Coin des membres

Ici vous pourrez donc acheter une place pour faire votre publicité sur le forum dans la petite fenêtre en haut de la page. Vous pouvez donc faire votre pub pour un scénario ou autre. Cette pub restera là-haut pendant une semaine. Il vous reste seulement à remplir le formulaire dans la partie shopping. Mais attention, il vous coutera 1000 points.
« It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis"



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

« It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Sam 1 Juin - 23:58


Savannah Lewis-Butler
« alias "Naughty Lewis" »


 
CRÉDIT - FICHE



feat. Rachel Bilson

JE SUIS CE QUE JE SUIS


Salut tout le monde ! Moi c'est Savannah Lewis-Butler mais tu peux aussi m'appeler Naughty Lewis. Je suis née le 21 mars à Topéka. Si tu comptes bien, ça me fait donc 24ans. On dit de moi que je suis confiante (sûre de moi), sexy, déterminée mais attention aux apparences, je sais me montrer également manipulatrice, dépensière et narcissique, je vous le jure. Physiquement, je vais vous faire baver : je suis le sosie de Rachel Bilson. Une chance, n'est-ce pas ? Et puis, je me sens bien ici : Fire.
Mais je vous conseille de lire ma fiche, on sait jamais ! Smile


CE QUE JE VEUX
________

    Voir les scénarii en SPOILER
  • Un confident,
  • Un/Une Meilleur(e) Ami(e),
  • Histoires d'un soir,
  • Partenaires de fête,
  • Histoire d'amour,
  • Le Gardien Du Secret,
  • "Fuis-moi, je te suis!" ,
  • Exs.


Propositions de liens :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Edité le 03 Mai 2015 Sam 1 Juin - 23:59




    ♦ Ornella Lewis-Butler
    « we are sisters »
    « Merde ! J'ai raté ton appel, j'étais en réunion. On se rappelle ? » ou « T'es passée à la maison ? À quelle heure ? Merde, j'étais pas encore rentrée. Désolée. » ou encore « Ah! non, ce soir je peux pas, j'ai un rendez-vous clientèle qui se termine super tard et je suis crevée. ». On peut dire que je trouve toujours une raison pour ne pas te voir. Et quatre fois sur cinq, je suis là, ou j'aurais pu prendre ton appel. C'est juste que tu m'intimides. Kiara m'a dit que tu étais sur New York. Je t'aime, de tout mon cœur même, mais tu restes celle qui peut me faire le plus de mal. Je ne sais pas si tu te rappelles, mais quand Kiara était à l'hôpital, tu m'as bien fait comprendre ce que tu pensais de moi : pour toi je ne suis qu'une putain d'égoïste qui n'aime que ses potes et que méprise sa famille. Je sais que tu as réussi dans la vie. Je le sais. Je sais aussi que tes reproches et ton côté autoritaire nous ont toujours séparées. J'aurais dû t'écouter. À plus d'un titre. Je n'aurais peut-être pas finie à cette soirée et je ne me serais peut-être pas faite... C'est du passé tout ça. Alors pourquoi je fais toujours semblant de ne pas être à l'appartement quand tu passes ? Pourquoi j'ignore toujours tes appels ? Je sais qu'un jour mes pitoyables excuses ne suffiront plus. Et ça, ça vaut pour tout en général.
    ♦ Lila Lewis-Butler
    « we are sisters »
    Tu es sans doute celle de mes deux grandes-sœurs qui me fait le moins peur. Je veux dire, ce n'est pas que je ne suis pas autant impressionnée par ta vie que celle d'Ornella. Au contraire ! Mais tu n'as jamais été dure avec moi. Tu as toujours eu le mot pour rire. Et je t'aimais pour ça. Parce que j'n'avais pas l'impression de te décevoir chaque fois que j'ouvrais la bouche. Pourtant, on ne se parlait pas tant que ça à l'époque. Il faut dire que je me suis pas mal mise à l'écart de la famille. J'en avais besoin. Je suis sûre que tu comprends. Et je t'aime de tout mon cœur ! Je l'ai toujours fait, et je t'aimerais toujours. C'est juste que tu ne peux pas savoir qui je suis vraiment. Ça m'effraie. Et si tu n'aimais pas la vraie Savannah ?
    Aujourd'hui, tu es à New York. Kiara m'avait prévenue mais je n'avais pas cherché à te rencontrer. Pourquoi forcer les choses ? Starbucks le fait très bien pour nous. Je dois dire que si c'était étrange de te parler, c'était aussi génial ! Tu m'avais manqué, plus que je ne le laisserai jamais paraître. Ma sœur me manque. Et c'est peut-être parce que je grandis, que je vieillis (quel horreur!) mais je me rends compte que j'ai besoin de ma sœur. J'ai fait l'erreur de m'éloigner de vous après... mon secret. Mais je ne pouvais pas rivaliser avec Kiara et Lana. Elles avaient failli mourir. Pas moi. C'était... moins grave. Pourtant je suis sûre que tu aurais tout fait pour moi. Tu es une fille géniale et généreuse. Je pense que c'est pour ça que tu me fais autant rire. Parce que tu es la bonté incarnée. Tu es aujourd'hui institutrice. Tu es l'ange de l'éducation, quand Esperanza en est le démon !
    Revoyons-nous, d'accord ? Mais laisse-moi le temps.


