Coin des membres

Ici vous pourrez donc acheter une place pour faire votre publicité sur le forum dans la petite fenêtre en haut de la page. Vous pouvez donc faire votre pub pour un scénario ou autre. Cette pub restera là-haut pendant une semaine. Il vous reste seulement à remplir le formulaire dans la partie shopping. Mais attention, il vous coutera 1000 points.
Sam ▬ J’envisage d’arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe, et de rejoindre un cirque.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Sam ▬ J’envisage d’arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe, et de rejoindre un cirque.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Sam ▬ J’envisage d’arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe, et de rejoindre un cirque. Lun 4 Jan - 16:09



J’envisage d’arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe, et de rejoindre un cirque.



Personne aussi atteinte au niveau cérébrale & Julian



Septembre. Et puis voilà, on avait bien entamé. La rentrée était désormais derrière nous et les vacances loin, loin devant. Le jeune homme avait fait toutes les conneries inimaginables cet été et bizarrement reprendre les cours lui faisait un bien fou. Il était entouré de gens plus ou moins fréquentable, plus ou moins sympathique. Bref, il voulait profiter. Profiter de cette nouvelle année. Et ne plus se prendre la tête pour des choses futiles. Ne plus penser autant à Amber (son ex-petite amie qui était juste partie comme ça sans aucunes raisons plus ou moins valables). Ou arrêter d’essayer de l’oublier en se tapant toutes les chaudasses des îles. « Fais toi une raison, elle ne reviendra pas ». C’était ce que Lewis, son abruti de demi-frère,  lui avait balancé par la gueule quand il était venu le voir pendant ses vacances. Il l’avait envoyé boulet mais en y réfléchissant maintenant, ce qu’il disait avait du sens. Il ne l’avouerait sans doute pas devant lui mais au moins y pensait. Et puis, il en avait marre de se torturer l’esprit à cause d’elle. Elle était partie sans même une explication. Et n’avait plus jamais donné de nouvelles. Il fallait se faire une raison comme le disait Lewis. Alors, le Serpentard se faisait une raison et à présent essayé de s’occuper l’esprit comme il pouvait. Et la meilleure solution qu’il avait trouvée était de faire des conneries.

Julian descendait les escaliers en mode ninja. Genre comme s’il avait une super mission trop importante et qu’il fallait faire super attention. Il se cachait de temps en temps derrière un mur quand il entendait des bruits de pas. Il tenait fermement sa baguette, prêt à la moindre attaque. Bon il ne connaissait pas beaucoup de sorts de défenses mais il y arriverait surement. Et puis sinon il avait ses poings et ses pieds et il utiliserait le kung-fu. Et attention on se moque pas, il en avait fait pendant 5 ans. Ouais à l’époque, il était jeune. En tout cas, il était prêt à faire une attaque de chinois si on venait lui contrecarrer ses plans.

* Je ne sais pas ce que t’as fumé mon pote mais c’est puissant.*

Le jeune homme continuait son chemin tranquillement. Il savait exactement ce qu’il avait à faire. Mais avant de pouvoir mener à bien sa mission, il devait aller chercher un assistant. Un assistant de choix. Un assistant trié sur le volet. Bref UNE assistante. Bon ok, il avait fait des listes et c’était elle qui avait paru la plus compétente pour ce travail si délicat. Et oui il avait sélectionné un poussin. Ouais ca craint, on est d’accord. Mais il avait besoin d’une préfète mais dans aucun cas il ne pouvait aller voir celle des Gryffondor. Ouais c’te pouf allait se foutre de sa gueule si il lui racontait. Et celle des Serpentard, ce n’était tellement pas la peine. Cette tarée avec ses yeux étranges devait se sentir trop puissante maintenant qu’elle était revenue. Puis la Serdaigle, il ne la connaissait pas tant que ça, et puis elle avait l’air d’un ennui. So, il ne lui restait plus que la préfète des Pouffy.

*Pauvre demeuré, comme si elle allait t’aider celle là.*

Oui, il avait besoin d’une personne de pouvoir. Quelqu’un de puissant. Et il avait choisi la préfète des Poussins. Bon ok, en temps normal, ils n’étaient pas vraiment censé s’adorer mais bon pour une fois, ils pouvaient bien s’amuser ensemble. Non ce n’était pas de l’amusement, c’était tout ce qu’il y avait de plus sérieux de toute façon. Julian croyait en elle, elle allait collaborer.
Bref, du coup il la cherchait. Mais bon il ne pensait pas qu’elle était aussi difficile à trouver. Ce n’était pas comme si c’était la fille la plus populaire de l’école ou qu’elle sortait avec un sportif. Elle était juste elle quoi.

Enfin, il la vit, elle était dans un des couloirs. Elle faisait des rondes ou alors elle se promener toute seule tranquillement comme un pauvre sans-ami. Heureusement pour elle Super-Julian était là. Le jeune homme se cacha derrière un mur et l’appela en murmurant. Mais elle ne réagissait pas. Toujours aussi sourde celle-là, ce n’est pas possible. Une nouvelle fois il essaya. Mais il se prit de nouveau un vent.

*Et beh Super-Juju, un problème dans la mission ?*

– OH, BOUGE TON CUL ET VIENT ME VOIR


*Bah là si elle t’entend pas c’est qu’elle a vraiment un problème d’audition*

– S’il te plait.

