Coin des membres

Ici vous pourrez donc acheter une place pour faire votre publicité sur le forum dans la petite fenêtre en haut de la page. Vous pouvez donc faire votre pub pour un scénario ou autre. Cette pub restera là-haut pendant une semaine. Il vous reste seulement à remplir le formulaire dans la partie shopping. Mais attention, il vous coutera 1000 points.
Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeDim 19 Avr - 11:33


Lindsey A. Callahan

La vie n'est pas un conte de fée


FEATURING Deborah Ann Wall - CREDITS DES IMAGES (Avatar Datura gif tumblr]

Salut tout le monde ! Moi c'est Lindsey Aurore Callahan mais tu peux aussi m'appeler Casse noisette ou celui que tu souhaite me donner. Je suis né(e) le 18/07/1985 à NY. Si tu comptes bien, ça me fait donc 29 ans. Autrement, je suis Hétéro. Et dans la vie, je suis aussi Médecin Résident urgentiste. Et puis, je me sens bien ici : Water


Décrire mon caractère n’est pas une chose facile, laissez –moi réfléchir ! Je pourrais dire qu’il y a deux personnes en moi, ou encore deux facettes d’un même miroir. Celle avant que je rencontre Hunter, celle qui est maman aujourd’hui, deux faces d’une même pièce de monnaie. Plus jeune j’étais très fêtarde malgré mes études de médecine très joviale toujours un sourire aux lèvres, optimiste. Toujours présente pour mes proches à l’écoute , assez attachante et drôle mais ne vous y trompez pas ; j’ai un caractère bien trempé. Il ne vaut mieux pas me chercher ou s’en prendre à quelqu’un qui m’est cher sinon je laisse vite parler mon impulsivité, et ma colère n’hésitant pas à en venir aux mains. Je parle et réfléchis avant, j’agis les conséquences ne viennent qu’après je ne suis pas du genre à écouter mon cerveau mais mon instinct. Je dis ce que je pense et je pense ce que je dis que ça plaise ou non c’est pareil ! Je peux vite devenir agressive dans mes propos, et je suis assez cash même parfois virulente le tact et moi ça fait trente-six. Avant de connaître Hunter j’étais plutôt sûre de moi, enjôleuse forte comme un roc , croyant en l’amour plus que tout . Près de trois ans plus tard je ne suis que l’ombre de moi-même, fragilisée je n’arrive pas à le masquer sauf dans mon milieu professionnel où je fais preuve d’un grand sang –froid peu sûre de moi ça fait bien longtemps qu’un sourire n’est pas venu sur mes lèvres, je suis devenue réservée et mystérieuse moi la grande bavarde. Déprimée aussi mais voulant être plus forte que tout pour ma fille c’est elle qui me donne la force d’avancer chaque jour. Un jour je sais que je redeviendrais la femme qui croque la vie à pleine dents , qui aime sortir et s’éclater qui vit comme si demain n’existait pas, même si j’ai toujours eu les pieds sur terre, celle qui sait de quoi elle est capable et le revendique, je n’ai rien perdu de ma grande gueule pardonnez-moi l’expression, être maman m’a rendu encore plus protectrice envers les miens, mais aussi plus rancunière Hunter m’a rendu amère et méfiante envers tout le monde me dévoilant aux gens toujours sur la réserve et la défensive .

