Coin des membres

Ici vous pourrez donc acheter une place pour faire votre publicité sur le forum dans la petite fenêtre en haut de la page. Vous pouvez donc faire votre pub pour un scénario ou autre. Cette pub restera là-haut pendant une semaine. Il vous reste seulement à remplir le formulaire dans la partie shopping. Mais attention, il vous coutera 1000 points.
Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent.



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent. Dim 3 Jan - 3:13



Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent.



Hally & Julian


La plupart des gens disent qu'on ne peut pas effacer nos erreurs. Et lorsque l'on en commet une, on est obligé de vivre avec et l'accepter. Puis au bout d'un moment, cette erreur devient moins importante et on y pense de moins en moins. Mais qu'arrive t-il lorsque l'on commet une erreur de jugement qui peut briser la vie de plusieurs personnes. Arrive t-on vraiment à ne plus y penser. Depuis que Julian était revenu à Los Angeles, c'est comme si cette erreur qu'il avait commis il y a plus d'un an maintenant le rattraper et le consumer petit à petit. Ses cauchemars qui s'étaient atténué lorsqu'il était en Europe revenait de plus belle. Il rêvait de cette nuit -là, de cette super fête avec tous ses coéquipiers de football, de toutes ces belles filles et cette musique. L'ambiance était tellement chouette. Quelques verres de trop, quelques jeux d'alcool, un beer pong. Et puis il devait rentrer car il avait promis à ses parents. Il se revoyait encore et encore refuser de rester dormir chez son pote, affirmant qu'il allait très bien et qu'il pouvait conduire. Puis cette route sombre et ce bruit sourd lorsqu'il avait heurté cette personne qu'il n'avait pas eu le temps d'éviter. Et cette décision qu'il avait prit. Quitter les lieux, juste partir sans se retourner, sans apporter son aide. Juste partir comme un enfant pourri gâté, qui tenait trop à sa liberté et à sa bourse d'étude.

Julian se réveilla en sueur de sa sieste. Il avait très mal dormi la veille, et avait décidé de se reposer un peu cette après-midi là. Mais ce fut une mauvaise idée. Ses cauchemars l'avaient encore rattraper. A son réveil, il était en sueur. Sa mère arriva en trombe dans sa chambre, lui demandant ce qu'il lui arrivait. Apparemment il avait crié dans son sommeil. Après avoir rassuré un peu sa mère en lui disant que ce n'était rien, il partit prendre une longue et brûlante douche.

La sonnerie de son téléphone le sortit de ce court moment de bien-être. C'était Collin qui avait appris que le jeune homme était de retour en ville et qui lui proposait de venir boire un coup et faire la fête avec quelques joueurs de son ancienne équipe du lycée. Julian accepta. Après tout, une petite soirée ne pouvait pas lui faire de mal, et ça lui permettrait peut être de se changer un peu les idées. Il s'habilla donc et les rejoignit quelques heures plus tard.

Le garçon lui avait donné rendez-vous dans un bar à Manhattan. Julian n'y avait jamais mit les pieds auparavant mais ses potes semblaient être des habitués de ce genre d'endroit. La soirée commençait fort. Les garçons étaient tous très motivés pour boire et surtout pour draguer et ramener une fille dans leur lit ce soir. Collin commandit un mètre de shooter pour Julian.

- Allez mec, tu es de nouveau parmi nous, et ceci est pour te fêter ma bienvenue chez toi.

Collin n'avait définitivement pas changer. Mais Julian n'avait pas pris sa voiture ce soir alors il s'en fichait. Il allait boire et s'amuser avec ses potes. Alors il aligna les shooter. Et au bout de quelques uns il commença à se sentir bien, comme s'il était à nouveau ce gamin de l'année dernière. Et ça lui plaisait, cette sensation de bien être, d'insouciance. Julian continua donc à boire. Il tourna la tête pour remercier Collin. Mais lui et les autres étaient déjà parti plus loin. Ils avaient apperçu un groupe de minettes et étaient, semble t-il, dejà tous en chasse.

Pour être honnête, Julian les aurait bien rejoint, mais il n'était pas sur de pouvoir se lever sans se casser la figure. Alors tant pis, il resta accouder au comptoir, bien motivé à finir tous ces shooters.

Et puis il la vit au loin. C'était Hally, il l'a connaissait depuis des années et avaient toujours été très proche mais Julian était parti il y a un an sans même la prévenir ni lui donner de nouvelles pendant son année en France. Il aurait peut être du mais il ne pouvait pas lui expliquer les raisons de son départ, il ne pouvait dire ça à personne de toute façon. Il décida d'aller la voir, car il mourrait d'envie de revoir sa petite Hailey. Il commanda un verre d'alcool et l'approcha.

- Toujours aussi sexy, princesse.

Annonça t-il avec son plus beau sourire tout en lui tendant son verre.



par humdrum sur ninetofivehelp
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 28
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent. Dim 3 Jan - 4:33

Tout le monde part un jour,  
mais parfois certaines
personnes
reviennent.


 

 



 

 


C'était officiel. Hally tenait officiellement un blog, qui, elle l'espérait, allait devenir quelque chose d'énorme. Il était tout frais et accumulait déjà un grand nombres de visites, ce qui était rudement prometteur. Tellement d'ailleurs, que sa directrice au Near You lui demanda de revenir au pays, pour "vendre" un peu ce futur bijou, l'obligeant a quitter la Suède. Pourtant, grande première depuis longtemps, Hally s'y sentait bien. Ses amis lui manquaient, évidemment, mais être coupée de sa vie New-Yorkaise lui faisait prendre des vacances reposantes. Détrompez-vous, sa vie aux USA elle l'adorait, mais en Suède, elle était loin des conflits avec son chéri, lui évitant de penser au fait qu'il souhaitait toujours qu'ils emménagent ensemble, et des tracas du quotidien. Après cette opération de pub, elle pourrait peut-être revenir ? Peut-être que Tyler pourrait même prendre des vacances et l'accompagner ? Elle rêverait de lui faire découvrir sa ville.

Après des longues heures de vol, Hally arriva sur le sol Américain et à peine arrivée, l'addict des réseaux sociaux qu'elle était prit une photo pour annoncer son retour. Il ne fallut pas longtemps avant que son téléphone ne s'agite, des filles du journal voulant sortir pour fêter le blog. Ca c'était la raison officielle, officieusement, Hally était persuadée qu'elles voyaient dans le retour de la Suédoise une bonne raison de faire la fête, n'ayant peut-être pas pu profiter avec les fêtes de fin d'année ? Elle hésita a refuser, mais elle devait bien se l'avouer : elle non plus n'était pas vraiment sortie à Göteborg. Elle s'arma de courage, prit un café, puis un autre, une douche, un autre café, et oublia de le boire. Elle se prépara rapidement, fouilla dans le frigo a la recherche d'un truc encore comestible. Elle ouvrit une boite de reste, et grimaça. Elle aurait jurée que ces pâtes, avant son départ pour les fêtes, n'étaient pas aux champignons. Émettant un son de dégout, elle jeta directement l'objet à la poubelle et décida de se prendre un truc sur la route.

En bas de chez son amie, elle acheta un hot dog et le dévora en songeant qu'elle venait a peine d'écrire un article sur le régime, la volonté, la bouffe seine et tout ça. Regardant a droite et a gauche, elle jura que personne ne l'avait vu enfreindre ses propres conseils, et se hâta de rejoindre l'appartement de sa collegue pour cacher les dernières preuves de saucisse grasse. Après quelques verres, elles rejoignirent le reste du groupe dans un club sur Manhattan. Elle aurait su, elle serait partie depuis chez elle, au lieu d'avoir fait des détours dans toute la ville. Enfin bon, ça n'était pas bien grave non plus.. Pas encore assez en forme pour danser, elles optèrent pour une table et une bouteille de vodka, pour se donner du courage. A court de diluant, Hally décida d'aller en réclamer un peu au bar. En chemin elle croisa .. une voix : - Toujours aussi sexy, princesse.
Hally releva les yeux sur son possesseur, et ceux-ci, très expressifs, s’écarquillèrent . Qu'est-ce qu'il foutait là ? Il est encore en vie, ce con ? Hally avait vraiment mal prit à l'époque, lorsqu'il disparu de la circulation, sans donner de signes de vies. Assez fusionnelle avec ses amis, elle subissait beaucoup l'éloignement. C'était d'ailleurs pour ça qu'elle avait suivit sa meilleure amie aux USA. Relativement blessée par le comportement du jeune homme en qui elle avait confiance et avec qui elle avait beaucoup partagé lors de son arrivée dans ce pays, Hally se sentit agacée. Parce qu'il apparaissait comme un cheveux sur la soupe, parce qu'il était peut-être ici depuis longtemps mais qu'il ne lui avait encore une fois rien dit, et parce qu'il osait lui parler ! Ses yeux bleus en forme de billes basculèrent du regard de Julian au verre qu'il lui tendait. La petite blonde sur talons hauts lui lança un sourire particulièrement faux, en attrapant la boisson. Celle-ci ne resta d'ailleurs pas longtemps dans sa main, puisqu'elle la lui jeta à la figure immédiatement, avant de lui laisser le verre vide dans les bras. Il manquerait plus qu'elle s'encombre avec ! De façon totalement surjouée, se foutant clairement de sa gueule, Hally s'excusa, comme outrée par son propre comportement : " Oh, mon dieu, Julian ! Je suis tellement, mais tellement désolée ! Ca fait si longtemps que j'ai cru que la vodka me faisais halluciner. " Puis laissant tomber ce faux ton navré et exagéré, elle le fusilla du regard avant de reprendre son chemin en direction du bar. Rancunière ? Peut-être un peu, oui. Mais à peine à peine à peine...
© Gasmask



_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent. Dim 3 Jan - 5:00



Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent.



Hally & Julian


Partir, tout quitter. Il l'avait décidé il y a plus d'un an maintenant. Il était rentré ce soir-là, enfin plutôt ce matin-là, très tôt dans la matinée. Ses parents étaient déjà debout. Et il les avait supplié de l'envoyer étudier en Europe pendant un an. Il se souvenait comme si c'était hier : la surprise de son père, le regard inquiet de sa mère, l'incompréhension. Oui car ils n'avaient pas compris. Leur fils joyeux qui était parti quelques heures plus tôt en soirée et qui leur revenait, dévasté, voulant simplement fuir, partir loin d'ici, loin d'eux. Sa mère avait été blessé, son fils chéri ne voulait pas lui dire le pourquoi de ce changement de comportement. Il voulait juste partir. Ils avaient acceptés, car ils avaient senti que quelque chose n'allait pas. Leurs fils n'avait jamais eu un tel comportement, et ne les aurait pas supplié de l'envoyer loin s'il n'en avait pas besoin.