*Oh oui vachement plus classe, bravo Julian*

Maintenant il fallait juste attendre que la fille rejoigne sa cachette et qu’il lui explique le plan. Bon, il fallait aussi qu’elle ne soit pas vexer parce qu’il venait de lui dire. Et qu’elle accepte de ramener ses fesses jusqu’à lui. Et ensuite qu’elle accepte de lui dire oui. Après avoir bien gueulé pour que la préfète des Poufsouffle ramène son cul près de lui, il attendit patiemment qu’elle vienne le voir. Il se cachait à moitié, pour ne pas être vu, bien que son appel d’il y a deux minutes était vraiment très discret. Bref le jeune homme avait besoin de la Jaune et Noir. Et puis, elle n’était pas si horrible que ça. Elle le taquinait juste de temps en temps. Et à vrai dire, elle avait été assez marrante dans le train. Bref on s’en fout. Mission de la plus haute importance pour lui. Le jeune homme la regarda s’avança vers lui. Elle devait être assez surprise de voir que le Serpentard s’adressait à elle. Quelque fois, il avait vraiment été pas cool avec elle. Mais Julian croyait en lui et en elle, il était sur qu’elle accepterait de l’aider. Du moins il l’espérait de tout cœur.

Finalement elle se décida à venir voir ce qu'il se passait. Julian ne lui laissa pas le temps d'en placer une et balança comme un cheveux sur la soupe :

– Cartes chocogrenouilles.

Oui il avait balancé deux mots comme ça. Comme si tout le monde était capable de comprendre son cerveau complètement taré. Et bien non mon pauvre Julian, même toi tu as du mal à te comprendre donc comment les autres pourraient réussir. Devant l’air interloqué de la jeune fille, le jeune homme se décida à raconter toute l’histoire à voix basse.

– Bon ok, je te raconte mais tu ne te fous pas de moi.

Annonça t-il. Ouais pis si elle se foutait de sa gueule, il se casserait et l’abandonnerait là comme un Bisounours mal-léché. Et elle le regretterait toute sa vie et elle finirait vieille et seule et rongé par le remord.

*Ouais exagère pas mon pote.*

– Bref, en fait t’as la McGonagall qui m’a confisqué ma collection de cartes Chocogrenouilles et c’est pas juste parce que j’avais rien fait et qu’elle avait surement ses règles ou alors qu’elle est mal baisé en ce moment. BREF JE VEUX MES CARTES.

Lança t-il dans un cri de désespoir comme un gamin a qui on a piqué ses jouets. La préfète devait halluciner qu’il l’ait appelé simplement pour ça mais bon tant pis. Elle avait le pouvoir et pas lui.

– T’as du pouvoir, tu peux me les récupérer genre discrétos, ni vu ni connu, mission commando de la mort qui tue ?

Demanda t-il avec un beau sourire, genre trop mignon, impossible de refuser.




par humdrum sur ninetofivehelp
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 493
Points : 1245
Date d'inscription : 05/03/2015
Age : 30
Je vis à : N° 163 C - BRONX
Métier : Pompier - Officier Chef de groupe à la FDNY
MessageSujet: Re: Sam ▬ J’envisage d’arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe, et de rejoindre un cirque. Mar 5 Jan - 12:45




Draco Dormiens

Nunquam

Titillandus




"Lumos" chuchota Sam, arpentant les couloirs sombres d'un des passages secrets du château menant à Pré-au-lard. Pourquoi s'était-elle laissée embarquer la dedans ? Pourquoi se faisait-elle toujours embarquée dans ce genre d'histoire ? Après le repas dans la salle commune, un élève de Griffondor était venu là voir pour une partie de Quidditch.  Ils rassemblèrent suffisamment de monde pour pouvoir former deux équipe, chacun d'entre eux étant nommé capitaine. Le perdant devait payer sa tourner à la taverne. Partant confiante, assez douer en ce sport aérien, l'équipe de Sam mena la partie avec brio tout au long du jeu, sans aucun soucis. l'équipe adverse, elle, avait déjà perdu un joueur dont le balai était trop capricieux. Ce fut donc sans surprise que l'équipe de la préfète gagna. Le Griffondor, presque bon joueur,  vint la féliciter et l'invita a prendre une bièraubeurre qu'elle accepta, avant de comprendre qu'il voulait la lui offrir ce soir. " ça peut pas attendre demain ? " s'interrogea-t-elle, peu désireuse de sortir de nuit du château et d'enfreindre les règles. Elle avait une certaine tenue à avoir tout de même. L'autre élève se moquant d'elle et de sa façon a vouloir tout respecter eu raison d'elle. Et ce fut trois heures plus tard que Sam rentra des Trois Balais, un peu moins certaine que précédemment quant au fait que cette boisson n'était presque pas alcoolisée. Se changeant dans l’étroit passage, elle enfila sa tenue au couleur de sa maison, et lança un sort de réduction sur son autre tenue pour la garder dans sa poche et éteignit sa baguette une fois dans les couloirs de Poudlard.

Regagnant sa salle commune, Sam décida de se faire discrète. Même si son statut lui permettait de vaquer dans les couloirs, l'état dans lequel elle était était fortement interdit. "Sam." crut-elle entendre. Soit elle divaguait, soit elle devait continuer à marcher pour ne pas se faire piquer. L'appel recommença. Elle soupçonna un fantôme de l'école de lui faire ce tour. Lorsqu'elle entendit une voix s'élever, elle sursauta. "OH, BOUGE TON CUL ET VIENT ME VOIR, s'il te plait." Sam fronça des sourcils, et s'approcha près de l'insolant. Si seulement elle était dans la capacité de retirer des points aux Serpentard ! Elle s'apprêta a ouvrir la bouche pour l'envoyer chier, et le renvoyer dans son dortoir, mais au moment ou elle allait l'engueuler, il lui coupa la parole en balançant :  Cartes chocogrenouilles. Sam arqua un sourcil. Lui aussi revenait de Pré-au-Lard ? Il avait du boire un mauvais truc à la Tête du sanglier... – Bon ok, je te raconte mais tu ne te fous pas de moi. Sam réprima un sourire moqueur. Sa phrase commençait par cartes chocogrenouilles, et en plus, il ne voulait pas qu'elle se moque ?  C'était un peu trop en demander là. Mais elle hocha de la tête, signe qu'elle l'écoutait. Il lui expliqua son problème, se montrant très vulgaire et indécent a l'encontre du professeur McGonagall, ce qui ne plus pas vraiment à la préfète. Elle entretenait d'excellent termes avec elle et rêvait presque un jour d'avoir le droit de l'appeler Minerva. C'était une grande femme qui avait toute l'admiration de Sam, alors autant vous dire que le Serpentard lui courrait gentiment sur le haricot. Tous ça pour des cartes chocogrenouilles. Sam était désespérée face à la mentalité de la maison verte. Il lui demandait donc de récupérer ce qui lui avait été volé.

