Coin des membres

Ici vous pourrez donc acheter une place pour faire votre publicité sur le forum dans la petite fenêtre en haut de la page. Vous pouvez donc faire votre pub pour un scénario ou autre. Cette pub restera là-haut pendant une semaine. Il vous reste seulement à remplir le formulaire dans la partie shopping. Mais attention, il vous coutera 1000 points.
It's raining man ! - Page 2



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

It's raining man !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Messages : 4073
Points : 13464
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 32
Je vis à : Manhattan
Métier : Cordiste et Promoteur Immobilier
MessageSujet: Re: It's raining man ! Sam 20 Fév - 4:55

“Par son silence, un mur peut révéler beaucoup de vérités.” ~ Zhang Xianliang
Ryan & Hally.
Ryan eut un autre sourire quand Annie passa proche de se faire un torticolis de nouveau pour pouvoir le regarder alors qu’elle lui lançait des blagues dont elle était bien fière. Elle allait finir par se faire mal au cou si ça continuais comme ça. Il ne vit de son sourire que ses parfaites dents blanches, il aurait bien aimé voir toute l’animosité dans ses yeux. Toutefois, la position qu’ils avaient pris toutes les deux leur avait enlevé ce petit privilège. Le cordiste se contentait plutôt d’avoir une vague de cheveux blonds qui ne cessait de chatouiller son visage à cause du vent. Il n’avait certes jamais eu les cheveux longs, mais il se doutait que cela ne serait pas une partie de plaisir pour elle de tout démêler ça une fois qu’ils seraient rendus en bas. Sa coiffure était digne d’une partie de jambe en l’air rapide, peut-être devrait-il la prévenir une fois rendu en bas avant que tous les regards se posent sur eux et qu’ils déduisent rapidement ce que les apparences laissaient sous entendre. D’un autre côté, le fait de ne pas l’avertir avait quelque chose de drôle en soit. Ils s’étaient tellement fait de blagues séparées par une vitre qu’elle ne pourrait jamais lui en vouloir, il l’imaginait bien dans le hall de l’immeuble à se demander pourquoi tout le monde la regarde avec un drôle d’air. Son expression serait juste parfaite et drôle. Il était par contre peu probable que cela arrive et ça même si Ryan ne disait rien. Du plus loin qu’il se souvenait, il avait toujours vu Annie sous ses plus beaux jours. Elle était toujours bien habillée, toujours soigneusement maquillée. Elle était loin d’être l’une de ces filles superficielles qui essaient de se montrer belle aux yeux de tous. Dans son cas, elle avait tout simplement beaucoup de classe. Il ne voyait aucune prétention par ses habillements, elle était belle tout simplement.  Maintenant qu’ils avaient franchis l’étape de la vitre, il l’avait d’autant plus trouvé séduisante. Tout était charmant chez elle, surtout son petit rire et toutes ces petites blagues qui animaient son joli visage. C’était là la vraie beauté des femmes, quand elle restait naturelle dans leur façon d’être. Il la voyait mal ne pas jeter un coup d’œil à ses cheveux avant d’entrer à l’intérieur de l’édifice, elle qui était si soigneusement coiffé à chaque fois.

