Coin des membres

Ici vous pourrez donc acheter une place pour faire votre publicité sur le forum dans la petite fenêtre en haut de la page. Vous pouvez donc faire votre pub pour un scénario ou autre. Cette pub restera là-haut pendant une semaine. Il vous reste seulement à remplir le formulaire dans la partie shopping. Mais attention, il vous coutera 1000 points.
Once upon a time | Hally



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Once upon a time | Hally

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 34
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Once upon a time | Hally Ven 1 Juil - 15:19

Hally & Spencer
Once upon a time



Il était une fois un gentilhomme qui épousa en secondes noces une femme, la plus hautaine et la plus fière qu'on eût jamais vue. Elle avait deux filles de son humeur, et qui lui ressemblaient en toutes choses. Le mari avait de son côté une jeune fille, mais d'une douceur et d'une bonté sans exemple ; elle tenait cela de sa mère, qui était la meilleure personne du monde…

Cendrillon était le livre qu’il ne se lassait pas de raconter tous les jours ces derniers temps. Spencer avait pris goût aux contes depuis qu’il était devenu officiellement papa. Mais à quel prix ? Ce bonheur qu’il n’avait jamais oser espérer vivre lui avait à la fois briser le cœur. C’était fini ! Jamais plus il ne la reverra. Elle. Celle qui fut et sera à jamais son grand amour. Lindsey s’en était allée. Lui laissant derrière elle sa filleule pour fille adoptive. La doctoresse avait tout arrangé judiciairement parlant. Hors de question qu’Hunter récupère sa gosse ! Jusqu’à présent il ne s’était jamais réellement occupé d’elle. En même temps, il fallait bien avouer que Miss Callahan s’était toujours arrangée afin que son ex amant ne voit jamais leur fille. Il l’avait trompé. Il l’avait mené en bateau deux années entières. Et si elle n’était pas tombée au téléphone sur la femme de sa double vie, aujourd’hui, peut être Lindsey serait encore celle que le cardiologue se tape un weekend sur deux. La catin de service. Celle qui détruirait une famille si l’épouse était au courant de l’adultère de son mari. Que ses conférences régulières n’étaient qu’en réalité les moments passées auprès de son interne préférée. La supercherie fut découverte lors de l’annonce de sa grossesse. Depuis, Lindsey avait coupé tout contact avec Hunter.

Spencer, qui était son meilleur ami depuis le lycée, l’avait soutenu depuis sa rupture. Amoureux fou d’elle depuis leur rencontre, la dizaine d’années plus tôt, celui qui n’était que le confident, l’épaule sur laquelle la rouquine pleurait son amour perdu, avait vu Eleonor naître. Il l’avait vu grandir. En réalité le parrain, Lindsey n’avait jamais démenti sa fille lorsqu’elle appelait Spencer « papa ». Le beau brun adorait son surnom. Lui qui ne connaitra peut-être jamais la paternité, il était ravi d’être le père de substitution. Eleonor n’a jamais su qu’il n’était que son parrain. Lorsque les deux amis se mirent en couple, le peu que cela a duré, Spencer avait goûté à la vie de famille. Ce rêve qu’il désirait tant avoir un jour se réalisa la semaine passée. Un soir, Abigail se pointa à la porte de son appartement avec la gamine à une main, et la valise de cette dernière de l’autre. Les funérailles de Lindsey avaient eu lieu l’après-midi même. Spencer fut effondré de la triste nouvelle. Il n’a pas pu lui dire au revoir une dernière fois. Elle était incinérée et ses cendres demeuraient dans un vase noir. Objet qui ornait la cheminée du bibliothécaire. Depuis l’arrivée d’Eleonor, elle dormait dans son lit. Spencer avait pris le canapé. Le soir, il s’endormait épuisé d’avoir versé toutes les larmes de son corps. Il en voulait à Lindsey de les avoir lâché sa fille et lui. Qu’allaient ils devenir sans elle ? Spencer l’ignorait. Tout ce qu’il savait, c’était qu’il ne devait pas montrer sa peine à la petite. Elle était orpheline de maman. Douleur qui ne la quittera plus jamais. Le ténébreux le savait par expérience. Il devait tout faire pour rendre sa gamine heureuse. La première chose qu’il devait faire était de s’occuper de sa relation avec Tatum. Y mettre un terme. Il était hors de question de son enfant voit son papa avec une autre femme alors que sa maman venait de partir au ciel. Spencer n’avait de toute façon plus la force ni le goût de rien.

Pour changer les idées de la petite tête blonde, le bibliothécaire l’emmena au central park. La gosse faisait de la balançoire pendant que son papa faisait faire à Jujube ses besoins à quelques mètres de là. Le jeune homme n’eut pas le temps de ramasser qu’une fille marcha dedans et glissa. Confus, le bibliothécaire aida l’inconnue à se relever et lui tendit un mouchoir pour essuyer sa chaussure. Lorsqu’il leva les yeux vers elle, il se mit à rougir instantanément en se rappelant de leur rencontre quelques semaines auparavant. « Hally ? Euh… Ça va ? Tu ne t’es pas blessée ? » Eleonor qui a vu toute la scène arriva en rigolant et dit à la blondinette. « T’as marché dans le caca… Ah ah ah ! » Elle se tourna vers Spencer et caressa Jujube. « T’as vu papa ? Elle a marché dans le caca la madame. » « On ne rigole pas ma puce. Hally aurait pu se faire très mal. » Il prit la main d’Eleonor et finit les présentations. « Je te présente Eleonor… Ma fille ! Eleonor, voici Hally. Une amie de tonton Julian. »

© Mzlle Alice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 27
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Once upon a time | Hally Sam 2 Juil - 18:20

Spencer & Hally ♦Once Upon A Time


- Mais c'est un vrai métier Maman... soupira Hally, agacée, au téléphone, rassemblant ses affaires à la hâte. Sa mère n'arrivait pas à accepter que sa fille soit sur un autre continent, pour bosser sur une page internet. Après le retour de Hanna, elle avait espérée que Hally ferait de même, surtout maintenant qu'elle n'était plus avec Lukas. Mais la Suédoise avait guère envie de revenir, d'autant plus qu'elle n'adressait même plus la parole à son ancienne meilleure amie. Elle embrassa son chat et fit un signe à Carly en quittant l'appartement, tentant de ranger ses clés dans son sac tout en sortant ses lunettes de soleil, discutant avec sa mère au téléphone. " Tu sais que j'ai environ vingts milles abonnés instagram et presque le double de visites sur mon blog quand même ? " se défendit-elle, sortant de l'immeuble, marchant d'un pas rapide. Elle décolla son téléphone de son oreille pour regarder l'heure alors que sa mère jouait à la psy pour mettre des mots sur le besoin de reconnaissance de Hally, tandis que cette dernière décidait de couper par central park pour gagner du temps. Il y avait cette promotion aux galeries marchandes qu'elle ne voulait pas rater. Depuis que Lukas n'était plus là pour la combler de cadeaux, elle avait du revenir aux bases et attendre les soldes pour s'acheter des escarpins à tomber. Elle gagnait assez pour vivre correctement, mais elle devait de nouveaux faire attention. Si Hally avait été a peine plus vénale, elle aurait saboté l'amour parfait de JJ en mettant le grappin sur Killian. C'était pas comme s'il ne lui avait jamais fait du rentre dedans. Cette idée l'amusa mais elle n'était pas ce genre de nana là. " M'man écoute j'ai un rendez-vous là j'ai vraiment pas le temps..." mentit la demoiselle en traversant le parc. Les deux femmes commencèrent alors à se prendre le bec, au point que la blonde souhaita secrètement qu'un camion quitte la route pour foncer dans Central Park et qu'accidentellement, il la fauche. " Tu sais que je peux te raccrocher à la figure ? Tu m'saoules là, NON j'ai pas le temps de voir Ellaaaaaaaaaaaaaaah !" s'écria-t-elle, sentant son talon se dérober sous son pied. Sans comprendre pourquoi ni comment, Hally se retrouva les fesses par terre. Elle s'était toujours jurée que, si elle se prenait une gamelle en étant consciente - parce les nombreux bleus les lendemains de soirée lui laissait penser qu'elle se pétait souvent la binette - elle resterait allongée en simulant sa mort. Mais une odeur a coté d'elle l'en dissuada.. "putain.." grogna-t-elle, en réalisant qu'elle avait glissé sur une crotte. Ca devait être le pied de la chance puisqu'elle avait évité de justesse l'humiliation de retomber les fesses dessus. Voila pourquoi je préfère les chats... pensa-t-elle, prête à assassiner le connard qui n'avait pas ramassé ça. Connard qui ne devait pas être loin puisqu'on l'aida à se relevé dans la foulée, avant de lui donner un mouchoir. Les yeux braqués sur ses escarpins, elle avait envie de pleurer en voyant le talon à moitié arraché. Elle allait le butter, et tous les maitres de chiens par la même occasion. Ledit connard lui tendit alors un mouchoir, et, à moins que celui-ci ne soit imbibé d'un poison destiné à le tuer, elle ne risquait pas d'accepter son aide. « Hally ? Euh… Ça va ? Tu ne t’es pas blessée ? » Entendant son prénom, elle ouvrit grand les yeux. Combien de connard connaissaient son prénom ? Bon, surement un paquet. Elle regarda l'odieux personnage, et fut surprise de découvrir que le connard n'était autre que ce type plein de gentillesse qu'elle avait vu, sous toutes ses formes, chez Ju'. Elle sentit qu'elle lui en voulait tout de suite moins. "Non ça va je devrais y survivre..." dit-elle, contrairement à sa paire de chaussure, dégoutée... Elle prit le mouchoir pour sauver le peu qu'il restait de la dignité de sa chaussure..

« T’as marché dans le caca… Ah ah ah ! » Hally détourna la tête sur cette sale gamine qui venait se moquer d'elle. Et ça là, c'était le pourquoi elle détestait les enfants. Alors qu'elle sentait qu'elle était à deux doigts de lui écraser le mouchoir crotté dans la figure ou tout au moins, l'envoyer chier - sans mauvais jeu de mot - la petite s'adressa à Spencer. Papa ? Interdite, elle fixa ledit père, sous le choc. Si c'était son père, c'était donc sa fille ? Spencer avait une fille ? Déjà qu'elle ne savait même pas qu'il avait un chien... Oh mon dieu, il est père ? J'ai vu un papa nu ? Oh mon dieu... OH MON DIEU... se choqua-t-elle de plus en plus lorsqu'il présenta les deux blondes, officiellement. Interdite, la première chose qu'Hally trouva à dire fut : " J'y crois pas, Tatum est maman...!" C'était dur à croire. Mais la surprise de la blonde laissa place à la logique. Non, ce n'était temporellement parlant, pas possible. Sauf si la petite avait grandit d'un coup et prit quelques années en seulement quelques semaines. Réalisant de la stupidité de ses propos, à moins qu'elle n'ait devant elle un specimen comme Renesmée dans Twilight, elle s'était lourdement trompée, et elle se reprit, maladroitement : " Pfffff ! Pardon c'était stupide! Comme si Tatum pouvait être maman tu sais...!" sourit-elle avant de réaliser qu'elle s'enlisait. Était-elle en train de dire que sa petite amie n'avait pas l'étoffe d'une maman ? C'est vrai qu'elle ne la voyait pas du tout dans ce truc là, mais de là a le formuler... Se sentant de plus en plus idiote, elle fit une moue désolée : " Pardon c'est pas ce que je voulais dire... Je...hum... Je savais pas que tu étais papa ! En tout cas c'est ton portrait craché !" mentit-elle dans un sourire qui se voulait mignon, pour se rattraper. Les parents adoraient qu'on leur dise ça, non ? Bon, Spencer était brun, Eleonor était blonde, et ils ne se ressemblaient pas vraiment... Oui et bien désolé, si la nature ne faisait pas d'effort, comment Hally pouvait-elle essayer d'en faire aussi, hein ? Se souvenant qu'elle était au téléphone tantôt, elle regarda ce dernier qu'elle avait ramassé instinctivement, comme s'il était greffé à elle. Il s'était éteint. Il y avait finalement eut du bon à cette chute...
©clever love.