Sam le laissa donc bien finir, le regardant sans en perdre une miette. Elle fini par dire, énumérant ses dires sur ses doigts " Alors, laisse moi résumé. Tu t'es fais confisquer tes cartes chocogrenouilles par le professeur McGonagall, sans aucune raison, évidemment. Ce n'fut probablement pas pour vulgarité, ou quelque chose dans ce genre là.. Tu me parles mal, et en plus de ça, JE devrais te venir en aide  et risquer gros pour tes fichues cartes pour bébés ? " et comme pour marquer toute l'importance du fait qu'elle trouvait ça absurde, Sam se mit a rire. " Laisse moi réfléchir.. Non. Tu sais, toi aussi, tu as du pouvoir. Utilise ta baguette au lieu de ta langue, et tu devrais pouvoir aller dans son bureau faire tes besognes toi même." lui conseilla-t-elle. Elle n'allait pas risquer son statut de préfet et encore moins des points de poufsouffle pour arranger les petites histoires d'un serpentard. " J'y gagne quoi, moi, en plus ? " lui demanda-t-elle, pour comprendre pourquoi il était venu lui demander ça, à elle. Sam se demandait bien ce qu'il avait pu faire à Minerva. Pourtant, en dehors du fait qu'il parlait mal aux gens, Julian n'avait pas l'air d'être un bougre. Elle se souvenait avoir parlé avec dans le train à la rentré, il n'était pas si horrible. Elle doutait qu'il n'y ait pas de réelles raisons a cette confiscation. Le professeur n'était pas du genre à agir en fonction de la tête du client et les excuses données par le Sepentard n'était pas recevable.




_________________
« J'suis pas bien dans ma tête, maman. J'ai perdu le gout de la fête, maman. Regarde comme ta fille est faite, maman. J'trouve pas de sens à ma quête, maman.   »
« Alors j'enfile une veste et un verre de vodka et tant pis si j'empeste la trouille et le tabac. Je danse jusqu'à rire... la nuit la vie est moins pire. J'ai moins peur à vrai dire des vampires que de ton souvenir.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Sam ▬ J’envisage d’arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe, et de rejoindre un cirque. Sam 16 Jan - 17:12



J’envisage d’arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe, et de rejoindre un cirque.



Personne aussi atteinte au niveau cérébrale & Julian



Une mission de la plus haute importance. Vraiment. Julian voulait absolument aller chercher ses cartes chocogrenouilles. C'était urgent et d'une importance légendaire. Mais il savait que Sam allait bien l’aider quand même. Du moins, il l’espérait.

Elle semblait néanmoins assez étonnée que le jeune homme ne vienne la voir pour ça. Bon en réalité il avait du mal à decrypter le visage de Sam, donc ça pouvait être de la surprise, comme du mépris. Fin' bon qu'elle se calme un peu, Julian n'était pas venu la voir pour qu'il la juge sinon, il serait directement parti voir la préfète des Serpentard. D'un autre côté, c'était une fille, elle n'avait surement aucune idée de l'importance que pouvait avoir une collection de carte chocogrenouilles casiment complète. Ca valait de l'or tout ça. Et puis Julian avait donné de sa personne, et de son corps pour compléter cette collection, et il ne voulait pas la perdre parce que la Mcgo était d'humeur irritable.

Peu importe qu’elle comprenne ou non, Julian avait juste besoin de son aide. Pas besoin d’être intelligente pour récupérer des cartes quoi. Enfin si, un peu quand même mais bon. A deux, ils allaient quand même y arriver. Le jeune homme y croyait de toutes ses forces. Sam s’apprêtait à ouvrir la bouche. Cool, elle allait enfin lui dire oui.

*YEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEES*

" Alors, laisse moi résumé. Tu t'es fais confisquer tes cartes chocogrenouilles par le professeur McGonagall, sans aucune raison, évidemment. Ce n'fut probablement pas pour vulgarité, ou quelque chose dans ce genre là.. Tu me parles mal, et en plus de ça, JE devrais te venir en aide et risquer gros pour tes fichues cartes pour bébés ? "

*ET MERDE.*

Mais non par merde, elle vient de résumer exactement tes pensées. C'est tout ce qu'il te faut en fait. Julian fut agréablement surpris, il ne pensait pas que la préfète des Pouffy aurait compris aussi vite. Bon elle avait quand même ajouté "cartes pour bébés", ça se voyait que d'une elle n'aimait pas les bonnes choses de la vie et qu'elle n'y connaissait rien de rien en cartes chocogrenouilles, sinon elle n'aurait certainement pas tenu le même discours.
Pourquoi il y tient tant que ça, parce que c’est des cartes de collectionneurs très rare et il n’avait pas envie qu’elle soit abimé ou touché par un autre que lui, c’était compréhensible quand même.

-Tu as vraiment tout compris du premier coup Sam.

Puis il attendit qu'elle lui dise enfin oui, parce qu'en fait il n'était pas venu la voir pour qu'elle se moque de lui ou pour qu'elle résume la situation parce qu'il la connaissait déjà. Il voulait de l'aide pour mener à bien sa mission et récupérer ses cartes, voilà tout. Et puis, elle commença "laisse moi réfléchir". Non mais elle est sérieuse, il n'y avait aucune raison de réfléchir. Il fallait qu'elle dise oui tout simplement et maintenant. Comme s'ils avaient tout le temps devant eux.

