous sommes plus fort | Anaya A deux nous sommes plus fort | Anaya I_icon_minitimeLun 7 Sep - 20:59


A deux, nous sommes plus forts
Anaya & Clark


Anaya est la femme de ma vie, nous avons deux caractères très différent oui c'est vrai, mais l'amour est plus fort que tout entre nous, c'est comme ça depuis le début. A ces cotés j'ai l'impression d'être sur un nuage chaque jour même si notre histoire dure depuis pas mal d'année maintenant. Comme tous les matins j'embrasse ma fiancée en lui murmurant que je l'aime, je sais qu'elle entend même si elle dort, je tiens toujours à lui dire pour qu'elle le sache c'est important pour moi. Je sors doucement de la chambre pour ne pas la réveiller et filer au boulot.

Aujourd'hui tout ne se passe pas comme il le faut, je suis envoyé sur une intervention avec l'un de mes collègues nous devons être armé comme à chaque fois, mais simplement sortir l'arme en cas de force majeur, si nous sommes réellement en danger. Aujourd'hui et comme tous les jours dans mon travail je fais toujours en sorte que les choses se passent bien et je cherche souvent a évité la force et la violence, mais tout ne se passe pas toujours comme il le faut. Je sens une douleur énorme à mon épaule gauche, je sens que je saigne et je sens que je m'écroule sur le sol. J'entends une voix lointaine, celle de mon collègue qui cherche à m'appeler, mais je suis incapable de lui répondre. Très vite les choses s'enchaînent et je me retrouve à l'hôpital sûrement quelques heures après. Je regarde mon épaule et je constate qu'elle est enveloppé et bien serré de manière a ne pas trop bouger. A mes cotés je peu voir deux machines donc une qui me transfuse du sang. J'ai mal et je demande aux infirmières d'appeler ma femme c'est la seule que je souhaite vois à mes cotés.

Je me réveille et me rendors régulièrement dans la journée, jusqu'au moment où j'ouvre les yeux une énième fois et entends la voix de femme. "Clark" Elle est là, elle est enfin arrivée, je sais qu'elle est inquiète, je sais qu'elle a peur et que son cœur est limite en train de lâcher. Je tourne légèrement ma tête et lui sourie. " Est ce que... est ce que ça va? " Je respire lentement, je dois la rassuré, je vais bien malgré ma douleur. Je vois à ses gestes qu'elle a peur de me faire mal, qu'elle a peur de me toucher et même de s'approcher. Je tends doucement ma main droite vers elle. « Viens mon amour. » J'ai besoin d'elle, qu'elle soit près de moi, qu'elle m'embrasse j'ai simplement besoin d'elle. « Je suis en vie, tout va bien ne t'inquiète pas. » Je veux lui montrer que je vais bien, j'ai mal oui mais je suis en vie et c'est le plus important, mon travail comporte certains risques c'est vrai, mais c'est le métier que j'ai choisi.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: A deux nous sommes plus fort | Anaya A deux nous sommes plus fort | Anaya I_icon_minitimeMar 8 Sep - 14:18



Anaya et Clark
A deux nous sommes plus fort
Jamais elle n'aurait pensé le retrouver là, couché sur ce lit d’hôpital. Jamais non. Depuis qu'elle le connaissait, il avait toujours eu cette envie d'être flic. Mais elle n'avait jamais pensé combien ce métier était dangereux. Il était toujours prudent, et quand il parlait de son travail, les procédures avaient tellement l'air sécurisé. Non, Anaya mentirait si elle disait s'être déjà inquiété pour Clark lorsqu'il travaillait. Il l'avait tellement mis en confiance qu'elle n'avait jamais eu peur de le retrouver dans un lit d’hôpital. Pourtant c'est là où il était. Et le médecin avait beau lui avoir dit qu'il allait bien, elle avait besoin de l'entendre de sa bouche à lui. Elle aurait besoin de le toucher, de s'assurer qu'il est bien là sous ces doigts. Mais l'inquiétude de lui faire mal est plus forte et elle se contente de le voir respirer. Elle ne peut s’empêcher à Lara. Lara. Elle a déjà perdu une sœur, et elle n'aurait pas été capable de perdre l'homme de sa vie. Jamais. Qui l'aurait aidé à s'en remettre... c'était Clark qui l'avait sauvé.

