Coin des membres

Ici vous pourrez donc acheter une place pour faire votre publicité sur le forum dans la petite fenêtre en haut de la page. Vous pouvez donc faire votre pub pour un scénario ou autre. Cette pub restera là-haut pendant une semaine. Il vous reste seulement à remplir le formulaire dans la partie shopping. Mais attention, il vous coutera 1000 points.
Spencer ▬ Fuck it.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez| .

Spencer ▬ Fuck it.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Spencer ▬ Fuck it. Lun 4 Jan - 0:21



Fuck it. Fuck it. J'm'en branle. Fuck it. Fuck it.



Spencer & Julian



Julian n'avait pas voulu retourner vivre chez ses parents. Ce qui bien evidemment avait été considéré comme le drame de l'humanité par sa chère maman. Elle ne comprenait pas pourquoi son fils chéri voulait à ce point s'éloigner d'elle. D'abord il était parti pendant un en France et maintenant il voulait quitter le domicile familial. Evidemment; Ju pouvait comprendre qu'une maman a du mal à laisser partir son fils unique, mais il se doutait qu'elle redoutait son départ car elle ne pourrait plus contrôler sa vie dans le moindre détail. Julian s'était donc rapidement mis à la recherche d'un appartement. Il avait opté pour la colocation, se disant que ce serait surement plus marrant que de vivre tout seul.

Finalement il avait très vite trouvé, et se retrouvait à vivre avec deux autres mecs : Nathan et Spencer si ses souvenirs étaient bons. En vrai, il n'avait pas eu encore beaucoup de contacts avec eux, à part les traditionnels salutations et présentations. Bon en écoutant aux portes comme un véritable gamin (qu'il est de toute évidence), le jeune homme avait appris des choses intéressantes (enfin plus ou moins). Nathan avait un truc de prévu ce soir donc il ne serait pas ici. Et Spencer avait un repas, ou bien une sortie, ou du boulot, enfin Collin l'avait appelé au même moment ducoup il avait manqué pas mal de la conversation, mais il savait le plus important, qu'il ne serait pas là non plus ce soir. Julian était dans son lit, un sourire grand jusqu'aux oreilles.

*Tes idées foirent presque à chaque fois, tu le sais, au moins ?*

Julian attrapa son téléphone et commença à pianoter. Il envoyait des messages à ses coéquipiers de football pour les inviter à une grosse soirée à son appartement ce soir. Ensuite, il passa sur Tinder, aimant le profil de toutes les gonzesses, et dés qu'il avait un match leur proposa à leur tout de venir ). Soirée de débauche, beaucoup de filles et d'alcool, ça ne pouvait s'annoncer que super bien.

La journée se déroula normalement et le soir arriva très vite. Vérifiant que ses deux colocs n'étaient plus là, il sortit les quatre caisses d'alcool qu'il avait entreposé dans sa chambre. Si avec ça les filles n'était pas saoule et chaude, il ne savait plus comment s'y prendre. Les invitèrent arrivèrent peu de temps après. Après un début de soirée timides, les esprits s'échauffèrent, la musique à fond, tout le monde commençait à danser et à boire.

*Tu as pensé au fait que tes colocs sortaient ce soir mais pas qu'ils allaient rentrer. Tu compte ranger ce chantier quand ?*


Mais à cette heure-ci, il s'en foutait complétement. Il avait déjà quelques shooters et au moins quatre verres de whisky dans le sang, donc les responsabilités étaient bien au dessus de sa tête. Une jolie jeune femme vint à lui, le genre de fille qu'on ne peut pas repousser tellement elle est jolie.

*Rectification : tellement son décollecté est plongeant et sa jupe est si courte qu'on en verrait presque sa petite fleur.*

La jeune femme lui prit la main, et l'emmena avec lui jusqu'au canapé, avant de commencer une danse ultra meg hyper super sexy devant lui. Mon dieu, ses hormones étaient en feu ? Etait-ce son anniversaire ?

Et hop un petit haut en moins. La jeune chaudasse femme avait elle dans l'intention de lui faire un strip tease en plein milieu du salon devant tout le monde ? Si c'était le cas, Julian n'était pas le moins du monde au contraire. Et puis elle se barra en direction de la cuisine le laissant dans son canapé comme un con.

*Elle est sérieuse la garce ?*

Mais elle revint quelques secondes après, avec ce qui semblait être de la crême fouetté entre les seins. OH MON DIEU. "je crois que je suis amoureux"

*T'as juste envie de la baiser, confond pas tout Juju s'teuplait.*

Elle lui mit la tête entre les seins, ou plutôt les seins au niveau de sa tête. Enfin bon assez prêt pour que Juju puisse goûter le merveilleux gout sucré de la crême. L'autre était tellement chaude qu'elle venait de lui retirer son tee-shirt. Vu son degré d'alcoolémie, Ju ne faisait même pas attention aux autres personnes dans la pièce. Tout le monde se déhanchait, ou se becottait et personne ne faisait attention à lui et à ...

*Tu connais même pas son nom, tu crains tellement.*

Et puis il vit la porte s'ouvrire toute seul comme par magie. Et comme un bon hôte qui se respecte, Julian abandonna sa future conquête (tout en la prévenant qu'il allait revenir bien sur) pour aller souhaiter la bienvenue au nouvel arrivant. Malheureusement c'était Spencer, son coloc.

