Coin des membres

Ici vous pourrez donc acheter une place pour faire votre publicité sur le forum dans la petite fenêtre en haut de la page. Vous pouvez donc faire votre pub pour un scénario ou autre. Cette pub restera là-haut pendant une semaine. Il vous reste seulement à remplir le formulaire dans la partie shopping. Mais attention, il vous coutera 1000 points.
Haut les mains, peaux d'lapin...



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Haut les mains, peaux d'lapin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 28
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Haut les mains, peaux d'lapin... Mar 2 Fév - 0:25

Spencer & Hally ♦ La maitresse en maillot de bain...



Croisant les bras dans la voiture de Tyler, Hally regardait dehors d'un air boudeur. Profitant d'un feu rouge pour venir à la pêches aux infos quant à cette sale humeur, la jeune fille resta muette avant de céder : " Mais Ty' ! On trouve enfin un moment pour se voir et on reste même pas tous les deux, en plus je suis crevée.." miaula-t-elle, d'un air triste. Mais rapidement, son meilleur ami regagna son sourire, en la rassurant sur le fait qu'ils ne resterait pas longtemps chez Julian et qu'il pourraient profiter pleinement de leur soirée ensemble après. " Tu m'avais pas dis que vous vous étiez revu ? Je croyais que tu ne lui en voulais plus.." tempéra Tyler pour lui donner envie de la faire cette soirée. Boudeuse, Hally regardait toujours par la fenêtre. " Oui ben peut-être que j'ai menti, peut-être que je lui en voulais plus quand j'avais bu, mais peut-être que maintenant c'est plus la cas ! "Son meilleur ami la raisonna sur le fait qu'il était de retour maintenant, et qu'ils feraient mieux d'en profiter. D'autant plus qu'il savait que Hally adorait Juilian, au point parfois d'en avoir été un peu jaloux.  Mais elle n'avait qu'une envie, c'était de se glisser sous une couette et de regarder un film avec lui, quitte a s'endormir. Toutefois, elle décida de faire un effort sur son sommeil, et se jura de ne pas se montrer désagréable.

Si effectivement, Hally avait réussit a être sympa avec Julian pour profiter tous les trois d'un verre ou deux, elle ne lutta pas longtemps contre ses paupières lourdes et s'endormit lamentablement sur le canapé. Elle entendait les garçons parler mais se sentait complètement incapable d'interagir avec eux. Déconnectée du monde, elle bredouilla tout de même un "merci.." en sentant une couverture venir recouvrir son corps comateux sur le divan, avant de ne plus percevoir aucun son. Étaient-ils parti ? Oubliant totalement qu'elle n'était pas dans son lit, elle se mit a sourire profitant de cet instant pour sombrer dans un sommeil profond... qui lui parut d'une durée exagérément courte.

Entendant un bruit de porte, elle ouvrit une paupière. Le temps qu'elle se rappelle qu'elle était chez son ami, son coeur avait déjà manqué quelques battements. Elle était seule ici, et un intrus venait de pénétrer dans l'appart. Elle ne voulait pas faire de rapprochement avec le quartier qui lui semblait craignos, mais il se faisait malgré elle. Un voleur ? Quand elle imagina qu'il allait la tuer en premier, elle crut bon de trouver une cachette. Remonter la couverture jusqu’à sa tête lui parut dans l'immédiat, l'idée la plus appropriée.. Entendant la porte se refermer, elle imagina un instant qu'il s'agissait peut-être tout bêtement du retour des garçons, mais la silhouette qu'elle aperçue en baissant un coin du plaid, dévoilant uniquement son oeil, lui était totalement étrangère. La panique la gagna alors, et elle sauta du canapé, pour se cacher à l'arrière de celui-ci, récupérant son téléphone en même temps. Regardant autour d'elle, elle chercha une planque.Elle avait plusieurs option, notamment celle de la chambre de Julian. Mais si c'était un voleur, il irait probablement voir ce qu'il pouvait piquer de la piaule. elle opta pour la salle de bain.  Il ne lui fallut que quelques secondes pour se mettre à couvert, derrière le rideau de douche. Elle chercha a appeler Tyler et Julian, pour leur demander de revenir, mais, les tonalités n'aboutissant pas, elle décida d'écrire un sms d'alerte. Peut-être serait-il plus judicieux d'appeler le 911 ? Lorsqu'elle valida cette option, la lumière s'alluma, l'obligeant à interrompre son appel, prenant en main le pommeau de douche comme unique arme. Elle glissa sa main sur le robinet d'eau chaude, pour attaquer le voleur à coup d'eau bouillante si l'envie lui prenait de s'approcher trop prêt de sa cachette de fortune. Pourvue qu'elle ne mette pas trois plombes a chauffer... pria-t-elle, peu convaincue du bon fonctionnement de la tuyauterie...  
©clever love.

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 35
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Haut les mains, peaux d'lapin... Dim 13 Mar - 22:33

Hally & Spencer
Haut les mains, peaux d'lapin...


Les congés forcés n’avaient pas été de tout repos pour le beau ténébreux. Entre les ennuis de santé et l’entente interminable de l’hôpital pour apprendre quel est le mal qui le ronge à petit feu, le stress grandissait. Lui qui était en général de nature plutôt cool, il ne s’était jamais autant rongé les ongles que ces dernières semaines. Spencer détestait être dans cet état-là. D’autant plus qu’il inquiétait son entourage. Heureusement, jusqu’à présent, Julian était dans l’ignorance. L’aîné avait convaincu en partie l’étudiant qu’il était passé quelques jours chez sa petite amie. Cependant le petit jeune restait persuadé de l’homosexualité de son coloc. Tatum n’était qu’un leurre pour détourner l’attention. Cette situation plutôt comique entre nos deux gars vit le jour lors d’une soirée organisée par Juju à l’appartement. Ce dernier n’avait pas pris soin de prévenir les autres hôtes. Revenant de son cours du soir, le bibliothécaire fut choqué de la débauche des invités. En particulier de la fille qui se baladait à moitié nue au milieu d’une vingtaine, voire trentaine d’autres invités. L’alcool coulait à gogo. Le trentenaire eut la désagréable surprise de voir en plus de ça un trio de gens prendre leurs pieds dans son propre plumard. Voyant à quel point le plus vieux semblait coincé et gêné de toute cette nudité féminine, Julian en avait conclu que l’autre préférait les mecs. Et afin que le petit ne l’embête plus avec tout ça, malgré qu’il lui avait bien précisé avoir une copine, Spencer le laissa sur ce ton-là. Et dire qu’en réalité c’était Nathan qui était de la jaquette ! Bref.

Son retour au boulot était plus dur qu’il ne l’aurait imaginé. Fatigué, Spencer n’avait pas été capable de tout gérer. Ses malaises l’indisposaient. Il ne savait plus rester longtemps debout. Il demeurait pâle et cerné. Plusieurs personnes étaient venues lui demander si cela allait. Marre de la situation, le pauvre avait demandé l’autorisation exceptionnelle à sa chef d’être aux archives. Au moins là-bas il était réfugié et voyait peu de monde. Du coup il avait moins de travail aussi et cela l’arrangeait. Durant sa pause il appela Tatum et à la fin de son poste ce fut au tour de Ryan. Spencer les rassurait en leur disant que cela allait. Il ne leur cacha pas sa fatigue. Mais omettait de préciser ses difficultés. Intérieurement, le pauvre se rendait compte de ce qu’il lui arrivait et commençait à craindre le pire. Heureusement, pour se changer les idées, il se rendait toujours à ses cours du soir où il apprend les différentes techniques d’art. Son rêve étant de devenir illustrateur de livres pour enfants, il se raccrochait à ça.