Je suis quelqu’un de nature assez nerveuse stressée, je ne peux m’empêcher de bouger mes pieds en rythme lorsque je suis assise, je peux me mordre la lèvre inférieure très souvent lorsque je suis plongée dans une lecture qui me demande toute ma concentration. Gênée je rougis jusqu’aux oreilles et ne peut m’empêcher de jouer avec une mèche de mes cheveux. Le stress m’amène aussi à manger beaucoup de friandises et de choses sucrées , oui les sucettes dans ma poche ne sont pas que pour mes petits patients. Il ne vaut mieux pas me parler le matin si je n’ai pas avalé une tasse de café , quoi d’autre , ah je suis très maniaque sur le ménage quand quelque chose ne va pas je fais de la pâtisserie, beaucoup de pâtisseries . Je prends toujours les escaliers non pas pour avoir une vie saine mais plus parce que je suis claustrophobe depuis l’enfance . Sinon ma plus grande peur c’est que le père d’Eléanore qui vit dans le New Jersey réclame ses droits parentaux, mais rêves je n’en ai pas j’ai le plus important le métier de mes rêves et ma fille. J’ai une passion invétérée pour les sports extrêmes. Je suis une accro de la caféine. Sinon je dois avoir d’autres tics mais je m’en rends pas toujours compte, tapoter du bouts des doigts lorsque je m’ennuie, chantonner à tue-tête quand je suis de bonne humeur et pleins d’autres encore aussi agaçants qu’attachants.
.
Je m'appelle Psychédélia et j'ai actuellement 24 ans. J'habite à Le plessis-pâé dans le 91. J'ai connu le forum Par Lapin rose et Le design est trop beau un forum à l'ancienne  hanna  hanna  et vous êtes très accueillant <3 . Et comme je suis quelqu'un de très bavard, j'ai un petit mot à ajouter : Bouh j'espère que vous aimerez mon histoire

Code:
<span class="pris">► Deborah ann Woll</span> ∞Lindsey A. Callahan

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeDim 19 Avr - 11:37


Un être vous manque et tout est dépeuplé !

Je vais te faire rêver mi amor


« Papa, papa ! Ne t’en vas pas ! » Je ne sais pas combien de fois en vingt-huit ans j’ai fait ce cauchemar, enfin ce douloureux souvenir en réalité qui hante mes nuits . Toujours la même question : Pourquoi ? Je me rappelle de ce jour comme-ci c’était hier j’avais cinq ans, c’est sans doute mon premier souvenir ironique non… Je ne pourrais pas parler de mes parents vu que je ne sais rien de leur histoire, ni leur histoire, l’évolution qui a suivi, le premier baiser ce genre de chose ; je n’en sais rien car ma mère a refusé de parler de mon père depuis ce fameux jour. Raillé, effacé comme-s’il  n’avait jamais existé… Le sentiment d’absence et d’abandon est donc très présent chez moi .
Ma mère est une de ces femmes fortes typiquement irlandaises qu’une tempête ne serait ébranlée, c’est avec courage qu’elle m’a élevé seule, sans jamais craquer faisant tout pour que je ne manque de rien. C’est une sœur du père de Sullivan, la seule de toute la famille qui s’en est sortie sans se noyer dans l’alcool pour cela j’ai de l’admiration et du respect . J’ai eu on peut le dire une enfance heureuse enfin autant que faire se peut, entourée de joyeux bambins de mon âge d’une nature très avenante et souriante j’ai toujours su me faire des amies dans la cours d’école. La seule chose c’est que très vite l’innocence m’a quitté , je ne parle pas du moment où l’on apprend que la fée des dents, ou le père noël n’existent pas ! Non c’est bien pire que cela ma mère, Gillian aussi adorable soit-elle a vite été bien amère envers sa fille adorée, un soir que je n’oublierais jamais, ma mère rentrant de garde épuisée et alcoolisée m’a sorti cette phrase atroce « Tu as gâchée ma vie… » Je devais avoir un peu plus de dix ans quelque chose comme ça, j’ai demandé à mon cousin Sullivan plus âgé que moi ce que cela signifiait mais à son visage, mais surtout la façon de fuir mes prunelles émeraudes que ce n’était pas quelque chose d’agréable à entendre. Plus tard j’ai eu des explications, mais c’est aussi à cet âge-là que j’ai pris conscience que les enfants peuvent être dès plus cruels entre eux ! Vous connaissez la chanson  , chaque rentrée c’est la même histoire à peine assis vous avez ce formulaire à remplir assez absurde d’ailleurs , et tous les ans c’est les mêmes questions comme-ci les professeurs ne gardaient jamais ces foutues fiches !
A la fameuse question « profession du père ? » je ne savais évidement quoi répondre, maman refusait de me donner la moindre information , alors évidement à cet âge on est tenté de répondre « espion » , « agent du F.B.I » plutôt que de mettre « je ne sais pas » et très vite les éclats de rire fusent dans la salle et dans la cour les brimades et moqueries ne manquent pas. Souvent les jours de rentrée , je revenais en larmes à la maison Gillian était au courant bien qu’au travail la nourrice ne manquait pas de lui dire, me connaissant presque mieux qu’elle, ma maman de cœur en somme . Par la suite je me contentais de répondre qu’il était à l’étranger très souvent, donc pilote au fond de moi-même j’espérais qu’il revienne , un jour ouvrant la porte à la volée me serrant dans ses bras ; et plus tard répondant à toutes mes interrogations me jurant qu’il ne  partirait plus jamais . J’ai su ce que voulait dire ma mère ,  en effet elle m’a vite dit qu’elle rêvait d’être médecin , moi qui déjà la plaçait sur un pied d'estale la sachant infirmière, je ne comprenais pas trop ce que je venais faire dans l’équation. La réponse était des plus simple : ma mère bonne élève et assidue rêvait depuis l’adolescence d’être médecin dans le domaine de la chirurgie, seulement voilà elle n’avait pas prévu dans tout ce petit plan de tomber enceinte . Oui elle voulait des enfants, mais pas maintenant voilà la nuance, pas maintenant de signifiant pas jamais mais presque .

