Coin des membres

Ici vous pourrez donc acheter une place pour faire votre publicité sur le forum dans la petite fenêtre en haut de la page. Vous pouvez donc faire votre pub pour un scénario ou autre. Cette pub restera là-haut pendant une semaine. Il vous reste seulement à remplir le formulaire dans la partie shopping. Mais attention, il vous coutera 1000 points.
What the hell are you doing here ? [PV Lexou]



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

What the hell are you doing here ? [PV Lexou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Crédits : Poupi
Messages : 4311
Points : 19672
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 32
Je vis à : Manhattan
Métier : Médecin
MessageSujet: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Ven 24 Juil - 0:09

     

Alex ♦ Kaly

What the hell are you doing here ?
C
ela faisait maintenant quelques jours que Kaly avait mis Blake à la porte de chez elle. Et bien entendu, elle n’avait eu aucune nouvelle. Elle n’était pas vraiment surprise mais cela ne l’avait pas empêché de se sentir une nouvelle fois blessée par le jeune homme. Et la jeune femme était bien trop fière pour faire le premier pas. De toute façon, ce n’était pas elle de faire quoique ce soit. Elle avait bien dit à Blake que c’était à lui de réfléchir. Bref, en tout cas, Kaly n’était pas dans sa meilleure forme en ce moment. Elle s’était plongée dans le travail comme à chaque fois, multipliant les gardes et les remplacements. Son travail avait toujours été son exutoire et ce n’était pas prêt de changer. Sauf ce soir…

Pour une fois, elle avait sa soirée de libre et elle se sentait désoeuvrée. Elle n’avait plu l’habitude de ne rien faire la petite Kaly. Il y avait bien une fête à Rockaway Beach mais elle ne se sentait pas d’humeur à être sociable ce soir. Elle était plutôt dans sa phase « Laisse moi tranquille où je te mords ! » Elle se rappelait encore de l’époque où elle était étudiante à San Francisco. Lex en avait bavé avec ses sautes d’humeur. Lex… Pourquoi pensait-elle à lui ce soir ? Cela faisait tellement longtemps qu’il lui semblait que c’était dans une autre vie. Il y avait bien longtemps qu’elle n’avait plus pensé à lui. Le peu de nouvelles qu’elle avait de lui venait des petits mots laconiques qu’Anaya lui disait. Elle savait juste qu’il allait bien mais rien de plus. En même temps, elle n’en demandait pas… La brune se demanda tout d’un coup ce qui se serait passé si elle avait accepté sa demande de le suivre… Secouant la tête, la brune se ressaisit. Alexandre appartenait au passé et si son souvenir revenait la hanter ce soir c’était uniquement parce qu’elle était fatiguée. Et qu’elle était triste.

Sur une impulsion, Kaly prit donc sa veste en cuir et claqua la porte de son appartement. Descendant dans le parking, elle y prit sa moto et s’élança dans les rues de Manhattan. Cela faisait du bien de prendre sa moto et de ne rien faire d’autre que de rouler. Rouler encore et encore. Elle se retrouva bientôt dans Brooklyn. Pas très loin de là où habitait Blake. Un moment d’inattention plus tard et elle sentit un choc contre l’avant de son deux roues qui fit un écart. La jeune femme tomba sur le bitume sous l’impact. Elle ressentit une douleur au niveau de l’épaule et du bras. Mais rien de bien méchant. C’était sa veste qui avait tout pris et qui était en lambeaux… Soupirant, elle se releva avec précaution et inspecta son véhicule. Il était rayé et un peu cabossé devant mais là encore pas grand-chose à déplorer.

Puis seulement, elle se mit à scruter aux alentours pour voir ce qui avait bien pu se passer. Elle était dans une petite rue et il n’y avait pas un chat à l’horizon. Jusqu’à ce qu’un petit gémissement se fit entendre. Tendant l’oreille, elle se dirigea vers les plaintes qui se firent de plus en plus audible et découvrit un adorable chien couché par terre. Visiblement c’était lui qu’elle avait heurté. S’agenouillant près de l’animal, Kaly le caressa un instant en murmurant d’une voix douce

«  Tout doux… Je suis désolée… Je ne t’avais pas vu… On va essayer de te soigner d’accord mon beau ? »

La jeune femme se releva et regarda un peu autour d’elle. Par chance, l’accident avait eu lieu près d’une clinique vétérinaire. Au vu de la lumière qui clignotait encore, elle était toujours ouverte.