Alors ils avaient acceptés, lui avaient payé le billet d'avion pour le lendemain. Julian avait fait ses valises, emportant très peu de choses et s'était dirigé vers l'aéroport. Ses parents avaient été les seuls mis au courant de son départ. Il n'avait pas appelé ses amis, ni même Hally, de laquelle il était pourtant très proche. Il avait simplement jeté son téléphone à la poubelle juste avant d'embarquer pour la France.

Bien sur qu'elle lui avait manqué. Il la considérait comme une véritable amie, mais il ne s'était pas senti la force de lui dire et encore moins de subir ses questions sur le pourquoi de son départ. Il n'avait pas pu. Alors il n'avait rien fait, et plus le temps passait, moins il se sentait le courage de l'appeller. Finalement ce n'était pas une grosse surprise de la trouver dans ce genre d'endroit. Grande fêtarde, elle n'avait pas du changer et ne perdait pas une occasion de faire la fête.

Avec une phrase d'accroche un peu débile, il l'aborda, puis lui tendit un verre préalablement commandé. Elle lui fit un sourire en attrapant la boisson. Puis soudain, il était trempé. Hally lui avait envoyé le verre à la figure, tout en lui laissant le verre vide dans les mains.

*Oh la garce.*


Bon d'un autre côté, il ne l'avait pas volé celle-là. A quoi pouvait-il bien s'attendre ? A un accueil chaleureux comme avec Collin ? Non car Collin était un mec, et un joueur de football. Les mecs étaient beaucoup plus simple que les filles. Hally devait donc lui en vouloir de ne pas lui avoir donné la moindre nouvelle.

*Perspicace gamin.*

"Oh, mon dieu, Julian ! Je suis tellement, mais tellement désolée ! Ca fait si longtemps que j'ai cru que la vodka me faisais halluciner. " Bon il avait très bien compris qu'elle n'était pas du tout désolé mais passons. Pouvait-il lui en vouloir de cette réaction ? Non il n'était pas en position d'attaquer à son tour au contraire. Bien sur qu'il aurait voulu lui donner des nouvelles, il y avait penser de nombreuses fois mais il n'avait pas pu. Il se voyait mal lui expliquer tout cela de toute manière. La jeune femme abandonna son ton tellement faux et exagéré pour le fusiller du regard.

*Si elle avait un flingue à la place des yeux, tu serais déjà mort au moins trois fois.*

Puis elle repartit en direction du bar. Julian posa le verre vide sur une table et la rattrapa, il lui attrapa le bras pour l'empêcher de partir plus loin.

- Attend Hally, je suis désolé.


*Parce que tu crois vraiment que ça va suffir.*


- J'ai voulu t'appeller un million de fois mais je ne pouvais pas.


Connaissant la jeune femme, ce n'était surement pas des phrases de ce genre là qui allait la calmer ou lui donner envie de lui pardonner immédiatemment. La vérité, c'est que Julian n'avait pas la moindre idée de ce qu'il pouvait faire ou dire à Hailey. Lui dire la vérité ? Non la vérité était un luxe qu'il n'avait absolument pas les moyens de se payer.

- Fais pas la tête, princesse, ça te vas pas du tout.

Julian avait l'habitude de l'appeller comme ça avant, c'était une manière de la taquiner. Il ne savait absolument pas quoi dire et en jouant sur leur ancienne complicité, il espérait quelque peu retrouver la Hally qu'il avait laissé il y a maintenant plus d'un an.


par humdrum sur ninetofivehelp
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 28
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent. Dim 3 Jan - 15:11

Tout le monde part un jour,  
mais parfois certaines
personnes
reviennent.


 

 



 

 


Voilà. Super ! fulmina-t-elle mentalement. Elle était énervée maintenant. Il y avait la Hally qui aurait pu sauter dans les bras de son ami en le rencontrant tout à fait par hasard, et profiter ainsi de l'instant présent, et il y avait LA Hally, déçue par son ami. Il avait eu de la chance qu'elle ne lui lance pas le verre à la figure après l'avoir trempé par la boisson qu'il contenait. J'espère que ça va lui piquer les yeux, pesta-t-elle en se dirigeant vers le bar. Était-ce de sa faute si elle était impulsive ? Elle regretta presque de ne pas avoir gardé le verre offert et troquer son attaque contre une gifle monumentale. A croire qu'elle l'aimait encore suffisamment pour ne pas le frapper. elle fut rapidement arrêtée dans son envie de gagner le bar, quelqu'un lui saisissant le bras. Oh, elle n'avait pas vraiment besoin d'avoir des yeux derrière la tête pour deviner qui était celui qui osait la stopper.  "Attend Hally, je suis désolé." Elle reprit possession de la liberté de son bras d'un coup sec, se retournant pour lui faire face. Désolé ? Il était désolé ? Non, quelqu'un de désolé ne serait pas venu comme ça. Quelqu'un de désolé se serait excusé en la voyant, voire même en reprenant contacte avec elle. Elle n'avait pas changé de numéro, il aurait pu lui écrire, lui téléphoner. Au lieu de ça, il avait disparu. Sérieux ? Désolé ? pensa-t-elle en le regardant avec un certain mépris. " J'ai voulu t'appeler un million de fois mais je ne pouvais pas." S'en était trop. Hally ne pu retenir un rire cynique. Donc, jusqu'au bout, il allait la prendre pour une andouille ? Finalement, elle aurait du opter pour la gifle, il le méritait. Il n'avait aucun respect pour elle, alors pourquoi devrait-elle en avoir ? "PARDON ?! - s'insurgea-t-elle alors, a propos du fait qu'il ait soit disant voulu l'appeler un million de fois. Elle parlait peut-être plus fort que nécessaire, mais elle ne voulait pas que la musique couvre sa voix - Tu vas pas me faire croire qu'une fois, qu'une putain de fois  en un an, tu n'aurais pas pu me passer un coup de fil !? T'étais où ? Enlevé par les extra-terrestres ? Mais même eux ils arrivent à envoyer des messages sur terre t'sais ! " bouda-t-elle. A l'ère du téléphone portable et d'internet, tout le monde pouvait communiquer avec tout le monde. Même en prison ils pouvaient passer des coup de fils. Même le père Noël reçoit du courrier. Il se moquait vraiment de la gueule du monde, là.

- Fais pas la tête, princesse, ça te vas pas du tout. lui dit-il alors. Médusée, elle le fixa. Princesse ? Il osait toujours l'appeler comme ça ? Il ne l'avait pas traité comme une princesse mais comme une moins que rien. Elle sentie alors un élan d'émotion l'envahir. De la nostalgie. Hally pouvait être quelqu'un de très simple comme elle pouvait adopter une attitude de diva. Julian la taquinait beaucoup par rapport à ça, en l'affublant de ce surnom. Et du coup, c'était resté. Mais ça n'allait pas suffire pour l'amadouer. Elle était toujours en colère. D'ailleurs, à sa dernière remarque, elle lui rétorqua : " Tu sais ce qui ne me vas pas du tout au teint ? Tes mensonges, Julian Alexander Evans ! " Hally pouvait comprendre beaucoup de choses, mais pas ça. Elle avait une relation toute particulière avec ses amis, les plaçant souvent au top de ses priorités. Hally pouvait se relever dans la nuit pour ses amis, partir à la plage pour un bain de minuit en plein automne comme elle l'avait fait pour Savannah, changer de pays, comme pour Hanna, se faire passer pour la petite amie, comme avec Tyler, offrir une montagne de donuts, comme pour Kaly, et même les faire passer avant elle, et souvent avant Lukas. Alors, être laissée pour compte, ainsi, elle l'avait vraiment en travers de la gorge. Mais c'était à la mode, non ? Savannah était partie sans quasiment rien lui dire. Pouvait-elle lui en vouloir autant, alors qu'elle même avait songé à quitter les USA après cette conversation musclée avec JJ ? A qui l'aurait-elle dit ? Tyler ? Il l'aurait répété a Lukas, et c'était à ce moment là, la dernière personne dont elle voulait qu'il soit au courant... Finalement, ils étaient encore pareil, lui et elle , non ? Elle pouvait sentir son envie de se blottir dans ses bras remonter à la surface. Mais il trichait aussi, avec son regard adorable et sa bouille tout autant mignonne. Est-ce que quelqu'un en avait déjà voulu plus de 5 minutes à ce type ? Hally aurait aimé être la première, mais cette mission était vouée à l'échec. Elle ravala son amertume, sans pour autant lui montrer que ça allait s'arranger. Au lieu de ça, elle lui dit : " Bon ben je sais pas moi, reste pas planté là ! Tu me dois un verre j'te signale. " Elle ne lui mettait pas réellement la responsabilité du verre lancé en pleine tête sur les épaules, mais presque. Et puis surtout, c'était sa façon de lui dire qu'ils allaient pouvoir parler un peu, peut-être. A moins qu'elle ne lui relance à nouveau la boisson en pleine figure. Cette idée la fit sourire. Tant pis s'il pensait que c'était à lui que s'adressait ce sourire. Elle lui prit la main, pour ne pas le perdre jusqu'au bar. Peut-être pour ne pas le perdre à nouveau tout court...

© Gasmask



_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent. Dim 3 Jan - 16:48



Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent.



Hally & Julian



Julian crut que la meilleure façon de rattrapper son comportement était de s'excuser. C'était ce que l'on faisait dans ce genre de cas après tout. On dit que tôt ou tard, les personnes qui en ont blessé d'autres finissent toujours par ramper à leur pieds pour s'excuser. Après tout ce n'était pas totalement faux pour Julian aujourd'hui. Mais il devait, il tenait à s'excuser parce que malgré tout ce qu'il s'était passé, Hally était une personne à qui il tenait beaucoup et qu'il ne voulait pas perdre. Leur amitié avait été mis sur pause pendant un an, et il espérait qu'elle pourrait recommencer comme avant. C'était peut être un peu trop demandé, un peu trop optimiste. Il lui avait attrapé le bras pour lui dire qu'il était désolé mais la jeune femme l'avait retiré d'un coup sec, ce qui ne laissait présagé rien de bon. Il lui annonça qu'il avait voulu l'appeller des millions de fois mais qu'il n'avait pas pu. Il n'avait pas eu la force d'entendre sa voix et de ne pas pouvoir lui donner d'explications.