    ♦ Kiara Lewis-Butler
    « we are sisters »
    Avec toi, c'était différent. Je veux dire, avec vous deux, toi et Lana. Quand vous êtes nées, j'ai eu le sentiment de perdre ma place : celle de la petite dernière. Et comme j'ai toujours su que je n'étais qu'une moins que rien, je vous en ai voulues. Mais lorsque Lana est morte, j'ai senti mon cœur explosé en milliers de morceaux. Je vous aime. Tellement. Mais nous n'avons jamais rien eu en commun. On se voit aux réunions familiales... mais nous n'avons jamais grand chose à nous dire. C'est comme si nous étions plus différentes de jour en jours... Malgré tout, je t'aime. Je ne sais simplement pas le montrer.
    Et voilà que tu habites à New York... Est-ce que c'est une blague ? J'ai déjà suffisamment de choses à me prouver. Et ce rapprochement semble nous séparer davantage. Au secours, ça sent la catastrophe.
    (Mise à jour le 20/01/15)
    Qui l'aurait cru ? Pas moi. Tu m'as invitée à boire un verre. J'aurais dû savoir qu'il allait arriver quelque chose. J'veux dire, ce fut trop beau pour être vrai. Et là, bam, sans m'y attendre, je découvre que tu m'admires. Blague ?! Toujours est-il que je me rappelle de tout. J'avais bien bu pourtant ! Cette soirée-là, on a... connecté. Je crois que notre amour prend le dessus, mais ça me fait peur. Je t'ai donné les clefs pour déverrouiller mon cadenas. Aujourd'hui, le journal intime de ma vie est sur le point de se répandre dans la tienne, si je ne fais pas bien attention. Alors je t'évite. Mais je sais que ce n'est qu'une question de temps. Le pire, c'est que j'ai adoré cette soirée. On a quand même vachement bien rigolé ! Et moi qui pensait que ça n'arriverait jamais... Tu as raison, on se ressemble bien plus qu'on ne le croit. Mais ça me fait peur. Je t'aime à en crever. Et ta réaction me fait peur.
    ♦ Hally Johnson
    « we are very good friends & fucking great roomates »
    Notre rencontre s'est faite au hasard, mais tu me connaissais déjà. Et au fond, je pense que moi aussi... Je te voyais souvent retweeter mes postes sur Twitter. Tu es une petite fan de la mode et je trouve que tu as déjà un style bien à toi ! Tu es splendide et parfois, je sens que tu en doutes... Cette fausse-assurance que tu élèves autour de toi comme de forts murs protecteurs, je la connais : elle est mon meilleur atout depuis le plus jeune âge. Nous avons beaucoup en commun et nous entendons déjà beaucoup. Je crois même que tu pourrais venir vivre dans mon appartement. Il y a largement de place pour deux et... cela te faciliterait beaucoup la vie. À moi aussi, c'est certain !
    (Mise à jour le 13/02/14)
    Nous somme maintenant en colocation et c'est le rêve ! On enchaîne les fous-rires, on s'amuse, on s'adore. J'espère juste que tu ne découvriras jamais qui je suis vraiment. Au fond, parce que la Naughty Lewis de strass et de paillettes que tu admires tant en prendrait un coup ! Je t'ai trouvé un petit-boulot au magazine pour lequel je travaille. Et je suis certaine que tu y auras le droit à une ascension fulgurante. Je suis contente que tes parents t'aient laissée revenir à New York !
    En fin de compte, peut-être que j'aurais dû te laisser voir qui je suis vraiment. La fille dont j'ai tellement honte. Parce qu'aujourd'hui, tu crois sans doute que je suis la pire des garces. Une pute sans cervelle ni compassion. Une pimbêche qui n'a aucune limite, même pas celle de l'amitié. C'est faux ! Si seulement j'avais su que Lukas était l'homme de tes rêves. Celui qui fait battre ton cœur depuis tout ce temps. Je n'aurais jamais couché avec lui. Et encore moins si tu étais dans l'appartement, à entendre tout ce que l'on faisait avant de découvrir l'effroyable vérité. Je me sens tellement mal. Tellement honteuse. Tu m'évites... et je comprends. Mais j'espère que tu trouveras la force de me pardonner. C'était une erreur de bonne foi... Je ne savais pas. Pardon...
    (Mise à jour le 20/01/15)
    Heureusement que tout s'est arrangé. T'as fini par me pardonner. Et puis, vous deux c'est reparti comme sur des roulettes. J'ai évité le sujet pendant longtemps. On va dire que je marchais sur des œufs. Mais avec des coquilles fragiles, tu vois le genre ? Et aujourd'hui les choses se tassent. Merci ! Parce que j'en pouvais plus de ne pas pouvoir te parler de tout et de rien. Je crois que tu es vraiment devenue une de mes seules vraies amies. Et ça, ça me terrifie. D'ailleurs, je pense que c'est pour ça que je t'ai menti quand j'ai dû te parler d'Adam. J'pensais que j'avais pas le choix. Que dès que tu découvrirais à quel point j'étais normale et nulle, tu me fuirais comme la peste. Parce que je ne suis pas aussi jeune, aussi belle que toi. Pour moi, c'est déjà fini tout ça. Et j'avais peur de perdre cette bouffée de fraîcheur et de sincérité dans ma vie. Mais les choses ont recommencé à se tasser. Je crois que ça date du jour où Lukas t'as demandée en mariage. Il y a quelque chose qui te tracasse. Récemment, tu as su qu'en fait, Enrique – le mec avec qui tu voulais me caser – c'était mon ex. Et j'ai pas l'impression que tu l'ais très bien pris. J'veux dire... Je comprends pas. Tu voulais me mettre en couple avec lui ! C'est pas comme si... Et si tu l'appréciais un peu plus que comme un ami ? Je le connais, il peut vraiment te monter à la tête ce mec. Mais pourquoi tu ne m'en parles pas ? Je te jugerai jamais Hally. M'enfin, je ne t'ai pas non plus donné des tonnes de raison de me faire confiance. Je comprends. Je vais arranger ça !