«  Tu sais que t’as de la chance toi ? On est juste à côté d’un hôpital pour chien ! Un gentil docteur va bien te soigner ! »

Mettant sa moto sur le bas côté, elle prit l’animal dans ses bras pour l’emmener dans la clinique mais ne put retenir une grimace de douleur. Son épaule l’élançait vraiment… Ouvrant la porte, elle appela d’une voix un peu forte

«  Hé oh ! Y a quelqu’un ? Je vous emmène un client »

La jeune femme avait posé le chien par terre et était accroupie près de lui en continuant de lui parler à voix basse et à le caresser. Il était vraiment adorable.

Un bruit se fit alors entendre et la brune se redressa en disant

«  Enfin ! J’ai bien cru… »

Reconnaissant la personne qui se tenait en face d’elle, Kaly resta un instant tétanisée.

«  Lex… », souffla-t-elle.

GleekOut!

_________________
Stop letting fear rule your life
«So then learn to conquer your fear. This is the only art we have to master nowadays: to look at things without fear, and to fearlessly do right.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Jeu 30 Juil - 16:57

Bon sang que la journée pouvait être longue, et interminable pour Alex. Il avait été de garde la nuit dernière et avait du intervenir sur un chien qui s'était empoisonné en trainant dehors. A peine rentré il avait ensuite du enchaîner sur sa journée de boulot normale c'est à dire de 8h30 le matin jusqu'à très tard le soir quand enfin les rendez vous mais aussi les visites d'urgences se terminaient et qu'il pouvait regagner son chez lui et se poser, être tranquille, souffler. Ce boulot était usant par moment, et compliqué. Comment soulager un être qui ne parle pas quand on peine à trouver ce qui lui cause des problèmes de santé? C'était tellement plus simple, les humains. Ils pouvaient s'exprimer par des mots au moins, donner une indication ou répondre à des questions sur leurs habitudes, ou sur ce qu'ils avaient mangé. Néanmoins il n'avait jamais regretté cette orientation professionelle. Les animaux étaient sincères. Vrais. Pas d'hypocrisie pour eux ni de méchanceté gratuite bien au contraire ils étaient tellement gentils malgré la connerie humaine. Il voulait les soigner et s'y consacrer, c'était ça son choix.

Puisqu'il travaillait seul et sans associé pour le moment il devait absolument tout gérer, tous animaux, sur tous les fronts. Et lorsque son dernier rendez vous en clinique s'était terminé à 17h c'était encore bien loin d'être pour lui la fin de sa journée de travail. Plusieurs personnes faisaient en effet appel à lui pour des rendez vous à domicile lorsque leur animal ne pouvait se déplacer ou encore pour des animaux plus grands que des chiens ou des chats. Ou encore des animaux necessitant un environnement particulier difficile à transporter. Il arrivait également qu'il ai des visites à faire dans des elevages, refuges et autres grands batiments ou plusieurs animaux étaient alors traités en même temps. C'était à ça qu'il avait employé plusieurs heures de sa fin de journée du coup, et il en avait plein les pieds!

Du coup, c'est totalement sur les rotules qu'il était retourné à la clinique, prêt à fermer mais avant il était parti dans l'arrière de la clinique nourrir les animaux présents et gardés ici pour être soignés, changeant et adaptant des perfusions pour la nuit avant de doucement gratouiller la tête des certains animaux qui semblaient un peu tristes enfermés ici plutôt que d'être chez eux. Ca pouvait tout à fait se comprendre, et ils devaient peiner à comprendre pourquoi ils étaient la. Le vétérinaire ne pouvait que faire de son mieux pour rentre l'attente moins longue et surtout plus agréable en leur donnant des anti douleurs pour ceux qui avaient particulièrement mal ou qui revenaient d'une opération plus tôt dans la journée ou les jours précédents.

Un petit soupire lui échappa en entendant la sonnette prévenant qu'un nouveau client venait d'entrer et il remit un chien dans sa cage qu'il ferma doucement, éteignant la lumière de la partie arrière avant de rallumer la salle de soins ou il devrait sans doute retourner si on lui amenait un animal malade ou blessé ce qui semblait être le cas étant donné les couinements plaintifs qu'il pouvait entendre de la ou il était.