Songeant à rejoindre les bras de Morphée, Spencer entra chez lui. Il déposa ses affaires dans sa chambre et se rendit à la salle de bains qui servait aussi de toilettes. Ayant une envie pressante, il se soulagea. Il ôta son pull et son tee shirt. Voulant prendre sa douche, il ouvra le rideau pour ouvrir le robinet d’eau chaude. Il sursautant en faisant un pas en arrière en voyant une femme dans sa baignoire, le pommeau de douche à la main. « Mais qui êtes-vous ? Que faites-vous ici ? » Il se rhabilla aussitôt. Il tendit son bras devant lui, face à l’inconnue pour se protéger. « Ne me frappez pas. Je vis ici. Je m’appelle Spencer. Vous… Vous êtes encore une de des amies délurées de Julian ? » Bon bin au moins ça c’était fait ! L’étudiant n’était pas catalogué du tout avec ses goûts bizarres pour les filles étranges…

© Mzlle Alice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 28
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Haut les mains, peaux d'lapin... Mar 15 Mar - 21:25

Spencer & Hally ♦ La maitresse en maillot de bain...



Hally, planquée dans une baignoire, priait de toute son âme d'athée pour que la personne qui venait d'entrer dans la salle de bain fasse rapidement demi tour. Elle sentait son cœur battre à tout va, et élaborait d'ores et déjà des techniques pour s'échapper de là. Elle n'était pas très douée pour se battre, quand bien même avait-elle déjà mit une droite à un type, ou qu'elle était sortie victorieuse d'un crêpage de chignon entre fille. Mais là ? Et si il était armé ? Et si il l'agressait ? En l'ébouillantant, elle n'allait qu'empirer la situation. Soyons lucide, ca n'était jamais que de l'eau un peu chaude, pas de l'acide non plus. Un coup de pommeau dans la tête le ralentirait peut-être ? Mieux valait ne pas l'ébouillanté, en effet, elle risquait de mettre de l'eau partout et partir en courant sans glisser sur le carrelage allait être compliqué... Elle fronça des sourcils en entendant un son étrange. Pas étrange étrange, mais.. familier. Il... pisse ? Quel voleur prenait le temps de se vider la vessie avant de commettre son méfait ? A part un gros malade. Elle espérait que les policiers qui viendraient examiner son cadavre demain matin penseront a regarder autour de la cuvette afin de trouver de l'ADN exploitable. Le griffer ! Dans les films, les nanas arrivaient toujours a récupérer un peu de peau ainsi sous leur ongles. Si elle devait mourir ce soir, il ne s'en sortirait pas non plus !

Et le pire qu'il pouvait se produire arriva. Le rideau fut trainé par une main le long de la tringle de douche, et elle découvrit le malotru. Alors qu'elle avait prévu milles scénarios dans sa tête dont celui d'une lutte acharnée a coup d'ongles et de pomme de douche en hurlant le plus fort possible pour ameuter tout le quartier, elle se retrouva tétanisée en découvrant son agresseur. Son regard, après avoir enregistré les traits du visage du brun, avait dévié sur autre chose. Pourquoi était-il nu ?  « Mais qui êtes-vous ? Que faites-vous ici ? » demanda-t-il dans un sursaut. Par surprise, elle en lâcha son arme alors que ce dernier se hâtait d'enfiler à nouveau ses fringues. C'était un malade, un fou furieux. Ca ne pouvait être que ça. Une espèce de psychopathe qui prend plaisir à utiliser la salle d'eau de ses victimes avant de les voler, ou de les tuer ? A cette pensée, Hally se munit alors de l'objet le plus facile d'accès, du shampoing. J'espère qu'il pique au moins les yeux ! pensa-t-elle en relevant le bouchon de protection. Ou alors, le plus simple était de le lui lancer dessus en visant la tête, et de prendre ses jambes à son cou. Le jeune homme tendit alors son bras face à Hally comme pour la stopper et se protéger à la fois. Bon, vu l'arme avec laquelle elle comptait se défendre, il risquait de s'en sortir sans trop de blessure... . « Ne me frappez pas. Je vis ici. - Hally battit des cils, sans trop comprendre. Genre, comme un coloc ? Ou alors il essayait de l'entuber ! Ceci dit, ça expliquait sa présence ici. - Je m’appelle Spencer. Vous… Vous êtes encore une des amies délurées de Julian ? » Elle baissa son arme - enfin, la bouteille de shampooing - avec surprise. Il connaissait Julian ? Ben oui, si c'est son coloc, andouille. Ca n'était donc pas un fou dangereux ? La pression retombant, Hally expira, passant une main dans ses cheveux, rassurée, tendant le bras pour poser la bouteille. Attends, il a dit délurée ? " Hé, je suis pas 'délurée' , d'abord, et j'te ferais remarquer que c'est pas moi qui était nu y à 30 secondes, pervers." En même temps, il est juste un peu chez lui.. pensa-t-elle, réalisant que, par conséquent, c'était sa présence à elle qui était étrange. " Mais oui, oui.. Je suis une amie à Julian, je heum.. - elle sortit de là en faisant attention de ne pas tomber tout en poursuivant - j'suis passée le voir avec un copain et je me suis endormie et ils sont sorti, et toi tu es arrivé et j'ai paniquée j'ai cru que tu étais genre un voleur et... - tais toi Hally... - Heum, bref quoi.. Tu veux peut-être prendre ta douche, du coup ? " demanda-t-elle dans un sourire un peu mal à l'aise, reculant vers la sortie. Bon OK, elle allait être cataloguée dans les amies délurées de Julian là... Mais, ça n'était pas sa faute, si ? N'importe qui aurait réagit ainsi, non ?
©clever love.

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 35
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Haut les mains, peaux d'lapin... Mar 15 Mar - 22:26

Hally & Spencer
Haut les mains, peaux d'lapin...


Pensant être seul chez lui et sachant son coloc partit à une de ses nombreuses soirées étudiantes, il était tout à fait normal que le bibliothécaire se détende en rentrant chez lui et fasse ce qu’il lui plait. L’objectif premier a été de se débarrassé de sa petite envie pressante. Et comme Spencer adorait prendre sa douche juste d’aller se coucher, il profita de sa pause pipi pour ôter le bas. La chasse d’eau tirée, il finit de se déshabiller pour se laver. La baignoire servant aussi de douche, lorsqu’il ouvrit le rideau, le pauvre ne s’attendait absolument pas à y trouver une parfaite inconnue qui cherchait visiblement à vouloir le frapper avec le pommeau de douche. D’abord interdit, il eut fallu le temps au beau brun pour se rendre compte de la situation. Dévisageant la jeune femme, il revint sur terre lorsque les yeux de cette dernière se posèrent là où ils n’auraient jamais dû se trouver. Honteux de se retrouver en tenue d’Adam, Spencer passa par toutes les couleurs. Il se dépêcha de remettre ses vêtements. Les trop rares fois, qui se comptait d’ailleurs sur deux doigts d’une seule main, où il s’était retrouvé ainsi dénudé face à une nana, c’était dans un lit et à chaque fois, il avait cru que les choses allaient devenir sérieuses entre lui et sa partenaire. Mais ici, c’était une situation qu’il ne savait pas du tout comment aborder. Premièrement, cette femme située dans sa baignoire, il ignorait qui elle était, d’où sa question aussi franche que naïve sur la possible relation avec Julian. Secundo, Spencer n’avait nullement envie de coucher avec elle. Certes, elle était mignonne. Mais le bibliothécaire préférait plutôt passer le cap avec Tatum.

