Coin des membres

Ici vous pourrez donc acheter une place pour faire votre publicité sur le forum dans la petite fenêtre en haut de la page. Vous pouvez donc faire votre pub pour un scénario ou autre. Cette pub restera là-haut pendant une semaine. Il vous reste seulement à remplir le formulaire dans la partie shopping. Mais attention, il vous coutera 1000 points.
✘ sorry seems to be the hardest word



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

✘ sorry seems to be the hardest word

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : avatar:©pandora; signa:©anaëlle; gif et image:©yourssincerlylarry & ?
Messages : 2933
Points : 17417
Date d'inscription : 08/03/2015
Age : 26
Je vis à : #24, Bronx
Métier : barman & prostitué
MessageSujet: ✘ sorry seems to be the hardest word Lun 13 Juin - 0:54


sorry
seems to be
the hardest word

It's sad, so sad, it's a sad, sad situation and it's getting more and more absurd. It's sad, so sad, why can't we talk it over? Oh it seems to me that sorry seems to be the hardest word. ••• Journée de repos pour Rory. Journée de repos bien mérité. Aujourd'hui, il ne passera pas la moindre petite minute dans ce bar qu'il apprécie de moins en moins. En réalité, cela fait déjà un moment qu'il ne supporte plus d'y travailler, mais c'est tout ce qu'il a et il est redevable envers son patron, qui lui a permis de rester dormir alors que le bâtiment était en construction, et qui lui a offert cet emploi qui lui a permis de sortir de la rue, de se payer le luxe d'avoir enfin un toit à lui, aussi modeste soit-il, au-dessus de la tête. Le loyer n'est pas donné, mais puisqu'il se permet peu d'extras, qu'il n'a pas vraiment de hobbies, ni même d'amis, Rory sur ses temps libres, passe énormément de temps à juste profiter d'être chez lui et de ne rien faire. Enfin, ne rien faire est un peu exagéré, le barman adore lire, ça lui permet de s'évader de sa dure réalité. Il dévore de nombreux romans, et il lit un peu de tous les styles. Récemment, il vient de finir un des livres de la chronique des Vampires de Anne Rice, auteur qu'il apprécie énormément. D'ailleurs, il n'a plus chez lui, un ouvrage qu'il n'a pas déjà lu. Depuis un moment, il songe à éventuellement s'inscrire à la bibliothèque, ce qui sera certainement bien plus économique pour lui, qui lit tellement.

Son estomac le ramène à la réalité, le tirant de ses pensées, protestant sur le manque de nourriture dont il a besoin. Rory se lève de son canapé, dans lequel il était confortablement installé et se dirige vers le frigo dans le coin qui office de cuisine dans son petit appartement. Quand il l'ouvre, le châtain désespère devant le vide à l'intérieur. C'est décidé, il faudra qu'il sorte au moins pour faire quelques courses, et réapprovisionner frigo et placards. C'est dans ces derniers qu'il trouve une portion de nouilles asiatique. Pratique, rapide, consistant et bon. Saveur curry, parfait, ce sont ces préférées. Le jeune homme fait bouillir de l'eau et le temps que cela se fasse, il prépare déjà un cabas pour les courses, ses clefs, sa carte, bref, tout ce qu'il lui faut pour sortir faire quelques emplettes vitales. Avant de partir, il prend le temps de remplir cet estomac qui crie famine. Le loyer et les charges imputées à l'appartement, lui prenant une grande partie de son salaire, ne lui permettent pas de pouvoir se nourrir correctement, ni même vraiment régulièrement. Rory à l'habitude, il fractionne, proportionne, conserve, il sait gérer, mais cela ne suffit pas à combler ses besoins en apport calorique et autres et cela se voit au faible poids qu'il arbore. Ses joues creuses en premier témoin de cette malnutrition.

Puisqu'il fait relativement beau, finalement le barman décide d'en profiter pour faire une balade, et fera ses courses en revenant, histoire de ne pas être encombré le temps qu'il marche. En chemin, il passe devant la bibliothèque, et soudainement, son idée de s'y inscrire lui revient. Maintenant qu'il est devant, autant en profiter et comme ça, il pourra déjà prendre un ou deux livres à lire ces prochains jours. Il regarde un instant la bâtisse avant de se décider à y entrer. Il observe l'intérieur, émerveillé de tant de livres. Puis il cherche du regard l'accueil, qu'il ne met pas longtemps à trouver. Rory s'y pose et attend patiemment que quelqu'un arrive. Après quelques instants, alors qu'il a la tête baissée à lire des prospectus que se trouvent sur le comptoir, il sent une silhouette proche de lui. Le jeune homme relève la tête, pensant qu'il s'agit d'un membre du personnel de la bibliothèque, prêt à demander les renseignements nécessaires pour s'inscrire, quand il reste bloqué devant le visage qui lui fait face. « Lexie ? » Le châtain n'en revient pas et subitement, il sent le rouge lui monter aux joues. Rory détourne le regard, ne pouvant soutenir celui de celle qui a été toujours là pour lui quand il en avait besoin, dans la mesure de ses moyens. Mais qu'il a perdu de vue après avoir été embauché dans le bar où il travaille toujours. Ce n'est pas volontaire cette absence de nouvelle, juste qu'il n'avait plus beaucoup de temps pour lui les premiers temps, ce qui est plus ou moins toujours le cas aujourd'hui. Mais surtout, il n'avait plus aucun moyen de contacter la jeune femme pour la prévenir. « Je... Euh... » Rory est plus que mal à l'aise et ne trouve pas ses mots.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: ✘ sorry seems to be the hardest word Sam 18 Juin - 12:21