Quand elle lui parla de la possibilité qu’il lui ait fait le coup de la panne, le promoteur immobilier fut surpris sur le coup. N’avait-elle pas remarqué que depuis tout à l’heure son comportement face à la situation avait nettement changé ? Que la dernière chose qu’il voulait en ce moment c’était de lui faire peur davantage ? Il imaginait déjà ses ongles parfaitement vernis enfoncés dans ses mains à cause du stress d’être prise au piège au bout de cette corde en attendant les secours. Non, jamais il ne lui ferait un coup pareil. On ne jouait pas avec les peurs des gens comme ça, surtout pas celle d’une jeune femme aussi gentille et drôle. Par contre, il était vrai que de lui faire un coup pareille leur aurait donné encore plusieurs minutes à tous les deux ce qui aurait pu être sa seule source de motivation à exécuter la blague. Motivation qui le surprenait d’ailleurs. Pourquoi espérait-il étirer ce temps avec boucle d’or alors qu’il allait finir à des heures très tardives ce soir à cause de leur excursion ? Normalement dans des situations pareilles, notamment avec des clientes intéressées à louer un appartement, il s’investissait davantage en espérant que cela se termine avec du sexe au moins il n’avait pas l’impression de perdre son temps. De façon très surprenante avec Annie c’était différent, il était vrai qu’il ne dirait jamais non si elle faisait des pas vers cette direction, après tout la fille était beaucoup trop canon pour qu’il refuse. Par contre ce n’était pas son idée première loin de là. Il s’amusait beaucoup trop avec elle. C’était peut-être cette simplicité qu’ils avaient tous les deux qui lui faisaient regretter que tout se tire à sa fin si bientôt ? Il ne prétendait pas être quelqu’un d’autre avec elle, il agissait de la manière la plus naturelle possible. Il n’avait pas le loisir de le faire aussi souvent, surtout pas quand il était sous sa forme de cordiste. Elle n’avait pas l’air de se soucier de qui il était réellement tout comme lui dans son cas. Il ne savait d’ailleurs toujours pas ce qu’elle faisait à son boulot mis à part mâchouiller des stylos et regarder par la fenêtre.

Il eut un petit rire quand elle lui dit qu’il ne tenait pas à sa vie. Qu’est-ce qu’il pourrait bien arriver si elle descendait les cordes elle-même ? Le seul risque qu’il voyait c’était qu’ils montent au lieu de descendre. Si elle savait à quel point il était beaucoup plus dangereux d’être passager dans l’auto à JJ que d’être au bout de cette corde contrôlé par n’importe qui. Sa meilleure amie avait rapidement compris qu’il valait mieux appuyer sur l’accélérateur dans la grosse pomme sinon on pouvait rester pris pendant des heures dans les embouteillages, Ryan avait donc pris l’habitude de tenir fermement son siège dès que la lumière tombait verte. L’idée de tenir les règnes de leur descente ne semblait point enchanter Annie, il décida de lâché le morceau. S’il lui avait proposé c’était d’ailleurs plus pour combler sa curiosité que pour autre chose.

-À quoi bon tenir à ma vie, tu m’as dit que tu me ferais la peau une fois rendu en bas ?

Il se remémora sa réaction quand il avait sauté sans la prévenir, il se souviendrait longtemps de cette petite journée qui était loin d’être le reflet de son quotidien malheureusement. Pour donner une suite logique à leur dialogue digne de deux adolescents pré pubère qui découvrent le sexe, elle enchaina avec de nouvelles paroles concernant leur deux corps qui n’aurait fait qu’un avant de tomber dans une belle bouillie. Elle se soucia d’ailleurs de préserver sa belle bouille d’amour en toute beauté. Disait-elle ça parce qu’elle le trouvait attirant ou elle utilisait ce qualificatif avec tous ses amis ?

-J’avoue que le sol ça doit pas être génial, par contre avec la vitre je suis certain qu’il y a plein de moyen de s’éclater de façon très sécuritaire et très plaisante. C’est bon, je vais reprendre le contrôle de la corde, comme ça je vais pouvoir faire tout ce que je veux.

Il finit sa phrase avec une pointe d’amusement, s’ils n’avaient pas été sur les lieux de travail de la blondinette il l’aurait sans doute plaqué contre la vitre pour rigoler avant de descendre encore de quelques étages. Il ne savait pas s’il y avait quelqu’un à l’étage où ils étaient à l’instant même, mais il se doutait que personne n’apprécierait le petit spectacle et ça encore moins s’ils reconnaissaient leur collègue de travail. Le petit bout de femme lui rappela alors qu’il abusait alors qu’il ne faisait qu’étirer le temps depuis tantôt puisqu’elle avait froid. Il était vrai qu’elle ne devait pas être habituée à cette température qu’il y avait quand on était si haut dans les airs. Il regarda en bas, il ne s’était pas imaginé qu’ils avaient si peu descendus depuis tout à l’heure. Que pouvait-il bien faire pour la réchauffer ? Sa veste était dans son sac et à vrai dire, il n’avait absolument rien sur lui excepté son téléphone et ses vêtements de travail. Il eut finalement une idée pour que la situation soit moins pire pour la jolie blonde.