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 34
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Once upon a time | Hally Dim 3 Juil - 23:18

Hally & Spencer
Once upon a time


Malgré le drame qui le toucha lui ainsi que sa fille, la perte de Lindsey, Spencer se raccrocha à l’espoir. Jamais il n’aurait remonté la pente aussi facilement si Ella ne partageait pas sa vie. Enfin, façon de parler bien entendu ! La directrice de marketing n’était que la colocataire qui partageait l’appartement. Cette jeune femme était merveilleuse tout simplement. Il ne pouvait rêver meilleure amie qu’elle. Ella était la fille parfaite ! Celle qui contribuait aussi sans le savoir à une rupture qui ne devrait plus trop tarder. Non mais pourquoi Julian lui avait dit ses quatre vérités au bibliothécaire aussi avant de déménager ? Le beau ténébreux aurait tôt ou tard finit par ouvrir les yeux sur ses sentiments qui naissaient en lui pour la nouvelle coloc ! Mouais… Quoiqu’en connaissant Spencer, surement pas ! La voir s’occuper d’Eleonor comme si elle était sa propre môme lui donnait du baume au cœur. La nuit, il lui arrivait des fois de rêver d’être en couple avec Ella. Avec Eleonor, ils formaient une famille parfaite. Si seulement… Si seulement Ella ressentait une dixième de l’amour que Spencer pouvait ressentir pour elle, il serait l’homme le plus comblait au monde. Mais il ne fallait pas rêver. Au mieux, elle le considérait juste comme son meilleur ami. Rôle que le beau brun avait fini avec Lindsey par prendre l’habitude d’avoir. Il ne demeurait que celui à qui on pouvait se confesser sur ses déboires amoureux, une épaule sur laquelle on pouvait pleurer. Celui dont le cœur était meurtri par la peine de l’être aimé. Spencer ne pouvait rien avouer sur ses sentiments. Cela même s’il le voulait. Sa timidité presque maladive l’en empêchait. A présent sa fille aussi. Le bibliothécaire n’avait pas le droit de faire ça au souvenir de Lindsey. C’était la rouquine le grand amour de sa vie. Même si aujourd’hui elle n’est plus parmi nous. Il restait Eleonor. Spencer refusait catégoriquement de lui faire de la peine. Il s’interdisait le droit d’avoir une autre femme dans sa vie privée. La gosse se rappelait l’année passée, lorsque son papa était avec sa maman. Les plus beaux moments de sa vie de petite fille. Une famille unie. Mais qui ne le sera plus dorénavant. Quitter Tatum était la meilleure chose à faire pour l’enfant. Spencer en était convaincu. Puis, pour être honnête, le couple n’a jamais réellement fonctionné. Alors à quoi bon continuer ainsi ? Ils étaient trop différents. Et Tatum le trompait surement en couchant avec d’autres mecs plus expérimentés que lui. Tatoo était de même tempérament que Ryan. Et son meilleur pote était un coureur de jupons invétéré. Sauf que la réceptionniste devait chasser les caleçons à défaut de celui de son compagnon.

Au lieu de crotter sur la pelouse, Jujube préféra laisser sa trace sur l’allée. Rêvassant à comment sa relation avec Ella pouvait évoluer en quelque de plus intime et positive entre eux, Spencer ne fit pas de suite attention au passage de la chienne. Il sortit de ses songes lorsqu’il aperçut quelqu’un se ramassant la figure. Chute qui avait tendance à faire rire les gens. Oui enfin tout le monde sauf lui quoi. Spencer n’a jamais trouvé ça hilarant. Bien souvent les gens se faisaient mal en plus. Il crut vaguement avoir entendu le prénom d’Ella dans les parages. Du côté de la victime à Jujube surement. Bon là ça va Hally n’avait rien physiquement. « Si cela peut te rassurer, on dit que ça porte bonheur. » Au regard fusilleur de la bloggeuse, Spencer baissa la tête en s’excusant. Pour une fois qu’il faisait de l’humour, c’était de mauvais visiblement. La prochaine fois, il se promit de garder la bouche fermée. Eleonor avait ri et s’était nettement moqué de la jeune femme. « Ma puce, ton comportement a été déplacé. Excuse-toi auprès d’Hally maintenant. » Puis les présentations faites, la remarque de la bloggeuse le laissa un instant sans voie. Tatum maman d’Eleonor ? Si la réceptionniste refusait de se marier, il ne la voyait pas mère en tout cas. En repensant à sa future ex relation, Spencer se rendit compte que jamais avec Tatum ils n’avaient parlé d’avoir des enfants un jour. Autre signe qui confirmait ses pensées : Tatum n’était pas son âme sœur. En revanche, Ella… Non mais pourquoi il pensait encore à sa coloc ? Bon d’accord on connait déjà la réponse… « C’est qui Tatum papa ? » Spencer observa le regard étonné de la petite fille. Jamais il n’avait parlé de sa petite amie devant elle. « Tatum est une fille que je connais. Elle est une amie à papa. » Se reconcentrant sur Hally. « Non, elle n’est pas la mère d’Eleonor. » Il se mit à la hauteur de l’enfant. « Va jouer un peu au sac à sable, j’arrive. » La petite s’éloigna avec le chien. « Tiens bien sa laisse mon petit cœur. » Mouais tu peux parler papa !; La laisse traine déjà derrière le chihuahua. Heureusement que la chienne n’était pas fugueuse et qu’elle ne lâchait pas la môme d’une semelle. Spencer souriait tristement à la nouvelle remarque d’Hally. Comme quoi Eleonor lui ressemblait. Si seulement il était son père biologique à cette gamine… « Elle a tout de sa mère. La forme du visage, les yeux, les lèvres, son sourire… » Il eut un pincement au cœur en pensant à Lindsey. Dire qu’il ne la reverra plus jamais… « Sa maman est décédée récemment. J’ai la garde à plein temps que la petite maintenant. » Il se rendit compte qu’il avait oublié de présenté le chien. « Le chihuahua, c’est Jujube. Le dernier arrivant à l’appartement. Enfin, avant qu’Eleonor emménage aussi. C’est la chienne de ma colocataire. Elle s’appelle Ella. SI tu repasses un de ces quatre, je te la présenterai aussi. » Ella, Ella… En espérant qu’en prononçant le prénom de sa douce, enfin de sa coloc quoi, Cela fera réagir Hally. « Quoique tu la connais peut être, vu que tu aimes la mode. Ella est directrice de marketing dans ce domaine. En revanche, je ne me rappelle plus le nom de sa boîte. » En yeutant vers le sac à sable, Spencer vit un dalmatien cherchant désespérément à faire son affaire à Jujube. Mais il avait un problème de taille au sens propre du terme. Eleonor éclatait de rire en les regardant. « Regarde papa ! Le chien joue à saute mouton avec Jujube. Je veux jouer avec eux. Je peux ? » « Oh mon dieu ! JUJUBE !!! » Spencer courut au secours de la pauvre chienne qui cherchait à se planquer du mastodonte qui la violait. « Il joue très mal à saute mouton ce dalmatien. Alors ne t’approche surtout pas de lui. » Conseilla t il à sa fille. Le dalmatien revint à la charge mais sur la jambe du bibliothécaire cette fois ci. Eleonor éclata à nouveau de rire. « Il est trop rigolo ce chien papa. On peut la ramener à la maison ? » « Certainement pas ! » C’était tout droit sorti du cœur. E maître appela enfin son casanova canin. « Bon débarras. » Hally les rejoignit. Cherchant à changer de sujet. « Au fait, tu as des nouvelles de Julian ? Depuis qu’il a déménagé, il n’en a plus donné… »

© Mzlle Alice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 27
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Once upon a time | Hally Sam 6 Aoû - 22:52

Spencer & Hally ♦Once Upon A Time


Si Hally avait été si agacée par cette chute, c'était sans doute parce qu'elle s'était ridiculisée. D'habitude, elle tombait saoule et était bien trop pétée pour se sentir honteuse. Heureusement pour elle, elle était donc tombé en dehors du champ de danger de la crotte. L'humour de Spencer ne prit pas vraiment sur elle, même si elle était sur qu'elle aurait rit de la remarque du pied qui porte chance si elle avait été dite à une autre personne qu'elle. Mais la crevure dans l'histoire, ça n'était pas vraiment le pauvre bibliothécaire, mais bien plus, la petite peste blonde qui riait de Hally. Si seulement Spencer avait pu regarder ailleurs un instant pour qu'elle lui éclate le reste de crotte à la figure.. Il la reprit sur son comportement, ce qui restait une petite victoire pour la bloggeuse, et il présenta les deux blondes l'une a l'autre. Hally gaffa totalement en parlant de Tatum et d'enfant, ayant imaginé deux ou trois choses absolument impossible. Lorsque l'enfant demanda qui était Tatum, Hally se demanda si sa gourde n'était pas plus grosse qu'elle ne l'avait cru. Spencer était-il seulement encore avec elle ? Si il avait un enfant, il le lui avait forcément déjà présenté n'est-ce pas ? La suédoise aurait détesté sortir avec un mec qui était papa et ne pas le savoir. Sortir avec un papa tout court en faite, puisque ça incluait qu'il y avait un enfant dans le lot. Cette réflexion lui fit penser à Hanna. Elle avait pourtant trouvé l'amour ainsi.. Peut-être que Tatum serait plus compréhensive qu'elle même ? Mais elle ne la voyait pas pour autant assumer le rôle d'une maman. Il qualifia la blonde ''d'amie'' ce qui n'était pas bon signe. La dernière fois qu'elle avait entendu Spencer en parler, il y avait beaucoup plus d'amour dans l'air... Restant silencieuse, elle observa le brun parler avec l'enfant, l'invitant à aller jouer plus loin avec le cabot. Quand l'enfant s'éloigna, le visage de Spencer prit des airs de tristesse. L'espace d'une instant, Hally pensa un peu méchamment qu'il était temps qu'il coupe le cordon... Ça va elle va revenir la crevure, elle part pas a tout jamais ça sert à rien de tirer cette tronche...

Spencer lui apprit donc le décès de la maman de la petite. A nouveau, elle regretta bien vite d'avoir pensé ça, mais fort heureusement, elle l'avait gardé pour elle... Elle se sentit alors désolée pour lui, et pas que parce qu'il se retrouvait avec une gamine sur le dos. Son agacement pour cette histoire de crotte et de talon cassé lui sembla alors bien futile en comparaison des vrais problèmes de Spencer... Sentant peut-être que le silence était devenu pesant, il décida de présenter Jujube le chihuahua à Hally. En temps normal elle se serait probablement moquée, mais elle n'avait pas envie de paraître plus méchante qu'elle ne l'avait peut-être déjà été.  Elle se demanda si le surnom avait un lien avec Julian, s'imaginant tout un tas de choses. Si ce type de chien était comme les caniches, et qu'ils tentaient de forniquer avec tout ce qu'ils trouvent, il y avait un lien certain avec l'ancien coloc de Spencer !! La venue d'une fille dans la coloc n'avait pas du arranger les pulsions de leur ami commun... « C’est la chienne de ma colocataire. Elle s’appelle Ella. » Hally papillona des yeux un instant, surprise. Elle ne connaissait que deux connasses fan de chihuahua. Paris Hilton, qu'elle ne connaissait pas personnellement, et sa cousine, Ella, qu'elle préférerait ne pas connaitre personnellement.  Est-ce que, par le plus grand des hasards, il parlait de la même Ella ? C'était difficilement concevable, elle avait perdu Chloé, elle ne pouvait pas déjà avoir reprit un chien ? Ca faisait quelques temps maintenant certes, mais c'était trop tot pour ressembler à sa cousine. A moins qu'elle ne soit si parfaite qu'elle avait déjà pu faire le deuil de l'ancien, et aller de l'avant. Et lorsqu'il donna quelques informations sur sa coloc, l'idée qu'il puisse parler de sa cousine se précisa. Quoique tu la connais peut être, vu que tu aimes la mode. Ella est directrice de marketing dans ce domaine. En revanche, je ne me rappelle plus le nom de sa boîte. » Pas de doute possible. Et Hally n'avait franchement pas envie de dire à Spencer qu'il s'agissait probablement de sa cousine. Ils avaient quoi à tous lui parler d'elle aujourd'hui, sérieux ? «  Non, non... ça me dit rien. T'sais le monde de la mode c'est grand... » mentit-elle pour stopper court à cette conversation. Elle avait marché dans une merde avec le pied gauche et il lui avait assuré que ça portait chance, devoir parler de sa cousine ne faisait pas vraiment partie de sa définition de la chance...