 
sorry seems to be the hardest word
« Maman je m’ennuie ! » Tu ignores cette énième plainte que lance ta petite Callie. « Maman j’te jure, là, j’m’ennuie trooop ! » Tu restes les yeux rivés sur ton écran de télévision, mangeant de temps à autres quelques marhsmallows. « Non mais là, tu vois, là, y’a l’amusement. Là, y’a le petit ennui et LÀ, y’a moi ! Je vais mourir d’ennui ! » Tu soupire et la regarde. Elle tente de t’amadouer avec ses petits yeux de petite fille triste et tu sais que tu vas, une fois de plus, céder. Tu te redresse, coupant le son de la télévision, arrangeant une mèche de cheveux derrière ton oreille. « Bien. Et que comptes-tu faire, pour arrêter de t’ennuyer ? » Elle ouvre la bouche, mais tu lève le doigt avant d’ajouter : « Tu n’aurais pas quelques leçons de maths en retard dis-moi ? » Elle fait la moue et toi, tu caresses ses cheveux clairs. « Bon, mets ta veste, on sort. » Elle te regarde, saute de joie et va chercher une veste en chantant sa chanson de la victoire. Des « j’ai gagné, j’ai encore gagné » résonnent dans tout l’appartement. Tu jettes un regard au poisson pour espérer un peu de compassion, mais Marcel t’ignore royalement. Tu attrape alors toi aussi une veste, ta veste préférée. Celle en simili cuir noir. Callie arrive en sautillant « Où est-ce qu’on va maman ? » Tu attrape sa petite main. « On va aller manger au fast-food et ensuite, on ira à la bibliothèque. » Elle ne semble pas très emballée, mais elle se contente de hocher la tête. « Et si tu es sage, on ira au cinéma toutes les deux ce soir ! » Elle sourit, et s’empresse d’ajouter : « Matthew pourra venir avec nous ? » Tu hausse les épaules, tout en fermant la porte à clé derrière vous. « Aucune idée Callie, il travaille beaucoup tu sais … »

Callie dévore son hamburger, et toi tu la regarde et tu te demande comment un si petit estomac peut absorber autant de nourriture sans prendre un kilo. Elle dévore ses frites, finit même les tiennes et te supplie pour avoir une deuxième glace. Tu cède, comme bien trop souvent. Tandis qu’elle dévore sa glace, tu regarde les messages échangés la veille avec le lieutenant Campbell et tu souris, doucement. Tu ne sais pas vraiment pourquoi il a décidé de s’occuper de Callie et toi, mais tu ne peux pas nier les sentiments que tu développe pour lui. C’est ta fille qui te sort de tes pensées, en secouant ta manche de pull. « Mamaaaan ! On y va ? J’ai finis ! » Tu verrouille ton téléphone et tu hausses les épaules. « J’arrive, j’arrive. » Tu range le plateau, que tu vas jeter à la poubelle et tu attrape une fois encore la main de ta petite princesse. « Tu verras, la bibliothèque, c’est chouette ! Il faudra juste que tu ne fasses pas de bruit, c’est d’accord ? » Elle te promet qu’elle ne criera pas et vous franchissez les portes de la grande bâtisse. Les yeux de Callie repèrent immédiatement la pièce aménagée pour les enfants. Elle lâche ta main et y fonce, te laissant seule. Tu regardes autour de toi les livres et vieilles étagères. Le silence est pesant, seuls quelques bruits de clavier ou de personnes enrhumées se font entendre. Tu ôte ta veste, la posant sur le dossier d’un fauteuil et tu te dirige vers les livres fantastiques. La collection des Harry Potter trône fièrement et prise de nostalgie, tu attrape le tome un de la saga. Tu en lis quelques chapitres et tu décides de l’emprunter. Alors tu te dirige vers le bureau de la gérante, tout en lisant le résumé que tu connais déjà par cœur. Lorsque tu lève les yeux vers la personne qui attend sagement qu’on vienne l’aider, ton cœur rate un battement. « Lexie ? » qu’il demande. Tu reste muette de stupeur. « Je … Euh … » Tu cligne des yeux, avant de te racler la gorge. « Rory ! Waouh, quelle surprise ! Toujours en vie ? » Le ton que tu emploie est sarcastique. Il a fuit comme un voleur, et tu compte bien le lui rappeler.

roller coaster
Revenir en haut Aller en bas

✘ sorry seems to be the hardest word

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Gabriel ∂ A word before, is worth two behind.
» Istwa lang kreyol lakay ak devlopman gramè a
» WordUp battles
» Perfect World
» Les pire moments de fluff

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WRITTEN IN THE STARS :: Anciens RP-