- Et merde.

Bon il n'avait pas fait attention qu'en plus de la soirée sauvage dans l'appart, il avait également de la crême sur le visage, vestige de sa promenade entre les seins de la fille sexy. Cette même fille qui d'ailleurs se ramena cinq secondes plus tard.

- Tu devineras jamais où est la crême fouetté maintenant, un indice : à un endroit où j'aimerais bien que tu me...
- STOOOOOP.

*Lèche ? Embrasse ? Allez moi je voulais entendre la fin.*

- Spencer, tout ceci est exactement ce que tu crois, mais pour ma défense je pensais que tu étais de sorti ce soir.

Lança Julian, essayant de mettre ses idées embrouillés par l'alcool, un peu au clair.



par humdrum sur ninetofivehelp
Revenir en haut Aller en bas

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 35
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Spencer ▬ Fuck it. Mar 5 Jan - 11:11

Julian & Spencer
Fuck it


Voyant très peu sa petite amie ces derniers temps pour cause d’emploi du temps chargé et non compatible avec celui de l’autre, Spencer avait beaucoup d’heures devant lui. Etant bibliothécaire, il bossait exclusivement la journée. En revanche, concernant Tatum qui était réceptionniste à l’hôtel Plaza, elle faisait les postes. N’ayant ni mari ni enfant, pour les fêtes de fin d’année et les premières semaines de janvier, son patron l’avait mise à travailler de nuit. Difficile donc au couple de se réunir. Pour combler cette absence, le jeune homme s’était enfin décidé à s’inscrire à l’université des beaux-arts pour suivre des cours du soir. Rêvant de devenir un beau jour illustrateur de livres pour enfants, malgré qu’il savait parfaitement bien manier le crayon à papier, il souhaitait à présent maîtriser les bonnes techniques.

Pour son premier cours d’arts appliqués, comme il était de repos ce jour, il s’était rendu à une boutique de papèterie dans l’après-midi afin de s’équiper du matériel adéquate : carton à dessin, feuilles à grains diverses, crayons gris avec des mines plus grasses et d’autres plus sèches, fusain et estompe. Tout ceci n’était qu’un début. Spencer s’achèterait le reste au fur et à mesure de l’avancement de ses cours. Ayant pris tout son temps dans les rayons du magasin, à admirer les produits proposés et aussi à repérer ses futures emplettes, le trentenaire ne vit pas l’heure passer. Lui qui souhaitait rentrer à l’appartement le temps de prendre sa petite douche et manger un morceau avant d’aller à l’université, il dût se rendre directement à son cours. Et Spencer ayant le sens de l’orientation encore moins développé que celui des femmes se perdit en arrivant sur le campus. Il eut été obligé de demander son chemin à pas moins de six étudiants pour trouver la salle d’arts. Et bien évidemment, lui qui détestait arriver en retard, brilla devant le professeur par son décalage horaire. Honteux, il n’osa pas prononcer un seul mot de tout le cours. S’exécutant à la tâche.

Au programme de ce premier rendez-vous : la nature morte. Il dut reproduire sur une feuille de format A3 une coupelle de fruits : pommes, oranges et bananes. D’autres élèves ne semblaient guère ravis de graphiter cela. Spencer, quant à lui, cela ne le gênait guère. Du moment qu’il n’avait pas à reproduire des corps d’homme et de femme dénudés, ça lui convenait. Mais bon, le bibliothécaire savait que la nudité faisait partie du programme et ne savait pas du tout comment il devra réagir face à de telles scènes. Lui qui était si timide, pudique et réservé… Il en rougissait à l’avance rien qu’en y pensant.

Le cours fini, le beau brun prit son courage à deux mains et alla s’excuser auprès de l’enseignant d’être arrivé le dernier. Ce qui fit bien rire le vieil homme à lunettes et à la barbe blanche car en fin de compte Spencer était à l’heure. C’était seulement les autres qui étaient arrivés avec beaucoup d’avance pour certains.

Sur le chemin du retour, Spencer qui mourrait de faim s’arrêta après la station de métro pour se prendre un sandwich à l’épicerie d’à côté. Gourmand, il se prit aussi un paquet de bonbons. Arrivé face à son immeuble, comme tous les soirs, les filles de rue gagnaient leur vie comme elles pouvaient. Quoique bizarrement ce soir, Spencer avait l’impression qu’il y avait beaucoup moins de filles que d’habitude. Peut-être étaient-elles malades. Ou simplement que les clients s’étaient manifestés plus nombreux qu’à l’ordinaire. Quoiqu’il en soit, en discutant quelques minutes avec l’une d’entre elles, il ne comprit pas pourquoi cette dernière lui demanda de remercier son nouveau colocataire.

En montrant tranquillement les escaliers, perdu dans ses pensées, Spencer se dit que le petit préférait sans doute payer pour s’envoyer en l’air. Il ne voyait pas d’autres solutions. Arrivé au second étage, il entendit de la musique assez forte. Il pria pour que cela ne dure pas longtemps. Epuisé de sa journée, il n’aspirait qu’à retrouver les bras de Morphée. D’autant plus il bossait le lendemain.