Très rapidement se déroula une scène qui fit complètement oublier à Hally le malaise de ses gaffes, et les mensonges qu'elle disait à Spencer. Jujube était à deux doigts de se faire éclater par un dalmatien, et le papa avait l'air d'être complètement dépassé par la situation, qui faisait beaucoup rire les deux blondes en tout cas. Ce qui faisait le plus rire Hally était peut-être d'imaginer Spencer rentrer avec des petits morceaux de Jujube et de s'excuser auprès de Ella, dans l'hypothèse où le chien pouvait physiquement exploser... elle arrêterait peut-être de choisir des chiens plus ridicules les uns que les autres... Même Thor était plus gros que cette chose...  La discussion qu'il avait avec la petite et son esprit naif était assez risible. Quoi que, c'était assez énervant de constater que même la chienne avait plus de vie sexuelle que Hally.. Enfin, qu'elle jouait plus souvent à saute moutons qu’elle-même... Quand elle vit le chien tenter d'avoir un coït avec la jambe de Spencer, elle chercha le maitre du regard. Ca serait dommage qu'il se fasse mordre en essayant de sauver la virginité de sa cuisse... Elle le trouva enfin et avança jusqu'à lui, sa chaussure rendant l'âme un peu plus a chaque pas. Lui décrochant le regard de son téléphone, elle lui dit d'un ton un peu agressif «  Hé, ça serait trop vous demander de surveiller votre clébard sérieux ? La laisse c'est pas fait que pour être joli. »  dit-elle en pointant du doigt l'objet inutilement posé à coté du banc. Il se leva et parti a la rescousse de Spencer, tandis qu'Hally les rejoignit. Certes, elle n'avait pas besoin de parler au maitre comme ça, mais je vous rappelle qu'elle avait une certaine once de colère à évacuer. C'était chose faite.

« Au fait, tu as des nouvelles de Julian ? Depuis qu’il a déménagé, il n’en a plus donné… » Ah, non en faite, puisque Spencer rajoutait une couche...  Elle le regarda d'un air blasé, et dit avec agacement : «  Non. Mais ça devrait pas me surprendre, il m'a déjà fait le coup une fois. J'espère juste qu'il va bien ce con. » dit-elle. Malgré la colère qu'elle pouvait avoir face à l'attitude du brun, elle restait son amie et ne lui souhaitait pas du mal. Son dernier départ avait eu l'air d'être pour une cause sérieuse, elle espérait que tout allait bien pour lui, simplement... réalisant qu'elle avait prononcé un gros mot, elle chercha a changer de sujet avant que la petite ne l'intègre à son vocabulaire « Bon, hmmm... Je comptais PAS DU TOUT faire les soldes aux Rockefeller Center – dit-elle faussement et de façon exagérée - mais j'crois que tu m'as donné une bonne excuse pour aller m'acheter une nouvelle paire de chaussure... Ca vous dit de venir avec moi ? On pourrait acheter une glace à Eleonore – ben oui, elle avait perdu sa maman, Hally s'en voulait un peu d'avoir pensé autant de méchancetés... - y'en a des supers bonnes !  Après je comprendrais tout à faire que tu ne veuilles pas et que tu préfères t'adonner à ta nouvelle passion, être un sex toys canin... » se moqua-t-elle en regarda avec amusement le brun. Si seulement son téléphone avait été allumé, elle aurait pu filmer la scène. Ca aurait fait le buzz sur YouTube ça. Elle se mit à rire, surtout lorsque la petite demanda à son papa ce que c'était qu'un Sextoy... Posant ses doigts sur sa bouche, Hally mima un oops, pour se dédouaner de toutes responsabilités.
 
©clever love.

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 34
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Once upon a time | Hally Ven 2 Sep - 23:06

Hally & Spencer
Once upon a time


Décidément, cette journée était bien plus complexe que Spencer aurait imaginé ! Dire qu’à la base, il s’était rendu au parc pour rompre avec sa copine… Au lieu de cela, il se passa un tas de choses inimaginables. On pouvait se croire dans une médiocre série télévisée. Spencer complexait énormément sur son physique de maigrelet, mais il avait toujours espéré – jusqu’aujourd’hui – un jour, pouvoir séduire une femme. Mais en fait non. De toute sa vie, seul un dalmatien a voulu forniquer avec lui. Mais bon la zoophilie n’a jamais été du goût du bibliothécaire et ne le sera jamais. Il préférait largement rester on ne peut plus chaste et garder une vie sexuelle désespérément déserte plutôt que de subir une nouvelle fois les ardeurs de ce vulgaire dalmatien ! Déjà qu’il n’était pas attiré par les grands chiens, dorénavant il les fuirait en changeant de trottoirs ou de chemins pour ne plus en croiser sur sa route. Enfin débarrassé du monstre blanc à taches noires, Spencer prit Jujube dans ses bras pour vérifier que la pauvre chienne n’était pas blessée. Heureusement, après l’avoir regardé sur toutes les coutures, le chihuahua se portait mieux que le jeans de Spencer souillé par l’accident regrettable du clebs.

Changement de conversation obligatoire pour passer à autre chose : Julian. Visiblement ce n’était pas une très bonne idée que le beau brun eut là. A en voir la réaction d’Hally et au surnom qu’elle donna à leur ami respectif. Spencer jeta aussitôt un œil sur Eleonor qui resta bouche bée du vocabulaire employé par la bloggeuse. Mais la petite n’eut pas le temps de réagir que la blonde proposa de faire des emplettes et manger une glace ensemble. Eleonore était toute contente et espérait qu’elle pourrait faire un tour dans le manège de chevaux de bois. Depuis le décès de sa maman, elle n’avait plus eu l’occasion de faire ça. C’était un rituel que la gamine avait avec la doctoresse : chaque fois qu’elles se rendaient au supermarché, si la petite a été sage, elle avait le droit à son tour de ducasse. « Papa c’est quoi un sex toys ? je connais pas ce jeu, tu peux m’apprendre à y jouer ? S’te plaiiittt ? » Spencer lança un regard assassin à Hally. Cette dernière retenait tant bien que mal son fou rire au point qu’il espérait qu’elle en ait mal à la bidoune. Passant par toutes les couleurs, le papa se mit à la hauteur de sa fille chérie et tenta de trouver les mots adéquates à la situation. « Euh… Non ma chérie ! Ce… Ce n’est pas un jeu non… Euh… Quoique si peut-être… Enfin je ne sais pas. Je n’y ai jamais joué et ça ne me tente pas non plus d’essayer. » Le bibliothécaire pouvait très bien mentir à la gosse. Mais non. Au lieu de ça, il était très naturel et honnête. Il n’a jamais eu affaire avec ce genre de babiole et ne savait clairement pas à quoi ça servait en réalité. Son manque d’expérience jouait à sa défaveur cette fois-ci. L’espace d’une seconde, il se questionna sur Ella et la vie intime de la jeune femme. Est-ce que sa colocataire utilisait des sex toys ? Rien qu’à cette simple interrogation, il en devint d’un coup écarlate. « Ca va papa ? » Spencer sortait immédiatement de ses pensées cochonnes. « Euh… Oui oui ! » Pourquoi pensait-il des choses comme ça de sa meilleure amie et colocataire ? Il en eut honte et allait se sentir mal à l’aise en croisant la directrice de marketing la prochaine fois. « Si tu as encore des questions à ce sujet-là, demande à Hally. Elle te répondra mieux que moi. J’en suis certain. » Spencer fit un clin d’œil à Eleonore et observa la réaction de la bloggeuse d’un air satisfait. « Allons manger une glace. Mais avant on va déposer Jujube à l’appartement. Ca ne te dérange pas Hally ? Ella sera peut être présente. Je pourrais te la présenter. Tu verras, elle est super gentille et adorable. » « Papa est amoureux d’Ella… » Se mit à chantonner Eleonore sous l’air médusé de Spencer qui ne savait plus où se mettre du coup. « Tu… Euh… Ne dis pas de bêtise chérie… Allé on y va… » Spencer n’osait plus regarder Hally. Il restait surpris de la réaction de sa gamine. Ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ? En attendant Tatum était mise aux oubliettes. Ils partirent du parc sans se rendre compte personne que la réceptionniste arrivait de l’autre côté et les avait loupé de peu.

© Mzlle Alice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 27
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Once upon a time | Hally Mer 7 Sep - 18:21

Spencer & Hally ♦Once Upon A Time


Après ces quelques péripéties, la chute de Hally et l'agression sexuelle de la jambe de Spencer par un dalmatien, la suédoise proposa au père et à sa fille - elle n'arrivait toujours pas à y croire - de se joindre à elle pour aller au centre commercial, offrant même l'hypothèse d'une dégustation de glace après. Elle s'amusa à taquiner le bibliothécaire en lui laissant le choix de rester au parc pour s'adonner à des plaisirs étranges, prononçant ""accidentellement" le mot sextoy. Hally n'était pas faite pour être en présence d'enfant, son vocabulaire ne lui permettait pas. A l'époque, lorsqu'elle avait encore une meilleure amie, et qu'elle gardait William le fils de Jimmy, et un peu de Hanna, ce dernier rentrait avec une nouveau vocabulaire peu apprécié du medecin. Il faut dire qu'entre elle et Tonton Lukas, il y avait de quoi faire saigner les oreilles de parents anti gros mots ! Elle n'était pas forcément vulgaire, mais un merde ou un putain se glissait facilement dans ses phrases... N'échappant pas à la règle des enfants qui relèvent les mauvais mot, Éléonore demanda à son père ce qu'était un sextoy, espérant même qu'il lui apprenne les bases de ce jeu. Hally tenta de dissimuler son sourire et amusement derrière sa main qui cachait sa bouche, attentive à ce qu'il allait bien pouvoir dire, mais c'était franchement compliqué ! Ses épaules n'arrêtait pas de sursauter, victime d'un début de fou rire qu'elle ne pourrait contenir bien longtemps. Qu'est-ce qui était le plus drôle ? Éléonore et son envie de jouer, ou Spencer, complètement dépassé, virant dans toutes les teintes de rouges possibles et imaginables ? Elle l'écouta répondre à sa fille, ne se montrant pas du même avis que lui lorsqu'il annonça qu'il ne s'agissait pas d'un jeu, et rit enfin lorsqu'il dit à la petite de demander à Hally pour plus de renseignements, laissant sous entendre que la jeune femme s'y connaissait soit disant mieux que lui. " Hé, mais c'est qu'il est taquin ! "  s'amusa-t-elle en lui donnant une petite tape du bout des doigts sur le bras. Il avait l'air satisfait de lui. Pourtant, il devrait craindre la blonde. Si la petite lui posait vraiment des questions, Hally ne se gênerait pas pour lui répondre honnêtement. De toute façon, elle finirait bien pas connaitre la vérité un jour ou l'autre non ?