-Si tu as trop peur tiens mon cou pendant que je fais les manœuvres, d’accord ?

Alors qu’il lui dit ses simples paroles, il détacha l’un des anneaux de sécurité puis tourna Annie pour qu’elle soit face à lui. La manœuvre n’avait rien d’effrayant en soit, en fait s’il avait attaché la jeune femme contre lui c’était davantage pour la sécuriser que par nécessité en réalité. Il rattacha finalement aussi solidement l’anneau contre lui comme au début. Il préférait nettement mieux profiter de la vue sur ses yeux bleus, que sur ces cheveux dans sa figure à vrai dire. Il lui sourit. Au moins comme ça elle pouvait même cacher ses bras entre leur deux corps si elle avait trop froid. Il n’y avait que son dos qui était exposé plus nettement au vent.

-Ça doit être plus chaud comme ça, non ? Et puis, t’auras plus besoin de te faire un torticolis pour qu’on voie nos belles bouilles d’amour !

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 28
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: It's raining man ! Sam 20 Fév - 22:35

Le silence suppose beaucoup de complicité ~ Pierre Filion
Ryan & Hally.
Ryan était peut-être encore pire que Hally et trouvait toujours quelque chose à dire pour surenchérir sur ces blagues salaces qu'ils s'amusaient à faire depuis le début. En même temps c'était un mec, il ne risquait pas de sécher sur le sujet ! Approuvant donc l'idée des deux corps écrabouillés sur le bitume tout en bas, il relança avec une théorie visant à déterminer tout un tas de façons pour s'éclater les deux contre la vitre. Ca fit sourire Hally, parce que, encore une fois, ils étaient sur la même longueur d'onde. Ne venait-elle pas justement d'imaginer quelque chose entre eux deux, et cette même vitre dont le cordiste parlait ? Et tout comme elle, il ne devait pas penser à lui montrer comment il s'y prenait pour les nettoyer... il décida ensuite de reprendre le contrôle de la corde, pour faire "tout ce qu'il voulait". A nouveau, ses paroles sonnaient comme une invitation, ce qui amusait beaucoup la suédoise suspendue. Ryan devait être ce type d'amis avec qui on ne s'ennuie pas, et elle comptait bien le découvrir à l'issue de cette soirée qu'il lui avait promis après qu'elle l'ait invité. Elle devrait faire attention ceci dit à ses propos, parce qu'il y avait toujours quelqu'un pour la voir et répéter à son amoureux. S'ils n'avaient pas été dans le ciel ainsi, Lukas aurait probablement déjà été au courant de cette excursion et lui aurait envoyé un sms pour lui en parler. Elle détestait tellement ses amis, qui parfois semblaient la fliquer.