*Comment veux-tu qu'elle comprenne et qu'elle te pardonne. En un an, rien n'a changé, tu ne peux toujours pas lui dire la vérité.*


"Tu vas pas me faire croire qu'une fois, qu'une putain de fois en un an, tu n'aurais pas pu me passer un coup de fil !? T'étais où ? Enlevé par les extra-terrestres ? Mais même eux ils arrivent à envoyer des messages sur terre t'sais !". Elle était en colère, ce qui était tout à fait logique. De son point de vue, ne pas avoir pu la contacter était complétement idiot, c'était une mauvaise excuse. Mais elle ne savait pas. Il avait certes balancer son portable et changer de numéro mais aujourd'hui avec les réseaux sociaux, il est presque impossible de faire le mort.

En voyant que les excuses étaient loin de marcher, Julian essaya une nouvelle technique pour essayer de se sortir de ce tourbillon infernal. Il lui annonça que faire la tête ne lui allait pas du tout, en l'appelant par le petit surnom qui lui avait donné : princesse. Quand elle entendit ça, elle le fixa. Julian ne savait pas si c'était de la surprise ou de l'incompréhension dans ses yeux. Peut-être ne comprenait-elle pas pourquoi il l'appelait comme ça après tout ce temps.

Mais elle était toujours en colère et sa réponse cinglante ne se fit pas attendre. "Tu sais ce qui ne me vas pas du tout au teint ? Tes mensonges, Julian Alexander Evans !" Non, ce n'était pas vraiment des mensonges, car il était vraiment désolé, et qu'il avait vraiment eu envie de l'appeler mais ça pouvait-elle le comprendre ? Rien n'était moins sur.

- Ce n'est pas des mensonges Hally, j'étais obligé de partir. Et il ne s'est pas passé un jour sans que je regrette de ne pas t'avoir mise au courant. J'aurais aimé t'avoir à mes côté en France l'année dernière.

*Alors mon pauvre vieux, il va falloir que tu te taises un peu.*

Il lui avait donné un détail qu'elle ne connaissait surement pas : le fait qu'il était en France pendant cette période où il avait totalement disparu de la surface de la terre. Ses paroles avaient été stupide. Le jeune homme espérait intérieurement qu'elle n'allait pas relevé le fait qu'il avait été obligé de partir et lui poser des questions là-dessus, car comme toutes les personnes qui connaissaient un minimum Julian, elle devait savoir qu'il était un piètre menteur.

"Bon ben je sais pas moi, reste pas planté là ! Tu me dois un verre j'te signale." Un sourire apparut immédiatemment sur les lèvres du jeune homme. Même si elle paraissait encore très énervé, c'était un bon début. La jeune fille lui prit la main pour l'emmener au bar sans se perdre. Julian commandit deux shooters.

- Et si on oubliait toute cette histoire ?

*Tu es un abruti. Tu es un abruti. Tu es un abruti. Attend c'est pas assez, je le répète encore une fois, tu es un abruti. Tu arrives comme une fleur au bout d'un an et avec deux sourires, la bouche en coeur, et un verre de shooter, tu crois qu'on peut balancer une histoire aux oubliettes. Tu es un gamin, Julian, un gamin crétin sur les bords.*




par humdrum sur ninetofivehelp
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 28
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent. Dim 3 Jan - 18:05

Tout le monde part un jour,  
mais parfois certaines
personnes
reviennent.


 

 



 

 


- Ce n'est pas des mensonges Hally, j'étais obligé de partir. Et il ne s'est pas passé un jour sans que je regrette de ne pas t'avoir mise au courant. Les reproches d'Hally s'enchainèrent dans sa tête. Elle n'en croyait pas un mot. Pourquoi être parti si vite ? Pourquoi n'avoir rien dit ? Pourquoi parlait-il de regret alors qu'encore hier, elle n'existait plus pour lui ? Et puis elle n'y croyait pas pour la simple et bonne raison qu'une personne ne peut nous manquer tous les jours. Il lui avait manqué au début. Elle lui en avait voulu. Et puis progressivement, elle l'avait oublié. Elle avait continué de vivre. Elle l'assumait, tout le monde fait ça. Mais là, de le revoir, la peine et l'oubli avaient été remplacé par de la colère. Il lui mentait encore, pour l'amadouer, elle en était sure. Elle aurait préféré qu'il se justifie par un : Je suis qu'un gros con, que veux-tu. Au moins, ils auraient été d'accord tout les deux sur la véracité de cette excuse. J'aurais aimé t'avoir à mes côté en France l'année dernière. Elle sourcilla. En France ? En FRANCE ? Et il ne lui avait même pas envoyé une carte postale ? Même anonyme, même vierge ! Qu'est-ce qu'il était allé faire là-bas ?

Hally décida de prendre sur elle. Elle n'était pas d'un naturel très réfléchi, calme et posé, et l'alcool déjà bu n'aidait en rien ce trait de caractère. C'était d'ailleurs probablement pour ça qu'elle avait arrosé son ami. Même si elle était sûre que même sobre, le verre aurait fini dans sa tête de façon identique. Peut-être avait-elle cherchée ainsi à ce que Julian s’énerve afin de pouvoir lui aboyer dessus à son tour. Mais il s'était excusé, pour ne pas avoir prit contact avec elle plus tôt, pour ne pas lui avoir dit où il allait, ce qu'il faisait. Pour avoir fait le mort, en somme. Après quelques phrases échangées, plus ou moins sympathique - plus moins que plus plus pour Hally - elle décida donc d'accepter un nouveau verre. Verre qu'elle s'était plus ou moins offert en réalité, puisqu'elle invitait Julian à le lui payer, le dernier ayant fini ailleurs que dans son gosier. Lui prenant la main, elle se glissa parmi la foule pour atteindre le bar. Elle laissait supposé qu'ils allaient pouvoir parler, pourtant elle n'en avait pas envie. Mais elle trouvait ça bête de passer à coté de lui ce soir, alors qu'un an les avait séparé. Oublie pas que c'est de sa faute, fais pas la charité non plus, grogna sa petite voix intérieure. Pas faux. Mais il aurait pu aussi l'ignorer ce soir, comme depuis un an. Après tout, s'il ne lui avait pas parlé quelques minutes plus tôt, elle ne l'aurait même pas vu. Il avait fait le premier pas finalement, et c'était souvent le plus dur à faire.

Et puis, rien de tel qu'une soirée pour se réconcilier ? Hally avait pour souvenirs de soirées mémorables avec lui. Enfin, pas tant que ça puisqu'elle les oubliait à cause de l'alcool, mais d'après les dires des autres, c'était fun ! Mais pour se réconcilier, elle allait devoir faire tomber sa colère et ça c'était pas gagner. Mêlée à de la déception, c’était compliquer de passer au dessus. Julian commanda deux shooters avant de lui dire : Et si on oubliait toute cette histoire ? Bras croisés, elle roula des yeux. Elle semblait plutôt fermée. Intérieurement, en même temps qu'une envie irrépressible de tambouriner sur son torse en lui hurlant dessus, elle avait envie de le prendre dans ses bras et de lui dire qu'elle était contente de le voir dans le fond, et qu'il lui avait manqué, mine de rien. Mais la furie en elle dominait bien trop son trait de caractère qualifiable de bisounours. Après avoir levé les yeux au ciel, elle ne contenu pas plus longtemps son commentaire acerbe : " Il va me falloir plus d'un shooter pour oublier, crois-moi." Enfin, il était au courant. Hally avait toujours eu une bonne descente, mais aussi une bonne montée. Elle était rapidement saoule, mais pouvait continuer jusqu'au bout de la nuit. Tant qu'elle ne se posait pas dans un canapé pour comater, tout du moins.

Les deux shooters arrivèrent devant les deux amis et enfin la Suédoise daigna décroiser les bras pour s'en saisir. A nouveau, elle le fixa de son regard perçant. Malgré qu'elle l'ai arrosé, malgré qu'elle lui ait hurlé dessus, même avec ses commentaires désobligeant et son attitude, il était encore là, et tentait de se faire pardonner. Il n'était sans doute pas venu seul, donc il n'était pas avec elle juste pour rompre sa solitude, de plus, il était venu à sa rencontre. C'était bien que dans le fond, il avait voulu être avec elle ce soir, non ? Oui en même temps, un soir sur un an, c'est rien. Elle lui adressa tout de même un sourire, sincère cette fois-ci, son regard s'adoucissant en même temps que ses pommettes se relevèrent sur ses joues. " Si je ne te le lance pas à la figure, c'est uniquement parce que le serveur va me voir et me gronder. Et que j'ai soif." dit-elle en venant trinquer son petit verre contre celui de Julian avant de le boire cul sec. D'accord, elle aurait pu dire merci, tout simplement. Mais c'était plus facile, comme ça. Elle reposa le shooter dans une grimace. " T'as encore pas commander les autres ? " s'étonna-t-elle faussement, avant de continuer en lui disant : " t'as pas genre quelque chose à me faire oublier ?" Hally ne comptait pas lui vider son compte en banque en lui faisant rattraper un an de verre gratuit, mais elle avait besoin d'un peu plus d'alcool dans le sang pour endormir ses envies sanglantes. A moins que ça ne les accentue... Qui vivra verra ? De toute façon, son sac à main était de l'autre coté, et il méritait de se faire bruler œsophage par de la vodka en guise de pénitence. La petite blonde était du genre curieuse, ça n'était plus a prouver aujourd'hui. Alors, elle mourrait d'envie de lui demander pourquoi il avait été obligé de partir. Après tout il lui devait bien des explications non ? Qu'était-il allé faire en France, pourquoi avait-il fait le mort ? Mais dans l'immédiat, ce genre de question allait probablement engendrer des réponses qui allaient lui déplaire, elle risquait d'être un peu trop brut de décoffrage, alors elle garda en elle sa curiosi - " Pourquoi t'es parti en France comme une merde ? " - té ? Ah, non. En faite, non.

© Gasmask



_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent. Dim 3 Jan - 19:56



Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent.