Sans doute pour éviter le pire, le brun proposa d'aller manger cette glace promise, mais ... " avant on va déposer Jujube à l’appartement. Ca ne te dérange pas Hally ? Dans le principe, non. Elle allait lui répondre qu'il n'y avait pas de soucis, lorsqu'elle l'entendit continuer, et espérer que sa colocataire soit la. Là, le visage de Hally se crispa légèrement. Si sa théorie était bonne et qu'il s'agissait de Ella, elle n'avait vraiment pas envie de la croiser. Elle l'attendait toujours pour ce repas avec ses parents et Ryan, son faux petit copain. Elle n'avait évidemment pas donné suite à son invitation, et n'avait pas très envie de devoir rendre des comptes, en se justifiant d'un enième mensonge. « Papa est amoureux d’Ella… » S'il s'agissait bien de sa cousine, ça ne l'étonnait pas. Elle avait beau ne pas l'aimer, elle ne pouvait ignorer qu'elle était une jolie femme, gentille et adorable telle qu'il venait de la décrire. Trop gentille et trop adorable et trop ci et trop ça gnagnagna.... Connasse... râla-t-elle intérieurement. Spencer essayait de garder la face, mais Hally savait reconnaitre quelqu'un d'amoureux. Tout du moins, troublé. Sa façon de bafouiller n'était pas anodine. Malgré son manque d'affection pour sa cousine, il ne pouvait pas tomber sur meilleure personne, à condition que ce soit réciproque. Tatum avait beau être une femme avec laquelle Hally s'entendait plutôt bien aujourd'hui, elle ne pouvait convenir à un mec en apparence si doux et gentil. Ella, oui. Quittant le parc, Hally exagéra un peu sa démarche avec son talon presque cassé pour renforcer ses futurs propos, à savoir : " Tu sais, j'préfèrerais qu'on y aille tout de suite en faite, c'est galère de marcher là. Et puis je suis sur que Élé meurt d'envie de manger sa glace... ! - c'était mesquin de prendre la petite comme excuse, mais il ne pouvait pas refuser d'offrir un plaisir aussi simple à sa fille non ? - Et pis Jujube peut bien rester un peu plus longtemps avec nous ! " Non clairement, elle ne voulait vraiment pas se risquer à croiser sa cousine, si c'était vraiment elle. Peut importe, elle n'avait pas envie de toute façon de rencontrer une autre Ella. Elle était même prête à fourrer l'animal dans son sac à main comme toutes ces barbies, pâle réplique de Paris Hilton. Ella quoi.  

Une chose était sûr, c'est qu'elle n'allait certainement pas s'y rendre à pied, ils étaient au moins à 20 minutes, et c'était effectivement un peu chiant de marcher avec une chaussure abimée. Une fois sorti du parc, donc, Hally agita sa main pour interpeler un taxi qui ne tarda pas à s'arrêter. Pour une fois qu'elle arrivait à en choper un facilement ! L'enfant allait peut-être devenir un accessoire indispensable...? " En plus on a un taxi..." dit-elle innocemment, ouvrant la porte arrière, invitant la petite à grimper dedans comme si c'était un super jeu qui les attendait là. Elle adressa un sourire à Spencer, et monta après lui. Oui oui, c'était lui qui serait au milieu pour s'occuper de la petite, certainement pas elle. Elle donna le nom du Rockfeller Center pour le conducteur, et se tourna vers le papa : " Dooooooonc, t'es amoureux de ta coloc ? Tu vas lui faire le coup d'la douche à elle aussi ? Ca peut briser la glace... " gloussa-t-elle, curieuse et pas prête d'arrêter de taquiner le jeune homme, revenant sur ce qu'il s'était passé le soir de leur rencontre. C'était tellement drôle en même temps de le pousser à affronter des situations légèrement gênantes pour lui. Et puis, si en plus la gamine demandait ce qu'était le coup de la douche dont Hally parlait, alors là, c'était Jackpot! Honnêtement, elle ne faisait pas ça pour se moquer de lui, elle l'aimait bien à vrai dire. Elle l'appréciait suffisamment pour le taquiner, comme un ami. Il dégageait ce truc qui donnait à la blonde l'envie de l'embêter, comme un petit cousin plus jeune qu'elle, tout en restant bienveillante. Hally se sentait plutôt bien avec Spencer, même si elle ne le connaissait pas vraiment. Bon, après, en général, la suédoise était bien avec tout le monde, mais lui, il était chou. Vraiment.
©clever love.

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 34
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Once upon a time | Hally Jeu 29 Sep - 15:26

Hally & Spencer
Once upon a time


Spencer n’était pas si simplet qu’on pouvait le croire. Il avait bien compris à la démarche quelque peu chaotique d’Hally qu’elle exagérait très légèrement. A vrai dire, le bibliothécaire savait comment c’était de porter des talons hauts. Enfant, avant de rencontrer Ryan, et même après aussi en fait mais seulement lorsque le cadet était occupé avec d’autres amis, Spencer trainait beaucoup avec les collègues prostituées de sa mère. L’une d’entre elle, qui était en réalité un travesti, s’adonnait à un jeu plutôt spécial avec le fils de Saphir : il s’éclatait à habiller le garçonnet en femme, à le maquiller et l’accessoiriser. Spencer y prenait plaisir. Pour lui, c’était tout innocemment se déguiser. Jusqu’au jour où sa mère les surprit et lui interdisait fermement de recommencer sous peine d’être puni en lui confisquant crayons et feuilles de papier. Dessiner étant le passe-temps favori du beau brun, il obéit à sa maman sans récidiver. Ce que Spencer n’a jamais su, c’était que ce travesti en question était un peu pédophile sur les bords et qu’il fantasmait sur les petits garçons vêtus en fille. Malgré qu’elle fit le trottoir, Saphir avait toujours privilégié le candeur et l’innocence de son fils chéri. Aujourd’hui, elle serait fière de ce qu’est devenu son grand garçon. Quoique triste qu’il soit éternellement célibataire. Même si elle aurait aimé Eléonore, Saphir aurait préféré avoir un petit enfant de sang. Ce qui n’était pas le cas avec la fille de Lindsey.

Ne répliquant pas aux nombreux arguments de son amie, Spencer entra dans le taxi. Hally donna l’adresse du centre commercial. Mais le beau brun, ne se voyant pas balader le toutou toute la journée partout, demanda au chauffeur de faire un petit détour vers l’appartement. » Je dépose Jujube vite fait et on va manger une glace. Promis. » Il espérait apercevoir sa colocataire pour lui souhaiter une bonne journée. Au réveil, il ne l’avait pas vu. Ella était partie de bonne heure travailler. Il eut le temps d’écrire vite fait un texto à Tatum pour annuler leur rendez-vous et lui préciser qu’il la rappellera plus tard. Ce qu’Eléonore avait dit sur les sentiments de Spencer pour Ella n’était pas passé inaperçu au grand dam du bibliothécaire. Hally le taquina avec la douche. Fait que le beau brun souhaitait de tout cœur oublier. Et SURTOUT qu’Hally ne se rappelle pas l’avoir vu dans le plus simple appareil. Il en était si honteux que s’il pouvait se fourrer dans un trou de souris et y rester cacher éternellement, il le ferait. « Je n’ai pas envie de l’effrayer. » Se confessa t il tristement. Après tout, Tatum l’avait physiquement repoussé. Alors pourquoi pas Ella aussi ? Il détestait son corps. Quelle femme voudrait d’un homme charcuté là où il ne faut pas comme lui ? Il s’en voulait toujours d’être passé sur le billard pour plaire à Lindsey. Au lieu de ça, elle avait fui elle aussi. « C’est quoi le coup de la douche papa ? T’as lavé Hally aussi ? » Spencer se tourna vers Eléonore qui ignorait de quoi les grands parlaient. « Sauvé par le gong ! On est arrivé à l’appart. Je dépose Jujube et j’arrive. » Spencer descendit du taxi en laissant tomber son téléphone sur la banquette. Il était à peine entré dans l’immeuble que son téléphone sonna. C’était Ella. Une photo de la jeune femme s’afficha sur l’écran. Eléonore prit le téléphone et décrocha. « Coucou Ella ! Papa est monté mettre Jujube à l’appart et on va aller manger une glace au centre commercial avec Hally ! La gamine était toute fière de raconter tout ça. Elle donna le téléphone à Hally. « Tiens Hally ! C’est Ella ! » Elle lui refila l’appareil et se mit à jouer avec sa poupée en attendant le retour de Spencer.

© Mzlle Alice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 27
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Once upon a time | Hally Mar 4 Oct - 22:29

Spencer & Hally ♦Once Upon A Time


Lorsque Spencer demanda au chauffeur de faire un petit détour par son appartement, la blonde roula des yeux. Heureusement qu'elle était coté vitre, ainsi, seuls les passants dans la rue purent voir son air désabusé. Tant pis, elle resterait dans le taxi pour les attendre, il fallait bien que quelqu'un se dévoue pour ne pas qu'il prenne une autre course n'est-ce pas? Quoi, comment ça on pouvait lui demander d'attendre et de laisser le compteur tourner ? Chut. Hally ne tarda à taquiner Spencer, en lui parlant de sa coloc, et, au passage, en lui rappelant l'épisode de la douche, avec un sourire presque diabolique.  « Je n’ai pas envie de l’effrayer. » Sa réponse la fit d'abord ricaner, avant qu'elle ne stoppe son amusement en voyant la mine triste qu'il abordait. Soit il était pro dans l'humour de l'autodérision, soit c'était bien moins amusant que ça en avait l'air. Guettant le moindre signe d'un rictus pour montrer qu'il plaisantait, elle se sentit idiote d'avoir rit à ça en réalisant qu'il ne faisait probablement pas d'humour à cet instant. Pourquoi aurait-il peur de l'effrayer? Spencer était un mec mignon, pourquoi se dévalorisait-il ? Bon, il n'était pas le genre de Hally qui avait inévitablement une attirance pour les mauvais garçons, mais s'il était un peu moins sage, qui sait ? C'était quelqu'un de tout à fait adorable, elle se souvenait encore de son super chocolat chaud. " Hé..." dit-elle alors avec douceur, s’apprêtant à poser sa main sur sa cuisse pour le réconforter, avant de réaliser qu'il allait peut-être être gêné. Tout le monde n'était pas aussi tactile qu'Hally Johnson. Elle bifurqua alors sur sa main, et la tapota plusieurs fois avec une moue compatissante. Il était bête de se dénigrer ainsi.

« C’est quoi le coup de la douche papa ? T’as lavé Hally aussi ? »
La blonde retira sa main amicale, et regarda l'enfant non pas avec amusement, mais avec désespoir. C'était tellement idiot un gosse, d'une naïveté qu'elle n'enviait pas. Spencer n'eut pas à lui répondre, le taxi s'arrêtant à l'adresse qu'il avait donné. Sauvé par le gong, exactement ! Sans qu'elle n'ait à sortir sa théorie sur la nécessité qu'elle reste dans le taxi, il proposa de déposer le chien seul. Seul ? Donc la gamine restait là avec elle ? Oh bon sang... La portière claqua, et quelques secondes plus tard, la banquette se mit à sonner. Hally tourna les yeux sur le téléphone, yeux qui se mirent à grossir quand elle vit la photo de sa cousine s'afficher. Oh my god, c'est bien de la même Ella qu'on parle ! Ca renforça sa satisfaction de ne pas avoir accompagné le jeune homme chez lui. La gamine s'empara du mobile et répondit  « Coucou Ella ! Papa est monté mettre Jujube à l’appart et on va aller manger une glace au centre commercial avec Hally ! Tiens Hally ! C’est Ella ! » dit-elle en lui refourguant le téléphone. Hally, paniquée, fixa l'écran et la photo de sa cousine, sans dire un mot. Si elle ne parlait pas, Ella allait finir par croire que Eleonore avait une copine imaginaire, non ? Elle entendit la voix de Ella qui tentait poliment d'avoir un interlocuteur, et elle lui raccrocha au nez, jetant ensuite le mobile sur la banquette, comme s'il lui avait brulé les mains.