Après sa petite rêverie, elle proposa donc a Ryan de descendre pour de vrai, prétextant qu'elle avait froid. Certes il faisait frais mais Hally ne venait pas du pays le plus chaud au monde et la température ne l'incommodait pas. En revanche, les pensées qui lui avaient traversé l'esprit, oui. « Si tu as trop peur tiens mon cou pendant que je fais les manœuvres, d’accord? » demanda-t-il alors, faisant froncer les sourcils de la blonde. Peur de quoi? Cette suspension n'était pas sa tasse de thé mais elle s'y accoutumait doucement. De quoi devait-elle avoir peur alors ? Elle eut la réponse trop vite à son goût, en se faisant retourner pour lui faire finalement face. Il accrocha l'anneau devant elle, elle elle écarquilla les yeux, choquée. Venait-il vraiment de la détacher, à autant de mètres de haut ? Avait-il vraiment fait ça ? Il était dingue, officiellement, ce garçon avait un pète au casque. Certes elle n'avait absolument rien risquée, mais Hally n'avait pas conscience de ça. Elle allait vraiment finir par lui faire la peau. Il aurait pu au moins la prévenir de ce qu'il allait faire ! Ou pas, finalement. S'il le lui avait dit, elle aurait prit peur. Ah, voilà de quoi il parlait précédemment, en lui disant de s'accrocher à lui si elle avait peur... tout s'expliquait donc. « Ça doit être plus chaud comme ça, non ? » Elle regarda Ryan, surprise, encore, mais rapidement ses grands yeux ronds perdirent en grosseur, pour prendre une forme d'amandes, ses pommettes les plissant, elles-même rehaussées à cause de son sourire.  C'est trop adorable comme attention ! Bon, si elle avait vraiment eu froid, cette situation lui aurait plût davantage, mais comme de ce coté là tout allait bien.. D'ailleurs, elle sentait ses joues rougir. S'imaginer plaquée contre la vitre quand elle lui faisait dos était déjà difficilement gérable, alors maintenant qu'elle lui faisait face...! Son excuse du froid allait perdre toute crédibilité à cause de la chaleur sur ses joues. Arrête de faire ta pauv'fille, se suggéra-t-elle vivement. « Et puis, t’auras plus besoin de te faire un torticolis pour qu’on voie nos belles bouilles d’amour ! » Ah, donc, oui. Non. Ca n'était donc pas tombé dans l'oreille d'un sourd, ce compliment. Ceci-dit, il le tournait à la rigolade, rien d'inquiétant alors. Lui éviter un torticolis étant moins mignon que de vouloir la tenir au chaud, Hally répliqua : «  Tu parles ! Tu voulais surtout la totale ouais ! Genre par derrière ça te suffisait pas, il te faut aussi par devant ? T'es un peu trop gourmand j'trouve ! » sourit-elle alors, son regard pétillant de malice, bien loin de la terreur qu'elle avait pu avoir plus tôt, avant d'ajouter, comme une fille qui voudrait se déculpabiliser de ramener un mec chez elle ou d'en suivre un : «  tu sais c'est la première fois que je fais ça, je suis pas si facile en temps normal... » rit-elle.

Ne sachant pas trop quoi faire de ses bras dorénavant, elle décida de suivre son conseil quand bien même n'avait-elle pas peur, et passa ses bras autour de son cou pour s'y tenir, se redressant alors un peu, réajustant ainsi la différence légère de taille qu'ils avaient auparavant. Croisant son regard, elle réalisa que cette position la mettait bien plus mal à l'aise que la dernière. Même elle qui n'était pas particulièrement dérangée par le contact avec quelqu'un d'autre, adorant se lover contre ses amis, se trouvait un peu trop collée à lui. Il y avait tout de même une différence entre déborder d'affection pour ses proches, et se retrouver face à face avec un mec, qui faisait partie d'un fantasme quelques secondes plus tôt. Elle décida alors de fuir son regard, qu'elle dirigea à coté de son visage. C'est alors qu'elle remarqua cette vue sur l'immeuble, et son étage. Juste derrière Ryan, face à elle, se trouvait une nouvelle rangée de vitre toute propre. Derrière les reflets de la ville, elle pouvait discerner le bureau de l'une de ses collègues. Ca la fit sourire. Elle regarda alors a nouveau Ryan : «  C'est le bureau de Cynthia ! » annonça-t-elle, avant de regarder a nouveau en agitant sa main pour lui faire coucou. Quelques longues secondes après, elle cessa, sa collègue ne relevant pas les yeux. Ne sentait-elle pas une présence? Peut-être était-ce le soleil qui tapait sur l'immeuble qui les dissimulait ? En général, Hally remarquait Ryan quand il était devant sa vitre, comment pouvait-elle ne pas les voir ? Elle eut vraiment le sentiment d'être ignorée, ce qui ne lui plut guère elle, qui aimait être remarquée d'une façon générale. Était-ce ce qu'il subissait au quotidien ? Définitivement, ce boulot n'était pas fait pour elle et son besoin de vie sociale. Elle était encore plus fière d'elle d'avoir prit, semaine après semaine, le temps de saluer Ryan lorsqu'il était là. Même si l'idée de la surprendre, en étant de l'autre coté de la vitre lui avait semblé drôle, Hally capitula face à l'indifférence de Cynthia.  Elle glissa un regard blasé sur Ryan, et remarqua alors quelque chose accroché à ses cils. «  Bouge pas » Décrochant une main, elle approcha ses doigts pour le libérer de ce fil, avant de comprendre qu'il s'agissait d'un de ses cheveux. Un peu bêtement, elle tourna la tête pour vérifier, en comprenant qu'il avait du se prendre la tignasse depuis le début dans la tronche, mais tourner sa tête impliquait aussi la réorientation de sa chevelure. Elle réalisa tout de même qu'ils vire-voltaient a chaque coup de vent et fit à nouveau le cordiste au cordiste: «   Oh, t'aurais dût m'dire ! se scandalisa-t-elle en lui assenant une tape sur le torse - depuis le temps qu'elle en rêvait de celle là - Je les aurais attachés ! A moins que tu sois aussi fétichiste des cheveux... Enfin t'as d'la chance j'ai mit de l'huile douceur ce matin dedans , au moins ça sent bon la vanille, précisa-t-elle inutilement, parlant souvent un peu trop pour pas grand chose. Elle reprit :  T'as aimé te faire fouetter la gueule j'espère ? » avec un ton mi coquin, mi  amusée. Allez, c'est reparti pour un tour.
electric bird.

