Coin des membres

Ici vous pourrez donc acheter une place pour faire votre publicité sur le forum dans la petite fenêtre en haut de la page. Vous pouvez donc faire votre pub pour un scénario ou autre. Cette pub restera là-haut pendant une semaine. Il vous reste seulement à remplir le formulaire dans la partie shopping. Mais attention, il vous coutera 1000 points.
✘ Could we ever be friends ?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

✘ Could we ever be friends ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : avatar:©pandora; signa:©anaëlle; gif et image:©yourssincerlylarry & ?
Messages : 2933
Points : 17417
Date d'inscription : 08/03/2015
Age : 27
Je vis à : #24, Bronx
Métier : barman & prostitué
MessageSujet: ✘ Could we ever be friends ? Dim 21 Fév - 15:58



Kalyani & Rory
Could we ever be friends ?
Même si son emploi le pèse toujours de plus en plus, Rory va un peu mieux ces derniers temps. Le retour de l'hôpital après son agression a été difficile, il s'en est pris plein la tronche par son patron pour tous les jours manqués, mais après quelques jours, les remarques ont cessées, et la routine a repris son cours. Les blessures et autres traces ont presque totalement aussi disparu, restent encore visibles seulement quelques bleus quasiment estompés cependant. Il n'arrive toujours pas vraiment à se projeter dans le futur, et a pas mal tendance à repenser au passé, à son frère surtout, dont il ne quitte plus le collier qu'il lui avait offert depuis qu'il a bien failli ne plus jamais le retrouver, volé par la jolie rouquine avec qui il a voulu tenté l'impossible et qui s'en est retrouvé profondément vexée, ce qu'il peut comprendre. S'il repense autant au passé, c'est à cause de cette agression, s'il n'avait pas été trouvé et amené à l'hôpital par, il ne sait pas qui, il aurait pu probablement mourir cette nuit-là, alors ça aide à ressasser le passé, à se dire aussi, que même si sa vie est loin d'être celle qu'il avait rêvé quand il était gamin, au moins, il est toujours en vie. Alors cette après-midi, et comme il est en repos ce soir, il décide d'aller profiter de sa vie, de son temps libre, pour respirer, pour souffler en allant se balader et surtout aller se balader loin de son quartier. Hors de question de rester dans le Bronx, il ne connait finalement presque que ce quartier, il se rappelle à peine du quartier dans lequel il a grandi, de ce qu'il a vu étant petit, tellement il s'est cantonné au Bronx depuis qu'il y a atterri après s'être fait jeté de chez lui à seize ans.

Au final, son choix se porte sur jouer les touristes à Staten Island. Aller visiter la très célèbre Statue de la Liberté. Il la voit de loin depuis toujours, et jamais encore il ne l'avait visitée, aujourd'hui c'est l'occasion. Tant pis si le peu qu'il a réussi à mettre de côté y passe, mais aujourd'hui, il va simplement profiter de vivre un peu, il en a besoin pour réussir à avancer, à passer outre cette agression qui aurait pu lui couter la vie. En tant que touriste, il monte bien évidemment à bord du ferry qui relie le sud de Manhattan à l'île et ses yeux pétillent d'admiration face à ce qu'il a devant lui. C'est dommage qu'il n'ait pas d'appareil photo, ni même de téléphone portable avec lequel prendre quelques photos pour avoir des souvenirs de cette journée, mais il n'a pas les moyens de se payer se genre d'appareil, alors il fait sans. Le plus important, c'est de vivre le moment présent et d'en profiter à fond. La première chose qu'il fait c'est se rendre au pied de la statue, tant pis s'il doit faire deux heures de queue pour y grimper, mais il ira tout là-haut, et observer sa ville comme il ne l'a encore jamais vu et peut-être même que pour une fois, il la trouvera belle.