Face à la petite qui essayait de savoir pourquoi elle n'avait pas parlé, Hally lui dit avec sagesse : "Euh...  il ne faut jamais parler à des inconnus...?" évidemment, sa sagesse ayant des limites, elle ne put s'empêcher d'ajouter en gloussant : " sauf si c'est un beau garçon et qu'il t'offre un mojito." sachant pertinemment qu'elle n'allait rien comprendre. Elle fit un sourire à l'enfant, avant de regarder par la fenêtre, guettant le retour du papa. Être en présence de gamins la mettait mal à l'aise, et lui rappelait William, et plus précisément, son ancienne meilleure amie. Souvenir qu'elle préférait mettre de côté. Hanna lui manquait, souvent, mais elle était trop fière pour l'avouer. Les minutes étaient longues, surtout avec la gosse qui parlait toute seule à sa poupée, ou alors qui s'adressait peut-être à Hally, mais elle l'ignorait, ne l'écoutant pas. Son regard s'accrocha sur une blonde dans la rue, qui se rapprochait du taxi. Oh non c'est pas possible ! Pensa Hally en reconnaissant sa cousine. Ni une ni deux, elle décrocha la ceinture et fondit sur la banquette, pour se cacher de Ella, amusant au passage la petite qui se demandait à quel jeu Hally pouvait bien jouer. Elle l'imita, et se retrouva face à elle en riant. Au moins, elle ne l'avait pas vu et ne cherchait pas à attirer l'attention de la suédoise en tapant sur la vitre, ou en la baissant, si elle était plus maligne qu'elle en avait l'air. Elle avait surement appelé pour dire qu'elle rentrait... Après un petit instant, la bloggeuse se redressa, pour avoir un visuel. La voie était libre, elle avait du rentrer. Oh non ! Spencer allait tomber dessus ! Quelles étaient les probabilités pour qu'il l'invite à partager cette glace ?  Pourquoi n'avait-elle pas son numéro ? Hé, mais j'ai qu'à me biper ! pensa-t-elle en prenant le téléphone qu'elle avait quelques minutes plus tôt balancé, avant de percuter. Blondasse va. Quand bien même aurait-elle son numéro, à quoi lui servirait-il puisqu'il n'avait pas son téléphone ? " Putain, fais chier..." pensa-t-elle tout haut en se réinstallant correctement. Elle pouvait quitter le navire sinon ? Elle regarda l'enfant qui revenait aussi sur son siège, jaugeant le degré de danger à laisser une gamine dans un taxi, seule... Même pour elle, c'était trop immature. Putain fais chier... répéta Elé. Sans choquer Hally de l'entendre reprendre ses mots, elle se contenta d'approuver d'un " Ouais, comme tu dis." Pourvu qu'il soit trop timide, pourvu qu'il soit trop timide, pourvu qu'il soit trop timide... priait-elle, en fixant la porte de l'immeuble, prête à faire un arrêt cardiaque à tout moment. .
©clever love.

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 34
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Once upon a time | Hally Jeu 20 Oct - 16:02

Hally & Spencer
Once upon a time


C’était hallucinant de voir à quel point Spencer pouvait complexer sur son physique. Pire qu’une adolescente ! Mais en même temps, comment pouvait-il aimer ce corps qu’aucune femme ne désirait ? Il refusait certes de collectionner les conquêtes comme le faisait son meilleur ami Ryan. Mais Spencer espérait au moins connaître l’amour avant de mourir. Et étant gravement malade, le bibliothécaire déprimait. Il était persuadé que jamais Ella ne le verrait autrement que comme son colocataire et papa d’une petite fille. Dire qu’en réalité il ne l’était pas même fabriqué ! Eléonore était comme un cadeau tombé du ciel. Le plus beau cadeau qu’il pouvait recevoir. Lui qui désirait tant avoir une famille. A défaut d’être marié et avoir une femme, il était père. Le plus beau métier du monde. Si difficile et fatiguant soit-il, jamais Spencer ne donnerait sa place à quiconque. Sauf si le désir en décidait autrement. Que sa maladie gagne sur lui. En attendant, le jeune homme se devait de trouver une solution pour la petite tête blonde. Il lui fallait une maman de substitution. Et pourquoi pas demander à Ella ? Non. C’était une idée bien stupide. Le beau brun ne savait même pas si son amie souhaitait devenir mère un jour. Elle ignorait encore pour sa leucémie…

Pensant surement d’abord à une blague, Hally avait ri, puis se rendant compte de son erreur, elle se voulait rassurante. Spencer détourna le visage vers sa gamine. Souriant de la voir jouer avec sa poupée, il imaginait un jour la voir s’amuser avec un petit frère ou une petite sœur.

Laissant Eléonore avec Hally, Spencer déposa vite fait Jujube à l’appartement. En redescendant de l’immeuble, il croisa sa colocataire. Gentil comme il était, il avait bien naturellement proposé à Ella de se joindre à eux au centre commercial. Surtout que la blonde aimait ce genre d’endroit. Elle ne travaillait pas dans la mode pour rien. Mais comme à son habitude ses derniers temps, la jeune femme déclina l’offre. Prétextant qu’elle était juste repassée à l’appartement pour se changer avant une autre grande réunion importante. Déçu, Spencer la laissa filer. Il commençait à se poser des questions. Peut-être qu’Ella s’était trouvé un petit ami et qu’elle n’osait pas le ramener à la maison. Le bibliothécaire ravala difficilement sa salive à cette option. Si son amie avait réellement un copain, il pouvait faire une croix à ses espoirs de former une famille avec elle et Eléonore. Ça lui fit mal au cœur.

Quelques minutes plus tard, Spencer revint dans le taxi. La petite fille se mit à répéter plusieurs fois en suivant « Putain, fais chier… » Perdu dans ses pensées, le beau brun ne releva même pas. Lui qui détestait ce genre de langage en temps normal.

Direction le centre commercial, le reste du trajet fut assez silencieux. Sur place, Eléonore prit la main de Spencer et avec Hally, ils se mirent au marchand de glace. La petite réclama une boule à la pistache et une à la fraise. Spencer ne prit rien. Hally passa sa commande à son tour. « Ella a une cousine qui s’appelle Hally. » Il observa la réaction de la blondinette. « T’as pas une cousine qui s’appelle Ella par hasard ? » SI tel est le cas, ça faudrait bien dire que le monde est bien petit. Et cela même à la grosse pomme.

Son téléphone sonna. C’était Tatum. Soupirant à cet appel, Spencer décrocha. Elle voulait savoir pourquoi il voulait la voir pour au final annuler leur rendez-vous au dernier moment. Elle était énervée. C’était tendu entre eux ces temps-ci. De toute façon le couple n’a jamais été. « Je voulais te présenter ma fille. » « Ta fille ? Mais tu m’as di que tu étais puceau ! Comment tu peux avoir une fille ? Tu te fous de ma gueule ou quoi ? » « Ce n’est pas ce que tu crois Tatum. Je… Je ne t’ai pas menti sur ce sujet-là. Tu peux me croire. » « T’es tellement coincé je veux bien te croire. Mais c’est qui cette gamine ? » « C’est trop long à t’expliquer. Je ne veux pas parler au téléphone. Mais il faut qu’on se voit. Je ne veux pas qu’Eléonore croit que je veux que tu remplaces sa maman. Elle est si petite… » « Vaut mieux qu’on se sépare. C’est ce que tu veux ?» « Euh… Oui. » Se rendant compte qu’Hally et la petite pouvait tout entendre de la conversation, Spencer s’éloigna un peu. Le son du téléphone allant fort, elles ont pu entendre quelques mots. Eléonore qui ne comprenait pas demanda donc à Hally quelques précisions pour enrichir son vocabulaire. « Ca veut dire quoi puceau ? » Et quelques précisions tout court. « C’est qui la fille au téléphone avec papa ? Tu la connais ? Pourquoi elle veut remplacer ma maman ? Pourquoi … ? » La gamine voulait encore poser plein de questions. Mais Spencer arriva à ce moment. Il annonça à Hally qui le savait en couple avec la réceptionniste. « Tout est fini avec Tatum. » Il s’asseyait à côté des filles. « Un problème de réglé. » Il demanda ensuite à la petite. « Elle est bonne ta glace ? » « Elle est trop bonne papa ! J’en reveux une ! S’il te plaiiit !!! » Sentant le regard d’Hally sur lui. « Ça va ? » Il ne savait pas qu’elle avait entendu une partie de la conversation.


© Mzlle Alice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 27
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Once upon a time | Hally Mer 2 Nov - 23:07

Spencer & Hally ♦Once Upon A Time


Fixant la porte d'entrée de l'immeuble, Hally redoutait le moment où Spencer allait ramener le bout de son nez. En faite, c'était la possible présence avec qui il allait revenir qui lui foutait une angoisse. Si Ella accompagnait le bibliothécaire, Hally prendrait un faux appel pour prétexter un rendez-vous urgent, qu'importe si elle devait traverser Manhattan a cloche pied. Sainte Ella serait capable de lui offrir ses chaussures. Cette simple idée l'agaça. Lorsque, enfin, Spencer fit son grand retour, Hally éprouva un soulagement indescriptible, en le voyant seul. Elle s'en voulait un peu, d'être si contente alors qu'il semblait tout triste. La suédoise fit les gros yeux lorsque l'enfant répéta ses grossièretés. Non pas qu'elle était gênée, c'était bien plus un regard surprit. Comment se faisait-il que Spencer ne l'a reprenne même pas ? Ah ! Ella n'était donc pas si parfaite, elle piétinait le pauvre petit coeur du brun ! Sorcière ! Pensa Hally, presque contente, avant de se sentir à nouveau coupable envers lui. Qu'est-ce qu'ils lui trouvaient tous à cette bécasse ?

La blonde tenta de raconter quelques bêtises sur le trajet, qui ne firent guère mouche. Le dépressif à côté d'elle n'était pas vraiment réceptif... Le trajet devint alors plutôt calme, si ce n'était le petit monstre à coté qui agaçait les oreilles de la blonde en jouant à la poupée. Enfin, ils arrivèrent dans l'antre de Johnson : les galeries marchandes. Elle aurait préféré commencer par le shopping, mais le marchant de glace était sur le chemin. L'enfant réclama une glace pistache et fraise, et Spencer ne sembla rien vouloir. Peut-être que la blonde devrait l'imiter ? Elle hésita un instant, mais la glace nougat et cannelle se montra trop persuasive pour son esprit faible. Elle passa donc sa commande aussi, et régla, décidant d'offrir ça à l'enfant. Après tout, c'était elle qui avait tenu à ce qu'il vienne, et puis ça lui faisait plaisir. Pas pour Eleonore, mais pour Spencer. Elle donna le cornet à la gamine et récupéra le sien« Ella a une cousine qui s’appelle Hally. » dit-il alors qu'elle s'emparait de la gaufrette. Elle lui lança un regard en coin, comme agacée par une mouche qui tourne autour d'elle. Il allait parler de sa cousine toute la journée ? Il allait sous entendre lourdement qu'elles se connaissaient ? « T’as pas une cousine qui s’appelle Ella par hasard ? » Hally le regarda en goutant son cornet, pour éviter de répondre. On ne parle pas la bouche pleine pas vrai ? Et puis qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire ? A part parler encore plus de Ella, elle ne voyait pas bien où mènerait cette discussion si elle lui disait la vérité. Et lui mentir n'était pas vraiment envisageable. Elle se retrouverait bien bête le jour où son mensonge lui reviendrait en pleine face. Mais elle ne pouvait pas rester la bouche collée au dessert toute la journée, si ? De toute façon, ça finirait par fondre.. Bon, puisqu'elle n'avait pas le choix...  «  Tu sais qu'en l'espace d'une heure tu as prononcé ce prénom plus de fois que moi en toute une vie ? Ca devient obsessionnel, flippant, et chiant. Sérieux... » avoua-t-elle. Elle ne disait pas qu'il s'agissait de la même Ella, mais elle avouait en connaître une. Et ça faisait trop de coïncidences pour être un simple hasard. Et puis au moins, elle en profitait pour sous entendre qu'elle n'avait pas vraiment envie d'en parler. Elle l'aurait fait plus tôt non ? Bavarde comme elle était...