« J'arrive, j'arrive! Un instant ! »

Il avait ajusté sa blouse qu'il avait déjà commencé à enlever pour l'accrocher, comme d'habitude, passant également des gants si il y avait une manipulation à faire dans l'immédiat avant de rejoindre le couloir pour aller à l'avant.

« Bonsoir, je suis le vétérinaire qu'est ce qui s'est ... Passé ?»

Après avoir regardé l'animal couché sur le sol il avait relevé la tête pour regarder la personne qui l'accompagnait, fronçant les sourcils en croisant le regard de Kaly qu'il connaissait ou du moins qu'il avait connu. Ils ne s'étaient plus parlé depuis qu'il avait voulu que les choses entres eux soient plus serieuses et qu'il lui avait demandé de le suivre, mais qu'elle avait refusé en coupant ensuite tout contact. Une chose était certaine, il était en colère, ou du moins il l'avait été et avait tiré un trait sur lui.

« Qu'est ce qu'il a eu, ce pauvre chien? »

Se contenta-t-il de dire sans chercher plus loin, soulevant doucement l'animal du sol pour le porter jusqu'à la table d'examen.
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Crédits : Poupi
Messages : 4311
Points : 19672
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 32
Je vis à : Manhattan
Métier : Médecin
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Dim 2 Aoû - 22:44

     

Alex ♦ Kaly

What the hell are you doing here ?
A
quoi jouait le destin ? Elle avait pensé à lui juste avant de sortir sur un coup de tête et une heure après, elle le retrouvait dans cette clinique. A en juger par les lieux, cela devait faire pas mal de temps qu’il était là. Pourquoi Anaya ne lui avait jamais dit que son frère était à New-York ? La jeune femme ne semblait pas lui en avoir tenu rigueur de la séparation qui a eu lieu voilà quelques années maintenant. Mais elle avait peut-être peur que cette nouvelle ne fasse pas plaisir à Lex… Alexandre Lewis-Butler. Il avait été sa plus longue relation amoureuse. Elle l’avait connu lors de ses études à San Francisco. Kaly avait été très claire avec lui dès le début. Ils s’amusaient mais jamais rien de plus ne se passerait entre eux. Pourtant, elle avait été bien avec lui. Heureuse même. Très vite, ils avaient été inséparables et même si chacun conservait son appartement pour un semblant de liberté, rares étaient les nuits où ils n’étaient pas ensemble. Excepté les nuits de gardes bien entendu.

Pourtant, jamais elle n’avait parlé de lui à ses amis. Seule Hope était au courant mais cela avait été un secret bien gardé entre la petite fille et sa marraine. Sa filleule adorait Alex et même si elle aimait passer du temps avec sa marraine à regarder des Disney ou à jouer à des jeux sur la console, elle aimait tout autant les ballades qu’ils faisaient tous les trois et les moments passés avec lui. Ce dernier semblait aimer la petite blonde qui venait lui rendre visite plusieurs fois dans l’année. Ils étaient ensemble à San Francisco mais quand l’un des deux devait retourner dans sa famille, l’autre restait en ville. Cela avait toujours été comme ça. Jusqu’au moment où Alex avait rompu ce bel équilibre. On lui avait proposé un poste en or à Washington. Il avait accepté bien entendu mais avait demandé à Kaly de le suivre. La jeune femme avait longuement hésité mais avait pris peur. Cela donnait une telle dimension à leur relation et la brune n’était pas prête à ça. Elle n’avait pas regretté sa décision, ce n’était pas son genre mais avait bien souvent pensé à lui et s’était plus d’une fois demandé ce qui se serait passé si elle l’avait suivi…

Que faisait-il là à New-York ? Depuis combien de temps était-il venu dans cette ville ? Tant de questions se pressaient sur les lèvres de la jeune femme mais aucune ne franchit la barrière de sa bouche. Alex, après un bref regard sur elle, s’était accroupi près du chien et avait simplement demandé ce qui lui était arrivé. Kaly déglutit puis répondit piteusement

«  Je l’ai heurté avec ma moto… »