C'est étrange comme ce qu'il a pu entendre est juste exactement la réalité. Voir la vie de là-haut, observer les gens tels des fourmis, ça fait un peu relativiser les choses. Est-ce que ça va vraiment changer sa façon de vivre son quotidien ? Non, probablement pas, d'ici quelque chose, cette journée sera loin déjà derrière lui. Mais au moins, il aura eu l'impression d'être un peu dépaysé le temps d'une après-midi. Son ventre grogne un peu, il commence à se faire faim pour le châtain, qui en poursuivant sa balade passe devant un Subway. Puisqu’aujourd'hui est une journée détente et plaisir, il décide de s'y arrêter et se prend subway spicy italien et un petit paquet de chips en plus de sa boisson. Son plateau bien rempli en mains, il se met en quête d'une table libre, mais s'arrête en reconnaissant un visage familier. Il s'avance alors vers la table en question. « Bonjour docteur Darcher. » Évidemment, poli et réservé comme il est, il ne compte pas s'éterniser, mais avant de la laisser et de ne pas la déranger plus longuement, il ajoute tout de même une petite phrase qui lui tient à coeur. « Je voulais m'excuser de mon comportement pas toujours correct et surtout vous remercier pour ce que vous avez fait pour moi. » Rory n'ose pas la regarder directement dans les yeux, toujours un peu gêné de toute cette histoire, mais il lui adresse cependant un léger sourire qui rend vraiment sincères ses mots.
© wild bird
 
       
       


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Crédits : Poupi
Messages : 4311
Points : 19672
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 32
Je vis à : Manhattan
Métier : Médecin
MessageSujet: Re: ✘ Could we ever be friends ? Dim 13 Mar - 18:17


“ Could we ever be friends ?”
Suite à son accident de moto, Kaly avait quelques jours de repos. Elle avait donc beaucoup de temps libre. Bien trop à son goût. Kaly n’aimait pas avoir autant de temps libre surtout quand des évènements comme ce qui venaient de lui arriver survenaient. Sa rupture d’avec Blake, ses retrouvailles avec Alex à peine quelques jours après. Avoir passé tout le weekend avec lui le soir même après leurs retrouvailles. Ce n’était pas du tout le genre de Kaly de faire ça. Et pourtant… Coucher avec son ex, passer le weekend avec lui… Mais où avait-elle pu mettre sa tête en faisant ça ? Et pourtant, Kaly devait bien admettre qu’elle ne le regrettait pas. Elle avait été heureuse de le revoir. Alex avait été le seul à avoir réussi le tour de force de la garder autant de temps auprès de lui. A la rendre comme personne auparavant. Oui mais voilà, après lui avoir fait voir tout ce bonheur, il était parti comme tous les autres. Pour être honnête, Kaly l’y avait poussé mais cela avait tellement facile qu’elle n’avait vu qu’une nouvelle preuve qu’elle était de ce genre de personne qu’on pouvait laisser facilement tomber. Pourtant le revoir et succomber de nouveau à son charme avait si facile… Si naturel…

Kaly était perdue… Plus que ça même. Mais dans tout ça, elle avait fait aussi une merveilleuse rencontre. Certes c’était avec un petit personnage à quatre pattes mais on s’en fiche non ? Melo était son petit rayon de soleil en ce moment. Un adorable Akita qui était rapidement devenu son affectueux chien. Il semblait deviner quand elle n’allait pas bien d’un simple coup d’œil et elle pouvait être sûre qu’il allait lui faire tout plein de câlins. Ils étaient devenus rapidement amis tous les deux et ce malgré le fait que Kaly l’ait renversé lors de leur première rencontre. Mais bon, Melo ne semblait pas lui en avoir tenu rigueur puisqu’ils étaient toujours ensemble depuis. La jeune femme l’avait adopté suite à cet accident. Accident qui l’avait réuni à Alex également…