Délurée… En observant sa façon d’agir à cette nana, Spencer avait bien l’impression d’être tombé dans le mil. Pourtant il n’était point du genre à cataloguer les gens. Mais vu la situation quelque peu atypique dans laquelle ils se trouvaient tous les deux… Elle semblait aussi surprise que lui. Le pommeau de douche laissa sa place à une malheureuse bouteille de shampoing. L’inconnue semblait vraiment décidée à vouloir l’agresser. Spencer se protégea donc. Expliquant qui il était et qu’il vivait ici. Les rôles étaient bizarrement inversés. Normalement ce n’est pas l’habitant qui ait censé de présenter dans ces circonstances. La logique voudrait que ce soit la blondinette. L’atmosphère se détendait légèrement sur la façon qu’elle prit le fait qu’il le trouve délurée, Spencer lui sourit timidement. Brièvement car elle lui rappela aussitôt sa nudité un instant plus tôt. Gêné, il se mit à rougir aussitôt. « Euh… Je te l’ai déjà dit. Je vis ici. J’ignorais que j’allais trouver une fille planquée dans la baignoire de ma salle de bains alors que je m’apprêtais à prendre ma douche tu vois. » Elle lui confirma être une amie de Julian. Et raconta sa présence. « Sacré Juju ! Une tête en l’air ce mec. Il aurait pu te prévenir qu’il partait à une soirée étudiante. » Le beau brun souriait. Mais n’osait pas croiser le regard de son interlocutrice qui avait enfin décidé de quitter la baignoire. « Si c’est une invitation détournée pour qu’on la prenne ensemble, attends un peu quand même. Pas le premier soir je t’en pries. Tu en fais quoi de la galanterie ? » Spencer tentait d’apaiser l’atmosphère tendue qui régnait entre eux. « Je prendrais ma douche après. » Il se racla la gorge ne sachant pas trop quoi ajouter. « Tu veux que je te fasse un lait de poule ou un bon chocolat chaud ? » Ils sortirent de la salle de bains. « Tu sais, ce n’est pas parce que Julian t’a laissé en plan que tu ne peux pas finir ta nuit ici. Ça ne me dérange pas que tu dormes ici. Comme on recherche un coloc avec Juju, il reste une chambre libre. Tu seras mieux installée dans un lit que sur le canapé tu ne trouves pas ? » Il se rendit compte d’un détail. « Tu t’appelles comment ? »

© Mzlle Alice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 28
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Haut les mains, peaux d'lapin... Mer 16 Mar - 20:34

Spencer & Hally ♦️ La maitresse en maillot de bain...


Hally se sentait relativement idiote. Pourtant, elle avait l'habitude de passer pour une andouille, mais là ! Non seulement elle avait flipper sa race comme une gamine devant un mauvais film d'horreur, mais en plus de ça, il s'agissait du coloc de son ami. Pire encore, elle l'avait vu nu. Pire pire encore, elle avait voulu l'agresser. Pas étonnant qu'il la prenne pour une des amies délurées de Julian.. Délurée comment ? Elle savait qu'il était du genre à faire la fête, la très grosse fête, mais il semblait avoir un peu de retenue avec elle. C'était probablement pour ça que son carton d'invitation à la crémaillère c'était 'perdu'.  Pourtant, elle aurait bien besoin d'une fête qui soit du grand n'importe quoi. Enfin, pas ce soir. Ce soir, elle était fatiguée, et ce soir, elle aurait aimé être partout sauf dans cette salle de bain. « Il aurait pu te prévenir qu’il partait à une soirée étudiante. » Il l'avait probablement fait. Ca n'était peut-être même pas à ce genre de soirée qu'il était allé. Tyler et Julian lui avait sans doute dit qu'ils partaient, mais Hally était trop bien logée entre les bras de Morphée pour réagir. Elle ne leur en voulait pas d'être parti, elle aurait sans doute fait pareil. Quittant sa planque, Hally décida de laisser Spencer seul, pour qu'il finisse ce qu'il avait voulu commencer – sa douche - , lui rappelant alors que la place était libre. Elle s'était attendue à ce qu'il décide de suivre son conseil, et qu'il la foute à la porte, lui qui fuyait son regard. Il avait l'air encore plus gêné qu'elle. C'était possible ? C'est alors qu'il lui répondit : « Si c’est une invitation détournée pour qu’on la prenne ensemble, attends un peu quand même. Pas le premier soir je t’en pries. Tu en fais quoi de la galanterie ? » Elle marqua un temps de réflexion, interdite, ne s'attendant vraiment pas à ça, avant de laisser échapper un petit rire. Elle avait bien saisi l'humour dans ses propos, et c'était plutôt drôle comme réplique. Julian aurait pu dire un truc comme ça. Non, tout bien réfléchit, Julian serait entré dans la douche une fois déshabillé, sans se méfier de la menace du shampooing, sans se soucier de cette soit disant galanterie. «  De la galan-quoi ? » questionna Hally dans une moue d'incompréhension, comme si le sens de ce terme lui échappait totalement.  Finalement, le brun reporta sa douche et lui proposa quelque chose à boire, ce qui la surprit. Il était plutôt poli, pour quelqu'un qui se serait presque fait chasser de chez lui. Elle leva les yeux au ciel un instant en imaginant la catastrophe si elle avait réussi a joindre le 911... Mais ce qui l'étonna le plus, ce fut les deux choix qu'il lui proposait. Du lait de poule ? Elle en avait déjà entendu parler, mais n'avait jamais gouté. De toute façon, elle était presque sûre à 95% que les poules, ça ne faisait pas de lait... Il devait se moquer d'elle, c'était surement comme le sirop de cordum ou la machine à recourber les bananes... Visant la valeur sûre, elle répondit «  Du chocolat, c'est bien...! Merci ! » Pour sa défense, elle n'était pas habituée aux coutumes de Noël en amérique, et puis en plus, ça n'était même pas Noël. De toute façon, elle n'aurait pas aimé, le whisky la dégoutait.