Hally & Julian



Effectivement, il allait falloir plus qu'un shooter pour qu'elle oublie ce qu'il s'était passé. Hally était son amie, une très bonne amie à l'époque, mais ce qu'il avait fait été trop grave pour qu'il en parle à qui que ce soit, même à elle. Il aurait voulu, si l'histoire avait été plus simple. Mais rien n'était simple. En avouant son secret à qui que ce soit, il risquait trop gros même si c'était quelqu'un qu'il connaissait depuis des années et en qui il pouvait sans doute avoir confiance. Il ne pouvait pas jouer avec sa liberté ni avec sa bourse d'étude. C'était toute sa vie qui était en jeu, en réalité, et il ne pouvait pas prendre ça à la légère. Même s'il pouvait comprendre qu'Hally lui en veuille à cause de son comportement.

Les deux shooters arrivèrent sur la table. Hally décroisa enfin les bras et prit le sien. Elle adressa un sourire à Julian. Etait-ce le signe d'une amélioration ? En tout cas, c'était plutôt rassurant. Elle lui annonça que si elle avait cette fois-ci décidé de ne pas lui lancer à la figure, c'était car elle n'avait pas envie de se faire disputer par le barman, et puis qu'elle avait soif. Sa réponse fit décrocher un sourire au jeune Julian. Ils trinquèrent puis avala leurs verres cul sec. Et tout en reposant le sien, elle lui reprocha presque de ne pas en avoir commandait d'autres, tout en pretextant le fait qu'il avait quelque chose à lui faire oublier.

*Elle veut te ruiner ce soir mon petit.*

Julian fit un signe au barman pour lui en commander deux de plus, si elle avait besoin de se bourrer la gueule pour lui pardonner, pas de soucis, il n'était pas contre l'idée.

- Par contre, ne compte pas sur moi pour te tenir les cheveux quand tu repeindras les toilettes.

Annonça t-il, un sourire malicieux au coin des lèvres. Quoi que la dernière fois qu'ils avaient fait ensemble, Julian croyait plutôt se rappeller que c'était lui qui avait finit la tête à l'envers dans les toilettes. En fait, il y avait peu de soirées ou le petit Ju' restait sobre, à croire qu'il adorait boire à outrance et se ridiculiser. Mais bon, c'est un gamin, à son âge on s'en fout du ridicule, non ?

"Pourquoi t'es parti en France comme une merde". Ah d'accord. Bon vu la tournure que prenait la conversation, celle là, il ne l'avait pas vu venir. Comme une merde était peut-être exagéré mais Ju n'avait pas l'intention de la reprendre là-dessus, il n'avait pas vraiment envie qu'elle s'énerve à nouveau.

*Bonne chance pour t'en sortir mon vieux.*

Ok, qu'est ce que le jeune homme pouvait-il bien faire. Mentir ? C'était risqué sachant qu'il n'y avait sans doute pas pire menteur que lui. Lui dire la vérité ? Encore pire, déjà il ne pouvait pas, et même s'il le pouvait, ce n'était ni le lieu, ni l'endroit pour le faire. Julian était dans de beaux draps cette fois. Car croire que Hally le laisserait s'en tirer comme ça était une grave erreur.

- J'avais toujours voulu faire une année à l'étranger.


*Juste, mais si tu crois que ça va t'excuser.*

C'est vrai que Julian n'avait jamais caché son envie de faire un an à l'étranger durant sa période d'étude, mais ce n'était pas ça qui allait expliquer pourquoi il s'était barrer sans explications et sans donner la moindre nouvelles. Il était complétement paumé, et ça devait tellement se voir sur son visage.

- Je ne peux pas te le dire.


*Ca a l'avantage d'être franc, mais si tu crois qu'elle va en rester là, tu es bien naïf mon cher.*

Les shooters arrivèrent, et Julian poussa celui d'Hally dans sa direction, et prit le sien avant de l'avaler cul sec comme pour se donner du courage.

- Ce qui m'a poussé à partir, on s'en fiche, l'important c'est que je sois revenu.

Lui annonça t'il, un grand sourire aux lèvres, même s'il n'était pas sur que cette tentative de contournation ait l'effet escompté.

*Invente un mytho genre tu étais sous la protection des témoins, ou tu as du executer une mission pour la CIA, ou sort la même connerie que tu as dit au docteur : tu courrais après ton chien qui courrait après un chat et que ça a pris un moment. Quoi que un an, elle va peut être pas te croire pour la dernière en fait.*


- J'avais juste besoin de disparaître de la circulation un petit moment.

*Mais tais-toi imbécile, tu étais sur le bon chemin.*





par humdrum sur ninetofivehelp
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 28
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent. Lun 4 Jan - 2:02

Tout le monde part un jour,  
mais parfois certaines
personnes
reviennent.


 

 



 

 


Le commentaire du jeune homme après la commande des verres fit sourire Hally. Elle aurait pu répliquer qu'elle ne compterait effectivement pas sur lui, puisque tenir les cheveux d'une copine qui vomit c'était le role d'une ou d'un ami. Mais ça aurait été surtout une façon de remuer le couteau dans la plaie. De toute façon, il avait déjà suffisamment comprit qu'elle lui en voulait,  non ? Et puis, si elle s'était tue là dessus, c'était surtout parce qu'elle prit la parole pour poser une question au brun. Et Hally aurait préféré se taire et pourquoi pas essayer de parler de la pluie et du beau temps avec Julian. Mais elle se connaissait que trop bien pour savoir qu'elle parlait plus vite qu'elle ne pensait et qu'elle n'avait vraiment pas sa langue dans sa poche. Ainsi, lorsqu'elle lui demanda sur un ton assez agressif les raisons de son départ en France, elle ne fut même pas surprise de sa façon de formuler sa question. Elle aurait peut-être dut y mettre les formes, mais comme dit précédemment : l'alcool n'était pas son alliée dans la diplomatie. D'ailleurs, la sobriété non plus a bien y réfléchir. La réponse de Julian la laissa stoïque. Il avait donc toujours souhaiter partir à l'étranger ? Il se justifiait ainsi, vraiment ? Même lui n'avait pas l'air convaincu, comment pouvait-il espérer arranger la situation comme ça ? Elle voulait bien faire des efforts, et rester avec lui au bar plutôt que de retrouver ses copines, qui elles, étaient là pour elle, mais si c'était pour entendre ça. Parce que même si c'était vrai, le souhait d'une année sabbatique, ou non, à l'étranger, ne nécessitait pas l'abandon de ses proches derrière soit. Elle savait de quoi elle parlait puisqu'elle avait quitter la Suède pour venir ici. Mais elle avait fait ça dans les règles. " Julian..." soupira Hally, lasse, prête à partir s'il continuait sur cette voie.

- Je ne peux pas te le dire. finit-il par dire sur le ton de l'aveu. Hally plissa des yeux un peu plus, comme si un rayon X pourrait en sortir afin de scanner ses pensées. Ca semblait sérieux, alors. Qu'avait-il fait ? Parce qu'il avait forcément fait quelque chose. Ici ou sur le sol Français. Peut-être avait-il rencontré une nana un soir, une française par exemple, et qu'elle attendait un petit Julian ? Il l'aurait accompagné durant sa grossesse ? Pourquoi serait-il parti ensuite alors ? Ou alors il avait était recherché par le FBI et la CIA ? Peut-être était-il recherché par un Gang ? Avait-il des problèmes ? Hally se sentie désolée d'avoir été si agressive. S'il était parti de façon précipité, c'était peut-être même très grave... Mais avec des explications, elle aurait mieux comprit la situation, non ? Peut-être qu'il ne peut pas te le dire parce qu'il s'en fiche pas mal de ton avis.. Non, non. Sa présence ici ce soir avec elle montrait bien le contraire, non ? Il aurait quand même pu lui dire au revoir, au moins. Quand même. Elle ne savait plus vraiment si elle devait s'en vouloir à elle pour son comportement, ou à lui pour le sien.  Julian avala son shooter après avoir poussé celui de la blonde vers elle. Elle le regarda faire puis il prit la parole, et elle le verre. - Ce qui m'a poussé à partir, on s'en fiche, l'important c'est que je sois revenu. lui dit-il en souriant. Oui, sans doute. Elle lui adressa un faible sourire en retour. Super, maintenant je suis inquiète, allons bon !

Elle loucha sur le liquide dans le récipient, et décida de l'avaler enfin, reposant l'objet vidé sur le comptoir, vers le premier. Peut-être était-il parti en cure de désintox ? Non, Julian ne se droguait pas, ou peut-être que de façon festive, comme la plupart des consommateurs de leur age. Elle chassa cette idée. Mais s'il avait des soucis, elle aurait peut-être pu l'aider ? Sans doute pas, mais elle aurait essayé, au moins. Pour combler le silence, puisque Hally était trop occupée a se faire un sang d'encre, il conclut qu'il avait juste eu besoin de disparaitre de la circulation. Se sentant impuissante face à ça, Hally s'approcha de Julian en passa ses bras autour de son cou, avant de venir poser sa joue contre son épaule, afin de lui faire un câlin. Elle avait l'impression d'avoir gronder une personne innocente, et culpabilisait. Elle avait sans doute trop de fierté pour l'admettre, mais elle dirait moins de conneries en parlant avec ses gestes. Son étreinte se resserra d'avantage après quelques secondes. Il lui avait manqué.

Relâchant doucement sa prise, elle le regarda dans les yeux avec des yeux presque maternelle, glissant sa main sur sa joue avec tendresse. Sa fureur s'était envolée ? Elle avait conscience d'être en train de lui pardonner sur l'unique base d'excuses valables hypothétique, mais il y avait sans doute une vraie raison a son départ, en dehors d'une envie urgente de voyager. " d'accord.." lui dit-elle alors, d'une voix bien plus douce que ses tons précédents avant de se séparer de lui.  Voyant un des sièges du bar se libérer, offrant alors deux places, elle s'installa sur l'un d'eux et tira du bout du pied le deuxième afin de le rapprocher pour qu'il s'assoit a coté d'elle. Il allait bien rester encore un peu ensemble, non ? Elle mourrait d'envie de connaitre la vraie cause, je vous rassure. Hally n'était pas si mature que ça. Elle lui tirerait les vers du nez à un moment donné, elle en était persuadée. Mais il avait raison, l'important était qu'il était de retour. Mais pour ne pas perdre la face, et montrer qu'elle se laissait si facilement amadouée, surtout lorsqu'elle était inquiète pour un ami, elle lui dit le menaçant de l'index " Ca veut pas dire que je ne t'en veux plus, d'accord ? Mais j'ai pas envie de gâcher encore plus de temps, surtout qu'il est précieux avec toi. On sait jamais trop quand on va te revoir, finalement - bim, le pic, bien que dit avec humour ce coup ci, c'est gratuit et dans ta gueule .  Posant ses escarpins sur le repose pied du tabouret du brun, plaçant ses jambes entre les siennes, elle lui demanda, tapant doucement ses genoux de gauche a droite, contre les siens - Tu reprends ta vie là où tu l'as laissé alors ? Enfin, les études et compagnie j'veux dire.  J'peux encore t'appeler par ton prénom au moins , ou tu as changé d'identité ? " demanda-t-elle, avec un soupçon de taquinerie dans la voix. J'avais bien dit qu'elle essaierait d'en savoir d'avantage. Plus tôt que prévu, certes, mais elle se croyait subtile, pauvre enfant.