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Messages : 4073
Points : 13464
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 32
Je vis à : Manhattan
Métier : Cordiste et Promoteur Immobilier
MessageSujet: Re: It's raining man ! Mer 9 Mar - 2:02

“Par son silence, un mur peut révéler beaucoup de vérités.” ~ Zhang Xianliang
Ryan & Hally.
Annie était désormais contre le torse de Ryan, elle n’avait pas réellement eu le choix à vrai dire puisque c’était lui qui avait décidé de ce sort. Les deux collègues de travail, si on pouvait les appeler comme cela puisqu’ils ne travaillaient pas vraiment ensemble, étaient rendus à la moitié de l’édifice à présent. Ils devaient très certainement se rapprocher à grand pas, ou plutôt à grand saut, des locaux où la petite blonde travaillait. Ryan espérait simplement qu’elle ne se mettrait pas dans le pétrin en ayant pris la décision de l’accompagner dans ce périple. En fait, c’était plutôt elle qui lui avait imposé, mais il se sentirait tout de même responsable si le sort lui était défavorable. Une petite voix n’arrêtait pas de lui dire que c’était une très mauvaise idée d’avoir pris cette direction, mais jusqu’à présent il n’avait récolté que des rires et des très beaux moments avec sa nouvelle amie. Après tout c’était cette même voix qui le sermonnait à chaque fois qu’il prenait un verre au bar, il n’avait pas l’habitude de l’écouter et c’était très bien comme ça.  La phrase qu’il lui avait lancée était sans aucun doute l’une des plus éthiquement correcte depuis leur début de leur conversation, mais cela n’empêcha en rien Annie de la pervertir sur le champ en lui disant qu’il ne rêvait que d’avoir la totale au final. Il la regarda en souriant et c’est la première fois qu’il se surprit à être gêné de répondre sur le champ à cette délicieuse joute verbale. Il était vrai que depuis tout à l’heure il ne voyait pas ses réactions puisqu’elle lui faisait dos, c’était sans doute moins gênant de dire des trucs aussi salaces comme ça. Pourtant, lors de leur café, il n’avait eu aucune timidité ou plutôt il la cachait en prenant une gorgée de son breuvage. Il fallait dire également qu’au Starbuck, ils étaient loin d’être aussi proche qu’à présent. Leurs deux corps étaient si collés qu’il aurait été bien regrettable que l’un d’eux ne se soit pas brossé les dents ce matin. Son regard pétillant anima le sien de cette même énergie, c’était encore mieux de voir tout cet amusement qu’elle avait à sortir cette phrase en fait. Puis, elle lui servit la plus belle parole qu’il avait entendu des centaines de fois avec ses conquêtes de bar « c’est la première fois que je fais ça. » Son regard était toutefois beaucoup moins rongé de culpabilité que toutes ces filles. Était-ce à ce point déprimant de coucher avec lui, au contraire il était plutôt un bon coup, non ?

-Étant dans les confidences les plus sincères….
Dit-il en ne pouvant s’empêcher de lâcher un rire au mot sincère. Je dois t’avouer que c’est la première fois que j’attache une fille, je ne suis pas vraiment l’expert du bondage, mais qui sait peut-être que je vais avoir pris le goût maintenant !