Sortant de la salle de bain, le brun prit alors la parole : « Tu sais, ce n’est pas parce que Julian t’a laissé en plan que tu ne peux pas finir ta nuit ici – Elle arqua un sourcil, suspicieuse. Et puis, il ne l'avait pas laissé en plan, en plus. C'était pas comme si il l'avait lâchement abandonné - Ça ne me dérange pas que tu dormes ici. Comme on recherche un coloc avec Juju, il reste une chambre libre. - l'espace d'un instant, Hally cru qu'il lui demandait de venir vivre ici. Elle dissimula son sourire, amusée, en pinçant ses lèvres. Un peu troublée de ses visions dans la salle de bain, elle avait du mal à comprendre les choses correctement - Tu seras mieux installée dans un lit que sur le canapé tu ne trouves pas ? » Vrai. Mais, il la prenait un peu en pitié, là, non ? Elle devrait peut-être lui dire qu'elle n'était pas à la rue non plus. En tout cas, elle était forcée de constater que le coloc à Juju était des plus polis. Il ne la connaissait ni de Eve, ni d'Adam – contrairement à elle, rapport à sa nudité – et lui proposait l'hospitalité, et même un truc chaud à boire. Il était sympa, ce garçon.  « Tu t’appelles comment ? » Cette question la fit sursauter. Dans tout ça, elle avait oubliée les bases de la politesse et ne c'était même pas présentée. «  Oh, euh, Hally. Je m'appelle Hally. » répondit-elle, avant de reprendre ses esprits, notamment son coté espiègle . Assenant le brun d'un petit coup de coude, elle lui dit alors, dans une moue mutine : «  Dis donc, pour quelqu'un qui ne veut rien le premier soir... je te trouve bien exhibitionniste et entreprenant. Tu m'invite à dormir ici ? Attention, tu sembles oublier que je suis délurée... »  Lui faisant un clin d'oeil, elle retourna sur le canapé une fois dans le salon, et s'enroula avec la couverture qu'un des garçons lui avait laissé. Elle plaisantait, évidemment. Ca lui faisait penser au petit jeu qu'elle avait eu en rencontrant pour de vrai Ryan. D'ailleurs, ça aurait beaucoup fait rire Hally de savoir qu'ils se connaissaient tous les deux ( et qu'ils étaient amants dans un monde parallèle mdr )  Ayant remarqué qu'il avait été aussi gêné qu'elle lorsqu'elle l'avait vu dans son plus simple appareil, elle décida de le rassurer la dessus et d'arrêter d'en rire.  «Au faite, Spencer, c'est ça ? Si ça peux te rassurer, j'ai rien vu tout à l'heure. Enfin je suis pas en train de dire que... que.. ben que.. - elle rapprocha son pouce de son index, pour obtenir un petit espace, espace qui pouvait représenter ses attributs – nan j'te rassure elle est normale quoi – Bon, ça , ça avouait qu'elle avait tout vu en faite non ?  - enfin j'dis ça, mais je sais pas j'ai rien vu. Juré ! » mentit-elle, levant sa main droite, avant de lui décrocher un large sourire angélique. Bon, vivement ce chocolat chaud... avec un peu de chance elle allait se bruler la langue, lui évitant ainsi de dire plus de conneries...
©️clever love.

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 35
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Haut les mains, peaux d'lapin... Ven 18 Mar - 14:19

Hally & Spencer
Haut les mains, peaux d'lapin...


Il y a des moments où Spencer avait comme l’impression de parler une autre langue. Et bizarrement, ce sentiment revenait assez régulièrement et avec n’importe qui. Peut-être était-il un extraterrestre échappé d’un autre monde, d’une autre planète ? Il était vrai que la politesse se faisait de plus en plus rare de nos jours. Etait-ce pour cela que le bibliothécaire était difficilement compréhensible par moment ? Apr7s l’avoir comme dévisagé quelques secondes sans dire un mot, Hally se décida quand même à demander au locataire des lieux ce qu’était la galanterie. « La galanterie, tu ne sais pas ce que ça veut dire ? Ce n’est pas grave tu sais. » Posant une main sur sa hanche et l’autre devant sa bouche, le beau brun réfléchit un instant comment formuler autrement ses propos. Ou du moins expliquer implicitement ce que ça voulait bien dire. « La galanterie, c’est… Euh… La courtoisie qu’un homme doit avoir auprès d’une femme. De la délicatesse si tu préfères. Et puis bon, toi à première vue tu es une femme. Et moi je suis un homme. Donc voilà quoi. Je me dois d’être galant… Délicat avec toi. » Il n’était pas bien convaincu de ce qu’il venait de raconter là. « C’est mieux dit comme ça ? » Il haussa les épaules finalement. Après tout, comme Spencer n’est pas un modèle de choix pour la confiance en soi, si la jeune femme ne comprend toujours pas cette fois ci, autant qu’elle s’achète un dictionnaire car Spencer ne se voyait vraiment pas réexpliquer autrement ce qui lui semblait être la logique à l’état dur de la galanterie.

Spencer remit sa douche à plus tard. Ce n’était pas comme s’il manquait d’hygiène ou qu’il sentait mauvais. Non notre trentenaire était plutôt l’inverse en fait. Il aimait sentir bon et la propreté, c’était surement du fait qu’il avait vécu un moment dans la rue étant plus jeune. La blondinette préféra du chocolat. Il lui avait proposé le logis pour le restant de la nuit. Et ce n’était nullement de la pitié. A cela, la copine délurée de Juju fit une remarque à Spencer qui ne s’y attendait pas. « Euh… Excuse-moi mais pour le côté exhibitionniste comme tu le dis si bien, je ne m’attendais pas à te trouver cachée derrière le rideau de douche dans ma baignoire. Je croyais être seul tu vois. Et entreprenant ce n’est pas vraiment mon genre non plus. Ça se voit que tu ne me connais pas. » Il se racla la gorge et manqua de s’étouffer en écoutant la suite des propos de la jeune femme. Il rêvait ou elle était réellement en train de parler de la taille de son pénis ? C’était bien la première fois dans sa vie qu’il avait pour sujet de conversation ses bijoux de famille ! Il devint extrêmement mal à l’aise. C’était quelque chose qu’il ne souhaitait absolument pas aborder. D’autant plus qu’il ne se trouvait pas normal à ce niveau-là. Pour des problèmes de santé, il avait subi une circoncision et ne se sentait plus en « entier ». Alors entendre cette fille qu’il venait à peine de rencontrer lui parler de la taille de son entrejambe, avait tendance à le faire fuir. Les joues en feu, c’est ce qu’il fit d’ailleurs sans répondre au sourire de la demoiselle.

La laissant s’installer dans le canapé, s’emmitouflant dans une couverture que Julian lui avait certainement prêtée, Spencer se rendit dans la cuisine où il y séjourna un bon quart d’heure, voire une vingtaine de minutes. Son chocolat à lui, ce n’était pas la vulgaire poudre de chocolat trop sucrée que l’on trouvait à bas prix dans les supermarchés et que l’on mélangeait dans du lait et oust quelques secondes au micro-onde et le tour était joué. Non non non ! Le beau brun faisait chauffer son lait dans une casserole. Il y incorporait dedans du chocolat pâtissier en plaque qu’il râpait au-dessus du feu jusqu’à en avoir une quantité suffisante au goût. En fouettant le tout, il y mit quelques guimauves pour une textures plus voluptueuse. C’était une recette à l’ancienne que sa défunte maman lui avait appris lorsqu’il était petit. Et en réalité c’était une des seules recettes qu’il savait faire en cuisine. Il regrettait que sa mère soit partie si tôt car elle était un véritable cordon bleu et aurait pu lui apprendre des tas d’autres recettes à réaliser. En revenant de la cuisine avec des deux tasses de chocolat chaud dans les mains, il en donna une à la fameuse Hally. Ça y est ! Elle s’était enfin présentée ! Lol. « Sinon tu fais quoi dans la vie ? » N’osant plus la regarder, il se concentra sur sa tasse et bus quelques gouttes de chocolat en priant qu’elle ne lui parle plus de ce qui l’angoissait réellement.