L’étage suivant, il traversa le palier et fut bouchée bée en ouvrant la porte de chez lui. « Mais qu’est ce qu’il se passe ici ? » Il y avait un tas de gens qu’il ne connaissait pas. Il posa ses affaires contre le mur à côté de la porte d’entrée, se demandant sur le coup s’il ne s’était pas trompé d’appartement. « Nathan ? Julian ? Vous êtes là ? » Avec cette musique bien trop forte, lui-même avait bien du mal à s’entendre. Alors comment ses colocs, s’ils étaient là et qu’il ne s’était pas trompé d’appart, pouvaient-ils bien entendre sa voix ?

Exaspéré, voyant bien qu’il était chez lui, le pauvre tenta de passer pour retrouver principalement le petit nouveau des lieux. « Julian ? » Il commençait à comprendre pourquoi les filles de joie voulait remercier le gamin. Ce dernier vint à lui vachement enthousiaste de le voir. « Mais c’est quoi tout ça ? Tous ces gens… Tu aurais pu prévenir quand même ! » Il était perdu. En plus fatigué, il n’avait pas la tête à s’amuser.

Julian était torse nu et le visage recouvert d’il ignorait quoi. En regardant autour d’eux, Spencer fut de plus en plus mal à l’aise. Il avait l’impression d’être dans un club d’échangisme. « La musique est bien trop forte ! On va avoir des ennuis avec les voisins ! » Le beau brun atteignit au lecteur cd et le débrancha. Non sans se faire traiter de tous les noms par certains et se faire supplier de la remettre par d’autres. « Enfin on va pouvoir s’entendre ! Julian qu’est-ce que tu m’as fait là ? » Julian lui rétorqua que tout ceci était ce qu’il croyait. « Mais je ne crois rien du tout ! Et t’as vu l’heure ? Il est 11 heures passés ! Tu devais bien te douter que j’allais rentrer quand même ! Nathan est là ? » Il ne le vit pas dans l’assistance. Et Juju pompette, Spencer comprit qu’il n’allait rien en tirer.

Passant sa main sur le visage, il reprit ses affaires et assista à une scène assez particulière où il n’avait qu’une envie : se cacher dans un trou de souris ! Reposant à nouveau ses affaires, il prit le premier linge assez grand pour recouvrir la nudité de la fille. Claqué, il partait à sa chambre et quand il ouvrit la porte, il y avait trois personnes qui s’envoyaient en l’air sur son lit. « Oh mon dieu c’est un véritable cauchemars ! » Il ne savait comment réagir : les faire déguerpir ou les laisser finir leur petite affaire ? Spencer appela le cadet pour qu’il pointe ses fesses face à ça. «Julian ? Tu te débrouilles avec eux ! Moi je veux juste dormir. Je m’en fiche que tu fasses la fête du moment que la musique n’est pas trop forte. Mais je bosse demain, je dois me reposer. »

© Mzlle Alice.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Spencer ▬ Fuck it. Sam 9 Jan - 21:26



Fuck it. Fuck it. J'm'en branle. Fuck it. Fuck it.



Spencer & Julian



La soirée de Julian était une vrai fête de débauché. Mais à vrai dire, c'était ça qui plaisait beaucoup au jeune homme. Il adorait le genre de soirée où les jeunes femmes n'étaient pas coincées et étaient ouvertes à l'idée de finir à moitié à poil (ou complétement). Les soirées comme ça étaient assez courante quand il était en France. Alors sachant que ses deux colocataires n'étaient pas présent ce soir, il ne s'était pas géné pour en faire une. Evidemment sans demander l'autorisation à Spencer et Nathan, et sans même les tenir au courant. Il y avait pensé pendant une demi-seconde et puis en était arrivé à la conclusion que ce n'était pas nécessaire.

Mais finalement Spencer n'avait pas fini si tard que ça et il était déjà dans l'appartement. Julian se leva pour l'accueillir et aussi essayer d'expliquer la situation. Même si avec l'alcool qu'il avait ingurgité, c'était plutôt compliqué. Il avait l'air tellement choqué par la situation que c'était presque marrant. Il demanda à Ju' ce que ce c'était tout ça, qui était ces gens, et qu'il aurait du prévenir.

*C'est ton appartement aussi, tu peux faire ce que tu veux, non ?*

Et bien non, tu n'est plus chez papa et maman, et il faut que tu apprennes à vivre en communauté et respecter les personnes avec qui tu vis. Mais sincérement sur le coup, il s'en fichait de l'irrespect et toute ses conneries. Il était à moitié à poil, avec les vestiges de la crème fouetté sur le visage. Il n'était pas en état de se poser la question morale sur le repect et tout ça.

Et il se plaignit de la musique et qu'ils allaient avoir des ennuis avec la voisin, tout en prenant la peine d'éteindre la musique. Non mais il est sérieux là ? Monsieur Rabat-joie est de retour donc on a plus le droit d'écouter un peu de musique et s'amuser. Il commença a parler à Ju, lui se justifia en disant que c'était absolument ce qu'il croyait. Il n'allait pas mentir non plus. Et puis il lui demanda s'il avait vu l'heure. Bien sur a peine onze heures. Puis demandit si Nathan était là. Il mit une serviette devant la chaudasse à moitié à poil avant de partir dans sa chambre. Et a peine quelques secondes plus tard, il l'appela.