© Gasmask



_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent. Lun 4 Jan - 16:42



Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent.



Hally & Julian



Il avait décidé de jouer légèrement sur la carte de l'honnêteté avec Hally. Il lui avait donc annoncé qu'il ne pouvait rien dire. Ce qui était évidemment le cas. Ce n'était pas seulement
juste pour se protéger lui même. Bien sur en parti, car il risquait gros en parlant de cette histoire : en premier lieu sa bourse à l'université, surement sa place dans l'équipe de football, et dans une plus importante mesure il risquait des problèmes avec la justice et dans le pire des finir carrément en taule. S'il en parlait à Hally, elle serait impliqué à son tour, et plusieurs situations s'offraient à elle, soit elle gardait le secret de Julian mais si un jour quelqu'un l'apprenait, elle risquait de tomber avec lui, soit elle décidait de le dénoncer. Ce n'était donc pas une bonne chose dans n'importe quel cas de parler de cette affaire, même si cette jeune femme était son amie.

*Tu vas quand même pas gâcher ta vie, juste pour te réconcilier avec une fille. Dis moi que tu n'es pas assez stupide pour ça, je t'en prie, Julian.*

Non, il ne l'était pas, du moins il l'espérait. Il ajouta que l'important n'était pas qu'il soit parti mais qu'il soit revenu. Après tout, il était là maintenant, il avait prit son courage à deux mains pour venir voir Hally malgré le fait qu'il savait qu'elle allait lui en vouloir. Ils avaient déjà perdu un an, à cause de lui. Etait-ce vraiment nécessaire de perdre encore plus de temps à se disputer et à débattre sur les raisons pour lesquels Julian avait fait ce qu'il a fait. La jeune femme lui adressa un faible sourire. Cela voulait-il dire que cette technique ne marchait pas non plus. Si c'était le cas, Julian ne savait vraiment plus quoi faire pour améliorer les choses entre eux deux.

Elle attrapa son verre et l'avala enfin. Ju avait l'impression que ça faisait des heures qu'il avait bu le sien, c'est pourquoi il en commanda deux autres, encore. Le but était-il de se mettre la tête à l'envers ce soir ? Il ne l'avait pas prévu mais après tout cela ne pouvait pas faire de mal non plus, autant profiter de sa soirée a fond.

*Enfin bon depuis que tu es revenu, tu n'as pas passé une semaine sans te prendre une cuite au moins deux voir trois fois par semaine.*

Maintenant Haly avait l'air soucieuse ? Pourquoi ? A cause de ce que Julian venait de lui dire peut être mais il ne comprenait vraiment pas pourquoi. Elle s'approcha de lui et passa ses bras autour du cou du jeune homme, avant de poser sa joue contre son épaule. Hally était en train de lui faire un calin. Que voulait dire ce soudain changement de comportement à son égard. Bien sur, cela lui faisait un bien fou de pouvoir enfin tenir son amie dans ses bras. Elle lui avait terriblement manqué pendant cette année finalement. Elle le regarda dans les yeux, glissant sa main sur sa joue et relacha son étreinte. Elle lui répondit "d'accord" comme si ce que Julian venait de dire suffisait à la convaincre.

*Finalement être honnête ça paye, gamin.*

Elle le montra de l'index tout en lui annonçant que ça ne voulait pas dire pour autant qu'elle ne lui en voulait plus. Elle ne voulait pas gacher plus de temps puisqu'on ne sait jamais quand on va le revoir. Une petite pique, Julian n'en attendait pas moins de la belle jeune femme. Mais il semblait néanmoins sur le bon chemin pour se faire pardonner. Elle mit ses jambes entre les siennes et tapant doucement sur ses genoux, elle revint à la charge, quoi que peut être un peu subtilement cette fois-ci. Elle lui demanda s'il reprenait sa vie où il l'avait laissé. Et ajouta si elle pouvait toujours l'appeller par son prénom ou s'il avait changé d'identité.

*Elle a de l'humour.*

- Du moins je vais essayer, j'ai déjà rattaqué l'université, mais je ne vis plus chez mes parents maintenant.

Annonça t-il. C'était une grande nouvelle pour tout le monde. Le grand bebe Julian prenait son envol et n'aurait pu à compter sur papa et maman pour faire tout le boulot. Julian avait l'habitude de se faire materner. Et tous ses amis qui étaient déjà venu chez lui avaient pu s'en apercevoir vu l'attitude de sa mère à son égard.

- Non appelle moi Don Juan maintenant.


Lança t-il avec humour. Julian savait à quel point elle était curieuse. Et même si elle essayait d'être subtile, elle ne l'était pas vraiment. C'est pourquoi Juju avait décidé de la prendre à son propre jeu tout en lui répondant avec humour. Ce allait surement l'énerver un petit peu mais ça risquait d'être vraiment marrant au final.

*Tu es un gamin, Ju.*

- Les filles m'appelaient comme ça en France, j'ai perdu l'habitude qu'on m'appelle Julian maintenant.

*Alors Hally, qu'est ce que tu dis de ça ?*



par humdrum sur ninetofivehelp
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 28
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent. Lun 4 Jan - 19:27

Tout le monde part un jour,  
mais parfois certaines
personnes
reviennent.


 

 



 

 


L'atmosphère était plus détendue entre les deux jeunes gens. Hally avait mit de coté sa rancune, sa colère et sa déception, afin d'essayer de profiter des retrouvailles avec son ami. Il lui tardait déjà de pouvoir le présenter à Lukas, elle était sûre qu'il allait l'adorer. Ou pas. Julian avait se coté dragueur qui n'était finalement entre eux qu'un jeu, rien de bien méchant. Mais le petit ami de la blonde allait probablement désapprouvé le surnom de princesse. S'il passait outre la façon de parler du brun, il allait aussi devoir faire abstraction du fait qu'Hally était tactile, même avec lui. Avec tout le monde. Elle était le genre de personne à aimer être en contact avec les autres. Elle ne se posait pas de question, si elle avait envie de prendre dans ses bras quelqu'un, elle le faisait, fille ou garçon. Chez Tyler, elle était souvent assise sur ses jambes, jouait avec sa main, ou laissait trainer une jambe sur la sienne. Lukas le tolérait puisque le meilleur amie d'Hally était gay, mais au fond d'elle, elle était sur que ça l'énervait. Alors avec un hétéro, il y verrait du flurt, ou quelque chose de ce genre. Et puis, même si il acceptait tout ça, ca n'était peut être pas une si bonne idée de les présenter. S'ils devenaient amis, Hally n'avait pas vraiment envie que Lukas soit invité aux soirées de Julian, qui étaient composée essentiellement d'alcool et de femmes. Faudrait pas non plus que ça lui donne des mauvaises idées, les vieilles habitudes reviennent bien trop vites.

Ayant manqué un an de sa vie, un an don il ne pouvait pas parler, Hally tenta de se focaliser sur ce qu'il faisait aujourd'hui à New-York, pour faire le point avec lui afin de savoir où il en était. Mais, curieuse comme elle était, elle plaisanta sur un potentiel changement d'identité. Julian lui apprit donc qu'il avait reprit l'université, et qu'il avait quitter le foyer familiale. Hally n'avait jamais rencontré ses parents. En même temps, ils n'étaient plus des enfants, elle n'allait pas toquer chez lui pour savoir si Julian était là pour jouer avec lui. Mais c'était une bonne chose qu'il soit enfin parti. Ou mauvaise, pour l'université, parce que connaissant son ami, il devait plus faire la fête qu'étudier. Déjà que chez ses parents il ne s'étaient jamais privé de la faire, aujourd'hui il avait carte blanche pour s'éclater. Il répondit aussi qu'elle devait l'appeler Don Juan a présent, qu'en France, les filles l'appelaient toutes ainsi. Hally rit en entendant ça. Elle allait peut-être lui laisser la place du repose pied alors, ses chevilles devaient peser leur poids et le fatiguer. Taquine, elle lui rétorqua : " Ah , oui. Don Juan. Ca me dit quelque chose. C'est le séducteur qui a fini entrainé dans les abimes de la terre, c'est ça ? C'est vrai que ça te vas bien, ça doit tellement être un enfer une nuit avec toi ! Elles sont intelligentes ces Françaises... " sourit-elle, satisfaite de sa répartie. Les nouveaux shooters arrivèrent, elle s'empara du sien et le leva en guise de toast : " à ton nouvel appartement, et à ta crémaillère dont je n'ai pas dût recevoir le carton d'invitation." Et bim, ça aussi c'est gratuit. C'est vrai non ? Il aurait pu l'inviter. Celui qu'Hally bu la fit tousser, l'avalant de travers. Ca la fit rire, aussi, par la même occasion. Sentant qu'elle avait désormais le rire facile, elle comprit deux choses : qu'elle en voulait moins à Julian, et qu'elle commençait à avoir l'alcool joyeux. En même temps, elle avait déjà bien commencé avec les filles tout à l'heure. Les filles ! pensa-t-elle, se rappelant le pourquoi de son départ de la table.