© Mzlle Alice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 28
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Haut les mains, peaux d'lapin... Ven 25 Mar - 20:47

Spencer & Hally ♦ La maitresse en maillot de bain...


Lorsque Hally avait tiqué sur le terme 'galanterie', Spencer s'était lancé dans une explication qui fit sourire la blonde. Bon, il n'avait pas comprit sa blague qui sous entendait que cette fameuse courtoisie n'existait plus en 2016. Elle n'eut pas le cœur de l'interrompre pour le lui expliquer et acquiesça seulement de la tête lorsqu'il lui demanda si elle comprenait mieux ainsi. Chouette, il me prend pour une andouille en plus d'être d'une amie bizarre de Juju... C'était obligatoirement cette hypothèse de juste non ? Il avait montré qu'il avait de l'humour tout à l'heure, en lui refusant une douche commune, il la prenait juste pour une idiote sans vocabulaire ? Encore un type qui catalogue les blondes... Bon, même si elle n'était pas non plus un génie, Hally ne se pensait pas non plus écervelée. La frayeur et la surprise passée, elle retrouva son esprit taquin et décida d'embêter un peu le jeune homme, histoire de détendre l'atmosphère après cette rencontre plus que nature. Lorsqu'elle s'amusait sur le fait qu'il l'invitait à dormir ici, il détourna les plaisanteries vouées a faire sourire de Hally – celle comme quoi il était entreprenant et exhibitionniste – en lui disant qu'il n'était pas vraiment ainsi, et que visiblement elle ne le connaissait pas pour penser ça. Avait-elle un humour trop différent du sien pour qu'il n'ai pas l'air d'être amusé ? Ou peut-être n'était-elle pas réceptive au sien ? Effectivement, ils ne devaient pas se connaître suffisamment pour rire ainsi ensemble... Jugeant qu'il devait être gêné de leur rencontre, elle décida de lui mentir en lui disant qu'elle n'avait de toute façon rien vu et s'emmêla les pinceaux dans ses explications. Si, bien sur qu'elle avait tout vu.  Spencer abordait alors des joues rouges sanguines, et la suédoise comprit ainsi qu'elle n'avait rien arrangé, ce dernier fuyant alors la pièce, probablement pour la confection de ce bon chocolat chaud promis. Seule, et tripota du bout des doigts le plaid dans lequel elle était enroulée un moment, avant de regarder autour d'elle, patientant. Il ne lui fallut que quelques secondes avant de céder à la tentation de son smartphone, et remarquer un message de Tyler. «  Ah ben quand même, j'aurais pu mourir genre 20 fois ! » chuchota-t-elle lorsqu'il répondit à son appel. Vérifiant que Spencer n'arrivait pas, elle lui raconta à voix basse son aventure, la façon dont elle avait flippé, et surtout, le plus drôle, le moment où elle avait vu le coloc à poil. Ne sachant pas si elle voulait que Julian soit au courant, elle demanda à Tyler de ne rien dire. Le Dénudé semblait suffisamment mal à l'aise comme ça sans avoir à supporter en prime les allusions que Juju lui ferait probablement en apprenant cette histoire ! Vérifiant sans arrêt qu'il ne revenait pas, elle continua à parler avec son meilleur ami au téléphone, répétant deux ou trois fois les choses pour qu'il comprenne ses murmures. Elle fini par raccrocher peu de temps avant que Spencer ne revienne avec les deux tasses de chocolat. «  Merci.. » le remercia-t-elle en récupérant la sienne, enroulant ses mains autour pour capturer la chaleur.

Ça sentait vraiment bon ! Prenant son mal en patience, elle décida d'attendre un peu pour ne pas se brûler, et sourit à la question du brun : «  Je travaille au Near You, au journal. J'écris des chroniques. Enfin non, à la base je travaillais pour une copine qui tenait une sorte d'agence de relooking, et qui bossait au Near You aussi..  et elle m'a fait entrer là bas. En faite elle m'a pour ainsi dire, cédé sa place.. de toute façon j'y bosse presque plus en faite, maintenant je tiens un blog, c'est plutôt cool, j'aime   – sa voix s'estompa doucement, et elle marqua une courte pause lorsqu'elle réalisa qu'elle racontait clairement un peu trop sa vie, et qu'elle ennuyait probablement le jeune homme qui fixait son chocolat avec concentration. D'accord, elle avait tendance à un peu trop parler, mais pour quelqu'un qui lui avait donné l'impression de savoir faire preuve d'une grande politesse, il était particulièrement impoli à cet instant - … bien... mh, bref... Et toi ? » dit-elle, lui retournant sa question pour captiver son attention. «  à part effrayer les filles dans les salles de bain, et les réconforter avec des boissons chaudes, tu fais quoi dans la vie ? » elle avait bien comprit que le sujet baignoire était gênant pour lui, et elle s'était résolue a ne plus en parler, mais ça, c'était avant qu'il accorde plus d'importance à sa boisson chocolatée qu'à elle. Elle tua son sourire malin dans une gorgée, avant de se faire surprendre par le goût. C'était encore meilleur que ça en avait l'air. «  Han, c'trop bon ! C'est étrangement épais, y'a quoi dedans, un ingrédient secret ? … Vu comme tu t'es absenté, t'sais quoi, en faite je veux pas savoir ! » plaisanta-t-elle dans une grimace, avant de rire, comme si elle venait de deviner ce qui rendait le lait si épais, et que ce fameux ingrédient était propre à Spencer..  Il avait l'air un peu timide, quand même, alors quoi de plus drôle que de parler de cul avec quelqu'un qui semblait gêné d'un tel sujet ? Elle avait bien vu ses différentes réactions, notamment avant qu'il parte dans la cuisine. Et puis, elle était délurée, normalement, non ? Elle avait donc une réputation à entretenir. Spencer aurait eu meilleur temps de mettre des somnifères dans le chocolat, plutôt que de la guimauve...
©clever love.

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 35
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Haut les mains, peaux d'lapin... Sam 26 Mar - 22:01

Hally & Spencer
Haut les mains, peaux d'lapin...


Spencer savait très bien que la galanterie de nos jours n’est plus ce qu’elle était il y a quelques décennies de cela. Et il trouvait cela bien dommage. Car pour lui, une femme méritait d’être courtisée, mais surtout respectée. Le beau brun détestait l’impolitesse tout simplement. Natif du Bronx, il avait vu des tas de choses que certaines personnes étaient incapables de pouvoir imaginer tant les gens sont irrespectueux envers autrui. Enfin bref. Tout ça pour dire que le bibliothécaire était un peu décalé dans le temps. Dommage que le beau brun n’ait pas vécu cinquante ans plus tôt. Il se serait beaucoup plus plu à cette époque-là que maintenant. Et contrairement à ce qu’il pouvait laisser croire, il n’était pas du genre à cataloguer qui que ce soit. Il trouvait ça plutôt ridicule les blagues sur les blondes, ou les belges… Une femme aux cheveux foncés n’était pas plus intelligente qu’une blonde. Ou vice versa. Tatum, sa petite amie, n’était pas stupide. Spencer l’aimait beaucoup. Il était si galant avec elle qu’il refusait même d’avoir des relations intimes avant qu’ils se marient. Ce dernier point était beaucoup en cause sur la timidité du trentenaire. Ce qui était pour lui l’équivalent d’un handicap. Lorsqu’Hally voulut rire de leur rencontre peu ordinaire, Spencer eut tendance à se braquer. N’importe qui aurait normalement souri. Mais pas le bibliothécaire. Ce dernier n’était pas à l’aise avec la nudité. Encore moins la celle car il complexait énormément sur son anatomie. Il évitait toute conversation à ce sujet. La preuve étant qu’il s’était réfugié dans la cuisine lorsque l’invitée de ce soir tenta une première approche.