C’est en riant qu’il continua à descendre la corde vers le bas de l’édifice. Avec Annie à ses côtés les journées seraient nettement plus amusantes et moins longues au boulot. Est-ce qu’elle était toujours comme ça ? Il le découvrirait bien assez vite, après tout il avait bien l’intention d’honorer la promesse de se revoir un de ces jours dès qu’ils auront la chance d’échanger leur numéro de téléphone. Il avait néanmoins bonne espérance qu’elle soit une bonne vivante tout comme lui et JJ, il n’imaginait aucune malice derrière ce petit regard si pétillant de bonheur. Boucle d’or s’écria de nouveau et cette fois pour lui présenter son espace de travail. Ce fut à son tour de passer proche du torticolis pour voir de quoi elle parlait. Voyant qu’il n’arriverait pas à ses fins, il décida plutôt de les faire tournoyer sur eux-mêmes pour voir de quoi il parlait. Ils avaient l’air de deux danseurs de ballet à bouger de la sorte. Il vit finalement ce bureau dont elle lui parlait. Il reconnut Cynthia ce n’était pas la première fois qu’il la voyait l’autre bord de la vitre. Annie tenta toutes sortes de simagrées pour attirer son attention, sans aucun résultat. Elle venait de découvrir la facette la plus ennuyante de son métier, les gens s’en foutaient royalement de l’autre personne l’autre bord de la fenêtre. Quand ils te remarquaient ce n’était pas pour te dire bonjour, mais plutôt pour t’observer en tant que distraction.

-Tu peux essayer tant que tu voudras, je doute qu’elle te voit ! C’est ça la joie de mon métier, les gens se foutent royalement de toi. T’es qu’un simple cordiste bon à nettoyer les vitres…

Ryan remarqua qu’elle ne cherchait pas à rester plus longtemps, il poursuit donc leur descente de l’immeuble. Ils avaient eu de la chance à vrai dire de ne pas se faire voir par la patronne d’Annie. Elle n’aurait sans doute pas apprécié leur petite escapade à la Spiderman. Quand elle lui donna l’ordre d’arrêté de bouger, Ryan sursauta. S’étaient-ils fait prendre par quelqu’un ? Essayerait-elle de se cacher dans sa silhouette ? Est-ce que la corde avait commencé à craquer et qu’il ne s’était pas rendu compte ? Au moins, ils n’étaient plus très loin du sol. Une chute à cette hauteur ne leur serait sans doute pas fatale. Elle avança finalement ses mains minuscules vers ses yeux et il ne put s’empêcher de les faire cligner de nombreuses fois. Qu’est-ce qu’elle faisait ? Elle lança finalement tomber un de ses cheveux qui avait élu domicile entre deux de ces cils. Ce n’était pas très étonnant, il avait passé tout ce temps avec ses cheveux au visage à cause du vent.

-Fétichiste des cheveux ? Non, j’en ai assez des pieds je crois, dit-il en n’étant aucunement capable de contenir son sérieux encore une fois. Disons que je préfère les fouets plus mordants, mais je dois avouer, Boucle d’Or, que tes cheveux sentent très bons.

Il regarda en bas, il ne restait plus beaucoup de temps avant la fin de leur périple, il sortit alors son téléphone de sa poche de pantalon et le mis en mode photo.

-Allez faut immortaliser la première fois qu’on s’est envoyé en l’air tous les deux, surtout que tu ne fais jamais ça d’habitude.

Leurs clichés n’avaient rien de très glorieux, les deux avaient plutôt fait des grimaces à chaque photo, la dernière photo avait toutefois capté leurs deux sourires fendus jusqu’aux oreilles. Elle représentait très bien leur petite escapade. Il rit un moment en s’imaginant l’un deux le poster sur les réseaux sociaux en écrivant « la première fois qu’on s’est envoyé en l’air. » Ryan se doutait que son père n’apprécierait sans doute pas, mais JJ serait sans aucun doute la première à aimer la photo. Quand il sentit le sol sous ses pieds, le cordiste eut le même sentiment que quand on arrivait à la fin d’une montagne russe, il aurait aimé que cela dure un peu plus longtemps et pourtant il était certain que cela faisait des heures qu’ils étaient ensemble. C’est donc à contre cœur qu’il détacha finalement le harnais d’Annie, il la regarda une fois qu’elle fut libérée de tout. Sa chevelure était vraiment incroyable, elle allait dans tous les sens. Il ne l’avait jamais vu éméché de la sorte.