Elle se remit alors debout et tendit la main pour intercepter le serveur. Avec sa petite taille, on aurait presque cru à une enfant qui levait la main à l'école pour prendre la parole. Il passa une fois, deux fois, trois fois. Elle tourna son regard médusé vers Julian. " Il est sérieux lui ? Je savais que ma robe était pas assez décolleté, fais chier. " Ayant apprit la technique grâce à son chat, Thor, elle mit un petit coup de patte dans le verre pour qu'il tombe coté bar, le faisant rebondir sur le sol avant que le dernier rebond ne lui soit fatal et se brise. Quand le serveur la regarda, elle prit sa bouille la plus mignonne en lachant un petit "Oops." avant de profiter de son attention en lui disant " Ah mais maintenant que vous êtes là, c'est possible d'avoir de quoi diluer la bouteille de vodka s'il vous plait ? On est à la table là bas !" il hocha la tête et reprit son travail. Se retournant vers Julian, elle lui adressa un sourire et lui demanda : " tu veux te joindre à nous ? Y'a mes copines là bas. Y'en a des célibataires en plus." lui dit-elle pour l'appâter. Debout entre ses jambes, elle fit la moue en ajoutant " par contre, si tu veux en choper une , tu ferais bien de passer un coup te débarbouiller, t'es tout collant, c'est un peu dégueu." dit-elle en jouant à coller ses doigts sur sa joue pour prouver ses dires.


© Gasmask



_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent. Sam 9 Jan - 20:38



Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent.



Hally & Julian



Heureusement pour le jeune homme, Hally semblait s'être adoucir et était désormais plus douce et enclain à la discussion. Julian ne pouvait pas s'expliquer sur les raisons qui l'avaient poussé à son départ, mais il avait essayé de jouer franc-jeu sur ça avec la belle Hally. Elle avait visiblement accepté d'en rester là pour le moment. Oui juste pour le moment, car il fallait bien avouer que cette fille était d'une curioisité maladive. Sa curiosité allait s'en doute reprendre le dessus assez vite et elle lui poserait sans doute plus de questions plus tard. Pour le moment, Julian profitait de ce moment de répit.

La jeune fille se focalisa donc sur ce qu'il faisait maintenant. Evidemment Julian avait repris les cours de Medecine à l'université, et il avait également repris sa place dans l'équipe de football. Tout cela représentait beaucoup de travail, mais Julian ne pouvait pas se permettre d'abandonner. Déjà car tout reposait sur sa bourse de football, et aussi parce que ses parents piqueraient une crise monumentale s'ils apprenaient rien qu'il envisageait d'abandonner une de ces deux activités. Oui ses parents aimaient contrôler chaque parcelle de sa petite vie.

*C'est pourquoi ils sont fous que tu ais décidé de vivre dans un appartement sans eux. Je suis sur qu'ils réflechissent déjà à un plan pour te forcer à revenir à la maison.*

Le jeune homme balança une vanne sur le fait qu'elle devait maintenant l'appeler Don Juan, à cause de sa côte auprès des francaises. C'est vrai qu'il n'avait pas eu de mal à draguer en France. Les jolies filles étaient déjà attiré par lui, mais dés qu'ils entendent l'accent étranger, elle en devenait complètement folle. Julian aimait bien cette période où toutes les filles étaient à ses pieds. Mais bon, il fallait que c'était assez fatiguant d'assurer à tous les coups. Maintenant il était de retour aux USA. Et même si accent américain n'était pas si attirant que ça ici, il passait quand même pas mal de bon temps.

*Si par bon temps, tu entends : te taper une pouf différente à chaque soirée, dans ce cas-là oui tu passes du bon temps.*

Hally ne perdit pas l'occasion de se moquer de son ami, laissant entendre qu'une nuit avec lui devait être l'enfer. N'importe quoi, cela se voyait bien qu'elle n'avait jamais succombé aux sex-apeal évident de ce cher Julian, sinon elle ne tiendrait pas des propos aussi absurdes. Chaque jeune femme passait à chaque fois un très bon moment avec lui. Enfin c'est ce qu'elle lui disait. Mais d'un autre côté, pourquoi mentiraient-elles ? Il n'y avait aucune raison. Stop cette idiote allait lui faire douter de lui même si elle continuait comme ça.

Puis elle prit son verre, et le leva comme pour porter un toast. "A ton appartement, et à ta crémaillère dont je n'ai pas dut recevoir le carton d'invitation." Et allez prend toi ça Julian. Un autre pique, du Hally tout craché. En effet, il avait organisé une petite fête peu de temps avoir emménagé et avait totalement omit de l'inviter.

- Premièrement, je suis une bête de sexe, et deuxièmement, tu as raison l'invitation a du se perdre.


Lança le jeune homme avec un clin d'oeil. Il n'attendait pas du tout qu'elle le croit, au contraire. Evidemment que ce n'était pas la vérité. A vrai dire, c'était une soirée totalement débauche où Julian avait envie de faire tout et , n'importe quoi. Le fait d'inviter Hally aurait totalement mis à l'eau son plan. Il ne pouvait pas se taper plusieurs filles dans la même soirée avec son amie comme témoin. Il en aurait entendu parler toute sa vie et se serait fait chambrer pendant très longtemps. Julian n'avait pas besoin de lui donner de la matière pour ça.

La jeune femme se leva et tenta d'intercepter le serveur qui la snoba magistralement. Il passa plusieurs fois sans même faire attention à elle. Le regard médusé qu'elle lança à Julian le fit hurler de rire. Encore plus avec son commentaire sur sa robe qui n'était pas assez décolleté. Connaissant la jeune femme, elle n'allait surement pas s'arrêter là. Elle fit tomber son verre exprès, et lorsqu'elle réussit enfin à attirer l'attention du serveur, elle commanda une bouteille de vodka pour la table de ses copines. Hally se tourna par la suite vers Julian et lui demandit s'il voulait se joindre à elles. Elle avait des copines, qui en plus étaient célibataires.

*Avec cette petite précision, tu as réussi à intéresser Julian, félicitations Hally.*

Elle lui balança que s'il voulait choper ce soir, il fallait qu'il passe d'abord aux toilettes, car à cause de ce verre qu'elle lui avait balancé à la figure, il était désormais tout collant. Julian informa Hally qu'il allait aux toilettes et qu'il la rejoindrait à la table après. Le jeune homme partit donc se débarbouiller. Maintenant qu'il n'était plus collant, il était redevenu le joli jeune homme sexy.

*Du calme.*

Il partit donc pour retrouver Hally. Quand il arriva à la table, il regarda les copines une à une pour voir laquelle était la plus belle.

*Tu veux dire la plus idiote, celle qui acceptera de coucher avec toi, non ?*

- Mariage non, plan cul ok. Des volontaires ?


*Tu te fiches de moi là ? Dis moi qu'on est en train de rêver et que tu ne viens pas de dire ça à voix haute à des filles que tu ne connais pas et auquelles tu n'as même pas encore dit bonjour, ou juste un mot.*

Julian lança un petit sourire à Hally. Il s'en fichait de faire mauvaise impression, il voulait juste l'emmerder comme d'habitude, et quoi de mieux que de s'attaquer à ses copines pour le faire.

- Hally, tu sais laquelle est la plus souple ? Ca peut m'aider à faire un choix.


Lui demanda t-il, un sourire malicieux collé aux lèvres.



par humdrum sur ninetofivehelp
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 28
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent. Mar 12 Jan - 0:48

Tout le monde part un jour,  
mais parfois certaines
personnes
reviennent.


 

 



 

 


Hally avait prit l'initiative de s'adoucir avec Julian. Parce que dans le fond, elle ne savait pas ce qu'il lui était arrivé pour le pousser a couper les ponts avec tout le monde. Peut-être qu'avec moi, pensa-t-elle rapidement. Non, ils s'entendaient bien. Elle n'avait rien fait de mal, et lui non plus. Elle n'était pas la cause de tous les malheurs non plus ! Ne pas savoir l'irritait, parce qu'elle aimait être au courant de tout, d'autant plus qu'elle avait été elle même privée de son ami pendant plus d'un an... Mais elle avait choisi la voix de la raison, et avait opté pour l'idée : profiter de lui, ce soir. Elle avait presque quelques remord face à sa réaction démesurée de lui lancer ce verre à la figure, mais ceux-ci s'atténuèrent lorsqu'il ajouta après son dernier pic  - celui de la carte d'invitation - que le carton s'était effectivement perdu. Connard, pensa-t-elle de façon amicale en lui souriant. Passé cette petite aventure, la Suédoise en louboutin proposa à Don Juan de venir à sa table, précisant volontairement qu'il y avait des filles célibataires. Au moins, comme ça, elle était sûre de son coup. Ce fut sans surprise qu'il accepta, non sans suivre le conseil d'Hally quand au fait qu'il était impératif qu'il fasse un détour par les toilettes pour se décrasser la figure, celle-ci collante comme jamais.

Rejoignant sa tablée, Hally prévint alors ses amies qu'elle avait retrouvé un copain, et que ce dernier allait se joindre à elle. " Ah ben chouette, ça manquait de bonhomme ici !" rit l'une d'elles. Hally lui sourit, et les avertit alors " Oui, bon par contre, vous emballez pas trop les filles. D'un, il est puceau, de deux, il parait qu'il est précoce...Fin, c'est une copine qui m'a raconté ça, après est-ce que c'est vrai.. Genre elle devait être sa première mais il était un peu trop excité ! En tout cas son souvenir la dégoutait autant qu'il la faisait rire.." ricana-t-elle, formant une taille relativement petite entre son pouce et son index, histoire de sous entendre deux ou trois choses... Elle n'allait pas non plus lui préparer le terrain. Le miner, par contre... Mais chut hein ? C'est quand même un pote alors..." rajouta-t-elle, comme si elle venait de confier un secret plutôt embarrassant, posant son doigt sur sa bouche. Ça l'était, pour lui, si tout ça avait été vrai. Pour avoir déjà dormi avec lui, à l'époque, en rentrant de soirée ivre mort, elle savait qu'il n'était ni précoce - il l'avait déjà vu en sous vêtement - ni mal membré - elle l'avait déjà vu en boxer aussi - . Puceau, elle ne savait pas, mais a l'entendre parler, il y avait peu de chance. Et avec sa bouille et son charisme, elle en doutait fortement. Quand il arriva, elle ravala son sourire, pour ne pas éveiller les soupçons, et lui servit un verre , les boissons fraichement apportées par le serveur. - Mariage non, plan cul ok. Des volontaires ? Hally retint comme elle pu son envie de rire, gonflant ses joues sous la retenue. Les filles avaient, quand à elles, rient. Elle était sûre que ses mensonges précédant avaient fait mouche dans la tête de ses copines. Le sourire que Julian adressait à la blonde lui laissait penser qu'il avait dit ça plus pour rire que sérieusement, comme pour la gêner, peut-être ? Sauf qu'il en fallait plus à Hally, et encore davantage aux filles qui l'accompagnait.