De retour dans le salon avec les chocolats, Spencer fit comme s’il n’avait rien entendu avant de s’éclipser. C’était le mieux à faire pour rester poli envers celle qui devint son invitée. Il chercha un sujet de discussion neutre et le seul qu’il trouva fut de parler boulot. Pour faire connaissance, autant commencer quelque part non ? Certes il aurait très bien pu demander comment elle connaissait Julian par exemple. Mais bon, connaissant l’étudiant, il devait s’attendre à tout. Spencer avait juste demandé ce que la jeune femme faisait dans la vie. Cette dernière lui répondit de façon un peu brouillon. Du moins, elle parlait tellement beaucoup qu’elle réussit en à peine quelques explications à perdre son interlocuteur. Elle travaillait au journal mais en fait non. Elle a dit qu’elle faisait quoi au final ? Elle tient un quoi ? « Un blog ? » Grimaça t il en répétant ce mot qu’il ne connaissait pas. « Euh… C’est quoi ? » Il pouvait paraitre stupide sur le coup, mais quand Spencer ne savait pas, il préférait tout simplement demander des explications supplémentaires. Cela lui permettra de dormir moins bête ce soir et en plus au moins ça faisait de la conversation plutôt qu’un silence long et pesant entre eux. Le trentenaire ne connaissait pas grand-chose de l’informatique. D’ailleurs il n’avait même pas d’ordinateur. Le seul qu’il utilisait un peu était celui de son travail et encore il ne savait pas surfer sur internet avec.

Hally voulait en savoir plus sur son hôte. Il sourit timidement à sa remarque. « Effrayer… C’est plutôt toi qui m’a surpris et qui voulait me frapper avec le pommeau de douche. Vu les circonstances, je n’aurai pas pu te faire grand-chose tu sais. Et ce chocolat, c’est le minimum que je puisse te proposer. Tu aurais préféré autre chose ? » Il se trouvait un peu bête sur le moment car il ne savait pas si une autre option était à envisager dans de telles circonstances. Quoiqu’en réfléchissant, si c’était Ryan ou Julian à sa place, ça se serait surement fini en partie de jambes en l’air sous la douche cette histoire. Cette idée le fit rougir. Elle l’avait vu dans le plus simple appareil et il demeurait gêné de ça. « Je travaille dans une bibliothèque. Mais c’est en attendant que je sois diplômé et que je trouve un écrivain avec qui bosser sur des livres pour les enfants. » Spencer ne savait pas écrire des histoires. En revanche il rêvait d’en illustrer.

Hally goûta la boisson et voulut savoir la recette avant de se raviser. Spencer lui sourit et but une gorgée de son chocolat. « C’est une recette de ma maman. Mais si tu veux, ça ne me dérange pas de te la donner si tu aimes. Ça lui aurait fait plaisir de savoir que son chocolat a des admiratrices. Ma petite amie l’aime bien aussi. » Spencer eut un petit sourire tristounet. Il n’avait pas vu Tatum depuis quelques jours et elle lui manquait. « Tu as un copain ? » Il baissa aussitôt les yeux vers le sol. « Désolé, ça ne me regarde pas. »

© Mzlle Alice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 28
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Haut les mains, peaux d'lapin... Ven 1 Avr - 21:18

Spencer & Hally ♦ La maitresse en maillot de bain...


Installée dans le canapé, Hally avait répondu à la question de Spencer lorsqu'il lui avait demandé ce qu'elle faisait dans la vie. Les choses avaient tellement changé depuis son arrivée dans cette ville qu'elle s'emmêla les pinceaux. Au lieu de lui dire clairement ce qu'elle faisait aujourd'hui, elle avait tenu à tout détailler. Elle jugeait ça important de connaître son parcours, parce que son blog, ce n'était pas n'importe quel blog. Bon d'accord, elle aurait pu simplement dire qu'elle le tenait avec l'aide du Near-You. Lorsqu'elle le vit buter sur le mot blog, elle sourcilla. Il plaisantait, là, non? Non mais le mec il ose me faire une définition du mot galanterie mais il sait pas c'est quoi un blog ? Monsieur Wikipedia ne sait même pas ça ? «  C'est euh... » un blog, c'était un blog, point ? Elle chercha quelques secondes avant de dire «  je dirais que c'est comme un journal, mais sur internet quoi. Une page où on publie des articles. » définit-elle. Elle détourna sa question précédente sur le travail pour en savoir un peu plus sur lui aussi, afin de se faire une autre idée de lui que l'homme tout nu de la salle de bain qui faisait des chocolat chaud. Lorsqu'il sembla s'enquérir à propos de ce chocolat, Hally aborda un sourire tout mignon, trouvant cette inquiétude toute aussi chou. Lui demandant alors si elle aurait préféré autre chose – genre quoi, du lait de poule ? - elle fit non de la tête. Non, c'était parfait, et délicieux. Spencer lui apprit finalement qu'il était bibliothécaire. Hally préféra boire une gorgée pour se taire. Ca devait être d'un chiant ce boulot. Elle imaginait ça d'une façon des plus terrible, avec Spencer qui rangeait les livres en disant « chut » a chaque personne qui osait parler un peu trop dans l'établissement. Mais bizarrement, elle n'était pas surprise, elle trouvait même que ça lui allait plutôt bien comme profession. Il avait l'air d'être une personne calme, et visiblement, un peu timide. Ca correspondait bien à l'image qu'elle se faisait des bibliothécaire. Peut-être même renfermé, et casanier. Après tout, n'avait-il pas mieux a faire que de lui tenir compagnie ? Il rentrait peut-être prendre une douche avant de sortir ? Elle l'empêchait peut-être de vaquer à ses occupations ? Il parlait du chocolat quand elle se surprit avoir décroché de la conversation. Lui donner la recette, c'est ça ? «  Ah, euh non, ça va, merci. Tu m'en feras quand je reviendrai ici, c'est mieux » sourit-elle. Il avait donc une petite amie ? Ca expliquait sans doute sa gène suprême lorsqu'elle l'avait vu nu. Hally n'était pas hyper pudique, se serait sans doute senti un peu bête, mais elle n'en aurait pas fait tout un plat. Mais effectivement ce qui l'aurait surtout gêné, ça aurait été d'être vu nue par un autre homme que le sien. Ayant donné une information de plus qu'elle, il sembla vouloir égaliser, et lui demanda si elle avait un copain, avant de s'excuser comme si il avait fait quelque chose de mal, disant alors que ça ne le regardait pas.