Cependant mon père lui ne rêvait que de cela avoir un enfant, et qu’importe que ma mère carriériste ne soit pas satisfaite, en lui donnant un chérubin, que leur couple irait mieux et que l’amour perdure ; et pourtant l’avenir montra le contraire, avoir un enfant l’a fait fuir ! Ne serait-ce pas cela au fond le reproche que ma mère me porte, aurait-il voulu un garçon ? Je ne le saurais sans doute jamais en tout cas, ma mère s'est trouvée avec une gamine sur les bras, je n’ai manqué de rien sauf d’affection et de tendresse ! L’essentiel au fond .
Toute cette frustration, cette incompréhension par rapport à Gillian s’est transformée en colère limite haineuse ; à l’abord de l’adolescence . J’ai donc était rebelle voir revêche, sauf au lycée où j’ai toujours étais des plus assidue , guidée par l’envie d’être médecin enfin plutôt fortement influencée par ma chère mère ! Je faisais donc partie des rebelles seulement aux interclasses, abordant piercings et look gothique . Je ne peux pas dire que je faisais partie d’une bande n’en faisant qu’à ma tête j’avais donc ainsi plus une âme de leader que celui de petit mouton ! Bien évidement je n’étais pas proche des populaires loin de là ; l’ouvrant sans doute un peu trop à leur goût tout en étant l’opposé total dans les études ! Gillian ne supportait pas mes accoutrements, pour la citer en fait je ne faisais que porter des vêtements noirs de préférence en cuir, des bracelets et collier clous , avec vernis et rouge à lèvres de la même couleur. Sans doute une façon de faire croire que j’étais une fille blindée , que rien n’effraie , cachant ainsi mes faiblesses aux yeux de tous . Il y a une personne qui n’a pas été freiné par mon style vestimentaire, lui si timide et solitaire pour ne pas dire sauvage. Craintif qu’on en sache beaucoup sur lui. Spencer Flint un chic type toujours à l’écart des autres, on a fait connaissance via des cours de tutorats, un jeune homme attachant lorsqu’on apprend à le connaître, quelqu’un à qui j’ai fait découvrir mes petits passe-temps, les courses de voitures, lire dans un squat désinfecté ou encore quelques petits larcins. J’ai même réussi à le faire venir au concert de mon groupe quand j’y pense je devais être fichtrement ridicule ce soir-là, certes je suis passionnée de musique et j’ai une voix disons audible, mais rien de mieux … Le pauvre avec lui j’ai pu me confier pour la première fois de ma vie j’ai eu un meilleur ami faisant partie de la gente masculine, moi qui n’arrivait à faire confiance à aucun homme ! Je pourrais l’avouer aujourd’hui c’était mon premier amour, je ne parle pas d’estomac dans le ventre non l’amour le vrai, mais j’avais tellement peur qu’il m’abandonne comme mon père l’avait fait , je préférais garder mon meilleur ami, pouvoir me confier , vider mon sac, pouvoir mettre des mots sur la pression que ma mère mettait sur moi, pour vivre son rêve à travers moi. Lui montrer mes failles sans retenues sans avoir peur, notre amitié c’était tout ça partage fous rires, confidences et nuits blanches. Avec lui je n’avais pas besoin de faire semblant d’être forte, pas besoin de cacher ma souffrance ; enfin je pouvais me livrer à quelqu’un sans peur. Lui me faisait découvrir ses cachettes pour être tranquille , et laisser notre esprit voyager, alors que nos corps eux étaient bels et bien coincés ici ! !