    ♦ Lorelai K. King
    « we are ex best-friends, mad at each other, you keep my secret, but I think you don't believe it »
    Nous étions les meilleures amies du monde. BFF. Mais un soir, ma vie a pris un tournant qui a tout changé. Je t'ai parlé de mon secret parce que j'avais besoin de me confier à quelqu'un. Qui d'autre que toi ? Tu étais ma confidente, ma sœur de cœur, celle en qui j'avais confiance. Mais depuis la mort de ma sœur, et la tentative de sa jumelle, mon comportement avait changé, et ça, tu avais de plus en plus de mal à le supporter. Quand je t'ai tout raconté ce soir-là, ça a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Et tu ne m'as pas cru. Tu m'as traité de menteuse. Pire encore, ça t'a mise en colère : « comment peut-on mentir sur un sujet pareil ? ». On ne peut pas. Je ne mentais pas. Mais à quoi bon essayer de te convaincre ? C'était déjà trop tard. J'avais enfin réussi à devenir la fille irresponsable et imbuvable aux yeux de tout le monde, y compris des tiens. Et puis j'ai fui. Loin, très loin de Topeka. New York City a été ma ville d'accueil. Mais ça, je ne te l'ai jamais dit. Et je ne te le dirai jamais.
    J'ai cru défaillir. J'ai cru que mon monde allait s'effondrer encore une fois. Je n'avais peut-être pas tout à fait tort. Comment ? Pourquoi ? Qu'est-ce que tu faisais là ? À ma séance photo ? J'ai pété un plomb. J'ai fui, encore une fois. Je ne peux pas être dans la même pièce que toi. Je ne peux pas. Mais tu m'as retrouvée. Comment ? Je veux bien croire que la Grande Pomme ne l'est pas tant que ça finalement, mais tout de même ! Qui es-tu vraiment ? Ne mens pas. Je te connais mieux que personne. Enfin... Je te connaissais mieux que personne. Au passé.
    ♦ Jenna J. Marshall
    « we are co-workers and buddies »
    Nous nous sommes connues au travail. Je travaillais déjà comme styliste, mais pour une autre maison que la mienne. Tu n'arrêtais pas de me dire de me lancer. J'ai suivi tes conseils et j'ai pu compter sur ton aide : tu m'as envoyé un bon nombre de clients. Tu as pas mal de mannequins à ton actif, et tu n'hésites pas à envoyer ces clients chez moi. Ils se doivent d'être à la pointe de la mode. C'est donnant-donnant, en quelque sorte. Mais nous ne sommes pas seulement collègues. Dans ce monde de gens plus faux les uns que les autres, il y a toi. Je peux compter sur toi, et c'est sans doute ce qui nous a fait devenir amies. On se fait confiance : on ne se poignarderait jamais dans le dos. Toujours là en cas de coup dur. Je te fais ta pub, tu me fais la mienne, mais après ça, on va fêter ça comme les deux grandes déconneuses que nous sommes. J'suis un peu la seule relation socio-professionnelle que t'as en dehors du bureau. Pas vrai ? Et puis, faut l'dire j'suis quand même une sacré réussite.


    ♦ Bonnie Felton
    « we are exes, friends and ambiguous »
    « Mattes ses talons ! Ils sont pas so 2002 ?! » J'ai franchement cru que tu te foutais de ma gueule. Sauf que non. Premièrement, tu ne parlais pas de moi. Et deuxièmement, c'était une blague. Il faut dire qu'à la Fashion Week de New York, trouver quelqu'un avec aussi peu de goût relève carrément du défi. Ta blague a eu beau tomber à l'eau, elle nous a tout de même permis de faire plus amples connaissances ! En fait, je crois que c'est même ton humour qui m'a le plus plu ! Et les jours passant, nous nous sommes revues à plusieurs reprises. J'ai pu apprendre davantage sur la jolie rouquine qui était venue me parler après le défilé. Et je dois dire que je n'ai fait que te trouver plus belle et plus drôle encore. À tel point que nous avons fini par nous embrasser. Loin de vouloir en rester là, nous avons commencé à nous fréquenter. Malheureusement, ce qui devait arriver arriva et après deux mois et demi de relation, nous avons rompu il y a deux ans de cela. Tu commençais à me cerner un peu trop bien, et comme d'habitude, j'ai paniqué. Et quand je panique, je sabote mes relations. Mais j'ai eu de la chance dans ma bêtise : toi et moi, nous sommes restées amies. Terriblement ambiguës parfois, il nous arrive souvent de péter des câbles l'une sur l'autre. Mais au fond, ne serait-ce pas parce que nous savons toutes deux que notre amitié nous est essentielle ?
    ♦ Kalyani L. Darcher
    « we are party budies but it's weird between us »
    À METTRE À JOUR Nous nous sommes rencontrées lors d'une fête. C'était one hell of a party et je me suis beaucoup éclatée avec toi à mes côtés. Mais voilà, nous n'avons pas échangé nos numéros. En fait, nous n'étions pas en état de le faire. Je t'ai revue à plusieurs reprises, encore dans des fêtes. Et c'est tout naturellement que nous sommes devenues amies de party ! Nous ne sommes pas grand chose de plus pour la simple et bonne raison que nous ne nous connaissons pas beaucoup plus que cela. Mais finalement, c'est aussi bien comme ça. Pas vrai ? Je ne pense pas que tu m'apprécierais beaucoup si tu connaissais toute mon histoire. Il y a déjà suffisamment de gens qui se sont rapprochés de moi ces derniers temps, je me suis montrée faible. Alors je ne t'ajouterais pas à la liste. Nous somme deux filles qui aiment faire la fête ensemble, un point c'est tout. Et de toute façon, je sens que parfois, tu as du mal à me suivre dans tous mes délires... C'est vrai que ces derniers temps, je me laisse vraiment aller. C'est même pire que d'habitude. Je fais n'importe quoi. Mais j'en ai besoin.
    (Mise à jour le 20/01/15)
    C'est allé de mal en pis. On a fini en prison. Ok, c'est plus dramatique que ça en a l'air ! Mais pour de vrai, on s'est retrouvé en cellule. Ça te fait des choses cet endroit ! J'en suis sûre ! Regarde ce que ça nous a fait. À cause de ce... malentendu, tu as appris que j'étais la pote de Blake. Ton copain-pas-petit-copain. Parce que t'avais l'air rudement jalouse pour une fille qui n'est pas amoureuse de son meilleur ami. Mais t'inquiètes, je respecte ça, je veux dire, on s'est retrouvé en prison pour quoi à ton avis ? Ouep, mon ex-meilleur-ami-qui-ne-m'aimait-pas. Alors je juge pas. Mais depuis, t'es hyper bizarre. En plus, t'as capté qu'il y avait un truc qui clochait avec moi. Et ça, ça m'a gonflé. J'ai pas besoin de ta pitié. Encore moins que tu diriges la vie de Blake, le seul ami avec lequel je suis ami, et avec qui je peux encore oublier ma vie pourrie. Donc tu nous laisses tranquille. T'es pas sa mère. S'il veut boire, il boit. S'il veut me voir, il me voit. De toute façon je t'ai déjà dit qu'il me trouvait aussi attirante qu'un saladier de thon ! Et maintenant, je découvre que tu connais Hally... Tu vas pas me la piquer aussi ? Je sais que je ne suis pas un modèle, mais c'est pas pour autant que tu dois les éloigner de moi. Si seulement je connaissais tes vraies intentions...