Peut-être avait-il capté une émotion dans son regard lorsqu'il avait posé la question ? Avec un air froid qu'elle n'avait encore pas eu jusque là, elle répliqua : «  non, en effet ça te regarde pas. ». Ca n'était pas la question qui l'offensait, en temps normal, elle aurait répondu sans même chercher à comprendre plus loin, par oui ou par non. Mais sa rupture était récente, et elle n'aimait pas en parler. Cette question c'était comme lui planter un couteau dans le coeur, en lui disant : et ben non, t'en as plus maintenant ! Peut-être devrait-elle y aller ? Elle sentait bien que ça façon d'avoir répondu avait jeté un froid. Elle prit une nouvelle gorgée, en réalisant que Spencer n'y était pas pour grand chose et qu'il était injuste de lui répondre de la sorte. « Excuse-moi... » miaula-t-elle, pas très fière. Fixant son chocolat avec tristesse, elle reprit avec douceur: «  C'est juste qu'on s'est séparés y a pas très longtemps, et que j'ai encore un peu du mal avec ça. C'est pas ta faute tu pouvais pas savoir. » dit-elle, relevant son regard pour lui faire un petit sourire. Se doutant que , s'il s'était excusé d'avoir osé poser cette question, il n'allait surement pas vouloir aller plus loin dans les détails, elle décida d'en parler d'elle même, pour ne pas qu'il se sente gêné... Mais peut-être s'en fichait-il pas mal de le savoir ? Tant pis, il n'avait qu'à faire semblant. «  En faite, on avait pas trop la même vision de l'avenir tout les deux. Lui nous voyait mariés avec des enfants, et moi pas. Déjà j'ai horreur des enfants. » se souvenant de son projet d'illustrateur, elle se dit qu'elle avait peut-être fait une gaffe, et ajouta comme pour se décharger de toute culpabilité «  enfin, j'adore les dessins pour enfants. C'est les seuls livres que je comprends de toute façon ! » mentit-elle dans un sourire blagueur, jouant sur le côté blonde écervelée. De toute façon c'était comme ça qu'il l'avait catalogué, non ? Ah non, pas tout à fait, mais pas loin. Enfin, là, ça n'était pas un pique ou quoi, Hally avait ce genre d'humour plein d'auto-dérision. «  Et donc, t'as une copine? » demanda-t-elle, plus pour relancer la conversation que par surprise, comme pouvait le laisser imaginer le ton de sa voix. Elle n'était pas étonné, il était choupinou, et il était très agréable. Spencer avait l'air d'être quelqu'un de raffiné vu sa façon de parler et d'être. Ca n'était pas surprenant qu'une fille ait craqué. Hally aurait presque pu penser qu'il était gay. Quoi qu'il en soit, parler de sa copine, c'était un sujet qui devrait lui plaire? Hally adorait à l'époque parler de Lukas et de Ô combien il était merveilleux. Et puis, elle avait besoin de voir des couples heureux, pour oublier les déboires du sien - de son ancien, en tout cas – et de se dire que l'amour c'était beau, et pas qu'une grosse connerie qui brise le coeur. «  tu devrais pas plutôt passer la soirée avec elle plutôt qu'avec moi ? Tu sais si tu veux aller chez elle, t'inquiète pas pour moi ! Ou si tu veux qu'elle vienne ici je peux aussi rentrer chez moi, faut pas t'en faire. Juste par contre, je sais que l'honnêteté est importante dans un couple mais si je peux me permettre, lui parle pas du petit accident de ce soir. Je pense pas que ça va lui plaire. Enfin j'sais pas hein, mais moi, même consciente que c'est pas fait exprès, j'aurais pas aimé et j'aurais cassé la gueule de la meuf. Et comme j'ai pas vraiment envie de me faire frapper.... » plaisanta-t-elle dans un sourire, laissant derrière elle ce coté froid qu'elle avait aborder durant quelques secondes.  
©clever love.

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 35
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Haut les mains, peaux d'lapin... Sam 9 Avr - 0:00

Hally & Spencer
Haut les mains, peaux d'lapin...


Spencer n’avait pas d’ordinateur. Alors inutile de lui demander des trucs sur internet et ce que l’on pouvait y trouver. Le seul écran avec clavier qu’il utilisait était celui de son travail. C’était avec bien du mal et finalement l’aide d’une collègue qu’il avait réussi à poster une annonce en ligne sur le site d’une agence immobilière pour sa recherche de colocataire. Pour cela, il avait même été obligé de se créer une adresse mail. Il n’en avait jamais eu auparavant. De nos jours, en plus d’être bien pratique, c’était devenu indispensable d’avoir sa propre boîte électronique. Et sa collègue ne comprenait toujours pas comment le bibliothécaire avait réussi à vivre sans cela auparavant. Spencer et la technologie, ça faisait deux. Le peu qu’il touchait à quelque chose, directement après soit ça ne fonctionnait plus, soit il y avait un problème. Même la photocopieuse de l’établissement publique n’était guère son ami. La dernière fois le pauvre eut encore le temps au bourrage de papiers. Avec sa bonne volonté, le trentenaire tentait si bien que mal à régler ses mésaventures. Mais il avait tendance à faire pire que mieux. Du coup, plus personne ne le laissait faire de photocopie. Et concernant l’ordinateur, sa collègue jetait discrètement un œil au-dessus de l’épaule du beau brun afin de vérifier qu’il ne fasse pas de bêtise.

Ne parlant pas fort, le trentenaire avait pris l’habitude de parler dans le vide, si bien que par moment il avait l’impression de se tenir compagnie à lui-même. Hally mit un peu de temps à redescendre de son nuage. Elle ne voulait pas de sa recette et préférait que Spencer lui refasse une tasse de chocolat chaud la prochaine fois qu’elle reviendra. Bon d’accord, tout de problème. Au moins le trentenaire fut rassuré sur un point : il n’avait pas traumatisé la bloggeuse dans la salle de bains en se retrouvant en tenue d’Adam face à elle.

Vu le froid qui s’était installé entre eux lorsqu’Hally s’était énervée, Spencer regretta immédiatement lui avoir demandé si elle avait quelqu’un dans sa vie. Il se tut et n’osa plus rien dire du coup. Il était à la limite de la laisser en plan dans le salon. Sauf que Spencer était bien éduqué, il ne le fit donc pas. Rouge de honte d’avoir essayé de lancer un peu la conversation sur un autre sujet que le travail, il garda désespérément les yeux fixés sur sa tasse de chocolat. Il en but quelques gorgées en écoutant la blonde s’excuser et expliquer le pourquoi du comment de son comportement. Compatissant, Spencer ne put s’acquiescer de la tête silencieusement. Tristounet, il avait un peu l’impression d’être dans la même situation actuellement avec Tatum qu’Hally l’était avec son ex. Sauf que les rôles étaient inversés. La réceptionniste désirait elle des enfants au fait ? Bon pour le mariage, il savait que non. Mais pour le reste, il s’aperçut en fait qu’il ne connaissait quasiment rien de sa petite amie. Et au bout de quelques mois de couple cela devenait inquiétant non ? En fait le trentenaire ne s’en faisait pas trop à ce sujet-là. S’ils étaient faits pour rester ensemble, il aurait toute la vie devant lui pour mieux la connaître. Enfin… Tout le temps que la maladie lui laisse encore sur terre pour être plus précis.