Quand elle lui demande comment il va, il ne répond pas et lui tend une main  « viens mon amour. » Elle ferme les yeux un millième de seconde, heureuse d'entendre ces simples mots. Après une légère hésitation, elle lui prend la main et s'approche du lit. Ce contact lui fait du bien aussi, il est bien là, elle peut le sentir. Mais elle n'ose pas pour autant déposer ces lèvres sur son visage, elle voit sur son visage qu'il souffre pourtant il n'y fait aucune allusion, « Je suis en vie, tout va bien ne t'inquiète pas. ». Il préfère la rassurer plutôt que de lui dire comment il va réellement. Elle lui sourit, et cette fois, s'avance doucement avant de l'embrasser avec une tendresse infinie sur la tempe. Elle ferme les yeux a son contact, et finit par s'éloigner, gardant sa main dans la sienne. Une larme s'échappe, une larme de soulagement qu'elle essuie en vitesse... Elle observe à nouveau son fiancé, il l'a rassuré -et elle en avait besoin - mais elle est certaine que ce n'était pas ce qu'il ressentait. Et c'est lui qui est dans un lit, par elle. Elle doit être là pour lui, et non le contraire pour une fois. " Clark...tu sais que je t'aime, mais je sais aussi que tu ne vas pas bien.est ce que tu as mal? " Bien évidemment qu'il a mal. Il vient de se prendre une balle dans l'épaule.  Elle sourit doucement à sa propre bêtise. Elle sent son inquiétude baisser d'un cran, et ses nerfs se calmer. La jolie brune observe l'imposant bandage qui entoure l'épaule de Clark et avance une main vers le bandage, elle l’effleure doucement des doigts, puis finit par poser sa main sur la joue de son amour. " Tu te souviens de ce qu'il s'est passé?" Elle plante ses yeux dans les siens, et c'est bien de la douleur qu'elle y voit, cette petite étincelle de douleur lui brise le cœur, elle déteste le voir ici, le voir entouré de ces fils, de ce bandage, de cette blouse affreuse. Elle déteste savoir qu'il ne va pas bien. Et elle se déteste pour ne pas savoir quoi lui dire... Elle ne sait pas exactement ce qui s'est passé, elle n'a aucune idée de ce qu'il a pu ressentir. Et elle se rend compte qu'elle l'aime davantage que ce qu'elle pensait, alors même qu'elle pensait que c'était impossible, Parce que à le voir comme ça, Anaya n'a qu'une idée en tête, prendre sa douleur, échanger de place, qu'il aille bien, qu'il n'est pas mal, qu'il n'est pas eut une balle dans l'épaule, et qu'elle ait eu tout ça. Bien sûr elle ne lui en touchera pas un mot, il ne réagirait pas forcément très bien. Elle baisse la tête et caresse de son pouce la main qui est dans la sienne.

"Je t'en prie ne me refait plus jamais ça. " Elle s'était promis de ne pas lui dire. Après tout c'était ce que tout le monde disait, c'était égoïste, il n'avait pas choisi d'être là. Mais elle avait besoin de lui dire, cette phrase s'était échappé sans qu'elle ne puisse plus la retenir. Pour se donner un peu de contenance elle lui dit un sourire sincère, et finalement s'approchèrent pour déposer doucement ces lèvres sur les siennes. Elle se sentit revivre, comme à chacun de leurs baisers. Quand elle s'éloigna, une infirmière rentra accompagnée du médecin. Elle baissa la tête, elle ne l'avait pas vraiment écouté tout à l'heure alors qu'il avait visiblement des choses à lui dire. Elle ne pouvait donc pas lui en vouloir de venir maintenant. Il faisait son travail après tout. Elle s'éloigna un peu de Clark, mais garda sa main dans la sienne, ne voulant rompre ce contact entre eux. Alors qu'elle allait s'excuser le médecin lui fit un petit sourire avant d'entamer " Mademoiselle, je vois que vous allez mieux. Monsieur Sullivan, comment vous sentez vous? " L'infirmière fit le tour du lit, et approcha de la perfusion de l'autre côté du lit sous le regard attentif d'Anaya. Elle reporta son regard sur le médecin " Oui... Merci d’ailleurs Docteur. ". Elle lança un sourire confus à Clark, et attendit que le médecin, ou Clark prenne la parole.
  


© Pando
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: A deux nous sommes plus fort | Anaya A deux nous sommes plus fort | Anaya I_icon_minitimeMer 9 Sep - 10:51


A deux, nous sommes plus forts
Anaya & Clark


Mon travail comporte des risques, des risques importants, je le sais, elle le sait aussi, mais nous avions toujours décidé d'en faire abstraction. Je connais mes limites, je sais de quoi je suis capable et cette fois-ci je n'ai eue le temps de rien, pas le temps d'avoir le réflexe de sortir mon arme puisque l'homme qui se trouvait en face de moi n'a pas attendu une seule seconde pour tirer. Heureusement pour moi c'est mon bras et plus exactement mon épaule qui a été touche. J'ai mal c'est certain mais j'ai la capacité d'encaisser assez bien la douleur. A ma demande les infirmières ont prévenu ma fiancée qui est arrivée bien assez vite, dans ces moments-là, ces moments de peur de faiblesse c'est elle que je veux à mes côtés, elle me connait elle sait comment me rassuré et même si elle ne dit pas un mot sa seule présence suffit à m'apaiser. Elle reste au coin de la porte et elle a peur je le sens, après tout c'est bien normal dans son cas je serais inquiet aussi, elle décide de ne pas me le montré mais malgré tout je le sais je fais de mon mieux pour la rassuré et lui annonce d'une voix des plus douce qu'elle peut se rapprocher du lit et que tout va bien, que je suis en vis et que c'est l'essentiel le reste n'a aucune importance. " Clark...tu sais que je t'aime, mais je sais aussi que tu ne vas pas bien.est ce que tu as mal? " Si je sais qu'elle m'aime ? Oh bien sur que oui je le sais, c'est un lien indestructible qui nous lie tous les deux, un amour si fort que pour elle je serais capable de déplacer des montagnes. Je lui sourie tendrement et lui répond d'un ton des plus rassurant. « Oui j'ai mal c'est vrai, mais la douleur est supportable. » Je ne peux pas bouger mon épaule, celle-ci est tellement bien protégé que je ne peux bouger ne serais-ce qu'un doigt. Niveau douleur je peux constater que les médecins ont tout prévu puisque je possède une perfusion avec au bout des anti douleurs. Analya dépose alors l'une de ses mains sur ma joue, ce simple contact me soulage et me fait tout oublier. " Tu te souviens de ce qu'il s'est passé?" Elle dépose ensuite ses mains dans ma main droite, celle qui est libre et qui va bien. Je soupire et fixe le mur devant moi en essayant de me souvenir, j'ai perdu la notion du temps je ne sais plus trop comment les choses se sont déroulé mais j'essaie tant bien que mal de savoir. « Je crois que je devais partir sur le terrain avec Sam, tu sais mon collègue ? Une fois là-bas je devais prendre des photos et lorsque j'ai relevé la tête un homme m'a tiré dessus. » C'est tout ce dont je me souvenais, tout le reste semble flou et confus dans ma tête.