    ♦ Lindsey A. Callahan
    « we are ??? »
    EN CONSTRUCTION Description
    ♦ Nora Parker
    « we are about business »
    J.J. m'a un jour présenté sa cousine, toi. Tu es une danseuse exceptionnelle et j'ai eu le plaisir de le constater un soir de grand spectacle ! Voyant mon enthousiasme, J.J. a soumis l'idée que je confectionne tes costumes de scène. Sur le coup, je me suis dit que ça ne serait pas une bonne idée. Je veux dire, j'ai appris à coudre, à faire tout ça... Mais travailler pour la scène... Je ne me sentait pas suffisamment prête. Mais j'ai beaucoup de mal à refuser quoi que ce soit à J.J. C'est sans doute pour cette raison que c'est un vrai requin dans son métier. Toujours est-il que j'ai accepté cette idée, et nous sommes toutes les deux venues te parler. Pour mon plus grand plaisir, tu as accepté ! Je suis maintenant chargé de te proposer de nouvelles tenues. Parfois, je peux même mettre mes talents de personal shoppeuse à ton service. Une danseuse aussi talentueuse que toi se doit d'être toujours au top de son style, même pour aller chercher un café !


    ♦ Esperanza R. Diamonds
    « we are rivals »
    À METTRE À JOUR Je ne t'aime pas. C'est juste impossible que toi et moi devenions amies. Aujourd'hui comme dans cent ans. C'est parti d'une maladresse. J'ai fait semblant d'être la copine d'Adam pour a), te rendre jalouse, et b), t'obliger à lui lâcher la grappe. Sauf qu'en fait, t'étais pas une femme mariée. Enfin, plus aujourd'hui. Juste mère célibataire. Ton mari est mort. Ok, je sais, je suis fautive. J'suis un monstre. Et franchement, je m'en fous. Parce que tu vois, Adam, il n'y a pas que toi qui l'aime. Moi aussi. Je m'en suis rendue compte comme une grande. Mais c'était trop tard. Tu l'avais déjà ensorcelé. Parce que t'es une sorcière, j'en suis sûre. Personne ne peut être aussi parfaite. Alors la vérité, c'est que je suis jalouse. Jalouse de toi, de ta relation avec Adam, de l'amour qu'il te porte, et de ta vie parfaite. Contente ? Non ? C'est normal. Je ne te le dirai jamais. Je préfère encore t'en vouloir, et te mettre sur le dos la réaction d'Adam face à mes sentiments. C'est beaucoup mieux comme ça. Et puis, j'pouvais pas prévoir qu'Hally t'attaquerait. Tu l'as peut-être pas méritée, mais c'est tout comme. Tu te rappelles la fois où tu m'as regardée de haut, et que tu m'as fait croire que j'avais mes chances avec Adam ? Ouais, à Noël. Bah c'est la même claque que je me suis reçue. Je te hais. Point. Et je sais qu'Adam va me demander de faire des efforts. Ce ne sera juste pas pour tout de suite.
     ♦ Hanna Reid
    « we were friends and now, we're foes »
    À METTRE À JOUR Que dire de notre amitié ? Si ce n'est qu'elle est bien surprenante ? Tu as eu l'occasion de me rencontrer à l'aéroport. Je me rendais en France pour ma première Fashion Week Parisienne... Je réalisais un de mes rêves... Et pourtant j'étais triste. Triste parce que le passé me manquait. Parfois, le blues prend le dessus et je ne suis pas capable de prétendre. Je ne peux alors plus me cacher derrière "Naughty Lewis". Et c'est là que tu m'as vue. Tu es une de ces filles adorables, que j'envie. Charmante, intelligente, gentille, à croquer, il me semble que tout te réussie. Et au lieu d'être jalouse - bon ok, un peu -, je me suis sentie touchée. Je t'adore. Et puis, nous avons toutes les deux embarqué pour notre vol. Tu n'allais pas à Paris. Et puis... plus rien. Je ne sais même pas si tu es revenue à New York. Je ne t'ai plus recroisée. Mais la vérité, c'est que parfois, j'espère t'apercevoir au coin de la rue, à l'aéroport, pourquoi pas ?
    Nous sommes tombées l'une sur l'autre, au détour d'une rue. Mais voilà, tu n'étais pas seule. Tu étais avec lui... Jimmy. Et nous t'avons caché nous connaître. Notre amitié survivra-t-elle ? Au fond, je cherche seulement à te protéger. Je suis parfois maladroite... C'est tout.
    (Mise à jour le 22/10/13)
    Et bien voilà, secret is out et le moins que l'on puisse dire, c'est que tu ne l'as pas bien pris du tout. Mais visiblement, je suis "aussi coupable" que Jimmy, si ce n'est plus. Cette histoire aura au moins eu pour effet de m'ouvrir les yeux. Toi et moi, nous ne sommes pas amies. Nous ne l'avons jamais été. J'ai apparemment heurté la confiance que tu avais en moi. Mais tu en as fait tout autant en t'en prenant à moi. Et comme je t'ai confié des choses, je n'ai plus le choix : je dois te considérer comme une ennemie. Amies/ennemies, il n'y a qu'un pas entre l'amour et la haine. Watch your back, je saurais couvrir mes arrières !