*Roh mais qu'est ce qu'il veut encore ?*

Nanani nanana quelques paroles, quelques plaintes. Bla bla bla.

- Detend pépé, il est onze heures, prend toi un verre et relax.


Lança le jeune homme une bouteille de whisly à moitié vide dans les mains. Non mais franchement, il n'y avait aucun problème, Ju avait prévenu les voisins qu'il y allait avoir un peu de bruit, et puis ce n'était qu'une fête tranquille après tout, avec une pointe de débauche : une combinaison parfaite.

- La copine de ... de ... de peu importe son nom est canon, et je suis sur qu'elle peut s'intéresser à un mec comme toi. Va la voir et lache moi cinq minutes.


*Tu te rends compte que tes paroles innocentes peuvent être mal pris ?*

- Moi j'ai miss crème fouetté qui m'attend.

Il marqua une petite pause, fit un sourire à Spencer et lui annonça.

- T'inquiète, je connais une femme de ménage. Demain l'appart sera si propre que personne ne se rendra compte qu'il y a eu une fête.


Et puis sa miss crème fouetté apparut dans la chambre. apparemment elle en voulait toujours plus. Elle tenait d'ailleurs du chocolat dans l'une de ses maisons. Cela annonçait une partie de sexe assez sucré.



par humdrum sur ninetofivehelp
Revenir en haut Aller en bas

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 35
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Spencer ▬ Fuck it. Mer 20 Jan - 15:43

Julian & Spencer
Fuck it


Dire que Spencer pensait avoir déjà tout vu lorsqu’il a vécu dans la rue, en fait il était en réalité très loin du compte. Lui qui avait quitté l’école et qui n’avait jamais été à la fac, en rentrant chez lui là ce soir, le bibliothécaire avait un peu l’impression de se retrouver dans une soirée étudiante. Du moins il imaginait que cela devait bien ressembler à ça. A peine il avait éteint la stéréo que quelqu’un passa immédiatement derrière lui et remit la musique en le traitant de vieux c**. Le trentenaire fit comme s’il n’avait rien entendu. Inutile d’aller s’expliquer avec le gars malhonnête et le devenir lui aussi. Cela risquerait d’en venir aux mains et Spencer refusait catégoriquement de se battre. De toute façon, il ignorait s’il en était capable. Lui qui était toujours eu l’habitude de s’effacer. La preuve étant encore qu’ici il voulut simplement aller se coucher dans sa chambre. Mais en ouvrant la porte, il eut la désagréable surprise de voir deux inconnus copuler dans ses draps.

Julian lui conseilla de se prendre un verre et d’être relax tout en l’appelant pépé. « Pépé ? Quoi tu… Tu oses me traiter de pépé ? » Il était vraiment surpris de ce surnom. D’un coup il devint tout déprimé. « J’ai l’air si vieux que ça ? » Après tout c’était peut-être déjà le cas. Ça faisait deux fois en à peine quelques secondes qu’on lui fit remarquer qu’il était le cadet de tous. Il n’eut que le temps d’attraper la bouteille de whisky déjà bien entamée que son colocataire lui lança.

Julian lui parla d’une fille dont il ne connaissait même pas le nom. Il était persuadé qu’elle pouvait s’intéresser à un mec comme son coloc. « A un mec comme moi ? Que… Quoi… Que… Mais qu’est ce que…. Tu… Tu entends par un mec comme ça ? » Spencer était totalement perdu. Toujours la bouteille à la main, il finissait par se demander s’il n’était pas écrit en grosses lettres capitales sur son front « PUCEAU ». Ce qui était d’ailleurs toujours le cas mais c’était uniquement son problème à lui et à personne d’autre. « Et puis de toute façon j’ai une petite amie dont je suis fol amoureux. Je… Je… Je ne vais pas aller voir la première chaudasse venue ! Il n’en est pas question ! Je suis fidèle à ma copine. » Il piqua un fard tant il était mal à l’aise. Il rougit encore plus lorsque Julian alla rejoindre à sa miss crème fouettée comme il semblait aimer l’appeler. Spencer jeta un dernier coup œil à sa chambre. Ce fut un autre couple qui prit le relais. Dépité, il sortit de l’appartement en grommelant « mais je ne veux pas d’une femme de ménage moi… » Le bibliothécaire s’assit sur une marche de l’escalier. Il ouvrit la bouteille et but une gorgée de whisky. Il grimaça. « C’est vraiment pas bon ce truc ! » Il se reprit quand même une gorgée et attendit sagement dans son coin que la fête se termine. En espérant que cela n’allait pas durer encore pendant des heures et des heures. Mort de fatigue, il s’endormit dans l’escalier.


© Mzlle Alice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Spencer ▬ Fuck it. Lun 25 Jan - 17:53



Fuck it. Fuck it. J'm'en branle. Fuck it. Fuck it.