Elle le suivit alors dans la salle d’examen en poursuivant

«  C’est de ma faute. J’ai eu un petit moment d’inattention et il y a eu ce choc… Je l’ai trouvé pas très loin en train de gémir et l’ai emmené ici… »

Voyant Alex s’affairer auprès de l’animal, la jeune femme resta un moment en retrait avant de lui demander

«  Alex… Ma moto est toujours à l’extérieur. Est ce que tu aurais une cour où je pourrais la ranger stp ? »

Après qu’il lui eut indiqué un endroit la jeune femme se précipita dehors. Plus pour échapper à la tension de la pièce que par inquiétude pour son deux roues. Ce n’était que du matériel et Kaly n’était pas matérialiste pour un sou. Elle retrouva sa moto et la rangea dans la petite cour derrière la clinique. La brune resta un moment dehors, redoutant de recroiser le regard bleu de son ex. Pourtant il fallu bien y retourner. En revenant dans la pièce, la jeune femme s’approcha du chien et commença à lui caresser doucement la tête. Se tournant vers Alex, elle lui demanda alors d’une voix où perçait clairement son inquiétude

«  Comment va Melo ? Il va s’en sortir hein ? Tu vas bien le soigner hein ? »

GleekOut!

_________________
Stop letting fear rule your life
«So then learn to conquer your fear. This is the only art we have to master nowadays: to look at things without fear, and to fearlessly do right.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Sam 8 Aoû - 12:48


Si il était quelqu'un de vraiment très gentil de nature Alex était en revanche quelqu'un de très rancunier. La rancune tenace, une rancoeur à toute épreuve il peinait à avaler ça quand quelqu'un lui faisait mal d'une quelconque façon. Et dans le cas de la jeune femme ce n'était pas peu dire. Il l'avait aimé. Vraiment aimé. Pas juste une amourette ou une attirance comme cela peut arriver plusieurs fois dans une vie. Non il avait eu envie que tout ça se concrétise entre eux. Il lui avait demandé plus qu'implicitement de venir avec lui quand il avait du partir pour la garder auprès de lui. Peut être bien qu'il était persuadé qu'elle n'hésiterait pas, par amour pour lui. Et ça avait été une vraie claque en pleine figure quand elle lui avait juste.. Tourné le dos comme s'il n'était personne à ses yeux. Personne de particulier. Juste une page à tourner. Et y penser le mettait encore aujourd'hui pas mal en colère. C'était douloureux comme sensation et ça ne lui avait pas redonné franchement envie de retrouver quelqu'un à aimer. Au plus grand déplaisir de sa famille qui désespérait de le voir amoureux.

La revoir ici, dans son endroit à lui suffisait à le mettre dans un sacré état de nerf d'ailleurs. Par conscience professionnelle qui lui indiquait d'aider ce pauvre animal blessé il avait préféré faire comme s'il ne l'avait même pas reconnue, comme si à son tour elle était devenue une inconnue qu'il ne connaissait plus. Le passé. Voila ce qu'elle représentait. Alors pourquoi est ce que ça lui faisait encore autant mal? Ca n'avait aucun sens. Il en était bien conscient. Ils avaient été si biens ensembles, leurs moments à deux étaient parfaits. Il aimait la serrer dans ses bras, faire toute un tas de sorties, rire avec la filleule de la jeune femme. Il adorait les enfants, ça avait toujours été le cas. Il se serait volontiers vu père un jour. M'enfin, depuis leur séparation il avait plutôt mis sa vie privée de côté en se focalisant dans son travail et c'était surement mieux comme ça mine de rien.
Peut être bien que si ils étaient partis ensembles il y aurait maintenant une bague au doigt de la jeune femme qui se tenait près de lui avec cet air inquiet. A croire qu'elle était douée pour faire mal aux gens, et aux animaux aussi. Il aurait tant eu à dire, dont une parties vraiment tout sauf gentilles et pourtant il avait choisi de tout garder pour lui et uniquement s'occuper du chien qu'il auscultait rapidement afin de voir ce qu'il y avait à faire pour l'aider à souffrir moins.

« Il a une patte cassée.. Au niveau de l'épaule aussi il va falloir immobiliser ça. Mais je vais devoir faire d'autres examens pour vérifier qu'aucun organe n'a été touché. »

Il soupira doucement en lui mettant une muselière par simple mesure de précaution, un chien qui souffrait pouvait facilement croquer des doigts et il tenait à garder sa main.