Bref, ce jour-là, lasse de ses prises de têtes continuelles, la brune avait décidé de sortir faire une promenade du côté de Staten Island. Melo l’accompagnait bien sur. Il faisait bon et ça aurait été dommage de se priver d’une balade. Ils finirent par se poser dans un Subway. Kaly passa la commande et choisit une table sur la terrasse là où elle était sure que Melo n’allait pas se faire chasser. La jeune femme venait à peine de se poser et de donner à Melo un petit pain qu’une voix familière lui fit se relever la tête. Kaly sourit en reconnaissant Rory. Son premier patient. Elle l’avait resoigné dernièrement et il était parti une fois de plus avant qu’elle ait eu le temps de lui parler. C’était une jeune homme digne qui avait beaucoup marqué la le médecin.

«  Bonjour Rory ! Ça me fait plaisir de vous voir. »

La jeune femme lui fit un grand sourire chaleureux en poursuivant

«  Il ne faut pas vous excuser pour ça. Je peux le comprendre. Et pas besoin de me remercier non plus… Je n’ai fait que mon travail après tout… »

Jetant un regard autour d’elle, elle rajouta

«  Vous êtes seul ? Voulez-vous vous joindre à Melo et moi ? »
... mots & .. lignes complètes ♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers

_________________
Stop letting fear rule your life
«So then learn to conquer your fear. This is the only art we have to master nowadays: to look at things without fear, and to fearlessly do right.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : avatar:©pandora; signa:©anaëlle; gif et image:©yourssincerlylarry & ?
Messages : 2933
Points : 17417
Date d'inscription : 08/03/2015
Age : 27
Je vis à : #24, Bronx
Métier : barman & prostitué
MessageSujet: Re: ✘ Could we ever be friends ? Lun 28 Mar - 18:06



Kalyani & Rory
Could we ever be friends ?
C'est fou comme même à New York, qui est pourtant une ville immense, le monde semble être tout petit. Vraiment, Rory ne s'attendait clairement pas à rencontrer qui que ce soit de ses quelques connaissances, en venant se balader à Staten Island cette après-midi. Quelles sont les probabilités que cela arrive, d'autant que lui n'est pas vraiment la personne avec le plus d'amis ou de connaissances dans son entourage, enfin si on exclut ses clients. Quoi qu'il en soit, il ne s’imaginait absolument pas pouvoir tomber par hasard sur une personne qu'il connait et il était à dix mille lieues de penser croiser le docteur Darcher. Ce qui au final, n'est pas plus mal, ça lui permet de faire amende honorable et de s'excuser pour son comportement pas vraiment des plus faciles lors de son séjour à l'hôpital. Rory aurait très bien pu y retourner pour s'excuser, mais il n'a jamais trouvé ni le temps, ni le courage de le faire. Alors aujourd'hui, c'est l'occasion parfaite, d'autant plus parfaite qu'il est loin du cadre hospitalier qu'il n'aime pas vraiment, bien que son médecin soit une des personnes les plus adorables qui lui a été donné de rencontrer.