Spencer & Julian



Cette soirée partait complétement en vrille. Mais dans le bon sens, du moins du point de vue de Julian. Si ses parents voyaient ça, il le forcerait surement à aller voir un psy, se demandant dans quel partie de leur éducation ils avaient échoués. Oui car ses parents voulaient absolument qu'il ait une petite copine fixe et respectable pour leur donner des petits enfants le plus rapidement possible. N'importe quoi, le plan de vie de Julian pour le moment était bien différent. Il n'avait que vingt trois ans et ses projets n'étaient certainement pas de se poser et d'avoir une petite famille à cet âge. Il préférait profiter de la vie, entre autre grâce à ce genre de soirée débauche, et ne pas se prendre la tête. Il avait déjà eu des petits copines sur un plus ou moins long terme, mais il ne cherchait pas à se caser à tout prix. C'était un grand ado qui se cherchait tout simplement tout en s'amusant.

*C'est vrai que coucher avec une fille différente à chaque soirée, qu'est ce que c'est drôle.*

Oui pour lui ça l'était. Après il n'avait rien du pire des salauds, il était toujours très clair avec les filles sur ses intentions et écrasaient tous espoirs de le revoir un jour. Bref, le voilà donc à une nouvelle soirée débauche qu'il avait lui même organisé. Malheureusement, tout n'allait pas se passer comme il le voulait. Son colocataire Spencer était rentré bien plus tôt qu'il ne le pensait, ce qui avait engendré un petit malaise. Visiblement il n'avait absolument pas l'habitude de ce genre de petite fête. Il lui conseilla de se relaxer tout en l'appelant pépé, un petit surnom putôt drole et affectueux. Il ne l'avait pas appelé comme ça pour le blesser. De toute façon, il avait déjà un peu trop bu pour se rendre compte de ce qu'il disait.

Mais visiblement il l'avait mal pris, il semblait un peu déprimé en entendant ce surnom, et lui demanda s'il avait l'air si vieux que ça.

- Non franchement je te donne 35 ans pas plus.

*TAIS TOI JULIAN. Incroyable ça, j'ai l'impression que tu as oublié ton filtre à connerie quelque part aujourd'hui.*

Puis pour rattraper le coup, Julian lui proposa un coup avec une pote de la meuf avec qui il jouait à sexe-nourriture donc il ne se souvenait même pas le nom. Visiblement ça aussi ça avait l'air de choquer Spencer. Il bégayait et n'arrivait pas vraiment à prononcer un mot. Ah oui il avait titlté sur le fait que Julian avait sous entendu qu'elle pouvait s'intéresser à un type comme lui. Bon il avait sans doute était un peu maladroit. Il lui demanda ce qu'il entendait par ça.

- Bah un mec genre timide avec les filles quoi.


Lança t-il. Oui visiblement les deux hommes avaient un comportement qu'on pourrait qualifier de totalement opposé avec la gente féminine. Spencer semblait choquer par le comportement de Julian. Et lui était choqué par le fait que Spencer ne semblait pas vouloir profiter des chaudasses pour s'amuser un peu.

*Je crois que vous vivez chacun dans deux mondes très différent, petit bébé.*

Puis il commença à dire qu'il avait une petite amie dont il était totalement amoureux. Blablabla. Il aurait pu commencer par ça. C'était étrange mais Julian était un peu surpris de savoir qu'il avait une petite amie. Il pronait donc la fidélité. Bonne valeur. Quand il était en couple, Julian respectait sa copine et était fidèle, mais étant célibataire actuellement, il avait totalement le droit de se lâcher. Et il n'y avait personne pour l'empêcher.

Julian aborda la question du méange, au cas où ce soit une des choses qui le dérangeait aussi. Il passerait un petit coup de fil à sa femme de ménage et le problème était résolu, pas de quoi s'en faire.

*Oui c'est sur, petit gosse de riche, tout est plus facile quand on a a disposition le compte en banque de papa/maman.*

Nanani nanana monsieur ne voulait pas d'une femme de ménage. QUOI ? Mais pourquoi ? Julian n'allait tout de même pas nettoyer tout le bordel demain matin par lui même. Mais dans quel monde vivait Spencer ?

Bon il sortit de l'appart avec une bouteille de whisky, et comme chaudasse numéro une l'attendait, il se décida à régler ce problème après avoir conclut avec elle. Ce qu'il fit d'ailleurs.

Un bon moment plus tard. Il était assez tard, quatre ou cinq heures du matin par là, la fête était fini. C'est à ce moment qu'il se souvint de Spencer. Il sortit de l'appart, et finalement il n'était pas loin. Il s'était juste endormi dans les escaliers. Julian qui était loin d'avoir décuvé puisqu'il s'était fait un mètre de shooter peu de temps avant, le secoua un peu pour le réveiller.

- Alors comme ça on est choqué de voir des belles jeunes femmes un peu dénudé ?

Lança t-il avec un grand sourire. Il n'était surement pas dans le même était d'esprit que Spencer à cette heure-ci. Mais une fois encore il n'en avait absolument pas conscience pour le moment.

- Allez, t'as eu mon âge un jour, tu t'es jamais un peu amusé comme ça ?