    ♦ Nom Prénom
    « we are ?? »
    Description
    ♦ Nom Prénom
    « we are ?? »
    Description


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Edité le 03 Mai 2015 Sam 1 Juin - 23:59




    ♦ Alexandre Lewis-Butler
    « you are my big brother »
    Que dire si ce n'est que je me sens toujours mal à l'aise quand je suis près de toi. Ce n'est pas tant que nous ne nous sommes jamais entendus, c'est faux. Mais plutôt que tu es sans doute celui, avec les jumelles, qui me rappelait toujours à quel point j'étais nulle. Tu ne faisais pourtant rien pour... Ta seule présence suffisait. Tu es le grand frère, celui qui nous protégerait sans condition. Celui que j'aime à en crever. Mais je ne peux simplement pas te le montrer. J'ai tellement peur... Et puis je me suis éloignée. Et je suis sûre qu'au fond, tu dois m'en vouloir de me comporter comme la parfaite garce manipulatrice et insensible. J'espère simplement que tu sais à quel point c'est faux et que je t'aime !
    ♦ Adam Jefferson
    « we were confidants, best friends and we are just fools - we're nothing »
    À METTRE À JOUR Tu aurais dû être une de mes énièmes histoires d'un soir. Mais j'ai eu beau tout faire, ou presque, pour te mettre dans mon lit, ça n'a pas marché... C'était peut-être parce que j'avais un gros coup de blues - c'est ce que je me raconte sans cesse pour ne pas remettre mon sex-appeal en question -. Je ne me sentais pas très bien. Ma famille me manquait et j'avais l'impression que ma vie n'était rien d'autre qu'un énorme et pitoyable mensonge. Et je ne sais pas comment, peut-être parce que toi aussi tu as eu une vie pleine de difficultés, mais tu as réussi à percer ma carapace. Je me suis confiée... Tu es une des rares personnes à savoir que j'ai toujours rêvé de devenir cardiologue et qu'au final, je pense n'être rien d'autre qu'une merde. Que derrière cette assurance, je ne suis qu'une éternelle petite fille apeurée par le monde qui l'entoure. Une petite fille qui se ment à elle-même. Nous sommes des confidents. Et je t'adore. Même si parfois j'ai du mal à le montrer... De toute façon, tu sais comment je fonctionne maintenant !
    (Mise à jour le 22/10/13)
    Oups... je crois que je tombe amoureuse de toi. Il faut me pardonner, après tout, je n'ai pas affaire à un mec sympa (qui n'a pas d'idée derrière la tête) tous les jours. Mais tu es amoureux d'une autre. Alors je me tairai. Jusqu'à ce que le volcan entre en irruption, s'entend.
    (Mise à jour le 13/04/14)
    Tu te rappelles le volcan qui risquait d'entrer en éruption à tout moment ? Bon, bah ça y est, on y est ! J'entre en éruption. Et ce n'est pas franchement beau à voir ! Je pète un câble, je débarque complètement déchirée chez toi, je te gueule dessus et... je te dis tout. Et comme si ce n'était pas suffisamment pitoyable et nul, je prends une décision que je n'aurais jamais dû prendre saoule : je décide qu'on n'a jamais été amis, qu'on ne peut pas être amis, et que par conséquent, qu'on ne sera plus amis. Tu me suis toujours ? C'est bien, moi non. Et on peut dire que perdre mon confident, et bah ça m'a bien niqué les rotules, tu vois ? À partir de maintenant, je m'en fous, j'entre en mode "destruction massive de moi-même" et tu ne pourras pas m'en empêcher.
    (Mise à jour le 01/06/14)
    Toi et moi, c'est fini. Je veux dire vraiment fini. J'ai débarqué à ton appartement complètement bourrée à trois heures du matin pour finalement me comporter comme la pire des idiotes et te dire toute la vérité. Enfin... presque. Comme je m'y attendais, tu m'as fait savoir que j'étais la seule cruche à ressentir quelque chose dans notre histoire. D'accord... Tu ne l'as pas formulé comme ça. Mais n'empêche que ça fait mal quand même. Et parce que je ne supporte pas l'idée de te voir, de te savoir amoureux d'une autre alors que je suis folle de mon meilleur ami, et bien... j'ai décidé de mettre un terme à notre relation. Oui, tu m'as bien entendu, je romps avec toi : avec notre amitié. Et parce que je ne sais pas faire les choses simplement, j'ai fait en sorte que tu sois en colère contre moi. Ce sera plus simple pour toi et l'autre parfaite-là. Vous pourrez m'oublier aussi longtemps qu'il vous plaira. De toute façon, après deux bouteilles de vodka, je ne devrais même plus me rappeler de vous ! Pas vrai ?