-En tout cas si tu dis que tu as passé la dernière heure avec un homme, ils sauteront tout de suite à de très brève conclusion avec ton nouveau brushing.

Il entra dans l’édifice avec elle et les gens les regardèrent d’une drôle de manière. Ryan regarda donc Annie de manière surprise et c’est là qu’il se rappela qu’elle n’avait toujours pas ses souliers puisqu’ils étaient restés au haut de l’immeuble. Ils étaient tout de même chanceux dans cette histoire qu’il n’y ait pas eux de débris sur le sol à New York c’était loin d’être très surprenant. Les portes de l’ascenseur s’ouvrirent finalement et rapidement ils se retrouvèrent sur le toit de l’immeuble.

-Bon j’imagine que toute bonne chose à une fin…  Il est rare que je veuille revoir mes histoires d’un soir, quoi que toi c’est plus une histoire d’un jour ça doit être pour ça !

On pouvait sentir que dans sa voix il y avait une once de regret que tout se termine. Il sortit donc son téléphone de nouveau et le donna à la blondinette après avoir créé le nouveau contact « Annie » avec leur photo prise toute à l’heure pour qu’elle y ajoute son numéro. Il avait le pressentiment que cela ne tarderait pas à ce qu’il reçoive un texto de sa part. Si leurs allusions étaient si salaces en vraies, quand serait-il par message texte ?  


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 28
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: It's raining man ! Jeu 10 Mar - 22:57

Le silence suppose beaucoup de complicité ~ Pierre Filion
Ryan & Hally.
Après quelques dernières blagues à comprendre avec un esprit mal placé, les deux jeunes gens se retrouvèrent devant le bureau de Cynthia, une collègue à Hally. Elle l'ignorait totalement, en dépit des efforts de la blondinette pour capter son attention, mais Ryan lui épargna tout effort supplémentaire, en lui disant : «  Tu peux essayer tant que tu voudras, je doute qu’elle te voit ! C’est ça la joie de mon métier, les gens se foutent royalement de toi. T’es qu’un simple cordiste bon à nettoyer les vitres… » Elle se sentait un peu attristée pour lui, il avait l'air de croire qu'il ne méritait pas l'attention de tous ces gens. Elle n'était pas d'accord, c'est pourquoi avec une moue enfantine, elle bredouilla, désolée pour lui : « Moi je m'en fout pas. » Elle ne lui apprenait rien, puisque dans le cas contraire elle ne serait pas suspendue dans le vide avec lui, mais il lui semblait bon de le lui rappeler. Ce n'est pas parce qu'on fait un métier peu considéré qu'on ne doit pas l'être soit même. Reprenant la descente, Hally remarqua l'un de ses cheveux coincé entre les cils du brun, et le lui retira, sans oublier de reprendre leur petit jeu verbale. Elle lui demanda donc s'il avait aimé se faire fouetter par ses cheveux, et ricana à sa réponse. Déjà, elle était soulagée, cette histoire de fétichiste des pieds semblait avoir été vraiment une blague tout à l'heure puisque dorénavant il en riait. A la révélation suivante, elle sourcilla. Des fouets plus mordant?  Boucle d'Or ? « Fétichiste, Maso.. Christian Grey, c'est vous ? » plaisanta la demoiselle dans un grand sourire, qui s'accentua lorsqu'il proposa d'immortaliser ce moment après avoir dégainé son téléphone de sa poche. Quelle bonne idée ! Rapprochant son visage du sien , elle vit rapidement leurs têtes apparaître sur l'écran et profita de la séance photo pour grimacer ou exagérer des bouches en cul de poule.  Puis, elle lui glissa avec une fausse émotion dans la voix : «  J'suis quand même déçue... Ce que je sentais depuis tout à l'heure n'était donc que ton téléphone... » Phrase qui la fit rire aussitôt.