Chercher un plan cul ne choquait plus personne en plus, sinon, bon nombre de sites de rencontres seraient déserts. - Hally, tu sais laquelle est la plus souple ? Ça peut m'aider à faire un choix. Ça, par contre, ça avait l'air d'en avoir gêné plus d'unes. Elles n'étaient pas non plus un étalage de viande. Hally lança un regard à Julian, faussement blasé, et lui dit en tendant son verre " Sinon Julie, tu peux aussi être sympa et ramener tes petites fesses ici ? " lui sourit-elle alors. Julie, c'était son diminutif. Pas parce que Julian était trop long. Mais parce que Hally avait tendance a donner des surnom à tout le monde. Et puis c'était surtout qu'un jour, elle l'avait accompagné aux WC pour qu'il vide le surplus d'alcool, et la petite blonde, habituée a ses copines, avait essayé de lui tenir les cheveux - son état n'étant pas plus sobre que celui de Ju' -. Ca les avait fait rire, et Julie était resté. C'était sa copine au cheveux court, en somme. Elle tapota une place vers elle pour qu'il vienne, entre lui et une copine, et une fois assit, elle se pencha vers son oreille pour lui dire, pointant grossièrement Shae du doigt " c'est elle la plus souple " Ladite Shae, qui s'appelait Sam en réalité, balança le bouchon de la bouteille, outrée , sur Hally en se défendant d'un : " mais n'importe quoi ! Attends qui c'est qui nous a raconté le coup où une certaine nana a pété un miroir avec des galipettes sur le lavabo ? " La mine outrée, ce fut pour Hally ce coup-ci, et elle relança le bouchon sur son amie, en guise de représailles. " ça veut pas dire que je suis souple, ça veut dire que je suis maladroite, grognasse." répliqua Hally en s'appuyant sur la cuisse du Don Juan pour être sure que la musique ne l'empêche pas d'être entendue par la Grognasse, a quelques sièges plus loin. On aurait pu croire qu'elles allaient se disputer mais pas du tout. C'était des gentillesses, pour de vrai. " Regarde, tu lui montre déjà comme tu sais bien te pencher en avant..." se moqua une autre des filles, amusée. Réalisant alors qu'elle n'était pas bien loin du "petit truc" qu'elle avait mimer plus tôt avec ses doigts, se redressant, Hally s'adressa alors a Julie : " J't'assure c'est elle. J'te passerai son numéro." et trinqua avec le verre du brun comme si ils venaient de conclure un deal. Elle essayait d'éviter des question sur ce que venait de balancer Shae. De toute façon, il avait son jardin secret, pourquoi pas elle ?
© Gasmask



_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent. Lun 25 Jan - 17:01



Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent.



Hally & Julian



Julian était donc allé se refaire une petite beauté avant de rejoindre Hally et ses copines. Ce soir, il était bien d'humeur à ramener une fille à la maison et pourquoi pas choisir sa fameuse proie parmi les filles à la table. Il faut dire que Julian était un garçon un peu maladroit et la première phrase qu'il prononça quand il arriva le prouva très clairement. Il leur fit comprendre qu'une relation sérieuse ne l'intéressait pas le moins du monde mais qu'il était bien tenté par une histoire d'un soir sans complication. Puis bien sur le jeune homme ne s'arrêtait pas là, et il demanda à Hally laquelle de ses copines était la plus souple pour l'aider dans son choix.

*Qu'est ce que j'ai fait au bon dieu pour mériter un cas désespéré comme toi ?*

Les filles semblaient assez géné par cette question. Mais Julian avait bu quelques verres et ne se rendait pas compte à quel point ce genre de question pouvait être gênante et dégradante, comme s'il était en train de débattre pour un bout de viande. Hally lui annonça qu'il pouvait aussi être sympa et ramener ses fesses ici. L'appelant par la même occasion Julie. Ce surnom assez féminisé et ridicule ne dérangeait pas trop Ju'. En fait il s'en fichait, à vrai dire il ne se souvenait plus vraiment pourquoi à l'origine elle avait commencé à l'appeler comme ça. Surement des suites d'une soirée un peu trop arrosé pour changer.

Le jeune homme s'assit aux côté de Hally. Il espérait qu'elle n'avait pas oublié sa question parce qu'il tenait quand même à avoir une réponse. Il ne tenait pas particulièrement à rentrer seul ce soir. Elle pointa une fille et lui annonça que c'était elle la plus souple. Un grand sourire apparut sur le visage de Julian avant qu'il pose son regard sur la jeune femme qu'elle lui avait montré.

La fille pointé ne semblait pas vraiment être d'accord. Elle parla d'une histoire de miroir cassé et de galipettes. Le jeune homme ne comprit pas vraiment la référence mais Hally oui, et se défendit en disant qu'elle n'était pas souple mais maladroite. Elle s'appuya sur la cuisse de Julian.

*Peut être que c'est Hally qu'il faut que tu ramène en vrai.*

Le jeune homme en profita pour jeter un petit coup d'oeil au décolleté de sa copine. Puis Hally le sorta de ses songes en lui promettant qu'elle allait lui passer le numéro de la fille souple.

*Attend deux secondes réfléchis à ce que Madame Souple vient de dire.*

- Attend t'as couché avec un mec sur un lavabo ?

*Bravo Einstein tu as enfin compris, c'est enfin arrivé à ton cerveau. Quel génie.*

Ca c'était un scoop. Quelque chose de plutôt intéressant sur la vie de son amie. Julian était pas forcément un garçon très curieux mais là il avait quand même envie d'en savoir plus à ce propos.

Le jeune homme posa une main sur la cuisse d'Hally, et lui murmura avec un sourire malicieux.

- Si t'es du genre pratique sexuelle étrange, tu commences à m'intéresser Johnson.



par humdrum sur ninetofivehelp
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 28
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent. Mar 26 Jan - 1:29

Tout le monde part un jour,  
mais parfois certaines
personnes
reviennent.


 

 



 

 


Elle aurait pensé que les filles se seraient battues pour Julian, mais ça n'avait rien de surprenant qu'elles n'en fassent rien, essayant même de se refourguer l'une à l'autre le jeune homme, aux vues de ce qu'avait raconté Hally précédemment. Il allait en prendre un coup dans son égo le Dom Juan. Résultat, alors qu'elle voulait l'aiguiller sur une amie, choisissant Shae, elle se retrouva prise au piège, son amie lui renvoyant la balle. C'est dommage, Shae avait tellement l'air d'être le genre de fille qui plairait à Julian. Elle était sublime, et puis elle donnait l'impression de ne pas avoir froid aux yeux. Alors qu'elle venait de conclure avec le brun qu'elle lui donnerait le numéro de l'Hawaïenne, celui-ci sembla seulement comprendre ce que venait de se dire les filles quelques secondes plus tôt : - Attend t'as couché avec un mec sur un lavabo ? Hally roula des yeux. C'était bien les mecs ça. Le pauvre, s'il savait un quart de la vie sexuelle de la suédoise... Julian n'était vraiment pas au bout de ses surprises ! Elle ne comptait pas entrer dans ce jeu en lui racontant cette histoire, puisque lui ne lui racontait pas tout. C'était donnant donnant non ? Ca lui donna l'idée de faire un jeu avec lui... Et si elle lui confiait des histoires comme ça sur lui, et qu'en retour, il lui parlait un peu du pourquoi son départ ? Elle chassa cette idée. Il ne voulait pas en parler, elle n'avait pas le droit d'être si insistante...

Que fais sa main sur ma cuisse ? se demanda la blonde en regardant les cinq doigts du brun contre sa peau, avant de le regarder lui, et son sourire. Il s'approcha pour lui murmurer : - Si t'es du genre pratique sexuelle étrange, tu commences à m'intéresser Johnson. Elle entendit les filles se mettre à rire de voir que Julian avait finalement choisi quel dossier attaquer, mais elle ne détourna pas le regard, pongée dans ses yeux. Le regard d'Hally était grand, surprise de son attitude. D'aussi loin qu'elle se souvienne, ils ne s'étaient jamais cherché comme ça. Ah, si, en fin de compte, c'est possible qu'en faite, Julian ait toujours été plus ou moins comme ça. Mais elle ne le prenait pas au sérieux. C'est pourquoi sa mine surprise se fendit finalement dans un large sourire, et elle répliqua sans le fuir des yeux, abordant un sourire similaire au sien : " Ah oui ?" comme si elle était flattée de l’intéresser uniquement pour ca. Qui serait content de ça, franchement ? Les mecs ne savaient décidément pas parler aux femmes. Hally posa sa main sur l'épaule de son ami et glissa ses doigts jusqu'à sa nuque, pour enfin s'en servir d'appui avant de s'approcher de lui, mais surtout de son oreille. " je serais ravie de te faire découvrir l'une de mes préférées... je l'ai surnommé : tu vas te prendre ma main dans ta gueule si tu ne retire pas celle sur ma cuisse. " Elle termina sa phrase dans un rire, remontant ses doigts contre la nuque de Julian jusqu'à ses cheveux, qu'elle ébouriffa, avec amusement. Elle prit une longue gorgée du verre de vodka qu'elle avait en main avant d'indiquer au brun " et puis d'abord, pour cette histoire de lavabo c'était pas avec " un mec" - dit-elle en dessinant les guillemets avec ses doigts comme si ce mot était péjoratif - mais mon copain. Et si ça tu trouves que c'est étrange, alors je vais t'écrire un livre, tu devrais apprendre un tas de choses ! " s'amusa la blonde. Peut-être moins maintenant qu'avant, mais Lukas et elle avait été du genre à s'amuser les deux un peu partout, n'importe quand, n'importe comment. Peut-être était-ce cette folie là qui lui manquait tant aujourd'hui ? Tout est devenu tellement sérieux.. pensa-t-elle en touillant sa boisson avec sa paille, réfléchissant subitement à sa relation avec Lukas. Elle réalisa que ça n'était pas le moment de se faire peur, et se secoua. Terminant son verre, elle claqua ce dernier sur la table alors qu'elle entendait le générique de Game of thrones  ( https://www.youtube.com/watch?v=11NF2RNe1aM )  diffusé dans le club depuis plusieurs secondes : " Bon je suis chaude pour danser. Qui de partante ? " demanda-t-elle en balayant le groupe du regard. Deux des filles se levèrent pour aller se bouger avec Hally mais avant de se sauver, elle mit un coup de pied dans celui de Julie. C'était le moment pour qu'il attaque ! Alors qu'elles traversaient la foule en riant, on pouvait entendre la voix hurlante de la Suédoise qui criait : " JE SUIS LA KHALEESI , LA MERE DES DRAGONS ! " avant que sa parole ne s'envole en un éclat de rire  dont se mêlèrent les gloussements de ses amies.
© Gasmask



_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent. Lun 14 Mar - 14:39



Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent.