"Je t'en prie ne me refait plus jamais ça. " Je ris, mais très vite ma douleur à l'épaule revient alors je me contente simplement de sourire, je garde sa main dans la mienne et lui caresse à mon tour. « Je vais tout faire pour mon amour » Cette blessure est la première de toute ma carrière, heureusement pour moi elle est pas grave, mais je prends conscience que je dois être prudent, faire attention et surtout toujours être armé même pour une simple routine. Je fais ensuite signe à Ana de se rapprocher de moi plus qu'elle ne l'est déjà. « J'ai droit d'avoir un bisou mon amour ? » Mais très vite je suis coupé dans mon élan puisque le médecin suivi des infirmières entre dans la chambre. " Mademoiselle, je vois que vous allez mieux. Monsieur Sullivan, comment vous sentez vous? " A cette simple phrase je me doute qu'Anaya a du envoyer balader le médecin à son arrivée, je ne lui en veux pas c'est son caractère et puis elle était inquiète tout le monde pouvait le comprendre. « C'est assez compliqué de ne pas pouvoir bouger mon bras comme je souhaite, j'ai quelques douleurs au niveau du torse, mais dans l'ensemble ça va. » Me plaindre n'a jamais été mon truc, j'ai toujours préféré encaisser et ne rien dire Ana le sait très bien et puis... J'ai également ma fierté, malgré tout.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: A deux nous sommes plus fort | Anaya A deux nous sommes plus fort | Anaya I_icon_minitimeDim 20 Sep - 20:16



Anaya et Clark
A deux nous sommes plus fort
Anaya voit bien sur son visage qu'il souffre, peut être ne se rend il pas compte à quel point, mais son visage est tendue, et ses yeux sont voilés. Cependant elle voit une lueur passer dans ces yeux quand elle lui dit qu'elle l'aime. La même lueur que quand il l'a demandé en mariage, la même que quand il lui dit qu'il l'aime. Et c'est cette lueur qui la rassure plus que les paroles qui se veulent réconfortante de son fiancé. Elle l'écoute attentivement lorsqu'il lui dit ce dont il se souvient, et elle se met à caresser doucement sa main de son pouce, elle se doute que tout doit être confus dans sa tête, qu'il doit se remémorer en boucle ce qu'il s'est passé pour comprendre comment cela à pu arriver. Elle sa hait de n'avoir jamais pensé à ce qui pourrait lui arriver. Et elle se hait de ne jamais lui répondre le matin alors qu'elle pourrait entendre son dernier je t'aime. Mon dieu ce qu'elle à bien pu être naïve. Et elle lui en veut d'avoir toujours été  insouciant envers  elle par rapport au risque qu'il encourt tous les jours avec son métiers.

Elle hausse un sourcil quand il répond à sa supplication par un rire. Comment peut il bien rire dans un moment pareil, bien sur il est hors de danger, mais tout aurait pu être bien plus grave. Clark à toujours été différent d'elle, il à le rire facile, un sourire permanent, et une vision des choses toujours beaucoup plus légère et positive qu'elle. Il arrête de rire cependant bien vite, sous le regard curieux de sa fiancé qui comprend que rire lui fait mal à l'épaule. Il tente un sourire  « Je vais tout faire pour mon amour ,  J'ai droit d'avoir un bisou mon amour ? »  Elle le regarde alors qu'il sourit encore "Si tu arrête de rire de quelque chose d'aussi grave, Compris ? »  Cependant elle n'attend pas de réponse, sachant pertinemment qu'il pourrait dire quelque chose qu'elle ne trouverait pas normal pour la situation, elle se penche et commence à l'embrasser, réveillant tous ces sens quand elle entend le médecin rentrer. Elle se recule, et rougit à la phrase la concernant du docteur. Elle n'a pas du tout écouter ce qu'il lui à dit plutôt trop inquiète pour celui qu'elle considère comme l'homme de ma vie.  Elle s'excuse rapidement de son comportement, puis laisse Clark répondre, le reconnaissant dans sa réponse. « C'est assez compliqué de ne pas pouvoir bouger mon bras comme je souhaite, j'ai quelques douleurs au niveau du torse, mais dans l'ensemble ça va. » Elle lève les yeux au ciel de vant la fierté de son homme. Puis se concentre sur le médecin. " Bien c'est déjà ça. Vous allez devoir resté tranquille pendant un moment Monsieur. Nous allons vous mettre une attelle que vous devrez gardez pendant deux mois. Il va vous falloir de la rééducation, et de l'aide pour changer votre pansement tous les deux jours. " A ces mots il regarda Anaya qui se contenta d'hocher la tête. Que pouvait elle rajouter il était évident qu'elle le ferait. Elle ne laisserait de toute façon personne le faire à sa place. Elle observa la réaction de Clark, sachant pertinemment qu'il allait demander quand est ce qu'il pourrait reprendre le boulot, ou quand est ce qu'il pourrait sortir. " Et, il faudra faire une visite dans mon bureau tous les mois pendant deux mois, pour s'assurer que tout se remette en place comme il le faut.  Est ce que vous avez des questions. " Anaya serra la main de Clark dans la sienne, l'encourageant à parler, à poser des questions. Puis elle finit par le devancer " Pour changer le pansement, une infirmière va t'elle me montrer comment il faut faire? Je ne veux pas faire de bêtises.." Le médecin hocha la tête, avant de leurs dire que l'infirmière passerait dans dix minutes pour faire le changement du bandages et qu'elle leur montrerait comment faire. Il reporta ensuite son attention sur Clark, et Anaya fit de même cherchant une émotion dans ses yeux, dans son visage.