Pour mes seize ans moi qui avait toujours détesté ce funeste jour où du moins son symbole Gillian savait me faire comprendre et ressentir le fait que je sois le fruit d’une nuit d’idiotie , et pourtant celui-ci vint faire s’envoler tous les mauvais souvenirs. Spencer qui certes était plus âgé que moi de deux ans, m’a fait un très beau cadeau, un bracelet d’amitié , beaucoup diront un cadeau très simple diront les médisants mais il m’a touché , lorsqu’il l’a noué à mon poignet mes joues se sont empourprées, mes battements cardiaques se sont accélérés , c’est au moment de faire un vœu que j’ai fait celui d’être un jour avec lui, la légende ou la croyance dit que lorsque le bracelet se rompt le vœu se réalise . C’est ce jour-là qu’une petite voix n’a cessé de me répéter que je devais tout lui dire de mes sentiments , tant d’occasions et pourtant je suis toujours restée muette .
Pour l’anniversaire de ses dix-huit ans après l’avoir cherché des mois j’ai enfin trouvé le cadeau idéal :  un comics  Spider-Man sachant que c’est son Marvel préféré, parfois je me surprenais à rêver que certaines nuits, lui en Spider-Man et moi sa Marie-Jane nous allions de toit en toit afin de voir la ville d’en haut et enfin avoir des heures de tranquillité lui loin de son enfer quotidien, moi loin des reproches incessants de ma mère, et sa volonté que je réussisse à tout prix. Avec lui je ressentais enfin cette bouffée d’air frais, ce sentiment de liberté, plusieurs fois j’ai eu une irrésistible envie de l’embrasser, chaque fois la raison l’a emporté , ce n’est arrivé que dans mes songes, ses lèvres aux doux goût de framboises acidulées.