    ♦ Will James Kingston
    « we are past and future lovers »
    À METTRE À JOUR Une simple histoire d'un soir. C'est du moins ce que l'on s'est persuadé être. Mais en réalité, nous éprouvons tous deux des sentiments l'un pour l'autre. Mais ma réputation de fille facile et manipulatrice t'a poussé à prendre du recul. Tu ne voulais pas risquer d'être une de mes énièmes proies. Et nous avons tous les deux agi comme si cette nuit passée ensemble n'avait rien été d'autre qu'une simple histoire de cul. J'ai ensuite appris qu'en réalité, tu avais couché avec moi pour essayer de te rapprocher de ma sœur, Kiara. Ce qui n'a fait que détruire un peu plus ma confiance en moi... Sauf que ce n'est pas la réalité. C'est un mensonge d'une "amie" que l'on avait en commun. Depuis, on essaie de s'oublier. En fait, on a plutôt bien réussi. Mais je ne sais pas comment réagir en ta présence. Tu ne me connais pas. Et j'ai peur que si c'est le cas, tu me fuis.
    ♦ Blake Anderson
    « we are drinking buddies »
    À METTRE À JOUR Nous nous sommes rencontrés autour d'un verre. J'étais là, tu étais là, nous avions tous les deux de l'alcool dans les mains, ça nous a suffit. Notre état aidant, nous sommes devenus amis. J'ai bien essayer de te draguer, mais tu m'as très vite fait comprendre que tu n'étais pas intéressé. Après avoir vérifié que tu n'étais pas gay, j'ai réalisé que c'était déjà la deuxième fois qu'un homme me rembarrait. D'habitude, vous n'êtes pas si difficiles à convaincre... surtout saouls. Mais il ne m'en a pas fallu beaucoup plus pour te trouver intéressant. Cette attraction sexuelle mise de côté, j'ai très vite compris qu'on pouvait s'amuser autrement. Fêtes, alcool, choix décadents et même mises en danger, tout est bon pour passer une bonne soirée. L'idée ? Nous changer les idées. Quand on se retrouve tous les deux, c'est pour déconner et mettre notre vie de côté. Le problème, c'est qu'avec nos soucis, on a tendance à la mettre très souvent de côté, notre vie. C'est même la seule et unique règle de nos petites soirées : peu importe ce qui nous arrive, on s'est juré de ne pas être sérieux ou de geindre sur notre sort. Who cares? Pas moi en tout cas. Et je n'ai pas l'intention de dire au revoir à cette petite bulle, elle me fait bien trop de bien !


    ♦ Enrique Benetti
    « we are former lovers and actual friends »
    À METTRE À JOUR Il fut un temps où nous sommes sortis ensemble. En fait, tu es sans doute un des rares gars que je n'ai pas jeté tout de suite après avoir couché. Non, nous nous entendions bien. Même très bien. Tu me faisais rire, on faisait un beau couple. Un couple libre, mais un couple quand même, en quelque sorte. Mais voilà, tu ne me connaissais pas pour qui je suis vraiment, mais comme la Naughty Lewis un peu édulcorée qui s'assagissait dans nos moments d'intimité. Malgré tout, tu ne connais pas la vraie Savannah. Tu n'as jamais pu... je ne t'en ai pas donné l'occasion. Alors je t'ai repoussé... Comment ? J'ai prétendu vouloir quelque chose de sérieux. Vrai, en partie. Seulement voilà, plus je l'affirmais, plus ça te repoussais, et plus je réalisais que de toute façon, tu devrais tout savoir sur moi. Impossible !
    Aujourd'hui, nous nous sommes retrouvés. Tu es un bon ami, et ça me plaît comme ça. Je peux me confier avec toi. Pas sur mes vrais problèmes, mais sur tout le reste. Je t'apprécie. Et puis, avoir un pote sexy avec qui on sait que du sérieux ne sera jamais possible, ça a du bon, non ?
    ♦ Maxence Mangano
    « we are friends, aren't we? Nearly brother and sister in law, even. Or soon enough. Oops, I did it again. »
    À METTRE À JOUR Toi et moi, on remonte à loin. Tu habitais aussi à Topéka. Et en fait, on s'est connu parce que tu étais le meilleur ami de ma sœur, Kiara. Autant dire que je n'ai pas toujours été ta plus grande fan. J'ai toujours été jalouse de ma sœur, de l'attention qu'on pouvait lui porter. Alors forcément. Mais lorsque vous avez commencé à sortir ensemble, j'ai dû l'avouer - si ce n'est à toi, au moins à moi-même - j'étais contente qu'elle t'est trouvé. Tu es gentil, prévenant. Elle a besoin d'un homme comme toi. On en a toutes besoin. Enfin, je sais que moi oui. Et j'ai très clairement vu clair dans ton jeu, dès le départ : tu voulais essayer de nous rapprocher en te rapprochant de moi. Ça n'a pas marché. Mais on est resté bons amis. Même quand tu as rompu avec ma sœur pour partir faire tes études.
    Ensuite, on s'est perdu de vue. Mais nous nous sommes croisés récemment et... bah on s'apprécie toujours autant. J'étais déjà un peu dévergondée à l'époque. Donc tu ne dois pas être beaucoup perturbé par ma réputation de party girl. Et de temps à autres, je ne me gêne pas pour te rappeler que tu as fait le mauvais choix en te mettant avec l'autre meuf ! On pourrait croire que j'aurais appris de mes aventures triangulairement amoureuses, mais non. Et pour une fois, I mean well. Cependant, je ne dis rien sur Kiara. Et je ne lui dis rien sur toi !