Anaya était dans la salle de bain de la chambre dans la quelle avait été installé Clark. Elle avait prétexter une envie pressante pour s’éclipser, et laisser Clark et le médecin seul. Elle se regarda dans le miroir, et souffla quand elle vit ses yeux rouges et son visage qui avait l'impression d'avoir vécu milles tourments. Elle se passa un coup d'eau sur les joues, et effaça le noir qui avait coulé sous ses yeux. Elle s'accrocha au lavabo, et souffla un bon coup. Elle regarda sa montre, cinq minutes. Elle laissait cinq minutes le médecin et Clark parler, pas plus. Elle ne se sentait pas capable de rester plus longtemps loin de lui. Pas maintenant. Pas alors qu'il était à l’hôpital. Elle envoya un message à sa secrétaire, elle ne viendrais pas au travail les deux jours qui suivrait. Elle était son propre patron elle choisissait, et puis elle avait mieux a faire durant les deux prochains jours.
  


© Pando
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: A deux nous sommes plus fort | Anaya A deux nous sommes plus fort | Anaya I_icon_minitimeDim 27 Sep - 16:32


A deux, nous sommes plus forts
Anaya & Clark


Anaya est pour moi la personne la plus importante à mes yeux, je l'aime d'une force inimaginable elle est ma femme et la femme de ma vie. Je la découvre encore plus aujourd'hui, la voir inquiète pour moi me fait encore plus prendre conscience a quel point elle tient à moi même si je n'en doute pas une seule seconde. Je me retrouve dans ce lit d'hôpital entouré de machine et de perfusions partout sur mon corps. Les détails de l'accident son encore flou dans ma tête, mais je sais que mon coéquipier et toute mon équipe sont déjà au travail pour retrouver la personne qui m'a tiré dessus. Je vois dans les yeux de ma futur femme qu'elle commence a reprendre ses esprits, a se calmer, elle réalise petit a petit que je vais bien, ou du moins que je suis toujours vivant et c'est ça le plus important dans l'histoire. Assez calmement je lui demande un bisou, histoire de me requinquer un peu, je lui fais également les yeux doux pour recevoir ce baiser tant attendu. "Si tu arrête de rire de quelque chose d'aussi grave, Compris ? » J'essaie de reprendre mon sérieux pour ensuite lui répondre, mais elle ne me laisse pas le temps puisqu'elle m'offre ce baiser que je savoure.

Malheureusement c'est ce moment-là que je choisi le médecin pour entrer dans la chambre et me demander comment je vais. Je lui avoue que dans l'ensemble ça va, que de ne pas pouvoir bouger mon bras comme le souhaite m'handicape quelque peut et que j'ai quelques douleurs au niveau du torse. " Bien c'est déjà ça. Vous allez devoir rester tranquille pendant un moment Monsieur. Nous allons vous mettre une attelle que vous devrez gardez pendant deux mois. Il va vous falloir de la rééducation, et de l'aide pour changer votre pansement tous les deux jours. " Deux mois ! Voilà ce que j'ai retenu de toute sa phrase, deux mois immobile, donc deux mois minimum sans travail. A ce moment-là je regarde Ana, l'air complètement dépité, mais elle sait que j'aime mon travail et elle sait aussi que rester immobile est quelque chose d'impensable pour moi. « Et … Et mon travail ? » Je sais que je ne retournerais pas sur le terrain d'aussi tôt, d'une part le médecin le déconseille, d'autre par mon bosse n'accepterait pas non plus, de plus Ana me ferais vivre un enfer si je venais a déroger la règle du médecin. " Et, il faudra faire une visite dans mon bureau tous les mois pendant deux mois, pour s'assurer que tout se remette en place comme il le faut. Est ce que vous avez des questions. " Je sens la main de ma femme dans la mienne, une présence qui me rassure et que j'apprécie, je suis encore sonné de l'annonce du médecin, mais je me contente d'accepter puisque je n'est pas d'autre choix. " Pour changer le pansement, une infirmière va t'elle me montrer comment il faut faire? Je ne veux pas faire de bêtises.." Ana prenais déjà les choses en main et je me sentais déjà rassuré sur ce point là. Je détourne mon regard du médecin pour le porter sur ma fiancée. « Tu seras mon infirmière personnelle » lui dis-je tout bas en souriant. Anna décide ensuite de s'éclipse quelques instants me laissant seul avec le médecin. « Docteur, vous pensez que je vais retrouver tous mes réflexes ? A cent pour cent ? »