*Deuxième référence à son soit disant grand âge, Julian ferme là, il va te tuer.*




par humdrum sur ninetofivehelp
Revenir en haut Aller en bas

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 35
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Spencer ▬ Fuck it. Lun 1 Fév - 22:32

Julian & Spencer
Fuck it


Le fait que Julian trouvait qu’il paraissait trente-cinq ans coupa à Spencer toute envie de discuter avec quiconque. Il voulait juste aller se coucher sans rien demander à personne. Le bibliothécaire avait la trentaine oui. Et en faisant le bilan de sa vie, approchant dangereusement du tiers de siècle, le beau brun déprimait. Lui qui, jeune, rêvait de se marier, de fondre une famille, de bosser dans l’art… En regardant sa routine actuelle, Spencer était loin du compte. Il bossait dans une bibliothèque. Chose qui l’ennuyait à mourir. Genre qu’il n’était pas assez déprimé tsé ! Il avait déjà demandé à Tatum de l’épouser et cette dernière avait refusé. En même temps il y avait de quoi ! On ne demande jamais à une femme de lui passer la bague au doigt – et accessoirement la corde autour du cou – lorsqu’on est sur le point de perdre sa virginité avec elle mais surtout lorsqu’on sort depuis même pas trois heures avec elle ! Mais Spencer était si désespéré de voir un jour ses songes se réaliser qu’il avait tenté le tout pour le tout. Résultat pas de sport en chambre autrement dit de partie de jambes en l’air. Après lui avoir fait la morale, la jeune réceptionniste avait modifié leurs plans de fin de soirée pour visionner une quelconque émission ou film à la télévision. Vexé Spencer s’en était allé. Il s’était senti humilié et rabaissé. Tatum trouvait peut-être qu’il n’était pas prêt à passer à l’acte après sa demande saugrenue. En fait le beau brun ne savait pas lui-même. Qu’est-ce que cela dire être prêt ou non pour entretenir des relations intimes avec une autre personne ?
« Trente-cinq ans !? » Le pauvre avait l’air de plus en plus décomposé – sans faire de jeu de mots –. Il réalisait qu’il paraissait encore plus vieux qu’il ne l’était déjà. Il ne se sentit pas très bien après sa remarque de Julian.

Par la suite de leur conversation, Julian montrait à son aîné qu’il souhaitait bien s’occuper de la fille qu’il avait lui-même recouvert d’une couette afin qu’elle n’attrape pas froid. Le plus jeune lui suggéra d’aller voir une nana présente dans la soirée afin qu’elle s’occupe de son cas. L’étudiant avait bien remarqué le malaise de Spencer face à la nudité féminine. Ce qui n’arrangea pas les affaires de ce dernier. « Mais je ne suis pas ti…timide avec les filles ! Enfin j’crois pas… » Il n’avait jamais spécialement remarqué sa gêne avant qu’on lui en parle en fait. Du coup maintenant qu’on le fit pour lui, Spencer craignait la prochaine fois qu’il verrait sa propre petite amie. Il risquait d’être encore plus maladroit qu’il ne l’était déjà.

Spencer passa le reste de la soirée dans l’escalier, sur le palier, à attendre de pouvoir enfin rejoindre son lit. Ou plutôt le canapé car il n’avait nullement envie de se pieuter dans des draps souillés. Mais Morphée prit le dessus sur lui et vanné, il s’endormit la bouteille de whisky à la main. Une personne qui ne le connait pas et le verrait dans cet état-là penserait tout de suite à un alcoolique. Pauvre Spencer ! Lui qui ne buvait pour ainsi dire jamais ou presque de l’alcool car il ne la supportait pas…

Spencer rêvait, non pas de Tatum mais de Lindsey. Dans ses songes il était heureux avec la rouquine et Eléonore. Secoué, réveillé brutalement, Spencer se frotta les yeux lorsqu’il entendit Julian lui poser une question. Emergeant encore il n’eut même pas le temps de répondre que le monologue du plus petit se transforma en un véritable interrogatoire. « Euh… Quoi ? Mais non… » Il ouvrit les yeux et fixa son coloc. Son haleine sentait l’alcool à plein nez. « J’ai eu ton âge oui. Et c’était quand même il y a un peu moins longtemps que tu ne le crois Julian ! Et non je n’ai jamais fait ça. Enfin tout ça. Tout ce bazar que t’as créé hier soir. Ils… Ils sont tous partis ? » Il se leva. Laissant la bouteille dans l’escalier. Trop claqué il n’y pensait même pas. Surtout perturbé par son rêve. Pourquoi Lindsey ? Avait-il toujours des sentiments pour elle ?

En entrant dans sa chambre, Spencer vit l’était pitoyable de son lit. Mais vu l’heure, il ne fit que retirer tout le linge de literie et retourna son matelas. Il s’allongea dessus sans même remettre de nouveau drap. Qu’était-elle devenue ? Il pensait à la doctoresse sans même se rendre compte que le petit pot de colle de Julian l’avait suivi. Il voulait dormir avec lui ou quoi ? Ou voulait il l’interroger aussi sur la taille de son lit ? Dans l’appartement, Spencer avait le plus petit lit. Et pourtant il était en couple. Quelque chose clochait non ?

© Mzlle Alice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Spencer ▬ Fuck it. Dim 13 Mar - 20:18



Fuck it. Fuck it. J'm'en branle. Fuck it. Fuck it.