« Si quand même, je n'ai pas été le plus calme des patients et surtout, je suis encore parti sans rien dire. Mais je ne pouvais pas rester plus, mon patron m'aurait démonté, déjà que le retour au boulot, ça n'a pas vraiment été la joie. » Le jeune homme esquive le regarde de son médecin, un peu honteux. Ce n'est vraiment pas contre elle, parce qu'elle est quelqu'un de bien, que son métier on voit qu'il la passionne, qu'elle se dévoue à ses patients, mais en n'ayant pas les moyens et un boss aussi con que le sien, il ne pouvait pas vraiment faire autrement. « Je ne veux pas vous déranger, mais je ne dis pas non à un peu de compagnie. » Il n'aime pas s'imposer, mais elle lui propose gentiment et il n'a pas souvent l'occasion de partager ce genre de moment avec des gens, alors il ne se voit pas refuser, et puis ce serait sans doute impoli de dire non, à moins d'avoir une véritable excuse pour se dérober, ce qu'il n'a pas, et de toute façon, il n'a pas réellement envie de se dérober, bien au contraire, ce n'est que sa pudeur qui le ferait refuser, mais pour une fois, il passe au-dessus de cela et s'assoit en face de la jeune femme en lui souriant puis regarde vers son compagnon à quatre pattes, tendant lentement la main vers lui pour le laisser le sentir et ne pas lui faire peur. « Melo, c'est mignon comme nom. C’est quoi comme race ? » Le barman n'a jamais vu de chien comme Melo, il ne connait que les basiques, d'ailleurs, il aime beaucoup les chiens, quand il était petit, il tannait ses parents pour en avoir un, lui, il voulait un Rottweiler, mais cette race ou une autre, c'était juste hors de question pour monsieur et madame Deeks. Pas d'animaux, que ce soit chien, chat ou même oiseau, rien du tout. Ça a toujours attristé le châtain qui s'était toujours dit qu'il prendrait un chien dès qu'il aurait un logement à lui, mais la vie en a décidé autrement. Oh il pourrait sans doute recueillir un petit bâtard qui ne lui coûterait rien à l'achat, mais il peine déjà à se nourrir, alors comment pourrait-il subvenir aux besoins d'un chien ? Un jour peut-être, qui sait ?

Après une caresse à l'animal de compagnie de Kalyani, Rory reporte son attention vers celle qui lui a sauvé la vie dernièrement. Oui, elle ne faisait peut-être que son travail, mais quand même, il lui doit beaucoup et il lui en est extrêmement reconnaissant. « Comment allez-vous docteur, depuis notre dernière... rencontre ? » Elle ne doit pas être beaucoup plus âgée que lui, mais il n'y a rien à faire, il n'arrive pas à faire autrement que de la vouvoyer, peut-être à cause de son statut de médecin. Après tout, elle ne l'a jamais tutoyé non plus, ni proposé de le faire, c'est juste que ça lui fait bizarre de vouvoyer quelqu'un qui a à peu près son âge, et en même temps, il ne se verrait vraiment pas faire autrement, tout du moins tant qu'il ne la verra que comme son médecin.
© wild bird
 
       
       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Crédits : Poupi
Messages : 4311
Points : 19672
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 32
Je vis à : Manhattan
Métier : Médecin
MessageSujet: Re: ✘ Could we ever be friends ? Lun 18 Avr - 20:57


“ Could we ever be friends ?”
Rencontrer Rory était un heureux hasard. Elle avait souvent pensé à lui. Mais même si elle connaissait son adresse, Kaly ne voulait pas paraître intrusive. Et surtout ce n’était ni très professionnel ni très éthique si elle aurait agit de la sorte. Mais cela ne l’avait pas empêché de se demander ce qu’il devenait. Rory avait été son premier patient ici et un patient comme ça, cela vous marquait. Jusqu’à maintenant, elle regrettait de ne pas avoir pu faire plus pour lui. C’était un garçon vraiment attachant. Elle s’était même demandée si son coup de fil n’avait pas fait plus de mal au serveur. Son patron n’avait pas l’air d’être très commode au téléphone. Elle pouvait comprendre qu’il manquait de personnel mais il s’agissait quand même de la santé de son personnel. Elle avait failli l’envoyer sur les roses amis s’était retenue à temps justement pour ne pas mettre Rory dans l’embarras. Elle espérait juste que cela avait porté ses fruits.

« Le retour s’est si mal passé que ça ? J’espère que je n’ai rien dit qui aie pu vous porter préjudice… »

Rory venait de lui avouer à mi- mots que ça n’avait pas été facile. Et même si Kaly s’en était doutée, en avoir la confirmation n’était pas source de satisfaction. Loin de là. Lui faisant de la place sur la table, Kaly le laissa s’installer tranquillement. Elle le regardait gentiment s’excuser.