« Je me doute bien que ce n'est pas de sa faute à lui, un chien ne sait pas qu'il ne doit pas traverser la route donc.. Enfin bref c'est fait de toute façon.»

Souffla un peu le vétérinaire avant de préparer une seringue d'anti douleurs équivalent à une bonne dose de morphine afin de pouvoir le manipuler un peu et pouvoir faire les radios tranquillement

« Mets la à l'arrière de la clinique.. Ca risque rien la bas ma voiture y est t'auras qu'à la mettre à côté. »


Concentré dans ce qu'il faisait, il avait froncé ses sourcils sur ses yeux bleus alors qu'il préparait de quoi faire la radio, faisant plusieurs clichés avant d'observer les résultats avec concentration malgré la fatigue de la journée qui visiblement ne voulait pas se finir. Il avait tellement hâte de rentrer chez lui, prendre un grand verre de .. Peu importe, quelque chose de fort.. Et se mettre au fond de son lit afin d'ensuite profiter de son dimanche un maximum. Il avait bien le droit à ça de temps en temps, un peu de repos. En entendant Kaly revenir il tourna un peu la tête vers elle à sa question avant de reposer son stylo, pensif.

« Il a une patte cassée, du bas jusqu'à l'épaule. Une côte un peu fêlée et une plaie au niveau du dos qu'il a du se faire il y a plus longtemps. Il va s'en sortir. Par contre il n'a pas de puce ni de tatouage, et il est assez maigre pour un chien de cette race. Donc il doit être seul dehors depuis un moment. C'est un jeune chien. Il faut que quelqu'un prenne en charge les soins, et le chien. Est ce que tu vas le garder? Sinon je vais devoir appeler un refuge. Il y aura aussi la puce à payer du coup. Donc l'anesthésie, les soins, les radios, les médicaments, l'identification, les vaccins.. C'est un coût.»
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Crédits : Poupi
Messages : 4311
Points : 19672
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 32
Je vis à : Manhattan
Métier : Médecin
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Dim 9 Aoû - 15:46

     

Alex ♦ Kaly

What the hell are you doing here ?
C
e que lui dit Alex mit Kaly encore plus mal à l’aise. La jeune femme savait que c’était de sa faute si le chien se retrouvait ici. A cause de son moment d’inattention, ils se retrouvaient tous les deux dans un endroit qu’ils n’avaient pas choisi. Et à en croire l’expression du vétérinaire, lui non plus n’avait pas l’air ravi de les voir. Enfin de la voir elle. Cela pouvait se comprendre. Il n’avait pas dû comprendre pourquoi elle ne l’avait pas suivi. Ce n’était pas comme si ils ne s’entendaient pas. C’était même le contraire. A l’époque, ils passaient pour le couple modèle aux yeux de tout le monde. Et du jour au lendemain… En même temps, il n’avait pas vraiment cherché à la faire changer d’avis. Il avait accepté sa décision et n’avait plus donné de nouvelles. Comme si ce qu’ils avaient vécu n’avait plus aucune importance. Kaly en avait été blessée mais fière comme elle l’était, elle n’avait pas fait le premier pas. Pour elle, ce n’était qu’une preuve de plus qu’on ne pouvait pas l’aimer réellement. Les personnes autour d’elle finissaient toujours par la lâcher à un moment ou un autre. Alex comme les autres.

Mais pourtant le revoir comme ça troublait énormément la jeune femme. Cela ne faisait que faire remonter toutes les interrogations qu’elle avait pu avoir sur leur couple durant toutes ces années. Hope lui avait plusieurs fois posé la question sur « Tonton Lex » et jamais Kaly n’avait pu satisfaire sa curiosité. La petite fille avait finit par laisser tomber le sujet comprenant sans doute que le sujet était un peu douloureux pour sa marraine. Depuis ce jour là, elle n’en était que plus câline et aimante envers la brune. Kaly ne pouvait pas nier que les moments passés avec Alex avaient été parmi les plus heureux de sa vie et le revoir ainsi plongeait la jeune femme dans un état étrange. Le souvenir de sa soirée avec Sam lui revint en mémoire de manière incongru. Elle se rappelait avoir dit à son amie de lui trouver un brun aux yeux bleus, espèce rare en soi… Et voilà que le Destin la mettait face à lui…