Spencer reçu alors un appel, et le regard curieux de la demoiselle se posa sur l'écran. Tatum. Elle comprit à sa façon se soupirer qu'il n'avait pas envie d'avoir cette conversation avec elle. Au moins, il comprendrait Hally qui ne voulait pas parler de sa cousine. Elle lui adressa un sourire encourageant, en l'observant. Peut-être aurait-elle dû faire comme si elle s'occupait autrement qu'en écoutant sa conversation, ça n'était pas très poli. Mais en même temps, il parlait à coté d'elle, elle ne pouvait qu'entendre.« Je voulais te présenter ma fille. » « Ta fille ?... étais  puceau ! Comment... fille ? … ma gueule ou quoi ? » Hally comprenait la majorité de la discussion, surtout les moments où Tatum haussait d'un ton, notamment dans son énervement. Pu-quoi ? Avait-elle bien entendu ? Elle cessa de regarder Spencer, comme si elle venait d'entendre le truc le plus dingue, et qu'elle ne devait pas être grillée. C'était un peu le cas, en faite. Peut-être avait-elle mal entendu ? Elle regarda les parfums de glaces disponible, essayait de boucher ses oreilles par la force de sa volonté  « Ce n’est pas ce que tu crois Tatum. Je… Je ne t’ai pas menti sur ce sujet-là. Tu peux me croire. » « ... tellement coincé – Bon tout compte fait, elle devait bien entendre... Spencer était coincé, oui -  ….qui cette gamine ? » « C’est trop long à t’expliquer. Je ne veux pas parler au téléphone. Mais il faut qu’on se voit. Je ne veux pas qu’Eléonore croit que je veux que tu remplaces sa maman. Elle est si petite… » « Vaut mieux qu’on se sépare...» « Euh… Oui. » Elle regarda d'un air innocent Spencer qui s'éloigna des filles, espérant ne pas l'avoir mit mal à l'aise en entendant une partie du contenu de la discussion. Elle n'était pas surprise de l'entendre être d'accord sur le sujet de la rupture, elle avait cru comprendre que ça n'était pas la joie entre eux deux ces derniers temps... « Ca veut dire quoi puceau ? » Hally sursauta en entendant la petite lui demander ça. Ah, donc, elle n'avait pas mal comprit. Elle avait bien dit ça. Devait-elle dire la vérité à la gosse ? Son existence même prouvait qu'il ne l'était pas. «  Euh, puceau, c'est affectueux. Genre tu sais papa il dit peut-être ''ma puce'' pour toi, ben pour un garçon on dit ''mon puceau''... » c'était le plus crédible et la réponse la plus spontanée qu'elle avait. Pensant avoir satisfait la curiosité du nain, Hally leva les yeux en l'air lorsqu'elle enchaina d'autre question. Elle se taisait jamais ? Et après le reste du monde osait être choqué lorsqu'elle disait ne pas aimer les enfants ? Sérieux ?!

Heureusement, Spencer revint, laissant les interrogations de Eleonore en suspens. C'était aussi bien, parce que si la blonde aurait pu répondre à toutes, celle concernant un remplacement de maman n'était pas de son ressort. Le jeune homme s'installa entre elle sur le banc annonçant officiellement sa rupture. D'un côté, Hally ne pouvait que la comprendre. Elle comprenait Tatum qui pouvait avoir un problème avec le fait d'être dans une relation avec un type qui avait un gosse, mais aussi à quel point ça devait être insupportable d'être au régime. Sérieux, ils n'avaient jamais rien fait tous les deux? C'était possible, ça, en 2016 ? «  Désolée pour toi? » dit-elle face à cette annonce, pas certaines d'être vraiment désolée. Si Spencer avait des sentiments pour Ella, c'était aussi bien qu'il ne soit pas engagé dans une autre relation. Il parla avec Elé de sa glace, avant de se tourner vers elle, lui demanda si ça allait. Elle papillonna des cils, surprise par cette question. Est-ce qu'il avait vu à quel point elle le dévisageait ? Elle mourrait d'envie de lui poser des questions, avec la même voix enfantine que la gamine, du genre : «  pourquoi elle a dit que t'étais puceau ? Vous avez vraiment jamais couché ensemble ? Tatum t'attirait pas physiquement ? » mais elle trouvait ça vraiment trop déplacé, et elle n'avait pas envie d'entendre comment sa main droite ou gauche lui permettait de vivre cette chasteté entre eux. Et puis, elle était bien placée pour savoir qu'en cas que rupture, on avait envie de parler de tout, sauf de l'ex. «  Bah, oui ! Pourquoi ? Je suis dans un centre commercial, je mange une glace, deux grands piliers de ma vie ! Ca ne peut que aller. Tiens, goute. » dit-elle en prenant la mini cuillère, façon pelle, qui était fournie avec le cornet, coupant un petit bout de glace, pour l'offrir au jeune homme. Puisque le sujet puceau, et le sujet Tatum sonnait tabou, Hally décida de parler du seul sujet dont elle savait qu'ils avaient en commun : Ella.

Elle pouvait bien faire un effort pour lui changer les idées, non ? «  C'est dingue que tu connaisse ma cousine. J'veux dire, que vous vivez ensemble et tout. Déjà j'aurais jamais pensé qu'elle était du genre à faire des coloc, elle et Chihuahua numéro x. » dit-elle comme si elle en avait eu des tas. Le ton de Hally ne laissait aucun doute, elle n'était pas très copine avec Ella. Mais ça prenait son sens, finalement. La dernière fois qu'elle l'avait vu, Ella lui avait dit que son appartement avait brulé. Jujube devait être le remplaçant de Chloé. Et il serait remplacé par un autre un jour, et ce cycle ne s'arrêterait jamais. Était-ce normal qu'elle ne soit pas triste pour elle ? Elle était triste pour la chienne, mais son empathie s'arrêtait là. Spencer avait l'air bien plus triste dans la voiture quand il était revenu seul, que maintenant. Nul doute qu'il aimait bien plus la blondasse de Valentino que la réceptionniste. Quel coeur d'artichaut celui-la, pensa Hally affectueusement. Décidant de détendre l'atmosphère comme elle le pouvait,en choisissant un sujet mi sérieux,-mi humour,  elle lui demanda«  Bon, maintenant que t'es de retour sur le marché du célibat, t'as réfléchis à une technique d'approche pour pécho ma cousine ? Tu sais tu devrais consulter mon blog, j'avais fais un article dessus... Qui sait, je pourrais peut-être t'aider ! » sourit-elle en lui mettant un petit coup de coude. Elle imaginait déjà la tronche du brun lisant ses écrits. Pas sur qu'envoyer une photo de lui à poils à Ella puisse fonctionner, mais qui sait. La technique de l'homme tout nu, elle ne l'avait pas inventé, c'était made in How I Met Your Mother. Et puis, à en croire les rumeurs, ça ne lui ferait pas de mal... Et puis elle n'était peut-être pas la mieux placée pour conseillée en amour. Elle était seule à l'heure d'aujourd'hui, et le dernier rapprochement qu'elle avait eu avec un mec avait fini en fiasco...
©clever love.

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 34
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Once upon a time | Hally Jeu 3 Nov - 14:41

Hally & Spencer
Once upon a time



La grosse pomme comptait une grande population, mais le monde pouvait se montrer si petit à la fois. Ce serait une drôle de coïncidence si la directrice de marketing et la bloggeuse se connaissent. Plus encore si elles étaient réellement cousines. Ca surprenait toujours autant Spencer quand il se rendait compte que des gens de son entourage soient si familiers entre eux. Pourquoi cela ? Sans doute à cause du fait que le beau brun n’eut comme famille que sa défunte maman. Il n’a jamais rencontré d’oncle, tante ou cousin/cousine. S’il décidait de créer son arbre généalogique et de faire des recherches, le jeune homme en trouverait peut-être. Et puis qui sait ? Un jour il découvrira qui est son papa. Spencer s’était beaucoup imaginé enfant qu’il le retrouvait. Que l’homme l’accueillerait dans les bras ouverts et le ferait entrer dans la famille qu’il se serait faite après son histoire d’amour avec Saphir. Flint aurait un frère et une sœur. Tous les trois seraient aussi proches que Ryan l’est de JJ. Dans ses rêves les plus fous, avant de rencontrer cette JJ qui lui a piqué son meilleur ami, Spencer s’était plu à songer à un lien de parenté avec le cordiste. Ça aurait été si génial que son pote soit son frère de sang. Le pied ! Mais aujourd’hui… Même Ryan se détournait petit à petit du trentenaire. Préférant sa JJ et les fêtes. Surtout sa JJ. Et dire que le promoteur immobilier riait à plein poumons lorsque le bibliothécaire tentait de lui ouvrir les yeux sur les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre. C’était l’évidence même qu’ils étaient amoureux tous les deux. Dire qu’ils ne faisaient que flirter à longueur de temps. Spencer les avait cru quand ils lui ont raconté qu’ils n’ont jamais couché ensemble. Il demeurait si naïf pour un fils de catin. Tout l’opposé du monde d’où il venait.

Spencer apprit d’Ella qu’elle avait une cousine répondant au même prénom que son amie. Pensant bien faire pour la femme qu’il aime, il demanda donc à Hally si elle connaissait sa colocataire. Il se rendit bien vite stupide que l’amour qu’il portait désespérément pour la directrice de marketing se voyait de tout le monde sauf de la principale concernée. Avec un air de chien battu, il s’excusa immédiatement. « Je suis désolé. Je ne t’embêterai plus avec ma colocataire. » Il n’osait même plus dire son prénom du coup. Hally n’avait cependant pas contredit. Mais sans doute que les filles ne s’aimaient pas trop. Ce n’était pas le sentiment qu’il eut en parlant de la bloggeuse à Ella. Il s’était peut-être encore fait des films. La blonde n’eut pas le temps de rappliquer que Tatum appela. Le son sortant du téléphone allait assez fort. Spencer n’étant pas doué avec les nouvelles technologies n’a jamais cherché à régler le son ou les sonneries de l’appareil. Il entendait on ne peut mieux ses interlocuteurs et ne s’imaginait même pas qu’autour de lui, les autres personnes pouvaient aussi profiter de la conversation. Tatum était énervée et ne mâcha pas ses mots. Spencer ne reprit pas le terme dont elle l’avait appelé exprès afin que Hally ne découvre pas à quel point il était lamentable. Dire qu’il y a à peine quelques mois, le bibliothécaire était encore fier de sa pureté. Lui qui avait attendu toute sa vie le grand amour pour passer à l’acte, son monde s’effondra quand Lindsey se suicida et qu’il se retrouva du jour au lendemain père. Ironie du sort pour un mec qui n’a jamais trempé son biscuit. Il n’avait avoué sa virginité tardive qu’à trois personnes. Ryan et JJ qui en avaient ri et Tatum qui l’avait repoussé et prit depuis cet aveu pour un gamin avec qui il était préférable de regarder la télévision que passer un bon moment dans le lit à faire des galipettes. Spencer avait été horriblement blessé par ces comportements puérils. Il se trouvait déplorable et repoussant. Lui qui complexait suffisamment sur son corps, il ne supportait plus les regards des gens et était suivi par un thérapeute qui le poussait à affronter ses peurs. Spencer commençait même à envisager d’aller voir une collègue à Saphir qui se faire déflorer. Il se sentait pitoyable d’en arriver à cette option. Mais si c’était la solution pour qu’Ella s’intéresse à lui… C’était un acte de romantisme de payer une prostituée pour se faire de l’expérience ? Il en doutait fortement.

Suite à l’appel de Tatum, le beau brun déclara à la bloggeuse sa rupture avec son ex. « Ne sois pas désolée. Tu n’y es pour rien. Ça n’a jamais fonctionné avec elle. C’est la vie. » Spencer était dévasté. Non pour sa séparation. Mais pour l’aveu de la réceptionniste. Mal dans sa peau, il envoya un texto à Ella « Ryan m’a menti. Il a couché avec Tatum. Je ne veux plus le voir. » Hally se disait bien aller. Elle lui donna un peu de glace à goûter. « Merci. » Le jeune homme la mangea volontiers et lui souriait. « Elle n’est pas mauvaise. Je ne connaissais pas ce parfum-là. » Hally se mit à parler tout à coup d’Ella. Visiblement elle n’avait vraiment pas l’air de l’aimer sa cousine. Mais pourquoi pas Spencer dans ce cas-là ? Etait-il lamentable à ce point-là qu’elle veuille l’aider ? « pécho ? » Hally avait le don pour lui donner un coup de vieux. Il avait du mal avec le langage des jeunes d’aujourd’hui. Mais bon le principal c’est qu’il avait compris ce qu’elle voulait dire. « Euh oui en fait ton blog c’est comme un journal quoi… » Tentait-il de changer de sujet. « Oui mais non… Je… Euh… Je ne peux pas faire ça. Je dois me consacrer à Eléonore. Il n’y a plus qu’elle qui compte maintenant. » La petite lui sourit, contente d’avoir son papa pour elle toute seule. « De toute façon, elle a un copain je crois. Donc laisse tomber. » La gamine rappela sa présence entre les deux adultes. « Je reveux une glace mon puceau. » Spencer était horrifié sur comment l’enfant l’avait appelé. Il espérait avoir mal compris. « Quoi ? Mais où as-tu entendu ce mot-là ? » Eléonore haussait les épaules et prit le téléphone des mains du bibliothécaire. « Bah là tout à l’heure, l’année passée. La fille a dit ça. Et Hally m’a dit que ça voulait dire ma puce pour les garçons. » Le trentenaire se rendait compte que les filles avaient tout entendu en fait. Il se sentait mal à l’aise. « Ne m’appelle plus jamais comme ça ma… » Il allait dire ma puce mais se retint et corrigea. « … ma princesse. Okay ? Je ne veux pas que tu m’appelles comme ça. Plus jamais, s’il te plait. » Il se leva et prit la main de la petite tête blonde, cherchant à prétexte bidon pour se sauver et ne pas avoir à faire aux moqueries d’Hally à présent. « Il faut que je… Euh… Aille acheter des bonbons à Eléonore. Euh… Merci pour… Pour la glace et pour tout. A un de ces jours peut être ou jamais, je ne sais pas… » Il paniquait et avait envie de pleurer. Il était persuadé qu’elle allait l’humilier elle aussi. Il avait si honte… « Mais papa, je veux rester avec Hally moi ! S’il te plait !!! » « Non je ne crois pas qu’elle veuille. Hally a d’autres choses à faire tu sais mon cœur. »