Ainsi nous avions pris l’habitude d’offrir à l’autre un petit présent pour nos anniversaires mutuels, comme moi il ne roulait pas sur l’or mais cela avait toujours beaucoup de significations… De ces brimades et des mesquineries qui lui avaient été faite je savais tout, je savais pour sa mère, moi j’étais la gamine sans père certes mais beaucoup de crétins se pensant les rois du monde le prenait en souffre douleurs, c’est souvent moi qui le soignait dans notre cachette, au fond c’est Spencer qui m’a fait réaliser que la médecine plus qu’une profession forcée par ma chère mère était une réelle passion, au fil des ans nous nous étions rapprochés sans franchir la barrière de l’amitié. Lui ne m’amenait pas chez lui de honte, moi par choix parce que je savais ce que pensait ma mère elle n’était pas mieux que ces brutes avec son jugement des plus ridicules ! Elle aussi parlait de lui comme un minable qui me tirait par le bas jamais elle ne s’est rendue compte que c’était grâce à lui que je m’épanouissais … C’est lui qui m’a convaincu de continuer mon activité , la photographie ma passion à moi , lui le dessin le point commun capter des émotions , deux âmes torturées en somme qui se sont bien trouvées. Là que nous semblions apaisés un drame est survenu , je l’ai su le lendemain en feuilletant le journal dans les faits divers ce qui m’avait indigné sans doute parce que Saphir n’était qu’une prostituée aux yeux des journalistes mais aussi de la majorité des personnes on ne va pas se mentir … Mon sang se glaça au fil de ma lecture pour ce qu’elle a enduré avant sa mort mais aussi parce que j’étais morte d’inquiétude pour mon meilleur ami que je n’avais pas revu depuis plusieurs jours, l’idée funeste se présenta à mon esprit et s’il lui était arrivé quelque chose ?
Après plusieurs heures à le chercher , j’ai fini par apprendre qu’il était en garde à vue ! Ineptie des plus révoltantes là encore ma mère n’a pas eu sa langue dans sa poche, elle qui n’a jamais accepté notre amitié, elle s’en est donné à cœur joie, je crois que c’est ce jour–là que nous avons eu la dispute la plus violente, mais ses mots ne m’ont en rien touché, ne pensant qu’à Spencer, et à l’horreur qu’il devait vivre alors qu’il vivait déjà la pire épreuve : perdre sa mère.
J’ai tout fait pour être présente à sa sortie de garde à vue mais à part l’écouter, lui dire que je serais toujours là, au fond je savais que je ne pouvais en rien lui ôter cette douleur être là simplement dans cette douloureuse épreuve. Par fierté il a refusé de venir chez nous en attendant de trouver quelque chose, lui qui n’avait plus de famille. Les mois passèrent quand vint le moment important dont tous les adultes vous rabâchent que c’est une soirée événement de ceux qui restent à jamais gravés dans votre mémoire. Le bal de fin d’année pour être franche je n’avais aucune envie d’y aller, moi qui n’ai jamais souhaité faire comme tous les autres petits moutons. Et puis je ne risquais pas d’être reine, c’est Karen ma tante qui m’a convaincue, retouchant une robe achetée en friperie pour la rendre plus jolie et unique, au fond c’était la première fois que je me montrais sans ma carapace habituelle, et pour un moment pareil je ne voyais que mon amour secret pour m’accompagner. Difficile de le convaincre alors qu’il était en plein deuil, pour autant j’ai réussi, et tout comme le soir de mon concert, je n’étais rassurée qu’une fois dans ses bras. Et là lors d’un slow enfin nous avons osé enfin après tant d’années : échanger un baiser, je crois que pendant ces courtes secondes je n’ai plus touché terre, mon cœur s’accélérant , pourtant je ne parvins pas à respecter la promesse que je m’étais faite : me déclarer, en effet le moment était des plus mals choisi, alors ce soir là je fis encore le choix de me taire. L’un comme l’autre trop naïf, et peut-être trop jeune n’avons pas assumé et avons prit le parti de rester amis.
Le lycée terminé comme prévu depuis la petite enfance, est venu le temps de l’école de médecine il ne faut pas se voiler la face après deux années , quand vient le temps des années d’internat, on n'a pas tant grandi que cela nous sommes restés des lycéens, plongés dans nos bouquins, toujours en compétition pour avoir les places quand viendra l'heure de la course finale : La spécialisation. J’étais dans la même promotion que Jimmy Carter, un élève des plus doués qui a su m’aider. Étrangement même si je réalisais la volonté , nous aurions dû nous rapprocher enfin avoir une vraie relation mère fille , au contraire le fossé s’est installé j’en ai profité pour prendre mon indépendance . Quitter sa présence toxique pour pouvoir enfin respirer à plein poumons et faire mes propres choix , à plus de vingt et un an il était temps !