    ♦ Lukas Svenning
    « we are friends »
    Je t'ai accompagné choisir les fringues que tu allais porter pour un shooting. C'était ta première grande marque.
    (Mise à jour le 13/02/14)
    Un soir, nous nous sommes retrouvés dans un club. Rien de très surprenant. La fête étant le mot d'ordre, nous nous sommes laissés aller. Bien souvent, avec moi - j'en ai conscience - la continuation de ce genre de soirée rime souvent avec coucherie. Et cette fois n'a pas échappé à la règle. Tu m'as suivi chez moi, je croyais Hally sortit. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on s'est fait du bien, toute la nuit. J'ai rarement pris autant de plaisir. J'ai rarement été si bruyante. Et malheureusement, Hally est rentrée. Elle a tout entendu. La honte aurait pu s'arrêter là si elle ne t'avait pas découvert le lendemain matin, alors que tu cherchais à prolonger la nuit dans la cuisine. Ce fut le choc : tu es Lukas, tu es l'amant d'Hally, celui dont elle est amoureuse. Et moi ? Je suis conne. Tu es con. On est nuls. Je m'en veux... Autant dire que te revoir pour travailler, puisque notre collaboration n'est pas terminée, risque d'être... étrange.
    ♦ Tyler J. Styles
    « we are ??? »
    EN CONSTRUCTION Description


    ♦ Jimmy B. Carter
    « we are more than complicated »
    À METTRE À JOUR Toi et moi, on peut dire que c'est compliqué ! Tout a commencé quand je t'ai remarqué à l'hôpital. Tu y travaillais et je ne voulais qu'une chose : terminer sur ta table d’auscultation. Et pas parce que j'étais malade... On peut dire que tu es un dur à cuir : j'ai tenté plusieurs approches, plus directes les unes que les autres et toujours rien. Tu ne semblais pas vouloir de moi. Sauf que voilà : je ne suis pas si facile à décourager. Et finalement, je t'ai eu. Tu m'as invité à boire un verre, chez toi. On sait tous ce que ça signifiait ! En tout cas, c'est ce que je pensais. Mais tandis que tu partais ouvrir à quelqu'un sonnant à ta porte, j'ai découvert que tu n'étais pas seul : tu étais papa. Alors je me suis enfuie. Poursuivre un bel homme est une chose, offrir de faux espoirs à un pauvre enfant en est une autre. Je ne suis pas un monstre, mais ça tu ne le sais pas.
    Et voilà que le destin nous réunie de nouveau. Sauf que voilà : tu es le Jimmy dont m'avait parlé Hannah. Et le pire, c'est que non seulement la situation était gênante, mais qu'en plus tu l'as rendue encore plus compliquée en prétendant ne jamais m'avoir rencontrée. Au début, je pensais que tu cachais quelque chose à Hannah, et je me suis mise en tête de la protéger. Aujourd'hui, je me suis jurée de découvrir quoi... Mais ne t'en fais pas, un jour tu comprendras qui je suis vraiment. Et peut-être, je dis bien peut-être, un jour nous entendrons-nous ?
    (Mise à jour le 22/10/13)
    Pourquoi m'as-tu demandé de mentir ? Je veux dire... J'ai suffisamment de secrets sans que tu ne t'amuses à m'en confier des nouveaux. Et maintenant qu'Hanna a appris la vérité, elle est... comment dire. Un peu furax. Mais on ne s'en tire pas si facilement avec moi, surtout quand je vous ai accordé ma confiance. Alors je compte bien me servir de toi pour la blesser. Tu as montré par le passé que tu n'étais pas facilement manipulable. Mais chéri, je suis pro' ! Il est grand temps que tu me rendes la pareille !
    ♦ Nom Prénom
    « we are ?? »
    Description


    ♦ Nom Prénom
    « we are ?? »
    Description
    ♦ Nom Prénom
    « we are ?? »
    Description

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Dim 2 Juin - 16:48

Moii ? Avec Salima pour changer :3
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Dim 2 Juin - 16:51

    Euh, parce que sinon tu es ? XD Question

    OH VOUI ! Smile En plus j'ai un bel avatar avec Rachel et Mila ! :p Bref... :face:

    Une idée ?
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4595
Points : 24938
Date d'inscription : 14/11/2012
Métier : Maitre du Jeu
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Dim 2 Juin - 17:01

Ne m'oublie pas ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.written-in-the-stars.com

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Dim 2 Juin - 17:09

    ALORS LÀ C'EST DU PROMIS JURÉ ! Smile J'ai même posté dans ta fiche de lien... :!:
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4595
Points : 24938
Date d'inscription : 14/11/2012
Métier : Maitre du Jeu
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Dim 2 Juin - 18:20

C'est vraiment parfait coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.written-in-the-stars.com

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Dim 2 Juin - 18:24

    Bon, je suis rassurée alors ! Smile Hâte de te croiser dans New York alors ! Wink
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Lun 3 Juin - 20:15

Eh bah je jour Kenya aussi et dès fois j'oublie sous quel compte je suis Xd
J'aimerais du positif-négatif ! Peut-être meilleures amies qui se crient souvent dessus mais qui se soutiennent ? Voilà mon perso :

Citation :
« Salim ! » Je suis jeune, veille parfois mais très ambitieuse. Cette ambition a débuté depuis le jour où j'ai émis mon premier cri, depuis le jour où j'ai arraché ma première bouffée d'air. Et depuis elle ne m'a pas quitté. Elle a même augmenté au fil des années, elle n'a pas cessé de croitre et je me retrouvai toujours à me battre pour être la plus forte, la meilleure, la plus douée et cela dans n'importe quel domaine même le plus futile. Les gens me trouvaient trop capricieuse, trop compétitive, trop égoïste certaines fois quand je n'hésitai pas à faire mal aux autres pour avoir ce que je voulais, mais c'était faux. Complètement faux. Je n'étais pas capricieuse j'étais exigeante. Je n'étais pas trop compétitive j'étais seulement forte. Et je n'étais pas égoïste j'étais réaliste, c'est que je leur disais à tous quand ils me réprimandaient. Ils étaient seulement jaloux de moi car j'étais une personne spéciale. Je ne faisais pas comme tout le monde, je n'écoutais que moi et encore moi, c'est grâce à ça qu'aujourd'hui je suis là, aussi puissante que dieu. Enfin presque, n'exagérons rien. « Salima ! » PLUS HERE