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: A deux nous sommes plus fort | Anaya A deux nous sommes plus fort | Anaya I_icon_minitimeMer 14 Oct - 21:59



Anaya et Clark
A deux nous sommes plus fort
Clark n'a jamais été faible face à elle, il à toujours eu cette image de protecteur, de sauveur, de héros. Il l'a tellement aidé. La mort de Lana, la tentative de Kiara, tout ça l'avait tellement affecté qu'elle était simplement partie, pensant que tout s'arrangerait si elle s'éloignait. Rien ne s'était arrangé, Anaya s'était lancé dans le travail.. à en perdre la tête. Jusqu’à Clark. Il était, il est son héros. Il avait fait d'elle une femme heureuse. Et le voir la, si impuissant, lui fait mal au cœur, parce qu'au final il est humain, et aujourd'hui, elle aurait pu le perdre. Ce matin aurait pu être la dernière fois qu'elle entendait un je t'aime de sa part. Hier soir la dernière fois qu'elle se lovait dans ces bras. Elle ferme les yeux et essaie de chasser toutes ses pensées de sa tête. Mais les machines autour de son fiancé les lui rappelle constamment.

Anaya finit par sourire face à la moue de Clark, il essaie de paraître sérieux face à sa remarque puis elle l'embrasse, son estomac s'envole, son cœur se serre et tous les nerfs de son corps se détendent d'un coup.Un simple contact avec lui la rend toute chose, alors ce baiser la met dans tout ces états. Comment est ce possible d'aimer une personne à ce point là? Elle ouvre cependant bien vite -trop vite- les yeux quand elle sent le médecin rentrer dans la pièce. Elle ne lâche pas la main de son fiancé même si elle s'éloigne un peu. Elle écoute ce qui se passe devant ces yeux, Clark ne pourra pas reprendre le travail avant deux mois, elle grimace en entendant ces mots, elle sait combien son boulot est important pour lui, il ne tarde d'ailleurs pas à réagir en la regardant l'air déconfit. Cependant le médecin à raison, il va falloir y aller doucement, ça va être long, mais ça aurait pu être pire. « Et … Et mon travail ? » Elle regarde Clark, poser cette question alors que le médecin vient d'y répondre, elle serre un peu plus sa main, encore une fois, pour lui faire comprendre qu'elle est là, et que même si c'est dur, elle ne partiras pas. Il allait falloir qu'elle soit avec lui non stop, le connaissant il va essayer de forcer. Elle hausse un sourcil imaginant déjà la scène, elle en train de lui dire de rester tranquille, lui essayant de n'en faire qu'à sa tête. Essayant, parce que si Clark est têtue, Anaya l'est encore plus, et ils le savent tous les deux. Quand le médecin demande si le couple à des questions la jeune fiancée prend les choses en mains, sachant très bien que Clark à besoin d'une minute pour tout assimiler, lui qui aime tellement bouger va devoir rester tranquille. " Pour changer le pansement, une infirmière va t'elle me montrer comment il faut faire? Je ne veux pas faire de bêtises.." Après que le médecin est dit qu'une infirmière allait passé pour lui montrer elle entend Clark lui dire tout bas qu'elle sera son infirmière personnelle, elle sourit avant de se pencher pour lui déposer un baiser le la temps avant de lui glisser pour que le médecin n'entende pas " Idiot.." elle sourit une seconde avant finalement de rentrer dans son jeu " Et bien plus qu'une infirmière mon chéri..." Elle se relève avant de s'éclipser dans les toilettes de la chambre. Elle n'a aucun besoin d'y aller. Mais Clark avait besoin de parler à son médecin sans qu'elle soit à. Pas longtemps mais elle le sentais. Il poserait surement des question sur son travail, ces réflexes, ces capacités.

Après s'être un peu arrangé dans le miroir, elle tape vite fait un message pour sa secrétaire, elle se donne deux jours. Deux premiers jours. Se connaissant elle travailleras ensuite à la maison le temps que Clark se rétablisse. Il serait capable de faire des bêtises tout seul. Trois minutes. Une éternité. Elle souffle lourdement et se fait violence pour ne pas ouvrir la porte et se précipiter près de son petit ami. Fiancé. Futur époux. Tant de nom qui la font sourire. Un vrai sourire, enfin. Depuis qu'elle à quitté Kiara elle n'a fait que pleurer, normal vu les circonstances, mais ce n'est pas ce dont a besoin Clark. Quatre minutes. Tant pis elle sort, elle n'en peut plus, la jolie brune ouvre la porte tandis qu'elle voit le médecin sortir de la chambre. Elle a envie de savoir ce que ce sont dit les deux hommes mais elle se retient, et prend plutôt la main de celui qu'elle aime. " Tu sais quand est ce que tu peut rentrer à la maison? " Elle ne se voit pas dormir sans lui. Elle y est tellement habituée. Pourtant elle se doute que il va devoir rester cette nuit en observation après tout il à perdu beaucoup de sang. Ce sont les mots du médecin. Elle observe un moment l'homme qui se trouve en face d'elle. Et elle soupire de frustration, même dans un lit d’hôpital il reste terriblement beau. Elle passe sa main libre sur la joue pas très bien rasé de son fiancé et plante ses yeux verts dans ceux plus bleu de Clark. " Je ne sais pas ce que j'aurais fait sans toi Clark.."
  