C’est durant cette période que je l’ai rencontré Hunter ; trente-cinq ans médecin en chirurgie cardiaque, un cador dans son domaine, sa culture , son charisme, je n’aurais pas dû et pourtant j’ai succombé ! Son côté protecteur rassurant, ont su balayer mes craintes et mes peurs de la gente masculine, envoûté par ses connaissances que ça soit en médecine ou tout autres domaines j’ai été fasciné bien avant d’être amoureuse. Et puis petit à petit mes barrières sont tombées les unes après les autres, plus que mon mentor il est devenu mon mentor , mon confident, l’homme qui faisait battre mon cœur à deux cents à l’heure. C’est à lui que je me suis donnée , mettant son cœur entre ses mains . On dit que l’amour rend aveugle ; j’en suis la preuve vivante cinq ans à être avec lui que trois jours sur sept, sans me poser de questions, il fallait être discret vu qu’il était mon référent donc aucune démonstration d’affection durant le travail. Sauf des cinq à sept dans la salle de repos pour les médecins d'astreintes ou encore des salles de consultations. Assouvissant nos pulsions tout simplement sans tendresse, ni douceur, juste cette envie qui vous dévore , dans l’intimité seulement nous étions en couple. Loin du quartier de Brooklyn nous sortions comme un couple lambda ; et ça nous faisait un bien fou ! Pendant ces quatre années j’ai été la femme la plus heureuse du monde, amoureuse transi , connement naïve ! Aucune alarme ne s’est allumée dans ma tête tout ce temps , il vivait au New-Jersey voilà pourquoi nous nous voyons seulement trois jours par semaine, mais pas une fois je n’ai eu la puce à l’oreille, tombant étrangement souvent sur son répondeur, croyant toutes les excuses possibles sur ses retards , ses absences, les vacances annulées , non rien de tout cela ne m’a fait comprendre plus tôt ! L’amour rend foutrement con !
Jusqu’au jour où tout s’écroule en une seconde à peine un battement de cil et c’est fini, vous réalisez enfin, et tout vous revient en pleine figure comme le pire des boomerang à vous en couper le souffle ! Ce jour- là pourtant j’avais quelque chose d’extrêmement important à lui dire redoutant sa réaction, tout en étant folle de joie en même temps, plusieurs fois j’avais demandé à mon amie interne elle aussi la réponse fut simple : les prises de sang ne peuvent se tromper ! Ne réalisant qu’à moitié le soir enfin j’ai réussi à prendre mon courage à deux mains inspirant un grand coup pour composer son numéro de téléphone, aucune réponse, j’ai alors essayé son beeper, une demie- heure plus tard il rappelait .  Et là le choc , la rage , l’amertume , le désespoir .