© Mzlle Alice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 27
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Once upon a time | Hally Mar 8 Nov - 19:50

Spencer & Hally ♦Once Upon A Time


Spencer revenant de son coup de fil, Hally partagea une bouchée de sa glace avec lui, puisqu'il n'en avait pas prit. un peu influencée par cette image véhiculée par les films, Hally savait mieux que personne que rupture rimait avec glace. A défaut de lui offrir une soirée télé et pot de Haagen-Daz, elle pouvait au moins lui faire gouter ses parfums. Lorsqu'il approuva ceux-ci, elle lui fit un sourire entendu l'air de dire : " bien sur qu'elles ne sont pas mauvaises, j'ai bon gout !" Pour détendre l'atmosphère, Hally fit ce qu'elle faisait de mieux : dire des conneries, d'un ton léger. Elle invita donc le jeune papa à visiter son blog afin d'obtenir quelques conseils en matières de séduction. L'idée était surtout de le divertir s'il se décidait à y aller, car son blog était tout sauf sérieux. Peut-être que cet humour qu'elle utilisait n'était pas le sien ? En tout cas, elle ne risquait rien en lui donnant l'adresse. Elle sourit tendrement lorsqu'il tenta de définir son blog, comme elle l'avait elle même fait lors de leur première rencontre. Il vivait tellement sur un autre monde ce type, il ne connaissait même pas le sens du mot "pécho". C'était juste du verlan, c'était pourtant pas sorcier. Elle se mit à réfléchir à propos de son âge. Le connaissait-elle ? Elle avait presque l'impression de parler à son père, coincé dans le corps d'un jeune homme. « Oui mais non… Je… Euh… Je ne peux pas faire ça. Je dois me consacrer à Eléonore. Il n’y a plus qu’elle qui compte maintenant. » Hally haussa ses sourcils sur son front qui se plissa en quelques lignes. I:l est sérieux lui ? Qu'est-ce qu'il sous-entendait ? Que les personnes avec un enfant ne pouvaient plus trouver l'amour ? Elle avait beau ne pas y croire beaucoup en ce moment, en l'amour, Hally restait une grande amoureuse du concept, même si elle le niait. D'après elle, il n'y avait ni age, ni obstacle, et certainement pas un mioche. La preuve étant le couple que formait son ancienne meilleure amie et Jimmy, ou cette connasse d'Esperanza et ce gros con d'Adam.  Levant les yeux au ciel, et souffla en disant : " Pfff, non mais n'importe quoi toi." Spencer coupa court à ce faux débat en confiant que Ella avait un mec, probablement. Ah ouais ? Hally n'y croyait pas trop, dans quel cas elle en aurait entendu parlé pas plus tard que tout à l'heure, au téléphone avec sa mère. Elle aurait sans aucun doute vanté Ô combien cette fantastique grognasse avait dégoté la perle rare, et bla, bla, bla. Hally lui aurait bien fait part de cette hypothèse, mais le petit monstre prit la parole.

« Je reveux une glace mon puceau. » Alors que Spencer sembla spécialement mécontent et surpris d'entendre l'enfant utiliser ce terme, Hally gloussa, dissimulant rapidement son sourire derrière sa main. Ca prêtait à rire quand même , non ? Il n'y avait que de rares moments durant lesquels la jolie blonde aimait les enfants, et c'était bien ceux là. Quand avec innocence, ils disaient quelque chose de cocasse. Et, par dessus tout, elle était contente de ne pas être celle qui lui avait apprit ce mot, bien qu'elle se félicitait intérieurement de cette définition qu'elle lui avait offerte. Si bien que lorsque la gamine mentionna le génie de la Suédoise, elle se mit à sourire, fière d'elle. Ca devrait soulager le jeune homme, de savoir qu'elle avait su lui mentir sur la chose, non ? Le sourire de Hally se fana doucement face à la réaction de Spencer. Qu'est-ce qui lui prenait ? Il venait de dire à Eleonore de ne plus l'appeler comme ça - ce qu'elle comprenait bien - mais pourquoi s'était-il levé comme si le banc lui avait brulé les fesses ? Elle tenta de jauger son regard, pour essayer de comprendre ce qu'il se passait... Elle comprit rapidement qu'il essayait de partir, ce qui n'avait pas de sens. Elle le regarda, hébétée, alors qu'il bafouillait une excuse bidon pour partir. A un de ces jours peut être ou jamais, je ne sais pas… Cette fois-ci, un seul sourcil s'arqua sur le visage de la jolie blonde. Il avait mangé trop vite le morceau de glace et son cerveau venait de givré pour qu'il pète un câble ? Comment était-elle passée de celle qui avait échafaudé un plan de sortie de secours si Ella venait avec eux au centre commercial, à celle qui se faisait planter sur place comme une idiote ? Elle n'était pas vraiment sûre d'apprécier cela... Même Eleonore manifestait son envie de rester ici. Pourquoi Spencer, non ? Et puis ce " à jamais peut-être" lui hérissait le poils. Qu'est-ce qu'elle avait fait de mal ? Elle fronça alors un peu des sourcils, pas franchement ravie de cette situation. Elle avait fait des efforts pour supporter la gosse jusque là, pour lui parler de Ella, et là, il réagissait comme ça ? Elle se leva à son tour alors que Spencer disait à sa fille : « Non je ne crois pas qu’elle veuille. Hally a d’autres choses à faire tu sais mon cœur. » Il y avait en elle un côté un peu garce, vestige d'un lycée sous le signe de la popularité, probablement, et c'était cette attitude qui se dégagea d'elle, là, tout de suite. Peut-être était-elle vexée qui lui foute un plan comme ça ?

Etant une femme assez impulsive et directe, carrément du genre à partir au quart de tour, elle lâcha : " non mais alors pour commencer t'es gentil, mais tu parles pas pour moi, okay ?" dit-elle, assez sèchement, plantant son regard azur sur lui, froidement. Doucement, cette attitude se dissipa alors qu'elle continua sans gagner en douceur dans sa voix: " Si j'vous ai proposé de venir ici, c'était bien parce que je vous incluais dans les choses que je dois faire, toi et ta fille, alors sois mignon, évite de me prendre comme excuse pour te justifier auprès d'elle, sous prétexte que soudainement, tu dois lui acheter des bonbons... Euh, au passage on est dans un centre commercial, c'est un peu PILE l'endroit où le faire, t'sais..."  dit-elle, son coté garce revenant au galop. Ouais, Hally était gentille, mais même si elle venait des pays nordique, elle avait le sang chaud, et pouvait rapidement descendre quelqu'un par les mots. Ceci dit, ça n'était pas l'idée de faire un scandale ou de blesser Spencer. Si elle avait voulu le faire, elle aurait piqué là où il semblerait que ça fasse mal, vu sa façon d'avoir parlé à la petite, et lui aurait balancé toute une tirade sur cette histoire de puceau. Sauf qu'elle n'était pas là pour ça. Elle réagissait mal, parce qu'il se barrait sans raison, et qu'en prime elle avait l'impression qu'il disait que c'était elle qui le congédiait. Ca l'énervait. Et, de penser à ça, aux méchancetés qu'elle pourrait lui balancer en pleine gueule, elle tilta. Et si c'était justement pour ça qu'il partait ? Alors qu'elle aurait pu continuer un moment à être sarcastique, elle remarqua seulement l'air paniqué qui faisait briller les yeux du brun, et s'arrêta un instant . C'était vraiment ça ? Il avait peur d'elle ? Ca la blessait, plus encore que le fait qu'il veuille déjà partir. Elle s'était montré bien plus gentille avec lui qu'avec la plupart des personnes qu'elle venait à peine de rencontrer, et lui, la craignait ? Etait-ce parce qu'elle avait rit lorsque Eleonore l'avait appelé puceau ?  Elle le taquinait, mais n'avait jamais été méchante envers lui... Elle regarda l'enfant qui semblait avoir envie de rester avec elle. Bizarrement, c'était avec elle qu'elle avait pu être la plus méchante, et c'était elle qui voulait rester... C'était un peu comme les chats les mioches en faite, moins on les aime, plus ils s'accrochent. Elle regarda à nouveau Spencer,puis la petite, et lui sourit, à elle. " Papa il dit rien que des bêtises, il parle pour moi alors qu'il est pas du tout dans ma tête - ça c'était surtout pour lui. Hally avait horreur qu'on pense ou parle pour elle. Elle avait bien trop de caractère pour ne pas le faire elle même - Moi j'veux bien que tu restes avec moi, on fera du shopping entre filles et tu m'aideras à choisir des nouvelles chaussures, Okay?" lui dit-elle en lui tendant la main pour en prendre la responsabilité, ajoutant pour Spencer : " Enfin... seulement si Papa peut accepter de me revoir encore AU MOINS une fois, quand je te ramènerais chez toi tout à l'heure..." Spencer voulait partir ? Grand bien lui fasse, elle n'allait pas non plus s'accrocher à sa jambe et faire le boulet humain pour le retenir. Elles n'avaient pas besoin de lui pour faire des trucs de nanas. Il avait vraiment de la chance que malgré tout, Hally l'appréciait, dans quel cas elle aurait pesté un : " pis toi tu profiteras de ce moment pour aller ENFIN tirer un coup et être moins con. " Non, il avait de la chance.
©clever love.

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 34
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Once upon a time | Hally Jeu 10 Nov - 23:10

Hally & Spencer
Once upon a time


Spencer tenta bien que mal de croire que maintenant qu’il avait une môme, il se devait de vivre comme un moine : sans relation amoureuse. Mais Hally, si spontanée et naturelle lui fit ouvrir les yeux. Ce qu’il disait était simplement du grand n’importe quoi. « Tu crois ? » Il se tourna vers elle pour mieux lui faire face. « Tu en connais toi des pères célibataires qui retrouvent quelqu’un dans leur vie ? Et surtout une femme qui acceptera d’élever ma fille comme la sienne ? » Il semblait étrangement intéressé par la question. Etant le fils d’une mère isolée, il n’a jamais eu aucun homme qui l’avait accepté comme son fils. Amer de la situation, Spencer s’était résigné à n’avoir personne. La seule femme qui l’intéressait réellement ne le considérait que comme un simple ami. Un pote. Même la relation entre Ryan et JJ semblait bien plus intense et complique qu’entre lui et Ella. Flint enviait tellement son meilleur ami. Il voulait tant connaître le secret de ce rapprochement qu’il désespérait découvrir un jour. Lorsque le bibliothécaire avait demandé au cordiste s’il avait eu des relations sexuelles avec la brunette, ce dernier nia. Le naïf le crut sur parole. Comme depuis toujours d’ailleurs. Donne qui avait changé depuis quelques minutes. Depuis la révélation de la trahison entre le promoteur immobilier et Tatum. Toujours sous le choc, Spencer voulait se changer les idées. « Je devais rompre avec Tatum de toute façon. Elle a couché avec mon copain. » Il ne savait pas trop pourquoi, peut-être par besoin de se confier à quelqu’un. Le beau brun ouvrit son cœur à la blondinette. On ne pouvait pas dire qu’il connaissait beaucoup Hally pourtant. Mais cette fille dégageait un il ne savait pas quoi, mais il se sentait bien avec elle. La bloggeuse réussissait à le mettre en confiance. Eléonore fit son air surpris. « Oooohhhh !!! Ca veut dire qu’ils ont dormi dans le même lit papa ? » Spencer était blasé. « Bah oui ma chéri. » « Roh bah c’est pas bien du tout ! Nan nan nan. Faut pas partager son lit. Hein papa ? » La petite tête blonde fit un grand sourire à son paternel qui le lui rendit non sans tristesse. « Oui c’est ça ma chérie. Regarde à la maison par exemple : toi tu as ton lit, Ella a le même et papa aussi. » « Mais Ella, elle a un grand lit pour elle toute seule ! » « Ella le partage avec Jujube. » Il pensait aussi aux potentiels petits amis ou coups d’un soir que la directrice doit certainement avoir. Mais comme Ella sait se faire des plus discrètes, heureusement, Spencer n’est jamais tombé sur l’un d’eux… Le pauvre n’osait même pas imaginer comment il devra réagir le jour – ou la nuit – où cela arrivera.