© Pando


Je suis vraiment désolée pour ce retard, c'est la galère depuis début septembre pour moi... !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: A deux nous sommes plus fort | Anaya A deux nous sommes plus fort | Anaya I_icon_minitimeSam 17 Oct - 20:27


A deux, nous sommes plus forts
Anaya & Clark


J'ai encore beaucoup de mal a réalisé ce qui m'arrive, a accepté que quelqu'un m'est tiré dessus de plus je ne sais même pas pourquoi, je sais qu'à l'heure actuelle mon équipe est déjà en train de mener l'enquête et je veux moi aussi savoir pourquoi. Je me retrouve dans ce lit d'hôpital, dans cette chambre a la décoration très froide, entouré de machine et d'anti douleur qui coule dans mes veines. Ma fiancée est là, heureusement, sans elle je n'aurais pas tenu et serais déjà rentré chez moi. Elle est apeurée, elle essaie de le masqué pour ne pas m'inquiéter mais je le sais très bien je connais très bien ma futur femme. J'essaie par tous les moyens de la rassuré, comme à mon habitude j'essaie de dédramatiser la situation en rigolant, mais elle a eu très peur et pour le moment elle n'est pas prête a rire elle aussi. J'essaie de bouger le moins possible mon bras, celui-ci me fais quand même mal malgré les anti douleur, c'est sûrement normal puisque je sors d'une opération et puis j'ai quand même eu une balle coincé dans l'épaule. Le médecin vient à notre rencontre en nous annonçant qu'il faudra évidemment du repos et de l'immobilité pour mon bras, de suite je pense à mon boulot, mais je sais que de toute façon même si je venais a aller quand même au boulot contre l'avis du médecin, mon boss me renverrait directement chez moi avec en prime un coup de fil à ma fiancée histoire qu'elle me remonte les brettelles. Je vais devoir rester deux mois à la maison et je sais qu' Anaya va me surveiller comme un enfant, elle me connait trop bien pour savoir que je vais avoir du mal a resté en place. Dans un sens je suis content de pouvoir passer du temps avec elle avant notre mariage, même si j'aurais préféré passé nos journées autrement que comme ça. Ana se porte volontaire pour me changer ce pansement qui cache encore ma plaie je préfère d'ailleurs que ce soit elle et pas une inconnue, je sais qu'elle fera attention et puis l'idée de l'infirmière personnelle me plais bien. " Et bien plus qu'une infirmière mon chéri..." Je sourie de toutes mes dents à ma fiancée, rien que cette idée me donne déjà des envies et j'ai déjà hâte de retrouver mon chez-moi.
Ana prétexte se refaire une beauté dans la salle de bain pour me laisser seul avec le médecin quelques minutes, je me retrouve donc en tête à tête avec lui et même si je ne cache rien à ma femme, je profite de ce moment pour lui demander si je vais retrouver mon bras à cent pour cent ; le médecin reste confiant et m'indique que si je ne fais pas de bêtise, si je me repose vraiment et si je suit correctement la rééducation tout devrai bien se passé pour moi. C'est là que ma chérie refait son apparition et qu le médecin quitte la chambre par la même occasion nous laissant tous les deux. Je vois à son visage son inquiétude, je sais que même malgré mes sourires elle a peur. " Tu sais quand est ce que tu peux rentrer à la maison? " J'attrape l'une de ses mains pour la porter a ma bouche et lui déposer un tendre baissé avant de lui répondre. « Je reste cette nuit, en observation et il me dira demain si je peux. J'espère en tout cas j'ai pas envie de rester là c'est … triste ! » Je pose mon regard sur elle, un regard toujours aussi amoureux comme au premier jour. « Tu … Tu voudrais bien rester avec moi cette nuit ? » Non j'ai pas peur de rester seul, mais je n'aime pas rester loin d'elle, je suis perdu sans elle. Elle passe alors son autre main libre sur ma joue, rien que se contacte me redonne le sourire. " Je ne sais pas ce que j'aurais fait sans toi Clark.." Je tourne légèrement ma tête pour déposer un tendre baiser sur sa main. Je me dois de la rassurer, de nouveau et encore mieux que précédemment. « Je suis là mon amour, toujours là et je ne te quitterais jamais, tu devras me supporter encore longtemps futur Madame Sullivan. » J'embrasse de nouveau sa main pour ensuite la descendre a niveau de mon cœur, ainsi elle peut sentir mon cœur battre pour elle, ce cœur vivant et bien en forme pour encore des années.

AVENGEDINCHAINS



HJ : Pas de soucis pour le rp, j’espère que c'est pas trop grave..
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: A deux nous sommes plus fort | Anaya A deux nous sommes plus fort | Anaya I_icon_minitimeVen 27 Nov - 18:08