Ambitieuse + Dure + Exigeante + Manipulatrice + Rapide + Excentrique + Égoïste + Impolie + Maligne+ Intelligente + Insupportable + Orgueilleuse + Fière + Moqueuse + Sympathique quand elle veut + caractère + Assidue + Rigoureuse + Déterminée + Sportive +

Sait manier les armes+ fait beaucoup de sport + Conduit comme une malade quand elle est pressée + Mais elle sait très bien conduire hein ! + Court très vite + Même en chaussure à talon de 10 cm + Fait 1m 78 + Chausse du 43 et elle le vit bien+ N'a jamais touché à l'alcool, à la cigarette ni aux drogues. + Est musulmane. + Adore manger des fraises.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Lun 3 Juin - 20:54

    Alors oui ! Franchement ça me tente bien ! Smile
    Et on pourrait dire qu'elles sont devenues deux meilleures amies avec le temps oui ! Smile
    Quant à se crier souvent dessus, je pense qu'elles n'auront aucun mal à trouver des sujets de discorde. Puisque Savannah cache son jeu et que Salima pourrait le sentir. Si Salima attend autant de Savannah qu'elle n'en attend d'elle-même, je pense que ça pourrait être très drôle à mettre en place ! :p Elle pourrait par exemple critiquer la façon de vivre de Savannah pour qui les apparences et la fête semblent être les seules choses qui l'intéressent ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Mar 4 Juin - 18:48

Haaan, c'est une super idée ça ! En plus Salima s'investit à fond dans les relations de ce genre et si Savannah lui cache des choses elle aimera pas xD C'est la même chose du côté de Savannah non ? Parce que Salim cache des choses pas très jolies jolies :!:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Mar 4 Juin - 22:27

    J'ai vu, j'ai vu, petite frappe...
    :cache:

    C'est perfect. Ouep, ça serait pareil du côté de Savannah qui sent également la présence des secrets de Salima. De ce fait, elle a encore moins envie de se confier et de montrer son vrai visage, même si Salima semble vouloir connaître la véritable Savannah. Et vice-versa. Cycle infernal - mais drôle à jouer -, bonjour ! ♥️
    On fait ça alors ? Smile
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Mer 5 Juin - 17:34

Oui ♥ C'est comme tu veux, je répond juste lentement en ce moment à cause de mes révisions :/
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Jeu 6 Juin - 11:38

    Bah c'est comme tu veux aussi ! :p
    Oh! mais ne t'inquiète pas. Smile Tu as le temps. C'est compréhensible ! Smile
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Jeu 6 Juin - 20:22

Tu peux starter ? :D
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Mer 12 Juin - 11:52

    Le sujet tu veux dire ? Bien sûr. Tu as juste une idée de lieu ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Sam 17 Aoû - 16:30

je veux un lien assez baveuse, merci! Non, je rigole!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Dim 18 Aoû - 13:19

    Une idée ? :twisted: 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Dim 18 Aoû - 13:49

j'ai pensé qu'en arrivant à New York en 2008, je cherchais des amis sur qui je peux compter mais étais-tu à New York il y a 5 ans? Tu serais tombée en amour avec moi et tu appris que je veux devenir cardiologue... tout en observant que je ne suis pas habillée à la newyorkaise. Ton talent de styliste m'a complètement transformée de la tête aux pieds!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Dim 18 Aoû - 13:56

    Donc, si je comprends bien :
    Savannah serait tombée sur toi, par hasard, et en apprenant à te connaître, serait un peu tombée amoureuse de toi. Tu pourrais être sa première "relation" (en gros, son premier crush, elles ne sont pas forcées d'être sorties ensemble, à voir avec toi) homosexuelle ?! Elle se serait reconnue en toi dans le sens où tu fais ce qu'elle veut faire : tu veux devenir cardiologue et tu t'en donnes les moyens. Tu es forte, ce qu'elle prêtant être sans l'être véritablement. Et Savannah pourrait t'avoir été utile niveau look en te relookant complètement, te rendant plus... New Yorkaise et en te faisant la femme fatale que tu étais pour elle ?

    C'est bien ça ?
    (Oui, elle arrivait tout juste à New York. On peut dire qu'elles se sont rencontrées à la fin de leur première année à New York City ?!)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Dim 18 Aoû - 14:22

Oui, en effet! J'ai terminé mon lycée en 2010 et pour fêter le tout, on serait sorties ensemble pour me préparer ma graduation! C'est alors que tu m'as amené chez un coiffeur pour me faire le changement le plus extrême dans la métamorphose newyorkaise!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Dim 18 Aoû - 14:55

    Et bien on fait comme ça alors ?
    Leur intrigue amoureuse se serait terminée de quelle façon ? En bon terme ? Les sentiments de Savannah étaient-ils réciproques ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Dim 18 Aoû - 15:04

bien on ne se quitte pas en mauvais termes, tu as adoré ton expérience mais tu désires conserver notre amitié en devenant ma styliste personnelle. à chaque fois qu'on se rencontre, on se donne des petits becs et des câlins
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis" Dim 18 Aoû - 15:08

    Bien ! Smile
    Des petits becs ? Je connais pas cette expression. :suspect: 
    Ça me va ! Smile Donc elles restent proches ?
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis"

Revenir en haut Aller en bas

« It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Sujets similaires

-
» « It feels like a good day to be naughty! » | Savannah, "Naughty Lewis"
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WRITTEN IN THE STARS :: Gestion du personnage (liens, rp, ..)-