« Il n’y a vraiment pas de quoi. Et puis cela nous fait plaisir à Melo et à moi d’avoir un peu de compagnie. »

Rory caressa le chien qui se laissa faire. Melo était vraiment une crème. Il aimait vraiment tout le monde. Enfin presque. Elle se rappelait encore de l’accueil qu’il avait réservé à Blake. Elle n’avait toujours pas compris pourquoi d’ailleurs. Il était toujours tellement gentil avec tout le monde que ce comportement l’avait surpris et avait déstabilisé le jeune homme. Mais bon, de toute façon, ils ne s’étaient pas revus donc cela ne servait à rien de s’éterniser sur cette attitude quelque peu étrange de l’Akita.

« C’est un Akita japonais. Il est très gentil. Généralement, il met très vite à l’aise les personnes, n’est-ce-pas mon Melo ? »

Kaly sourit à son adorable boule de poils avant de reporter son attention sur le châtain qui lui faisait face. Elle avait l’impression qu’il avait encore maigrit depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus. Fronçant légèrement les sourcils, elle l’examina discrètement. Amaigri et d’une pâleur quelque peu suspecte, Rory lui donnait l’impression d’être complètement vidé. Cela attrista la jolie brune qui aurait aimé pouvoir aidé le jeune homme.

« On pourrait peut-être se tutoyer non ? Ici je ne suis pas médecin et vous n’êtes pas mon patient. Nous sommes juste Kaly et Rory. Et je vais bien merci… »

Portant la paille de sa boisson à la bouche, Kaly but une gorgée de soda avant de lui demander d’une voix douce

« Et toi ? »

Elle ne voulait pas paraître indiscrète mais ce fut plus fort qu’elle. Elle rajouta

« Tu as maigri depuis la dernière fois… Ton patron te traite si mal que ça ? »
... mots & .. lignes complètes ♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers

_________________
Stop letting fear rule your life
«So then learn to conquer your fear. This is the only art we have to master nowadays: to look at things without fear, and to fearlessly do right.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : avatar:©pandora; signa:©anaëlle; gif et image:©yourssincerlylarry & ?
Messages : 2933
Points : 17417
Date d'inscription : 08/03/2015
Age : 27
Je vis à : #24, Bronx
Métier : barman & prostitué
MessageSujet: Re: ✘ Could we ever be friends ? Ven 13 Mai - 19:51



Kalyani & Rory
Could we ever be friends ?
C’est plutôt sympa de se balader pour une fois hors de son quartier habituel et de tomber tout à fait par hasard sur une personne qu’il connait tel que le docteur Darcher. Dès leur première rencontre, elle s’était montré particulièrement gentille avec lui et la seconde fois, qui ne remonte à pas si longtemps également. Elle a beau dire qu’elle ne fait que son métier, Rory sent au fond de lui qu’elle en a fait plus pour lui que ce que son métier n’implique et pour ça, il lui en sera toujours extrêmement reconnaissant. Bien qu’il soit très reconnaissant de ce qu’elle a pu faire pour lui, le châtain reste très mal à l’aise lorsqu’on aborde le sujet de son travail et surtout de son patron, alors il esquive, secouant simplement la tête négativement quand elle lui demande si elle a pu dire quelque chose qui lui aurait porté préjudice, histoire de la rassurer sur ce point-là. Il ignore si c’est la vérité ou non, mais son boss n’a jamais fait mention de sa discussion avec la médecin au téléphone, Rory en a conclu que sa réaction à son retour n’est en aucun le fait de ce coup de téléphone et c’est tout ce que la jeune femme a besoin de savoir. « Non, ne vous inquiétez pas. »