"Non. Tu sais, toi aussi, tu as du pouvoir. Utilise ta baguette au lieu de ta langue, et tu devrais pouvoir aller dans son bureau faire tes besognes toi même." Roh quelle garce. Non mais comme s'il serait venu la voir s'il n'avait pas déjà tout essayer. Quand on dit que les Poufsouffle sont plus bonne pate que les Serpentard ... Bref. Puis elle lui demanda ce qu'elle gagnait à l'aider.

- Tu gagnerais la satisfaction d'avoir pu aider un Serpentard. Et je t'en serais redevable.

Franchement si avec ça, elle ne pliait pas, Julian ne comprenait vraiment pas. Puis quoi était-ce vraiment trop demander juste un petit peu d'aide pour récupérer des cartes. Il voulait essayer de lui faire comprendre la situation, et lui faire voir les choses de son côté pour qu'elle consente enfin à l'aider. C'est pourquoi il choisi un exemple du moins étrange.

– Sam, si je touche tes seins, tu me frappes.

Devant le regard de Sam, Julian se dit qu’il fallait mieux expliquer ce qu’il venait de dire pour qu’il n’y ai pas de malentendu.

*MAIS QU'EST CE QUE TU RACONTES ENCORE, ESPECE D'IDIOT.*

– Non mais je voulais dire, il n’y a personne d’autre à part toi qui a le droit de toucher à tes seins si tu n’as pas donné la permission. Et bien tu vois pour mes cartes c’est pareil. C’est pour ça que tu dois m’aider à les récupérer.



par humdrum sur ninetofivehelp
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 493
Points : 1245
Date d'inscription : 05/03/2015
Age : 30
Je vis à : N° 163 C - BRONX
Métier : Pompier - Officier Chef de groupe à la FDNY
MessageSujet: Re: Sam ▬ J’envisage d’arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe, et de rejoindre un cirque. Lun 18 Jan - 2:46




Draco Dormiens

Nunquam

Titillandus




Lorsque Sam avait résumé la situation à Julian de façon tout à fait sarcastique, il lui rétorqua qu'elle avait tout comprit, ce qui lui valut un regard désespéré. Elle ignorait s'il avait comprit son sarcasme, ou s'il l'était encore plus qu'elle. Après tout, c'était un Serpentard, soit il était idiot, soit il était encore plus vil qu'elle, ce qui n'était pas difficile en soit. Sam était une fille gentille, mais son frère ainé avait été chez les Serpentard, elle devait avoir un fond de méchanceté en elle après tout. Toutefois, il y a quelques années de ça, lorsque le Choipeau magique l'avait envoyé a Poufsouffle, et s'en était senti soulagée. Elle rétorqua au brun qu'il n'avait qu'a se servir de sa baguette. Et puis, surtout, elle ne voyait pas ce qu'elle avait à y gagner. En revanche, ce qu'elle avait à perdre lui apparaissait comme une évidence ! Tu gagnerais la satisfaction d'avoir pu aider un Serpentard. Il avait le mérite d'être drôle, fidèle au souvenir du train qu'elle avait de lui. Même s'il n'avait pas toujours été tendre avec elle, se moquant d'elle parfois lorsqu'il était en bande. " Et je t'en serais redevable."  Drôle, mais menteur. Elle ne croyait pas en sa bonne foi. Peut-être qu'il y croyait lui même, mais Sam n'était pas dupe. Si l'emblème de leur maison était un serpent, ça n'était pas pour rien. En même temps, la mienne, c'est un blaireau, ça n'veut rien dire... se rassura-t-elle. Elle trouvait son projet sans intérêt, ça n'était pour elle que de vulgaires cartes pour amuser les enfants. Ceci dit, son frère, Malo, les appréciait aussi. C'était sans doute un truc de mecs qu'elle ne comprenait pas, malgré tous les efforts du monde. Et puis, il avait l'air d'y tenir vraiment. Peut-être que Sam pouvait simplement essayer d'en toucher deux mots avec le professeur McGonagall ? Ca arrangerait peut-être les choses avec lui ? Tout du moins, il lui foutrait peut-être la paix les prochaines fois qu'ils se croiseraient ?  Elle adressa un sourire au brun, pour lui promettre d'essayer de faire quelque chose lorsque celui-ci la devança : – Sam, si je touche tes seins, tu me frappes. Sam était partagée entre surprise et mécontentement. Était-ce une question, une affirmation ? En tout cas, elle lui déconseillait d'essayer, dans quel cas elle lui lancerait sans doute un sort pour qu'il vomisse des limaces. D'ailleurs, sa baguette était déjà dans ses mains, et elle la resserra un peu plus fort, prête à se défendre. Le regard qu'elle lui lança devait être tellement alarmant que Julian reprit : – Non mais je voulais dire, il n’y a personne d’autre à part toi qui a le droit de toucher à tes seins si tu n’as pas donné la permission - Et ? Il pensait qu'elle allait la lui donner ? - Et bien tu vois pour mes cartes c’est pareil. C’est pour ça que tu dois m’aider à les récupérer." Ah, elle commençait à comprendre l'exemple qu'il lui avait donné. Sa main se desserra de sa baguette. Ca n'était sans doute pas le meilleur exemple possible, mais l'idée était assez claire. " Ouais, enfin, moi, mes seins, McGonagall n'y touche pas. Donc, ça va." dit-elle en en lui adressant un sourire piquant.