Spencer & Julian



Julain aimait les soirées. Et les soirées aimaient Julian. C'était le genre d'étudiant qui passait ses week-ends à sortir, à boire et à profiter. Il n'avait pas honte de ce mode de vie, et considérait que tant qu'il était célibataire, et qu'il ne faisait de mal à personne, il pouvait bien faire ce qu'il voulait. Ce soir, l'ambiance était à son maximum. Une fille chaude comme la bréze lui avait très clairement fait comprendre qu'elle voulait se frotter à con corps. Julian était comme un gamin devant un magazin de friandises. Seul petit bémol, Spencer, un de ses collocs d'âge un peu plus mûr s'était pointé beaucoup plus tôt que prévu. Il faut l'avouer, Julian ne l'avait pas vu venir. Mais bon, finalement il fit un peu son raleur et se tira. Julian se ré interessa à lui quand la fête touchait à sa fin.

Spencer s'était endormi sur les escaliers. Cela ne devait pas être vraiment confortable mais bon, après tout. Il le réveilla et de bonne humeur lui demandit s'il était choqué par toutes ces belles jeunes femmes nues. Puis lui fit la remarque qu'il s'était sans doute autant amusé quand il avait le même âge que lui, quelques années plus tôt.

*Tu sais que tes reflexions incessantes sur son âge pourrait peut être le vexer.*


Il semblait un peu perdu après s'être réveillé, à subir le petit interrogatoire de notre ami Julian. Il faut dire que le garçon n'y allait pas vraiment par quatre chemin, il disait les choses comme elles venaient, et prenait jamais ou très peu de pincettes. Il lui annonça que bien évidemment qu'il avait eu son âge et peut être il y a moins longtemps que Julian pouvait le penser. Finalement il avait peut être été vexé par le fait que Julian pensait qu'il avait trente cinq ans.

Visiblement il n'avait jamais fait ça. Il parlait même de bazar nanana. Pitié, franchement il n'y avait pas tant et plus de bazar que ça par rapport à d'autre soirées que Julian avait pu faire auparavant. Il lui demanda si tout le monde était parti. Julian fit un signe de la tête et Spencer se leva, abandonna sa bouteille dehors et entra dans l'appartement. Julian le suivit. Lui était de super humeur, prêt à rigoler et à discuter.

*Dis plutôt que tu es encore à motié bourré.*

Spencer avait retourné son matelas, il en faisait des tonnes quand même. Julian ne comprenait pas trop sa réaction mais peut être c'était juste une différence de "génération".

- C'est quoi ton problème ?

Lança t-il avec un sourire. Oui Julian ne calcule pas souvent la portée des phrases qu'il utilise avant qu'elles sortent de sa bouche. C'est vrai qu'il avait du mal à comprendre Spencer. Tout le monde aimait les soirées, les filles et l'alcool. Puis autant se joindre à la soirée plutôt que de rester dans les escaliers à boire tout seul. Du moins c'était le point de vue de Julian. Et cette réaction bizarre avec les filles, trop géné de voir des filles chaudes à moitié habillé.

- Tu es gay ?

Lacha t-il tout d'un coup, comme ça, très calmement. Mais finalement c'était peut être ça l'explication à tout, pourquoi une soirée de débauche avec que des filles l'avait mise en colère, et qu'il soit géné devant des attributs féminins. Tout devenait tellement clair dans la tête de Julian.

- Mais t'inquiète, pas de gêne, moi les homo ça me dérange absolument pas.

*STOP. L'alcool est vraiment pas redescendu mon pauvre. Si tu pouvais t'entendre l'espace de cinq minutes.*



par humdrum sur ninetofivehelp
Revenir en haut Aller en bas

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 35
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Spencer ▬ Fuck it. Sam 19 Mar - 23:29

Julian & Spencer
Fuck it


Alors que Spencer retourna le matelas de son lit et prit du linge propre dans le placard pour se faire un nid douillet tout beau tout propre, il fut interrompu par une question toute bête de l’étudiant. C’était quoi son problème ? D’abord interdit face à une telle interrogation, il se tourna vers Julian pour lui faire face. « Mais qu’est ce qui te fait croire que j’ai un problème ? » Certes, il était vrai qu’en rentrant plus tôt dans la soirée à l’appart, Spencer s’était plutôt montré énervé de voir la fiesta, pour ne pas dire l’orgie qui se déroulait vers eux. Mais qui n’aurait pas réagi de la même façon en sachant qu’il était déjà tard et qu’il devait se lever tôt le lendemain matin ? En y réfléchissant, le bibliothécaire se dit qu’il avait peut-être réagi trop excessivement. Cela était peut-être à cause de leur différence d’âges après tout. Julian avait raison de croire que Spencer était vieux, il réagit tel quel. Ce qui fit un coup au moral du trentenaire.