Assis face à elle et caressant son petit compagnon, il écoute attentivement son explication, hochant légèrement la tête en souriant, pour lui montrer qu’elle a son attention. « Je ne connaissais pas du tout cette race. J’ai toujours voulu avoir un chien, mais mes parents ne voulaient pas. Mon rêve, c’était de posséder un Rottweiler, je les adore, je ne sais même pas pourquoi. En tout cas, Malo est vraiment adorable. » Rory gratte le chien sous la mâchoire, ce que le petit canidé semble grandement apprécier à la manière dont il lève la tête. Le jeune homme sourit devant la réaction du chien quand il cesse ses caresses pour reporter pleinement son attention sur Kalyani qui lui propose de se tutoyer. Le barman pique un fard, il sent ses joues prendre une teinte un peu plus rouge. « Euh oui, d’accord. Enfin je vais essayer, pas facile de changer les habitudes. » Rory sourit un peu gêné, mais sincèrement touché par la demande de la jeune femme. On ne va pas se mentir, ça lui fait du bien qu’elle voit les choses de cette manière, ça rend le moment un peu plus léger. Il lui faut juste prendre le pli de ne pas la voir que comme son médecin. Comme elle vient si justement de le lui dire, ici, ils ne sont que Kaly et Rory, ils sont très loin du cadre de l’hôpital, et heureusement, le châtain n’est franchement pas pressé d’y retourner et espère en pas avoir besoin d’y retourner avant un très long moment, jamais serait même l’idéal.

S’il s’attendait à ce qu’elle lui retourne la question, il n’avait pas prévu qu’elle lui poserait cette question. Mal à l’aise, il baisse le regard vers son plateau et commence à déballer son sandwich, pour cacher qu’il n’est pas vraiment à l’aise avec la question. Il mord rapidement un bout et l’avale avant de se décider à lui répondre. Il lui doit bien ça, avec tout ce qu’elle a fait pour lui, et le fait qu’elle s’inquiète pour lui. « Non ne vous, enfin ne t’inquiète pas. Lui n’est pas aussi terrible que ça, fin lui ne me fait rien. » Rory se remet à caresser Melo qui s’est approché de lui, sans doute attiré par l’odeur du sandwich. « Je fais juste beaucoup d’heures c’est tout, je cours partout dans le bar, ça doit être pour ça. » Il omet bien évidemment de dire que son salaire est tellement au ras des pâquerettes et qu’il n’a pas toujours de quoi pouvoir se nourrir quotidiennement, ou tout du moins, pas autant qu’il le faudrait. Le jeune homme reprend un morceau de son sandwich puis ouvre son paquet de chips et le temps vers Kalyani pour lui en proposer. « Qu’est-ce qui t’a donné envie d’être médecin ? Ça fait longtemps que tu exerces ? » Histoire de détourner un peu la conversation de lui, même s’il imagine bien qu’elle finira par y revenir. Il a bien remarqué que la médecin n’est pas du genre à abdiquer, même si elle fait ça avec courtoisie. En posant la question, il ignore d’ailleurs encore qu’il a été son premier patient à leur première rencontre.
© wild bird
 
       
       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Crédits : Poupi
Messages : 4311
Points : 19672
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 32
Je vis à : Manhattan
Métier : Médecin
MessageSujet: Re: ✘ Could we ever be friends ? Sam 25 Juin - 15:15


“ Could we ever be friends ?”
Kaly était résolue à passer un bon moment avec Rory. Après tout, s’ils s’étaient rencontrés par hasard, ce n’était pas pour rien hein ? La jeune femme voulait essayer d’en savoir un peu plus sur son mystérieux patient. Les deux fois où elle l’avait soignée, il avait disparu avant même qu’elle ait pu lui en venir en aide. Peut-être l’avait-elle effrayé avec toutes ces questions. Aussi, pour cette fois, la jolie brune était bien décidée à se la jouer finement. Elle ne voulait pas le faire fuir encore une fois et jusque-là cela semblait fonctionner. Rory avait accepté de partager son repas avec elle. Et lui présenta Melo en bonne et due forme et ne put s’empêcher de rire en l’entendant écorcher le nom de son chien.