Contrairement aux pensées de Ryan, Hally espérait qu'une telle légende n'apparaitrait pas, où Lukas allait lui faire un AVC. Ils se disputaient bien assez pour ne pas lui donner matière a râler plus. Se rapprochant du sol, elle hésita a enrouler ses jambes autour du cordiste, pour ne pas poser ses pieds à même le trottoir, ou à réclamer qu'il la porte comme une princesse mais elle avait sans doute assez abusée de sa gentillesse pour aujourd'hui. Elle laissa donc ses petits petons entrer en contact avec la terre ferme, et Ryan la libéra avant qu'elle ne retire son harnais.  « -En tout cas si tu dis que tu as passé la dernière heure avec un homme, ils sauteront tout de suite à de très brèves conclusions avec ton nouveau brushing. » la prévint-il alors. Hally passa alors ses doigts dans ses cheveux pour tenter de les dompter mais l'humidité les avait un peu bouclés et le vent complètement emmêlés. Elle n'était même pas sur que dans cet état, ils la laisseraient rentrer dans l'immeuble. «  Pas grave, j'assume totalement nos galipettes. » sourit-elle, le suivant dans l'établissement jusqu'à dans l'ascenseur. Elle salua les quelques personnes dedans, et réalisa qu'elle avait amoindrit les dégâts dans ses cheveux en voyant son reflet dans le miroir.  Montant jusqu'au toit, elle était presque tentée par un second tour, mais elle devait rester raisonnable. Pourtant, si elle le lui demandait, il dirait oui, non ? Non non non, ils avaient tous les deux du boulot. Bon j’imagine que toute bonne chose à une fin… - Hally acquiesça, partageant exactement la meme idée - Il est rare que je veuille revoir mes histoires d’un soir, quoi que toi c’est plus une histoire d’un jour ça doit être pour ça ! » dit-il avec moins d'entrain que les blagues précédentes. Prenant le téléphone qu'il lui tendait, elle lui répliqua  tout en composant son numéro de téléphone «  Non c'est parce que je suis géniale et tu sais que je viens de changer ta vie à tout jamais. C'normal, j'fais toujours cet effet. » Relisant son numéro, elle remarqua qu'il n'avait pas mit le bon prénom. Elle le regarda, surprise, mais lui rendit tout de même l'appareil après s'être bipée. Annie ? Pourquoi, Annie ? « Pendant que je me change, t'en profiteras pour modifier mon prénom, moi, c'est Hally, Banane. Je sais qu'on dit que la masturbation ça rends sourd mais quand même... » sourit-elle avant de filer chercher sa jupe près des affaires du brun. Elle retira alors son jogging de prêt et remit ses vêtements, et ses chaussures. Elle se sentait mieux ainsi quand même. Pliant le pantalon, elle le glissa dans le sac du cordiste, et le retrouva ensuite. Elle avait l'étrange désir de ne pas vouloir mettre fin à ce moment mais l'heure avait drôlement filée en sa présence et elle risquait plus que de se faire simplement gronder. «  Bon..heum.. » bredouilla-t-elle en cherchant ses mots pour la première fois. Comment lui dire qu'elle était super ravie de cette rencontre, de ce moment, d'avoir partager ça avec lui ? Lui vint alors un petit sourire en coin, avant qu'elle ne lui dise :  «  j'imagine que tes histoires d'un soir te le disent à chaque fois, mais – elle l'entoura de ses bras pour se serrer à lui et lui faire un dernier câlin – merci beaucoup... – puis une bise – On s'r'appelle ? » Après un dernier sourire et un signe de la main, elle quitta le toit pour reprendre l'ascenseur et regagner son bureau. Elle l'avait quitté déprimé, elle revenait avec un grand sourire. Sa directrice avait eu raison de lui imposer cette pause café.
electric bird.

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: It's raining man !

Revenir en haut Aller en bas

It's raining man !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» .it's raining today [Theme]
» Thunder only happens when it's raining. |Luigi/Lully|
» It's Raining Men • Elrick [Terminé]
» Behind trees, blood is raining
» [Jour 4] It's raining men

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WRITTEN IN THE STARS :: Anciens RP-