N’ayant aucune réponse directe de Julian, le bibliothécaire reprit de refaire son lit. Il manqua d’avaler sa salive de travers lorsque le petit jeune lui demanda s’il était gay. C’était le monde à l’envers ! C’était Nathan l’homosexualité et Julian croyait visiblement que c’était lui ! Bon dans un sens, si le petit pensait cela, cela arrangeait Spencer. Au moins dans un sens, l’aîné pouvait continuer à cacher sa virginité tardive. Ce qui n’intéressait de toute façon absolument pas son coloc. Alors pourquoi pas le laisser sur cette voix là…

« Si ça te plait de croire que je préfère les hommes, alors c’est ton choix. Je veux juste dormir dans un lit propre. Et le mien a été souillé par tes amis et leurs partenaires intimes tu vois. C’est normal que je refuse de me coucher dans ses draps plein de sperme et autres substances, non ? » Il finit de refaire son lit bien comme il faut et se faufile dedans. Et pour que Julian le laisse tranquille au moins pour le reste de la nuit, tout en gardant la couette repliée, de sa main le plus vieux tapota le matelas pour inviter l’étudiant à l’y rejoindre. « Si cela te dit de dormir avec moi, on peut se serrer un peu l’un contre l’autre et on aura de la place. » Il lui fit un clin d’œil. Espérant vivement que l’étudiant refuse. « Bah quoi ? Tu dis que les homos ça ne te dérange pas… » Spencer lui fit un grand sourire plein de malice. « Allé à demain mon petit ! » Il s’installa tranquillement faisant de sa couette un rouleau de printemps autour de lui. « Au fait ! Pour ta gouverne, je n’ai pas trente-cinq, mais trente-deux ans. » Bah oui Spencer était aussi rancunier sur son âge alors il mit les choses au clair une bonne fois pour toute.

© Mzlle Alice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Spencer ▬ Fuck it. Dim 3 Avr - 16:51



Fuck it. Fuck it. J'm'en branle. Fuck it. Fuck it.



Spencer & Julian



La soirée avait été fantastique, même si elle aait été gâché quelques instant par Spencer. Julian s'en fichait finalement, il avait eu ce qu'il voulait, c'est-à-dire une super soirée, beaucoup d'alcool, et des filles chaudes comme la brèze. C'était la combinaison parfaite pour une soirée réussi, du moins pour le jeune Julian. Ce n'était certainement pas l'avis que partageait son colocataire. Il faut dire qu'ils n'étaient pas vraiment sur la même longueur d'onde, et la vie de Julian était bien plus débridé que celle que menait Spencer. Avait-il toujours été comme ça, ou s'était-il amusé comme Juju quand il avait son âge ? Ca ne remontait pas si loin que ça, sachant qu'il avait une trentaine d'année. Le jeune homme l'avait questionné sur son attirance sexuelle, car vu son attitude avec la femme à moitié à poil dans la soirée, il ne voyait que ça comme solution. Il ne répondit pas vraiment à la question, simplement annonçant que c'était son choix de croire s'il était gay ou non. Ca n'avançait pas vraiment le petit jeune.

Il avait juste envie de dormir dans un lit propre et annonça que le sien avait été souillé par ses amis et que c'était normal qu'il veuille changer les draps nanani nanana. Oh mon dieu, relax, détend. Tout va bien. Soit il était un peu trop maniaque, soit c'était Juju qui était un peu trop "je-m-en-foutiste". Il se coucha finalement dans son lit avant de dire au jeune homme que s'il voulait dormir avec lui ils pouvaient se serraient, car il avait dit que les homos ne les dérangeaient pas un peu plus tôt dans la conversation. Le jeune homme fut soudainement gêné. Certes, il n'avait rien contre les gays, mais de là, à leur offrir son derrière en pature, quand même pas.

Il revint sur le fait qu'il n'avait pas trente cinq ans mais trente deux ans. Oups, Julian l'avait vieilli quand il avait deviné son âge. En espérant que Spencer ne soit pas trop susceptible sur le sujet.

Mais ça ne faisait rien. Julian était malgré tout content d'avoir ce spécimen comme colocataire, même s'il devait surement penser la même de chose de lui. S'il habitait avec quelqu'un d'exactement comme lui, ça ne pourrait pas vraiment marcher. C'était malgré tout une belle soirée. Et quand Julian voyait l'état de l'appartement, il était très heureux de se dire que ce n'était pas lui qui allait nettoyer ça. Il avait appelé Mariella, et elle devrait passer dans la journée pour mettre un peu d'ordre dans tout ça. Cette femme était la fée du logis, et elle faisait le ménage pour la famille Evans depuis qu'il était petit.

Oui parce que Julian était tout simplement incapable de faire le ménage par lui même. Il avait été élevé dans l'optique qu'il fallait payer quelqu'un pour le faire à sa place. N'essayez pas de lui presenter un balai ou une serpillère, il ne saurait surement pas comment s'en servir.

*Petit gosse de riche.*

Même s'il ne vivait désormais plus chez papa et maman, il y avait des habitudes qu'on ne perd jamais vraiment finalement, et ne pas faire le ménage était l'une d'entre elles. Bien sur tout est toujours plus facile quand on a de l'argent.

Comme Spencer avait de dormir un peu, Julian se décida à le laisser tranquille. Il l'avait surement assez importuné pour un bon moment. Il lui souhaita donc bonne nuit avant de quitter sa chambre et de regagner la sienne, en espérant que Spencer ne lui en tienne pas trop rigueur pour cette fête de débauchés improvisé dans son appartement.

[HS. Je ne savais pas trop sur quoi rebondir pour que Julian se mette en colère, ducoup j'ai préféré cloturé le rp, on pourra toujours s'en faire un autre et ça devrait être facile de se trouver un sujet de dispute.]




par humdrum sur ninetofivehelp
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Spencer ▬ Fuck it.

Revenir en haut Aller en bas

Spencer ▬ Fuck it.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WRITTEN IN THE STARS :: Anciens RP-