La demande d’Eléonore pour une nouvelle glace mit son père dans tous ses états. Ce n’était pas la demande en elle-même qui le fit paniquer mais plutôt le nom « affectueux » qu’elle lui avait donné. Spencer trouva n’importe quel prétexte pour se sauver. Il n’osait plus croiser le regard d’Hally tant il avait honte de sa situation. D’autant plus que la pauvre ne devait plus rien comprendre du lien qui réunissait réellement le bibliothécaire à la gamine. Mis à part la télépathie ou l’opération du saint esprit ou autre phénomène scientifiquement inexplicable, Spencer ne voyait pas trop comment il pourrait être le père de la gosse autrement s’il ne connaissait pas le fond de l’histoire. Pourvu que la bloggeuse lui demande des précisions en l’absence d’Eléonore. L’ex escort lui détaillerait sans problème ce qu’elle veut savoir. Entre Eléonore qui pleurait pour rester en compagnie d’Hally et Spencer qui cherchait à la fuir, cette dernière mit les points sur les i. L’écoutant attentivement malgré la crainte qui lui tiraillait le ventre qu’elle l’humilie, il se rendit compte que, certes elle était énervée, mais uniquement pour son comportement. S’il voulait partir bah qu’il s’en aille, elle lui ramènera Eléonore après leur shopping entre filles. Inutile de préciser que la petite était folle de joie de cette activité qu’elle n’a plus bien depuis le décès de Lindsey. Spencer étant agoraphobe sur les bords ne l’emmenait jamais faire le tour des magasins. Du simple lève vitrine en passant devant une boutique dans la rue était bien suffisant. Il préférait laisser Ella faire ça quand elle aura plus de temps à consacrer à la petite colocataire. La mode étant son domaine, Spencer ne se faisait pas de soucis. « Je… Je… Je suis désolé Hally. Ca ne se reproduira plus. Promis. C’est juste que… » Il bafouillait. Il bégayait un peu. Quand il était mal à l’aise, Spencer avait tendance à chercher ses mots et à tourner autour du pot plutôt que d’y aller franco. « Tu es gentille !? » Il avait du mal à y aller. Hally venait d’apprendre qu’il était encore sans expérience à son âge et elle ne le rabaissait pas !? Spencer était persuadé qu’il était beaucoup plus vieux qu’elle. Au fait la bloggeuse avait quel âge ? Pour réaction, il hésita un instant et la prit dans ses bras. Un câlin bref mais tellement plein de reconnaissance. Hally devait le prendre pour un dingue. « Merci. » Les filles voulaient faire du shopping à deux. « Bien entendu que je veux te revoir Hally. Tu es une amie pour moi tu sais. » Son cercle amical était si petit que le bibliothécaire pouvait compter les membres sur les doigts d’une seule main. Il pouvait retirer Ryan et Tatum d’ailleurs. « Euh non… Faites votre tour les filles. Je vais vous attendre ici ou quelque part dans le coin. On va s’échanger nos numéros si tu veux Hally comme ça on se tient au courant. Et si jamais il y a un problème ou qu’Eléonore n’est pas sage tu m’appelles et j’arrive. » Spencer avait pour idée d’en profiter pour aller voir la boutique de jouets. Noël approche à grands pas et s’il ne s’occupe pas de ça dès maintenant, il ne saura plus le faire après. Il ne supporte pas quand il y a trop de monde. Donc autant éviter les malaises et suffocations. « On reprendra une glace après vos emplettes les miss. »

Pendant l’absence des filles, sur son chemin, Spencer trouva une boutique de farces et attrapes. Ne connaissant pas ce genre de magasin, il entra par curiosité. Il trouva des choses intéressantes comme d’autres totalement inattendues. Il y avait un rayon dit pour adulte. Etonné, il regarda les produits en vente. Il y a plein de trucs qu’il ignorait complètement à quoi cela pouvait servir. Comme ce jeu de dés avec ces mots différents sur chaque face. Pourquoi sur l’un il était noté des parties du corps et sur l’autre des verbes qu’il ne s’attendait absolument pas voir, genre « lécher » ?? Si un jour il se décide à avoir une petite amie, faudra qu’il emmène sa future compagnie ici. Elle saurait très certainement lui répondre à ses multiples interrogations. Ne se sentant pas en forme, Spencer sortit prendre l’air dehors. Il pleuvait. Décidément si c’était pour attraper la crève et bien tant pis, il revint dans la galerie et se rasseya sur le banc devant le marchand de glace. Il n’attendit pas bien longtemps les demoiselles qui le rejoignirent les mains chargées de sacs d’achats. « Et bien qu’est ce que vous avez acheté de beau ? »


© Mzlle Alice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 27
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Once upon a time | Hally Mer 11 Jan - 0:29

Spencer & Hally ♦Once Upon A Time


Hally se sentait en colère contre Spencer, agacée par sa façon de se braquer soudainement, alors qu'elle n'avait rien fait pour qu'il se renferme ainsi. La jeune femme au tempérament de feu ne tarda pas à lui balancer ses quatre vérités au coin de la gueule, histoire de mettre les points sur les i. Pourtant, elle ne s'emporta pas complètement, dans quel cas le brun aurait fini en PLS dans un coin de la galerie marchande, caché, se balançant en murmurant des phrases incompréhensibles tant elle aurait eu un impact sur sa santé mentale. Cette idée l'amusait, mais quand même, elle n'irait pas si loin. Le pouvait-elle seulement ? Enfin bref, Hally s'était un peu radoucie en voyant qu'il avait "peur" d'elle. Enfin, peut-être pas d'elle, pas vraiment, mais de quelque chose qui touchait sans doute sa sexualité et la crainte d'en parler. Considérant la chose, elle décida de mettre un terme à tout ça,; en proposant d'emmener Ele. En faite, c'était bien plus pour contredire Spencer en contre carrant ses plans, que par réel désir de faire les boutiques avec le petit boulet qu'il appelait sa fille. Le sourire qu'elle abordait lorsqu'il s'était excusé, promettant qu'il ne referait plus ce genre d'erreur s'estompa lorsqu'il accepta que la gosse vienne avec la deuxième gosse. Quoi ? La stupeur de la blonde augmenta lorsqu'il la prit brièvement dans ses bras. Il venait de craquer ? Non pas que Hally était contre les calinous, bien au contraire, mais c'était surprenant venant de ce garçon là. Ca ne faisait que confirmer ce qu'elle pensait : c'était un jeune homme plein de douceur qui ne demandait qu'à se révéler... Elle esquissa alors un doux sourire, plein de bienveillance à son égard. Il était chou. Fou, mais chou.

Après le blabla de papa poule et s'être échangés leurs numéros, les deux demoiselles laissèrent Spencer vaquer à ses occupations. Hally regrettait déjà d'avoir proposé cette mauvaise idée de boutique. Pourtant, son air grognon s'estompa doucement. Peut-être ne détestait-elle pas tant les enfants ? Peut-être qu'elle n'était juste pas à l'aise avec eux ? " Et toi t'as un amoureux ? " demanda la petite comme ça, l'air de rien. Ah si, en faite, elle les détestait.... elle la regarda " J't'en pose des questions moi ? " répliqua-t-elle comme si la gosse était un adulte qui comprendrait les sous entendus, avant de lui sourire pour ne pas passer pour une vilaine mégère : " non, j'en ai plus. On s'aimait plus. Ca arrive.." ça c'était la version simplifiée. Elle l'aimait toujours, et ils ne s'étaient clairement pas séparés par manque de sentiments... Pour ne plus penser à ca elle entra dans la première boutique qu'elle croisa avec la petite. Certaines mangeaient pour aller mieux, Hally dépensait de l'argent. Et mangeait aussi.

Hally s'empara de la première paire d'escarpins un peu jolie qui daigna croiser son regard et regarda le prix. C'était correct. Elle devrait pouvoir acheter ça, mais rien de plus... Elle ne sortait pas avec des mecs pour leurs situation mais la vie était quand même bien plus facile avec la carte bancaire de Lukas... La petite avait couru au rayon enfant, et Hally se mit à sourire en la voyant s'extasier devant tout et rien. Elle l'emmena essayer ce qui lui plaisait et lui proposa de choisir une tenue complète. Finalement, elle céda et la laissa en prendre deux. Bon, si elle mangeait des pâtes et de l'eau pendant un mois, ca devrait bien se passer, non ? Elle ignorait les revenus de Spencer mais elle imaginait bien qu'un bibliothécaire de gagnait pas des milles et des cents. Sinon, il ne serait pas en coloc, pour commencer. Elle rectifia cette pensée en pensant à son cas. Elle gagnait pas si mal sa vie, et elle était en colocation. Bon, elle vivait au dessus de ses moyens c'était peut-être ça le vrai problème.

Errant dans les rayons, elles arrivèrent près des habits masculins. D'un regard entendu les deux demoiselles de comprirent et partirent en quêtes de quelques achats pour Spencer. Eleonore avait l'air de croire que tout était gratuit alors Hally dût la stopper un peu. Essayant de visualiser le corps du papa, qu'elle avait très bien vu bien que brièvement, elle chercha la taille qui lui correspondrait. Son expérience en stylisme portait ses fruits, puisqu'elle était sur d'elle sur ce coup. Une chemise et un pantalon à la mode plus tard, elles sortirent avec leurs achats. elle n'avait plus qu'à négocier avec Carly pour qu'elle paye les pâtes pour le reste du mois... ! Ca lui faisait plaisir d'offrir ça au jeune papa un peu à l'Ouest, mais la petite avait l'air encore plus heureuse. Elle lui confia le sac pour son papa. Alors que Hally commençait a lui écrire pour lui demander où il était, elle l’aperçut. Elles le retrouvèrent alors sur le même banc. Avait-il seulement bougé de là ? Se doutant qu'il serait du genre à vouloir la rembourser, et n'en ayant pas du tout envie - c'était un cadeau après tout - Hally lui dit alors qu'il s’intéressait aux emplettes " Je te jure que si tu fais la moindre remarque, tu vas voir ce que c'est que la tornade Johnson, Spencer. Ne la provoque pas." Menaça-t-elle d'un doigt levé vers son nez, un demi sourire en coin. Elle avait quand même hâte de le voir découvrir tout ça, et plus encore, de le voir porter sa tenue. Eleonore tendit alors le paquet à son père en disant d'une intonation plus que familière pour la suédoise : " avec ça Ella va te dévorer !" Hally fit les gros yeux, pinçant les lèvres. Cette petite répétait vraiment tout, non ? Pourvu qu'elle ne répète pas les quelques jurons qu'elle avait prononcé aussi dans la file d'attente alors qu'elles se faisaient doubler par une pétasse... Mais après tout, elle n'avait pas tord... Si jamais il passait inaperçu auprès de sa cousine, elle allait forcément remarquer ce changement de look ? " Tu sais que si ça te plait, je suis partante pour une journée entière relooking mon chat ? " dit-elle comme ça. Ca avait l'air d'être le genre d'activité qui lui ferait bien plus plaisir à elle qu'à lui..
©clever love.

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Once upon a time | Hally

Revenir en haut Aller en bas

Once upon a time | Hally

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» la Crazy Time recrute!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WRITTEN IN THE STARS :: Uptown :: Central Park-