« Melo… Oui j’ai beaucoup de chance de l’avoir, il est vraiment adorable. », lui dit-elle en souriant.

Elle ne put s’empêcher de penser à Sam qui n’aurait pas manqué de s’esclaffer en entendant Rory appeler son chien comme son frère. A vrai dire, Kaly n’avait pas du tout pensé à la famille de l’hawaïenne quand elle avait nommé son chien. En regardant la bouille de l’Akita la première fois, ce nom était venu instantanément à l’esprit de la jeune femme. En fait, entre le temps où elle était repartie mettre sa moto dans l’arrière-cour d’Alex et son retour dans la salle d‘examen, Melo avait été adopté. Du moins dans son esprit. Pour le vétérinaire aussi apparemment car il lui avait donné le carnet de santé de son Akita sans faire d’autre commentaires. Enfin si on voulait. Elle ne se rappelait que trop leurs retrouvailles qui la plongeait dans des marées d’incertitudes. Mais elle était là justement pour se changer les idées et la rencontre avec Rory était providentielle.

Elle lui proposa alors de se tutoyer. Kaly essayait vraiment de nouer une relation avec Rory autre que celle qui lie un médecin à son patient. Elle ne l’avait jamais oublié et elle voyait là une occasion de faire plus ample connaissance. Si elle était aussi décidée dans ses affaires de cœur que maintenant, cela lui aurait certainement facilité la vie. Mais bon. On ne se refaisait pas. Kaly avait pris l’habitude de se torturer pour un rien quand son cœur était en jeu. Elle en profita alors pour lui demander si ça allait. Elle ne voulait pas paraître trop rentre dedans mais c’était plus fort qu’elle. Et la réponse de Rory ne faisait que lui confirmer que sa vie ne devait pas être simple tous les jours. Elle lui fit alors un petit sourire encourageant en lui répondant

« Il faut aussi que tu te ménages un peu tu sais… »

Il l’interrogea alors sur elle et ce fut à son tour de se sentir embarrassée. Personne ne connaissait la raison exacte de sa volonté de devenir médecin. Ses raisons n’avaient rien à voir avec une vocation – même si elle se l’était découverte en faisant ses études – mais surtout dues à sa culpabilité envers sa mère décédée. Kaly ne s’était jamais pardonnée d’être la cause de la mort de sa mère. Elle n’en avait été en rien aidée par sa famille et avait donc choisi médecine pour venir en aide aux personnes dans le besoin et assouvir son besoin d’expiation. Mais ça, elle ne pouvait le dire. Alors elle se contenta de répondre par une phrase somme toute un peu bateau

« Je ne savais pas trop quoi faire dans la vie, j’ai choisi médecine un peu par hasard. Et ce fut un heureux hasard car je me suis aperçue que j’étais faite pour ça. J’adore mon métier. »

Elle lui sourit et prit une autre gorgée de sa boisson

« J’ai fait mes études en Californie et ai travaillé là-bas avant de revenir à New-York, il y a un peu plus de deux ans. D’ailleurs, tu sais que tu as été mon tout premier patient ici ? Je ne t’ai jamais oublié depuis. »


Kaly lui fit un petiot clin d’œil. Elle donna un petit morceau de son pain à Melo avant de lui demander

« Et toi ? Ça fait longtemps que tu es là ? »
... mots & .. lignes complètes ♦ Gif by Tumblr, fiche by © Summers

_________________
Stop letting fear rule your life
«So then learn to conquer your fear. This is the only art we have to master nowadays: to look at things without fear, and to fearlessly do right.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ✘ Could we ever be friends ?

Revenir en haut Aller en bas

✘ Could we ever be friends ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Friends, we need your feedback
» 08. That's what friends are for
» [THEME] Just friends ? [TERMINE]
» After the show between friends [Rachel]
» Résumé partie 172 : Happy Tree Friends

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WRITTEN IN THE STARS :: Uptown :: Subway-