Réfléchissant au deal qu'il lui avait proposé, Sam se dit alors qu'une bonne entente avec lui ne méritait pas sa place de préfète. Ni même la satisfaction d'avoir aidé un Serpentard. A vrai dire, cette idée là lui donnait encore plus envie de refuser. Mais la nuit était censée porter conseil, non ? " Écoute, là j'ai un peu la tête en vrac, donc si tu veux bien, on voit ce qu'on peut faire dem-" un bruit la fit sursauter, et elle poussa Julian dans l’alcôve dans laquelle il se cachait précédemment. Collée à lui elle tenta tant bien que mal à libérer son bras coincé entre leur deux corps pour lui faire signe de ne pas faire de bruit. " Mad'moiselle Kalama, sortez de là je vous ai vu..." grogna la voix désagréable de Rusard, à travers le couloir. " Merde." grommela-t-elle. " Je déteste cette face de Troll.." ajouta-t-elle avant de fixer Julian. " Si tu n'pose pas de question, je t'aiderai pour tes cartes. "  Sans attendre sa réponse, elle l’agrippa par le col, et sorti de la cachette, coinçant sa baguette dans son dos. Miss Taigne était sans doute la cause de tout ça, elle s'approcha d'eux en miaulant d'une façon aussi peu mélodieuse que la voix de son propriétaire, et discrètement, Sam lui mit un petit coup de pied n'aimant vraiment pas les animaux. En tout cas, pas elle. Il ne fallut guère longtemps pour que les deux jeunes soient éclairés de plein fouet par la lampe a huile du vieux bougre. " Baissez-ça..." grogna Sam. Quand il lui demanda ce qu'elle faisait ici, à cette heure, avec Mr Evans, Sam répliqua avec beaucoup d'assurance : " J'allais le reconduire à son dortoir Monsieur Rusard. Il se cachait ici avant que vous n'arriviez. Il n'a pas à errer durant la nuit ainsi. " Le vieux regarda Julian et ricana. " Demain Serpentard aura perdu 100 points, Oh oui oui oui... Miss Teigne et moi allons faire un rapport pour s'assurer de ça.." baragouina-t-il en s'éloignant. Sam relâcha son faux prisonnier. En temps que préfète, elle ne pouvait pas se permettre de perdre des points, et si elle n'avait pas fait ça, le vieux fou aurait sans doute remarqué qu'elle avait bu... Maintenant c'était elle qui avait une dette. A son plus grand regret, elle devait l'honorer... " Bon.. t'as un plan ? " soupira-t-elle, peu enchantée de devoir voler son professeur préféré.





Ps : Pense à éditer le titre coeur1

_________________
« J'suis pas bien dans ma tête, maman. J'ai perdu le gout de la fête, maman. Regarde comme ta fille est faite, maman. J'trouve pas de sens à ma quête, maman.   »
« Alors j'enfile une veste et un verre de vodka et tant pis si j'empeste la trouille et le tabac. Je danse jusqu'à rire... la nuit la vie est moins pire. J'ai moins peur à vrai dire des vampires que de ton souvenir.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Sam ▬ J’envisage d’arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe, et de rejoindre un cirque. Lun 25 Jan - 17:25



J’envisage d’arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe, et de rejoindre un cirque.



Sam & Julian



Sam voulait absolument savoir ce qu'elle pourait gagner si elle aidait le jeune Serpentard. L'altruisme ne faisait donc pas parti des qualités des Poufsouffle ? Dommage ça l'aurait empêché de devoir se justifier. Il comme,nça par lui balancer un truc bateau, comme quoi elle aurait la satisfaction de pouvoir aider un Serpentard. Ce qui devrait d'ailleurs être une grande satisfaction pour quelqu'un qui a atterri dans la maison du blaireau. Mais passons, les élèves qui étaient dans cette maison ne se rendaient pas vraiment compte. Pourquoi cette méprise pour les Jaunes et Noirs ? Parce que Julian avait quelques souffres douleurs dans cette maison, et qu'il était si simple d'avoir ce qu'on veut avec eux. Bon Sam n'était pas comme les petites mauviettes qu'il martyrisait, elle avait plus de caractère. Dommage pour lui.

Puis il ajouta qu'il lui en serait redevable. D'accord ce n'était pas bien de mentir, parce que si elle se décidait finalement à l'aider, la prochaine fois qu'elle viendrait le voir avec un service, il l'enverrait surement bouler si ça ne l'intéressait pas. Mais bon, ça elle n'était pas non plus obligé de le savoir. Restons discret là dessus. Julian tenait vraiment à ce que Sam comprenne l'importance de cette mission. Récupérer ses cartes chocogrenouilles, ce n'était pas rien,; ce n'était pas juste un caprice. Alors il prit un exemple plus ou moins maladroit : les seins de la préfète. Il essaya de lui expliquer qu'elle était la seule autorisé à toucher ses glandes mammaires, et que pour ses cartes c'était tout simplement la même choses.

*Tu as l'art de la comparaison mon cher Julian.*

Pendant qu'il lui avait expliqué ça, Julian avait très bien vu qu'elle avait prit sa baguette. Non mais à quoi elle s'attendait. Elle croyait vraiment que Julian voulait sincérement lui toucher les seins ? Non pour le moment il n'y avait que ses cartes qui l'intéressaient. Puis s'il avait le malheur de lui toucher les seins, il y en a une qui lui lancerait un sort plutôt désagréable si elle venait à l'apprendre. Il ne prendrait pas la peine de courrir un tel risque. Elle répondit sarcastiquement que ses seins Mcgo n'y touchait pas. Certes mais bon. A part ça, il n'y avait aucune différence.

Madama avait la tête en vrac nanani nanana, voulait repousser la discussion. Et puis sans finir sa phrase elle poussa violemment le jeune homme et se colla à lui tant bien que mal, lui ordonnant de ne pas faire de bruit.

*Mais il se passe quoi là ?*

Et puis il entendit la voix de Rusard et il comprit rapidement ce qui se passait. Ils étaient dans de beaux draps. Il les avaient vu, et Sam lui proposa un deal : pas de questions et elle l'aiderait. Ca pouvait parraître pas mal. Mais la jeune femme n'attendit même pas sa réponse et l'agrippa au col avant de les sortir de la cachette.