Hally & Julian



D'accord c'était assez normal que sa copine Hally ait une vie sexuelle. Mais l'attendre à haute voix rendait la chose beaucoup plus réelle. Et que la jeune femme ait fait la chose sur un lavabo le surprenait. Pas dans le mauvais sens bien évidemment. Julian ne l'avait jamais vraiment dans cet endroit et au final trouvait ça plutôt cool. Tiens il devrait penser à lui demander des conseils et à lui raconter un peu comment elle a fait. Hally roula des yeux à la remarque de Julian, comme si c'était un bébé qui ne comprenait pas qu'elle était une femme et avait, tout comme lui, une vie sexuelle.

*D'un autre côté, je suis pas sur que tu ais le droit de lui demander de t'en parler.*

Il pouvait le faire, il était curieux et aimerait bien savoir. Mais après tout, il avait refusé de se confier à elle quelques dizaines de minutes plus tôt, il ne pouvait donc pas l'obliger à lui dire, puis il n'utiliserait en aucun cas son histoire comme monnaie d'échange. Autant ne pas savoir que lui avouer son départ après tout. Julian avait mis sa main sur la cuisse de la belle Hally. Cela n'avait rien de sexuelle ou quoi, il aimait simplement taquiner sa copine. Il enfonça le clou avec une petite phrase comme quoi si elle aimait bien les pratiques sexuelles bizarre, elle commençait à sérieusement l'intéresser. C'est vrai que Julian son type de fille était assez simple : débauché et chaude comme la brèze. Bien qu'il ne mettait pas Hally dans cette catégorie.

Hally ne se laissa pas démonter et avec un grand sourire lui répondit "Ah oui." Intéressant, elle n'était donc pas plus destabiliser que ça. La jeune femme posa sa main sur l'épaule de Julian puis fit courrir ses doigts jusqu'à sa nuque. Et bien dis donc, elle devenait sensuelle la petite. Elle lui glissa à l'oreille : "je serais ravie de te faire découvrir l'une de mes préférées... je l'ai surnommé : tu vas te prendre ma main dans ta gueule si tu ne retire pas celle sur ma cuisse.".

Ah ça y est, il retrouvait cette Hally pleine de charme qu'il connaissait. Le jeune homme ne put s'empêcher de rire. La jeune femme riait aussi, et lui ébouriffa les cheveux. Non il n'était pas sur de pouvoir coucher avec cette fille un jour. C'était Hally, sa copine, une fille qu'il aimait énormément. Et bien qu'il était obligé d'avouer qu'elle était très belle et sexy, Ju' n'avait pas pour autant envie de lui sauter dessus.

Puis elle revint à l'histoire du lavabo en disant que ce n'était pas un mec.

*OH MON DIEU. OH MON DIEU. OH MON DIEU. OH MON DIEU. OH MON DIEU. OH MON DIEU.*

"mais mon copain."

*Ah merde.*

Déception. Pendant un instant, le jeune homme avait vraiment cru que la belle Hally avait tenter une sorte d'expérience avec une autre femme, ce qui l'avait tout de suite très intéressé.

*Excité plutôt, non ?*


Peu importe, en fait c'était juste son copain. Donc tout de suite beaucoup beaucoup moins intéressant. Bon visiblement pour la jeune femme, le faire sur un lavabo n'était pas étrange. Soit. Julian ne savait même pas qu'elle avait un mec. Mais après tout comment auraot-il pu le savoir. Il avait été absent de son monde pendant une année entière, et il s'en passait des choses en l'espace d'un an. La vie d'Hally avait un peu changé. Mais la sienne, c'était juste comme s'il s'était mis sur pause. Et avait repris le cours de sa vie en revenant ici.

Hally le sortit de ses songes, en annonçant qu'elle était chaude pour aller danser. Elle demanda à ses copines qui était partante pour l'accompagner. Deux des filles se levèrent pour l'accompagner. Puis Julian se prit pas un coup de pied par cette charmante et pétillante Hally.

*Elle fait mal oh !*

Visiblement c'était un signe pour lui faire comprendre d'attaquer avec ses potes. Cool. Il aimait bien le fait qu'Hally partage ses copines. Ca c'est qu'on appelle une vraie pote. Le jeune homme se leva donc pour rejoindre les filles. Il entendit la voix d'Hally criait qu'elle était un dragon ou une mère, enfin il avait pas tout compris. Il rattrapa les filles et commença à danser avec elles. Franchement il ne voulait pas faire le compliqué et allait surement attaquer la fille la plus proche de lui.

- Hally, tes copines sont aussi sexy que toi, c'est un vrai plaisir.

Lança t-il à sa pote avant de se tourner vers la fille à sa gauche. Il lui lança un regard malicieux, accompé d'un petit sourire, et commença à se trémousser à côté d'elle.

- Alors j'imagine qu'Hally a du te parler de moi un peu.

Lança t-il pour engager la conversation. Il imaginait bien que la jeune femme avait fait un petit topo sur lui avant qu'il n'arrive des toilettes. Il imaginait bien sa pote racontait à quel point il était beau et craquant, et qu'il était un amant divin. Après tout les potes sont un peu comme ça, ils se vantent les mérites.

- Tout ce qu'elle t'as dit est vrai, tu sais.

*Mais tu n'as aucune idée de ce qu'elle leur a dit.*




par humdrum sur ninetofivehelp
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 28
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent. Mar 15 Mar - 21:16

Tout le monde part un jour,  
mais parfois certaines
personnes
reviennent.


 

 



 

 


Retrouver Julian aurait pu être l'élément qui aurait gâcher sa soirée, comme elle l'avait pensé un peu plus tôt lorsqu'elle lui avait balancé son verre à la figure. Finalement, après avoir parlé tous les deux et bu ensemble un peu, tout semblait s'être envolé. Elle avait d'ailleurs bien plus envie de profiter de sa présence maintenant, pour continuer la soirée de façon grandiose, comme avant, plutôt que de se prendre la tête plus longtemps. Si elle lutait contre le sommeil de son Jetlag, ça n'était pas pour gâcher ce moment avec des broutilles. Après un moment partagé autour de la table tous ensemble, elle décida de s'attaquer à la piste de danse, encouragée par la chanson du générique de Game of Thrones, série qu'elle adorait. D'un petit coup de pied, elle indiqua a son ami que c'était le moment pour lui de trouver chaussures à son pied. Il était mignon, et sympa, l'unes d'entre elles allaient bien finir par se laisser charmer par Juju, non ? Bon d'accord, si elle le poussait à agir rapidement, c'était aussi parce que les bêtises qu'elle avait raconté a son sujet était en standby et qu'elle avait hâte qu'elles se jouent un peu de lui. C'était bon enfant, tout ça.

Il rejoignit le groupe de nana qui dansait , et dit alors à la Suédoise : « Hally, tes copines sont aussi sexy que toi, c'est un vrai plaisir. » il n'en perdait pas une pour draguer celui là. Hally ne prenait pas ça sérieusement, parce qu'elle le connaissait trop – ou pensait le connaître – pour y croire, mais ça la faisait toujours sourire. Elle avait beau être en couple – pour le moment – entendre qu'elle était belle, ou sexy, restait un compliment qui faisait plaisir. Lorsqu'elle le vit se tourner vers l'une de ses copines, elle montra à son autre amie la scène, tout en s'éloignant un peu pour leur laisser de l'intimité. Les deux se mirent a ricaner, probablement parce que Julian était censé être un puceau précoce, et que la pauvre demoiselle avec lui avait l'air de s'en souvenir aussi. « J'voudrais être une petite souris, pour les écouter » dit alors l'amie de la Suédoise qui se mit a rire en lui répondant «  t'inquiète, elle nous racontera. Le pauvre, il va exploser, il m'a dit que toutes mes amies étaient sexy... » les deux se mirent à rire de plus belle. Elle croisa le regard de celle qui était avec Juju, et lui fit un petit signe, levant son pouce, comme pour l'encourager. Elle semblait à la fois amusée, et à la fois gênée. Joignant ses deux poings, Hally mima une explosion, avant d'éclater de rire, ce dernier étant communicatif, la demoiselle qui se faisait draguer rit aussi à distance, comprenant bien le message peu subliminal de la blogueuse. « Viens, on va l'aider quand même.. » culpabilisa celle avec la blonde. C'était plutôt drôle de voir Julian à l'œuvre, sachant qu'il allait ramer comme un fou. Hally avait plutôt envie de les observer de loin. « T'es jalouse, c'est pas toi qu'il a choisi pour sa première fois, c'est tout.. » plaisanta Blondie, tout sourire. L'autre rejeta cette accusation et proposa à nouveau de se joindre à eux, mais de s'y joindre vraiment, histoire de rire à 3. L'idée plût alors à la jeune femme, et toutes les deux se rapprochèrent du duo de Juju pour venir en aide à sa proie, mais surtout, pour danser avec lui. Trois pour lui tout seul, qui ne rêverait pas d'un telle occasion ? Lui agrippant la nuque pour lui glisser quelques mots à l'oreille, elle lui intima : «  Je crois que tu fais fureur aussi ici, Don Juan ». C'était plutôt rigolo, cette position qu'elle avait, faisant marcher les uns et les autres. En tout cas, elle s'amusait vraiment avec ses petites magouilles.
© Gasmask



_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent.

Revenir en haut Aller en bas

Hally ▬ Tout le monde part un jour, mais parfois certaines personnes reviennent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un jour je ferai comme tout le monde c’est promis… (ou pas).
» Tout le monde s'en fout...
» DSL tout le monde
» bon tout le monde a joué au foot
» Relations d'un tout nouveau monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WRITTEN IN THE STARS :: Anciens RP-