« Mon amour j’ai quelque chose de très important à te dire … » « J’ai très peu de temps la conférence reprend dans un quart d’heure , ça ne peut pas attendre ?! » Une vague déception dans ma voix « Oui… enfin non … Hunter je suis … »  « Chéri ! Chéri je me permets de te rappeler que c’est ton tour de raconter une histoire aux garçons. » Un silence… « enceinte… »
Le dernier mot est sorti dans un début de sanglot, et j’ai raccroché purement et simplement, fondant en larmes …
Je ne sais pas combien de temps je suis restée ainsi, sans doute jusqu’à ce que mes glandes lacrymales n’avaient plus rien à donner ! Puis tout ce chamboulement dans ma tête je ne pouvais garder l’enfant, non je ne pouvais pas, même si j’en crevais d’envie ! C’était hors de question je m’étais toujours jurée de ne jamais reproduire le même schéma que celui que j’avais connu : grandir sans père … Alors je me suis relevée prenant chaque jour comme il venait… L’hiver si présent la neige le froid et moi qui semblait être dans une bulle, rien ne semblait m’atteindre, où plutôt parvenir à ma conscience , j’étais comme devenue hermétique à tout et tous ! Puis la vie à reprit son cours , le travail aujourd’hui ce n’était plus seulement pour ma mère j’adorais mon métier et je ne pouvais me résoudre à renoncer … Evidemment je ne pouvais éviter que très peu de temps Hunter, travaillant avec lui difficile de faire autrement, je pris donc mes distances avec lui restant tout simplement professionnelle mais j’avais exprimé mon choix pour la médecine urgentiste : elle est peu prisée car le temps passé au bloc est moins important que toutes disciplines chirurgicales, c’est énormément de moments passés avec les patients, beaucoup de travail d’anamnèse, et donc de psychologie voilà pourquoi je souhaitais l’exercer ! Gillian ne s’en réjouit guère me rabâchant que je faisais la même erreur qu’elle à savoir avoir un enfant, provoquant l’effet de recevoir un uppercut dans le ventre vous laissant à terre. Ma décision était prise et sans appel : Je garderais cet enfant .
A tous ou presque je disais que je ferais adopter l’enfant, enfin surtout à Hunter que je refusais de revoir  même si l’envie qu’il se fasse casser la figure me traversait souvent l’esprit. A lui aussi oui je l’informais que l’enfant serait adopté ayant ainsi un foyer, c’est-à-dire surtout deux parents, que sa femme et ses trois enfants l’attendaient , qu’il me foute la paix ! Peu , en fait je peux les compter sur les doigts d’une main savait que je comptais garder l’enfant avant même d’entendre son cœur battre. La seule au courant fut Kalyani à qui je racontais tout, après une garde de nuit épuisante quand je me suis effondrée en larmes dans la salle de repos, j’ai alors dit tout ce que j’avais sur le cœur et elle a su me soutenir, elle et Spencer ont été mes deux piliers.
Ainsi six mois plus tard il était muté à Boston pour un poste de chef de service, moi j’étais partie m’installer à Staten Island où vit ma tante Karen qui me soutenait et me garantissait de garder la petite, et oui j’attendais une petite fille Eleonore !

Aujourd’hui ma fille est âgée de deux ans et demi et c’est mon rayon de soleil qui me donne la force d’avancer chaque jour, je n’ai plus aucun contact avec Gillian,Spencer mon meilleur ami qui comme toujours a été là, encore plus maintenant qu’il vit avec nous ; cloisonnant au maximum ma vie. Que le moins de gens sachent que je suis maman je n’ai qu’une peur qu’Hunter vienne frapper à la porte et réclame ses droits, après tout je m’en tire comme je peux je travails soixante heure par semaine le plus souvent c’est ma tante, ou Spencer qui s’occupent de mon trésor lors de mes gardes qui peuvent durer douze heure, lui il a une femme , trois enfants et surtout le moyen de se payer le ténor des barreaux ce qui est loin d’être mon cas ! Mais je suis prête à me battre pour elle allant jusqu’au bout … L’amour je n’y croit simplement plus, une partie de moi étant comme morte le jour où j’ai su que le premier homme à qui j’avais mon cœur menait une double vie, et n’avait pas hésité à le mettre en mille morceaux. Je me remets difficilement mais mes amies sont un véritable soutient, pour l’instant je suis surtout une mère et un médecin je n’ai guère le temps d’être autre chose, je n’ai plus confiance en moi sauf sur le plan professionnel, mes illusions se sont envolées, mais n’est-ce pas cela la vie ? Faire face pour les gens qui nous sont chères ! 


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeDim 19 Avr - 11:41

Bienvenue parmi nous!
Et vive les rousses!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeDim 19 Avr - 11:52

Merci à toi Holland je l'adore coeur1 (J'aime beaucoup ton prénom :D)

Je mettrais une citation qui claque gif et avatar ce soir quand ma famille sera partie ainsi que l'histoire gaga
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeDim 19 Avr - 12:07

Bienvenue à toi DC
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeDim 19 Avr - 12:10

Merci Killian pompom Le beau Ian je l'ai pas vu depuis un moment sur les fo' :D
Revenir en haut Aller en bas