*Elle commence à être un peu trop violente à mon goût la demoiselle.*


Elle expliqua à Rusard qu'en gros elle avait trouvé Julian se promenant dans les couloirs à cette heure tardive et qu'elle allait le racompagner à son dortoir.

*Attend quoi ?*


Puis l'autre abruti annonça que demain Serpentard aurait perdu 100 points avant de se barrer à nouveau. Tout était allé très vite.

- Non mais tu te fous de moi ?


Lança t-il. Ce fut la première chose qu'il trouva à dire après qu'elle lui ait demandé s'il avait un plan. On reviendrait sur le plan dans deux minutes, mais il y avait quand même un commentaire sur ce qu'il venait de se passer.

- Cent points ? Mais tu te rends compte de ce que ça fait ? On peut voir la coupe nous échapper pour ça.

Oui Julian fait parti de ces élèves dont le fait de remporter la coupe des quatre maisons est très important, tout autant que de gagner tous ses matchs de Quidditch. Bon Julian devait se calmer, il pouvait réfléchir plus tard à ça, il fallait absolument qu'il récupère ses cartes. De toute façon, il avait déjà fait perdre cent points à Serpentard ce soir, il ne risquait plus grand chose.

- Mcgo est dans son bureau à cette heure-ci, je la distrait et tu rentres dans son bureau pour récupérer les cartes ? Elles sont dans le deuxième tiroir du bureau à droite.

*Tu veux la distraire comment ? Avec un strip tease ?*

Il regardit la jeune femme, attendant soit une réponse positive de sa part, soit un autre plan. Il était ouvert à toute idée qu'il jugerait bonne.



par humdrum sur ninetofivehelp
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 493
Points : 1245
Date d'inscription : 05/03/2015
Age : 30
Je vis à : N° 163 C - BRONX
Métier : Pompier - Officier Chef de groupe à la FDNY
MessageSujet: Re: Sam ▬ J’envisage d’arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe, et de rejoindre un cirque. Lun 1 Fév - 20:06




Draco Dormiens

Nunquam

Titillandus




La rencontre fortuite avec Rusard avait donc contraint Sam a accepter d'aider le Serpentard. Si certes elle avait déjà prit la position de lui donner un coup de main avant l'intervention de ce Cracmol, elle était dorénavant obligée de le faire à sa façon. Elle venait de lui faire perdre 100 points, il aurait été malvenu de lui répété qu'elle n'avait pas la tête à ça et qu'elle préfèrerait aller dormir plutôt que de jouer un sale tour a Minerva. Après que Rusard ait annoncé la sentence, la Poufsouffle demanda à Julian s'il avait un plan à mettre à exécution. Il en avait forcément un, puisqu'il était venu la chercher. Au lieu de lui répondre, il sembla contrarié. - Non mais tu te fous de moi ? Sam le regarda, surprise. Elle l'avait surestimé en pensant qu'il avait un plan, c'était ça qu'il essayait de dire ? Elle comprit rapidement la raison de son état colérique. - Cent points ? Mais tu te rends compte de ce que ça fait ? On peut voir la coupe nous échapper pour ça. Cette phrase étira un léger sourire sur le visage typé de la jeune femme. Si elle avait dénoncé Julian à Rusard, c'était bien pour éviter de perdre des points. Oui, elle avait conscience de ce que ça signifiait. Les Serpentards et les Gryffondor n'était pas les seuls a vouloir honorer leur maison en fin d'année. Les pouffy aussi. D'où ce sourire qu'elle abordait. C'était de bonne guerre, non ? Et puis c'était soit il conservait l'avance de Serpentard, soit il récupérait ses cartes. D'après ce qu'elle avait comprit, elles valaient plus que ces quelques points non ? Il n'était jamais content.


- Mcgo est dans son bureau à cette heure-ci, je la distrais et tu rentres dans son bureau pour récupérer les cartes ? Elles sont dans le deuxième tiroir du bureau à droite. annonça-t-il alors qu'ils prenaient ensemble la direction du bureau. Sam posa sa main sur son bras, pour l'arrêter. Il avait un début de plan, mais ça n'avait encore rien d'un vrai plan bien ficelé. C'était un peu trop au petit bonheur la chance... " Et tu compte la distraire comment au juste ? Tu n'crois pas que ton affaire nécessite un plan plus cadré ? Déjà, JE pourrais me charger du professeur McGonagall. Je préfère encore lui mentir plutôt que de la voler... " avoua Sam. Elle n'avait cas prétexter vouloir lui parler, lui montrer quelque chose, et Julian s'introduirait dans son bureau. Mais avait-il le niveau en sortilèges pour passer outre les sorts de protection que Minerva laisserait probablement derrière elle en quittant le bureau ? Sam l'imaginait bien assez parano, ne laissant rien au hasard. Elle ne voulait pas blesser le serpentard en lui posant la question, elle n'avait aucune idée de son niveau. Mais, ce dont elle avait conscience, c'était du sien. Sam, assez solitaire, avait eu le loisir de s'entrainer à son gré et ses sorts étaient plutôt puissant et précis. Aussi forte que McGo ? Certainement pas. Mais assez futée pour déjouer ses protections. C'était bel et bien elle qui devrait aller dans le bureau récupérer les cartes. Et puis, une idée lui vint alors. Elle regarda Julian, et lui proposa alors : " Sinon, j'ai bien une idée pour la faire sortir sans que tu ne risque plus que les 100 points de ce soir... Elle est plutôt proche du professeur Flitwick, t'es d'accord avec moi ? " Il la méprisait probablement trop pour s'en être rendu compte. Cette question était stupide. " Enfin bref ! - reprit Sam - il se trouve que mon frère à voulu faire une blague à un ami à lui et qu'ils ont fait suffisamment de polynectar pour tous les gryffondor... Je pourrais lui demander s'il lui en reste, et on pourrait y mettre un cheveu de Flitwick ? Je suis sur qu'il y en à plein sa veste en salle de sortilège. " annonça Sam, assez sûre d'elle. Avait-elle l'esprit tordu ? Peut-être un peu, mais au moins, elle proposait un peu plus qu'un plan bancale. " Tu bois le polynectar, parce que ce sont TES cartes, et tu t'occupe de McGonagall. Et moi, je me charge de pénétrer dans son bureau. T'en pense quoi ? " questionna-t-elle, avec, aussi surprenant soit-il, un sourire. Peut-être que l'idée de sortir de son train-train quotidien, en faisant quelque chose d'un peu dangereux , lui faisait finalement presque plaisir. Elle déchanterait bien vite si elle se faisait attrapé mais là tout de suite, l'idée était assez excitante. Ou peut-être était-ce la Bièraubeurre qui la rendait soudainement si rebelle.