Anaya et Clark
A deux nous sommes plus fort
La journée avait pourtant bien commencé.. Elle était sortie de chez elle, heureuse avec son album de mariage sous le bras pour commencé à préparer celui ci avec sa sœur Kiara. Et un simple coup de fil avait tout remis en question.. Sa vie entière même. Qu'aurait elle fait si lui était arrivé malheur.. Elle aurait sans doute été misérable.. elle n'aurait jamais pu s'en remettre. Peut être que si, elle l'avait bien fait pour Lana.. mais elle n'avait pas prévue de passer sa vie dans les bras de sa sœur.. alors que Clark.; Il était l'homme de sa vie, elle le savait, elle le sentait.. jamais elle ne pourrais retrouver l'amour si quelque chose arrivait à leur couple. Anaya se reprend et chasse ses idées de sa tête tout en admirant l'homme qui lui fait face, il est un peu blanc, et on voit sur son visage qu'il ne vient pas de passer la meilleure journée de sa vie.. mais il reste un bel homme, et la contenance qu'il affiche continue à l'impressionner. Il essaie de rire, mais change d'attitude voyant que sa fiancée est bien trop sous le choc encore pour en rire.. dans quelques mois peut-être.. Après un tendre baiser le médecin arrive et Anaya s'engage à changer le pansement de son fiancé. Hors de question qu'une autre le fasse à sa place, c'est son homme. Clark lui fait un petit sous-entendu et pour lui montrer que ça va, elle renchérit, avant de se précipiter le plus calmement possible dans les toilettes.

Seulement quatre minutes après, la jolie brune n'en peut plus, et sort des toilettes, après tout quatre minutes sont bien suffisantes, surtout quand on sait que la personne de l'autre côté de la porte aurait pu être dans un cercueil. Le médecin sort sous le regard de la future mariée, et elle se rapproche à pas de géant de son fiancé, pour glisser sa main dans la sienne, elle lui demande, la voix inquiète, quand est ce qu'il rentre chez eux, quand est qu'il pourra dormir avec elle, quand est ce qu'ils pourront être ensemble sur le canapé, à rêver de leur vie future passé ensemble. Elle sourit, quand elle sent qu'il lui lèves la main, et qu'il pose ses lèvres dessus. Elle ferme les yeux, savourant ce geste si anodin mais si plein d'amour« Je reste cette nuit, en observation et il me dira demain si je peux. J'espère en tout cas j'ai pas envie de rester là c'est … triste ! » Elle soupira.. donc il ne pourrait peut être pas rentré demain.. elle n’allait pas pouvoir dormir de la nuit.. C'était sur.. " C'est triste parce que c'est un hôpital mon cœur.. mais c'est pour toi que tu dois rester ici.." Elle tenta un petit sourire pour affirmer ses dires, elle finit par s'asseoir sur le bord du lit, face à lui, et posa sa main libre sur une des jambe du blessé. « Tu … Tu voudrais bien rester avec moi cette nuit ? » Alors que la jeune femme venait de baisser ses yeux vers l'énorme pansement qui entourait l'épaule de son compagnon, la phrase de ce dernier lui mit du baume au cœur, il la voulait à ses côté cette nuit, avec lui, il voulait qu'elle soit la. Ce n'était pas une surprise, mais Anaya aimait que Clark lui montre toujours après autant d'année qu'il l'aimait comme une fou, qu'il avait besoin d'elle.  " Je ne sais pas si les médecins voudront bien..je vais aller voir d'accord? Mais si ils sont d'accord, je reste!" Et elle resterait avec plaisir! Mais comme elle venait de le dire avait elle seulement le droit de rester ici? Elle allait se lever quand elle met sa main sur sa joue, tout en plantant son regard dans le sien.. Et le plus sincèrement possible elle lui dit ce que son cœur crie depuis qu'il sait Clark à l’hôpital" Je ne sais pas ce que j'aurais fait sans toi Clark.." . Clark tourne la tête et dépose un tendre baiser dans la paume de sa main gauche, effleurant la bague de fiançailles serti d'un saphir donné quelques mois plutôt.« Je suis là mon amour, toujours là et je ne te quitterais jamais, tu devras me supporter encore longtemps futur Madame Sullivan. » Cette fois si une larme coule sur sa joue quand sa main sent le cœur de Clark battre dans sa poitrine. Sans attendre cette fois ci, elle sort de la chambre pour demander si elle peut rester cette nuit, elle ne veut pas qu'il la voit pleurer, déjà qu'elle n'est pas très supportive.. il est censé s'appuyer sur elle, et non le contraire, pas maintenant en tout cas..  Elle aperçoit le médecin, et après une brève discussion, elle arrive a faire en sorte qu'elle puisse dormir près de son fiancé. Soulagée, elle soupire et se rend de nouveau dans la chambre, sans oublier d'être passer dans le distributeur afin de prendre quelque chose à manger et à boire. Clark en voudra peut être.

Elle pousse la porte les mains prises, et elle pose ses paquets sur la table de nuit près de l'homme de sa vie " Le médecin est d'accord, mais ils ne peuvent pas me passer de lit, je dormirais sur le fauteuil. " elle se rassit sur le lit, et s'approche de Clark, pour lui décrocher un baiser. tendre et profond, elle y passe tout son amour, et quand elle s'éloigne de lui elle lui murmure en référence à ce qu'il lui à dit tout à l'heure "J'ai hâte de te supporter encore longtemps, et de m’appeler officiellement Madame Sullivan! " Sans savoir pourquoi, Anaya se sent mieux, peut être savoir qu'elle va passer la nuit ici, près de lui, et que donc elle verra si oui ou non il va bien, réellement.. peut être que la pression descend aussi. Ou peut être les deux. Elle joint ses deux mains, et fait tourner sa bague de fiançailles autour de son doigt, elle repense un instant à Kiara, et au fait qu'elle lui à demander une date pour le maraige. Elle avait envie d'attendre de demander à toutes ses soeurs pour savoir quand st ce qu'elles pourraient, mais maintenant , elle n'en à rien à faire, elle veut se marier avec lui, vite, parce qu'elle comprend que un jour, son métier à lui pourrait mettre une fin à leur histoire. " Dès que tu seras rétablie, je veux que l'on se marie Clark..Si tu es d'accord bien sur..je sais qu'on avait dit plus tard.. mais..je ne veut pas attendre un an.. je veux être officiellement ta femme au plus vite. " Elle le regarde, et plante encore une fois son regard dans le sien, un autre homme aurait pris sa requête pour de l’égoïsme, après tout ça en avait tout l'air, il venait de se faire tirer dessus et elle pensait à se marier, mais Clark ne le prendrait pas comme ça, elle le savait, ils se comprenaient.. non ils s'aimaient.
  