FOSSILE ∞ Toujours au top

Rory G. Deeks

Rory G. Deeks
Crédits : avatar:©pandora; signa:©anaëlle; gif et image:©yourssincerlylarry & ?
Messages : 2933
Points : 17417
Date d'inscription : 08/03/2015
Age : 28
Je vis à : #24, Bronx
Métier : barman & prostitué
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeDim 19 Avr - 12:20

Bienvenue officiellement sur WITS belle demoiselle !! 99
En plus avec Deborah 57 cette femme est une déesse 48 et on ne la voit pas assez souvent sur les forums, c'est dommage, elle est tellement belle coeur
Bon courage pour ce qu'il te reste de ta fiche 36 39

luve
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

Hally Johnson

Hally Johnson
Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 29
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeDim 19 Avr - 13:17

Bienvenue pour de bon coeur

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeDim 19 Avr - 13:26


UNE AUTRE ROUUSSEE 09

Bienvenue sur WITS ! 22
Bon courage pour ta fiche 55

Contente que vous ayez craqué pour ce forum avec ton amie 59
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeDim 19 Avr - 14:10

Bienvenuuuuuuue ! Smile
(Les Irlandais... Ce pays... Pouaaaaaaaaahhhhhhh !)
:bom: :bom:

Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

Kalyani L. Darcher

Kalyani L. Darcher
Crédits : Poupi
Messages : 4311
Points : 19672
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 33
Je vis à : Manhattan
Métier : Médecin
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeDim 19 Avr - 14:11

Bienvenue officiellement !! coeur coeur

_________________
Stop letting fear rule your life
«So then learn to conquer your fear. This is the only art we have to master nowadays: to look at things without fear, and to fearlessly do right.»
   
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeDim 19 Avr - 21:18

    Bienvenuuuuuuue, Rebelle ! 39
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeDim 19 Avr - 22:52

bienvenue sur le forum Smile bon courage pour ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeDim 19 Avr - 22:56

Bienvenue et bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeLun 20 Avr - 13:37

Rory : Merci à toi j'avais peur qu'elle soit prise en plus donc gros soulagement je l'adore je vais me mettre à la regarder dans Dardevil.
Hally : Merci je t'mpotte sur ce compte comme m' a dit Kalyani Smile j'ai besoin de vous avant de mettre mon histoire Smile
Savannah : Oui j'adore les petits Leprechaun !
Kali : Merci je suis à la bourre dans ma fiche je vais corriger cela
Allison : merci à toi
Liam & Blake merci je me motive pour être au plus vite parmi vous pompom
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeMar 21 Avr - 12:52

Bienvenue sur WITS ! 18
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeMar 21 Avr - 22:15

Merci à toi
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeMer 22 Avr - 17:21

bienvenu miss
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeMer 22 Avr - 17:26

La belle Phoebe <3 Merci, presque fini pour être parmi vous !
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

Hally Johnson

Hally Johnson
Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 29
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeMer 22 Avr - 18:47


Au top du top mon loupiot

Bravoooooo !



Bravo Casse noisette !
Tu es VALIDÉ. Tu intègre le merveilleux groupe WATER dès à présent. Tu peux donc maintenant poster où tu veux dans le forum !
Tu peux désormais faire ta fiche de lien ici et en réclamer aux autres membres, demander un toit pour protéger ta jolie bouille ici , ou même faire ta demande de métier dans cette catégorie.  36  

Et puis si tu es sympa tu peux aller voter sur les Tops Sites , au moins tu nous fileras un coup de patte pour que l'on soit un peu plus connu et peut-être que quelqu'un choisira ton scénario ( que tu peux créer ici  mon chaton ! )  62

Amuse-toi bien !  23



_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeMer 22 Avr - 18:48

Merci à vous :bom: pompom
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeMer 22 Avr - 18:58

Félicitations ! Smile

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitimeMer 22 Avr - 19:08

Merci Savannah :hug:
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Lindsey l'irlandaise à la chevelure flamboyante et au caactère de feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WRITTEN IN THE STARS :: Gestion du personnage (liens, rp, ..)-