_________________
« J'suis pas bien dans ma tête, maman. J'ai perdu le gout de la fête, maman. Regarde comme ta fille est faite, maman. J'trouve pas de sens à ma quête, maman.   »
« Alors j'enfile une veste et un verre de vodka et tant pis si j'empeste la trouille et le tabac. Je danse jusqu'à rire... la nuit la vie est moins pire. J'ai moins peur à vrai dire des vampires que de ton souvenir.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Sam ▬ J’envisage d’arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe, et de rejoindre un cirque. Dim 13 Mar - 21:04



J’envisage d’arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe, et de rejoindre un cirque.



Sam & Julian



Après coup, Julian était assez énervé. Non mais elle se fichait de lui ou quoi ? A cause d'elle il avait fait perdre une centaine de points aux Serpentard. Elle savait aussi bien que lui l'importance de la coupe des Quatre Maisons, et le fait que faire perdre autant de points à sa maison pouvait être très handicapant pour la suite des évènements. Après tout, elle devait s'en foutre complétement de ce qui pouvait bien arriver aux Serpentard puisqu'elle n'était pas dans sa maison. Son petit sourire le conforta dans l'idée qu'elle s'en fichait royalement. Quoi qu'il en soit, il devait absolument se reconcentrer sur la mission qu'il avait. Il ne pouvait pas avoir fait perdre autant de points à sa maison pour rien.

Il annonça à la jeune femme qu'il allait distraire McGonagall tandis qu'elle irait chercher ses cartes dans le deuxième tiroir sur la droite de son bureau. Tandis qu'ils marchaient en direction du bureau, la jeune l'arrêta. Elle critiqua son plan en lui demandant comment il allait bien pouvoir la distraire, qu'il fallait qu'il ait un plan plus cadré. Elle annonça tout de suite la couleur en imposant le fait qu'elle voulait s'occuper de la directrice des lionceaux. Evidemment, elle ne voulait pas se mouiller et minimiser son implication dans l'affaire. Mais soudainement, elle changea d'avis, du moins elle proposa un nouveau plan.

Sam commença donc à lui dire qu'elle avait une idée qui l'aiderait surement à ne pas faire perdre encore des points à sa maison. Puis elle lui parla de Flitwick, comme quoi lui et McGo étaient plutôt proche. Elle lui demandit s'il était d'accord avec elle. Pour être totalement honnête, il n'en avait pas la moindre idée, c'était le genre de choses auxquelles il ne faisait pas la moindre attention. Mais pour faire genre, il répondit d'un signe positif de la tête à la jeune femme. Malgré ça il ne comprenait vraiment pas où elle voulait en venir.

Donc son frère avait fait du polynectar, elle voulait lui demandait s'il en restait. Nanana cheveux de Flitwick nanani salle de sortilège.

*C'est une blague ou une vraie proposition ?*

Donc pour résumé, il devrait boire le polynectar et occuper McGo pendant qu'elle irait chercher les cartes. Sur papier, ce plan semblait assez simple, mais finalement ça allait surement être bien plus compliqué qu'il ne le pensait.

- Attend deux secondes, remettons les choses en place.

Annonça t-il, commençant légèrement à paniquer face à la responsabilité qu'il aurait à voir dans ce plan, plutôt original.

- Qu'est ce que tu entends par occuper McGo ? A quel point ils sont proches ?

Oui c'était surement ça qui faisait le plus flipper Julian. Il espérait qu'ils soient proche genre en mode ami. Si c'était plus, c'était une mission absolument impossible à faire. Elle croyait vraiment que ce plan avait une chance de réussite.

*Allez le Serpentard froussard est de retour.*

- Si on se fait attraper, je suis mort.




par humdrum sur ninetofivehelp
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 493
Points : 1245
Date d'inscription : 05/03/2015
Age : 30
Je vis à : N° 163 C - BRONX
Métier : Pompier - Officier Chef de groupe à la FDNY
MessageSujet: Re: Sam ▬ J’envisage d’arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe, et de rejoindre un cirque. Dim 3 Avr - 22:21




Draco Dormiens

Nunquam

Titillandus





Piégée par Rusard, Sam ne comptait pas faire perdre des points à sa maison ce soir, d'autant plus qu'elle se devait d'incarner l'exemple parfait de l'élève modèle, vu son statut de Préfète. Perfection qui lui était bien souvent difficile de tenir.. En effet, les Kalama à Poudlard n'étaient pas les derniers pour faire des conneries, mais son problème de sociabilité lui facilitait ceci dit la tâche. Sans trop d'amis, on fait moins de conneries, non ? La preuve étant : ce soir, exceptionnellement, elle avait eu une vie sociale et elle se retrouvait pompette dans les couloirs de l'école à magouiller avec un Serpentard. Complot qu'elle se devait de tenir, parce qu'elle n'avait qu'une parole, et que Julian avait subit en contre partie la punition du Cracmol. Le plan qu'il proposait n'était pas nul, mais bancal, c'est pourquoi elle jugea bon de l'améliorer. Cette amélioration le rendait ceci-dit plus risqué, parce que ça signifiait qu'ils allaient devoir prendre une potion – au moins ils n'avaient pas à la faire et donc ils n'auraient pas a voler des ingrédients -, pour ainsi prendre l'identité d'un prof afin d'en tromper un autre, pour finalement voler cette dernière personne. Bon, ça n'était pas tout à fait du vol, puisque Julian allait récupérer ce qui lui appartenait déjà, mais ça ne restait pas très légal comme action...