© Pando
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: A deux nous sommes plus fort | Anaya A deux nous sommes plus fort | Anaya I_icon_minitimeMer 9 Déc - 20:07


A deux, nous sommes plus forts
Anaya & Clark


Je peux dire à présent que je suis un miraculé, si le tireur avait viser plus bas je serais probablement mort ou alors handicapé à vie et je réalise petit à petit que dans mon malheur, j'ai aussi eu beaucoup de chance. Se prendre une balle c'est tout de même douloureux, malgré les anti douleurs qui coule dans mes veines grâce à la perfusion, je ressens tout de même la douleur, mais je fais tout pour le cacher et ne pas inquiéter ma fiancée plus qu'elle ne l'est déjà à cause de moi. Je m'entretiens rapidement avec le chirurgien qui me confit me garder cette nuit et me donner la réponse demain pour ma sortie. L'hôpital c'est vraiment pas mon endroit favori, les odeurs, les chambres, les infirmières tout ça je ne supporte pas, mais je sais que pour cette nuit je n'est pas le choix et puis je suis encore bien trop faible pour réussir a tenir sur mes jambes. J'annonce la fameuse nouvelle à ma fiancée, qui n'est guère plus enthousiaste que moi sur ce sujet, mais qui répond de même avec une certaine légèreté. " C'est triste parce que c'est un hôpital mon cœur.. mais c'est pour toi que tu dois rester ici.." Je sourie légèrement avant de lui demander si elle peut rester avec moi ce soir, à ce moment-là je me sens comme un enfant qui a besoin d'une présence auprès de lui. Moi j'ai besoin de ma femme à mes côtés et j'ai le cœur serré à imaginer que ce soir je pourrais bien être tout seul. " Je ne sais pas si les médecins voudront bien..je vais aller voir d'accord? Mais si ils sont d'accord, je reste!" Effectivement, moi je ne suis pas un enfant alors je n'est pas besoin de « compagnie » pour veiller sur moi, mais j'espère sincèrement que les médecins ou infirmières donneront une réponse positive à la demande de ma fiancée. « Dit leurs que je suis un vrai bébé et que j'ai besoin de ma femme pour dormir, sinon … je chante toute la nuit dans le couloir. » Et Anaya sait très bien a quel point je chante très mal. Elle dépose alors une main sur ma joue et me fixe " Je ne sais pas ce que j'aurais fait sans toi Clark.." Une larme coule sur sa joue juste après mon baiser. « Ne pleure pas ma princesse. » Je prends alors sa main dans la mienne et y dépose de nouveau un tendre baiser.

Quelques minutes plus tard Anaya décide de sortir de la chambre afin de trouver un médecin et poser la question, puis aussi pour se dégourdir les jambes et trouver de quoi boire et manger. Je profite de ces quelques minutes pour téléphoner à mon coéquipier et lui demander des nouvelles, où ils en sont puis Anaya revient ensuite dans la chambre les bras charger. Je dépose mon téléphone à côté de moi et me met à rire. « Tu as peur de mourir de faim ? » Lui dis-je en souriant. " Le médecin est d'accord, mais ils ne peuvent pas me passer de lit, je dormirais sur le fauteuil. " Je suis évidemment heureux de cette réponse positive, mais il est hors de question pour moi que ma fiancée dorme sur un fauteuil, je me pousse alors du lit. « Le fauteuil ? Non, je me pousse et tu viens avec moi. » Nous passerons pas la meilleure nuit de notre vie c'est certain, mais au moins elle serait avec moi. "J'ai hâte de te supporter encore longtemps, et de m'appeler officiellement Madame Sullivan! " Mes yeux pétilles rien qu'à cette idée et j'ai hâte de me marier même si je sais que les costumes en règle général me font ressembler à un véritable pingouin. « Anaya Sullivan ? Ou Anaya Lewis-Butler Sullivan ? » Elle est assise près de moi et j'en profite pour passer ma main valide sur sa cuisse. " Dès que tu seras rétablie, je veux que l'on se marie Clark..Si tu es d'accord bien sur..je sais qu'on avait dit plus tard.. mais..je ne veut pas attendre un an.. je veux être officiellement ta femme au plus vite. " Je sais qu'elle à peur, qu'elle a peur qu'un malheur comme celui-ci se reproduise et je la comprends très bien. « C'est quand tu voudras mon amour. »

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A deux nous sommes plus fort | Anaya A deux nous sommes plus fort | Anaya I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

A deux nous sommes plus fort | Anaya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WRITTEN IN THE STARS :: Anciens RP-