« Je ne crois pas aux préjugés. » Avoua-t-il calmement. Il la regardait droit dans les yeux. Spencer avait bien compris qu’elle pensait qu’il la prenait pour une blonde écervelée. « Tu sembles être une fille intelligente. Ne te cache pas derrière cette stupide image figée que les gens se font des blondes. Tu vaux mieux que ça. J’en suis sûr. » Cette fois-ci ce fut Hally qui dévia la conversation. Revenant sur Tatum. Un grand sourire se dessina sur les lèvres du beau brun. « Oui. » Il semblait un peu gêné. Rougissant tel un gamin en faute. « Elle est blonde aussi. » Juste pour faire comprendre à l’invitée imprévue de ce soir qu’il savait ce qu’il disait sur les préjugés. Cependant, pour ne pas étaler son bonheur d’avoir une merveilleuse petite amie, Spencer n’en dit pas plus. Hally était fraichement célibataire. Alors il refusait de lui faire du mal en parlant d’amour alors qu’elle était en peine. « Tatum travaille cette nuit. Elle est réceptionniste dans un grand hôtel, le Plaza. Tu connais peut-être !? Donc ce n’est pas ce soir que je la verrais. »

Spencer se leva et débarrassa les tasses vides. « Bon cette fois-ci je vais vraiment aller prendre ma douche... Et tout seul, ne m’en veux pas.. » Il lui fit un petit clin d’œil en disant cela. Le bibliothécaire était un peu plus détendu qu’à son arrivée dans la salle de bains plus tôt dans la soirée. « Fais comme chez toi, à ton aise. Peut être que Julian ne va pas tarder. »


© Mzlle Alice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 28
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Haut les mains, peaux d'lapin... Jeu 19 Mai - 22:07

Spencer & Hally ♦ La maitresse en maillot de bain...


Hally s'était un peu braquée lorsque Spencer lui avait demandé si elle avait un copain, et ainsi, évoquer sans le vouloir : Lukas. Elle s'était ceci dit reprise rapidement, trouvant son ton un peu trop agressif. Le pauvre n'y était pas pour grand chose et ne pouvait clairement pas savoir. Elle lui expliqua en preuve de bonne foi, la raison de cette nouvelle et définitive rupture, avouant au passage ne pas aimer les enfants. A nouveau, elle corrigea son discours à cause de l'envie professionnelle de son hôte, disant alors qu'elle adorait les livres pour enfants, ceux-ci étant les seuls qu'elle parvenait à lire. C'était une blague, bien sûr. Hally aimait bien se cacher derrière ce cliché des blondes stupides, cette excuse lui pardonnant ainsi pas mal de ses gaffes. Mais, Spencer n'était pas bête, et bien trop gentil pour croire à cette bêtise. Ses mots firent même sourire la demoiselle, attendrie. C'était bien la première fois qu'on lui disait qu'elle avait l'air intelligente. D'habitude, ça n'est pas cet adjectif là qu'on emploie pour parler d'elle... Folle, rigolote, idiote, naïve, impulsive, et déjantée, aussi. Mais intelligente ? Même elle n'y croyait pas. Elle n'était pas stupide, mais pas intelligente non plus.... Elle renvoya ensuite la balle dans l'autre camp, tentant de le faire parler un peu de sa copine. Elle sourit quand elle vit rougir, tout souriant. Elle tenta de conserver son sourire, mais ça lui était pourtant difficile d'être réjouit par un sentiment d'amour. Pourquoi les autres s'aimaient, qu'est-ce qu'ils faisaient de mieux qu'elle ?

Spencer se mit donc à parler d'elle, lui apprenant ainsi que la fameuse amoureuse s'appelait Tatum. Lorsqu'il évoqua son lieu de travail, elle tenta de garder pour elle sa surprise. Elle connaissait justement une blonde, comme la copine, qui s'appelait Tatum, comme la copine, qui travaillait au Plaza, comme la copine. Ca faisait beaucoup de coïncidences pour que ce ne soit pas la même personne. Aurait-elle dû dire qu'elle la connaissait ? Hally s'était dit que non. Parce qu'il serait peut-être mal à l'aise que la copine de sa copine l'ait vu nu, plus qu'il ne l'avait été, et parce qu'elle craignait qu'il lui demande comment la connaissait-elle. Elle ignorait depuis combien de temps étaient-ils ensemble tous les deux, et sa copine avait fait du rentre dedans à Lukas, précisément dans cet hôtel. Hally ne voulait pas lui faire perdre son air heureux, lorsqu'il parlait d'elle à cause d'une histoire qui ne le concernait peut-être même pas. " Mmmh, de nom, ça me dit vaguement quelque chose.." mentit-elle alors, lorsqu'il lui demanda si elle connaissait l'endroit. Reposant sa tasse vide, le jeune homme se leva alors pour débarrasser les mug, et annonça qu'il allait finalement aller prendre sa douche. Lorsqu'il précisa dans un clin d'oeil qu'il allait le faire seul, Hally gloussa avant de hocher de la tête, feintant la déception : " d'accord, j'cromprends... t'as une copine, pas d'soucis... Mais verrouille bien la porte Chouchou, parce que moi j'ai pas de copain...!" plaisanta-t-elle, laissant imaginer qu'elle serait capable de se ruer dans la salle de bain pour le retrouver. Il avait l'air plus à l'aise que tout à l'heure, elle n'avait plus à craindre qu'il panique, non ? Il prit congés en l'invitant non pas à le suivre mais à faire comme chez elle ici, supposant alors que Julian n'allait peut-être pas tarder à rentrer. Elle le connaissait le loustique, quand il sortait, il ne rentrait pas aussi tôt. Le gratifiant d'un sourire, elle le laissa partir se doucher, avant de refermer le plaid sur elle.

Peut-être devrait-elle partir ? Elle n'allait pas abuser de son hospitalité, et puis c'était toujours un peu gênant d'être chez des gens quand ils ne sont pas là. Elle ne savait pas trop quoi faire pour s'occuper, et la panique qu'elle avait eu tout à l'heure l'avait beaucoup trop réveillé pour qu'elle puisse espérer se rendormir. Prenant son téléphone, elle appela à nouveau Tyler pour savoir où ils en étaient. Comme elle aurait pu s'en douter, Julian c'était trouvé une nana pour la soirée, et Tyler était en chemin pour venir la chercher. Se levant du canapé, elle dégagea la couverture, et prit la direction de la salle de bain. Elle toqua un coup à la porte. Tain, il va vraiment penser que j'étais sérieuse, et que voulais le rejoindre, sourit-elle en attendant une réponse. Elle décida de parler à la porte plutôt que d'attendre quoi que ce soit " Spencer ? Je vais partir, un copain passe me chercher. Attends pas Juju il risque de rentrer tard... Merci pour le chocolat, et embrasse Tatum pour m- " Elle se stoppa. Sa spontanéité allait la perdre un jour. Soit Spencer allait comprendre qu'en faite, elle la connaissait, soit il allait penser qu'Hally était une nana ultra amicale. Quoi qu'il en soit, elle défendrait cette deuxième thèse...  
©clever love.

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Haut les mains, peaux d'lapin...

Revenir en haut Aller en bas

Haut les mains, peaux d'lapin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Haut les mains, peau de lapin ♪
» Haut les mains, peau de lapin ! ♡ Amelia
» [FB] Oh les mains ! Peaux de Lapins ! La maîtresse en maillot de bain !
» Haut les mains ! C'est un Hold Up !
» Civet de lapin aux épices

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WRITTEN IN THE STARS :: Anciens RP-