Après avoir expliqué les nouveaux paramètres du plan, Julian demanda une pause, pour être sur d'avoir bien comprit. « Qu'est ce que tu entends par occuper McGo ? A quel point ils sont proches ? » Cette question fit sourire la jeune femme. En faite, il avait juste fait genre de savoir de quoi elle parlait plus tôt, non ? Ils passaient beaucoup de temps ensemble, mais Sam imaginait que le lien qui les unissait n'était qu'amical. Laisser Julian penser le contraire était plutôt amusant dans l'idée. Lui mettant une petite tape sur l'épaule comme s'ils étaient amis, elle lui dit alors : «  Oh, j't'en prie, Julian. T'imagine quand même pas que quand ils sont tous les deux ils font des parties de bavboules... Enfin, quoi que... » se mit-elle à rire, face au double sens qu'impliquait le nom de ce jeu. Elle reviendrait sur le lien plus tard, le laisser flipper serait un bon moyen d'échange pour que son frère accepte de lui passer du polynectar. Après tout, un Gryffondor ne reculait jamais devant une sale blague à faire à un serpentard ! Elle devait avoir ça un peu en elle aussi, en faite. Quoi que là, pour Sam, c'était une blague qui allait au delà d'un simple appartenance à une maison. « Si on se fait attraper, je suis mort. »  L’égoïsme des Verts, dans toute sa splendeur. Sam roula des yeux, et rectifia sa phrase : «  Si on se fait attraper, ON est mort. Raison valable pour justement, ne pas se faire attraper. Allez vient, plus vite on aura fini, plus vite... on aura fini. »

S'engageant vers l'aile où résidait les Gryffondor avec précaution, elle se tourna vers son complice «  Bon, je m'occupe de la potion, et toi des cheveux de Fitwick. On se retrouve devant la salle des sortilèges » ordonna-t-elle avant de délaisser le Serpentard non loin du tableau où elle murmura un mot de passe pour pénétrer chez eux. L'emmener avec elle aurait été une insulte pour les Rouges. Et puis, comme ça, c'était lui qui entrait pas effraction, et pas elle. C'était ses cartes, elle voulait bien l'aider parce qu'elle le lui avait promis, mais il était hors de question qu'elle se mouille dans cette histoire de A à Z. Même si dans le fond, si elle lui avait proposé de le retrouver là-bas était pour lui venir en aide s'il ne s'en sortait pas, et/ou pour réparer les dégats qu'il risquait de faire.  Se faufilant jusqu'au dortoir, elle entra dans la chambre de Malo, et marcha sur la pointe des pieds jusqu'à son lit. Le réveillant en douceur, ce dernier sursauta en découvrant sa soeur, qui, rapidement, lui expliqua qu'elle avait besoin de polynectar. « Sam, dans quoi tu te fourre ? Un serpentard, sérieux ? » le regard insistant de la cadette le fit capituler, lui signifiant que cette guerre des maisons elle s'en fichait pas mal, et il se leva pour prendre une fiole dans son armoire qu'il lui offrit. Elle le remercia d'une grande accolade, et il lui dit : «  Que ce soit clair, s'il se fait virer pour ça, je veux qu'on dise à tout le monde que c'est grâce à moi ! » elle le lui promis, et parti rejoindre le brun, espérant bien qu'ils n'en arriveraient pas là. La première étape du plan était donc accomplie, a voir maintenant si Julian avait rempli sa part du contrat... Étape deux, tromper McGo. Ca s'annonçait moins facile... S'approchant de la salle de sortilèges à pas de loups, Sam fronça des sourcils en découvrant la porte abimée. Roulant des yeux, elle lança un Réparo pour arranger tout ça, et entra dans la pièce, vide. Où était donc passé Julian ? Quand elle entendit un bruit derrière elle, elle sursauta en se retournant, et, soumise à sa frayeur, elle lança un " pétrificus totalus !"  avant de voir Julian, droit comme un i, pétrifié. Non, errer dans les couloirs et préparer un plan contre McGo ne rendait pas Sam très à l'aise et même plutôt nerveuse. Elle s'excusa, vraiment désolée, en l'empêchant de tomber avant de murmurer " Finit" pour que le sort prenne fin. " Ca va... ? Tu..Tu as les cheveux ?"




_________________
« J'suis pas bien dans ma tête, maman. J'ai perdu le gout de la fête, maman. Regarde comme ta fille est faite, maman. J'trouve pas de sens à ma quête, maman.   »
« Alors j'enfile une veste et un verre de vodka et tant pis si j'empeste la trouille et le tabac. Je danse jusqu'à rire... la nuit la vie est moins pire. J'ai moins peur à vrai dire des vampires que de ton souvenir.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sam ▬ J’envisage d’arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe, et de rejoindre un cirque.

Revenir en haut Aller en bas

Sam ▬ J’envisage d’arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe, et de rejoindre un cirque.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» J'envisage d'arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe et de rejoindre un cirque. (sasha)
» Irélia ▬ J’envisage d’arrêter les cours, de me laisser pousser la barbe, et de rejoindre un cirque.
» J'envisage sérieusement de me laisser pousser la barbe ~ Made in Jade
» Siham ۞ J'envisage sérieusement de me laisser pousser la barbe.
» Pourquoi la PNH arrête-t-elle des bouzins quand des bandits occupent la rue ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WRITTEN IN THE STARS :: Anciens RP-