Elle acquiesça à ce que lui dit le brun et se précipita dehors. Elle avait besoin d’un verre. Pour digérer ce qu’elle venait de vivre. La jeune femme voulu envoyer un message à Anaya pour lui dire qu’elle venait de croiser son frère et lui demander par la même occasion pourquoi elle ne lui en avait pas parlé avant. Mais cela aurait sonné comme un reproche et elle ne pouvait pas en vouloir à son amie. Anaya, comme les autres, n’avait pas compris pourquoi Kaly et son frère avaient rompu mais elle ne lui en avait pas vraiment reparlé. D’ailleurs, Kaly n’avait pas demandé de nouvelles d’Alex non plus. Elle pouvait comprendre pourquoi la brune ne lui en avait pas parlé…

Lorsqu’elle revint dans la pièce, Alex lui parla de l’état du chien que Kaly avait baptisé Melo. Il était mal en point et était visiblement un chien errant. Lorsque le vétérinaire lui demanda si elle comptait le garder, Kaly le regarda un peu surprise. Elle n’avait jamais songé à prendre un animal de compagnie. Vivant en appartement, elle avait toujours pensé que ce n’était pas une vie pour un animal quel qu’il soit. Mais d’un autre côté, un appartement pouvait toujours être vendu et elle pouvait toujours se trouver une petite maison un peu en dehors de la ville. Comme son collègue Jimmy ou encore Lindsey… C’était un grand pas et Kaly ne savait pas si elle était prête à s’installer pour de bon. Puis baissant le regard vers Melo, la brune sentit son cœur fondre. Il avait un regard tellement triste. Il devait être seul au monde et elle était bien placée pour savoir ce qu’on ressentait dans ce cas là… Caressant l’animal, Kaly lui retira sa muselière en douceur. Elle savait qu’il ne lui ferait pas de mal. Il aurait très bien pu le faire avant.  

«  Je vais le garder. Peu importe le cout. Je prendrai tout en charge. Melo et moi étions destinés à nous rencontrer… N’est-ce-pas mon beau ? »

Elle n’avait pas relevé la tête en disant cela. Continuant toujours à caresser la tête de son chien, Kaly lui fit un petit sourire. Puis remarquant du sang sur le drap, elle releva la tête vers son ancien compagnon

«  Alex… Ya du sang… Il saigne encore quelque part… »

Mais après l’avoir examiné de plus près, la brune s’aperçut que c’était elle qui saignait. Avec tout ce qui s’était passé depuis qu’elle avait mit le pied dans cette clinique, Kaly en avait oublié qu’elle aussi avait été blessée… Soupirant, elle retira avec précaution sa veste en cuir, examina un peu les dégâts. La veste avait amorti le choc mais Kaly n'avait qu'un débardeur en dessous donc ce que la veste n'avait plus protégé, son bras avait tout pris, sans compter de la douleur de son épaule. Soupirant de nouveau, elle demanda à Alex

«  Est-ce que tu aurais du désinfectant et un bandage stp ? »

GleekOut!

_________________
Stop letting fear rule your life
«So then learn to conquer your fear. This is the only art we have to master nowadays: to look at things without fear, and to fearlessly do right.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Mar 11 Aoû - 11:53


Il n'avait pas pu s'empêcher d'être froid, même si il voulait sorti quelque chose de gentil il ne se souvenait que trop bien de la peine qu'il avait eu à l'époque. Il était pudique généralement et pas trop du genre à exposer ses sentiments. Sur le coup il avait été incapable de s'énerver contre elle en lui disant à quel point ça le dégoutait. A quel point ça pouvait lui faire de la peine parce qu'il l'aimait plus que quiconque en ce monde. Et chaque jour il s'était ensuite dit que tout aurait été bien différent si elle avait fait un autre choix en partant à ses côtés. En l'aimant comme il l'aimait. En soufflant il s'était passé une main sur les yeux pour essayer de se sortir tout ça du crâne. Ça faisait déjà bien longtemps. Ils avaient tous les deux fait leur vie d'une certaine façon, plus ou moins joyeusement sans doute. On ne pouvait pas dire que la vie d'Alex était à envier, mis à part son job il était relativement seul. une chance que sa famille soit la parfois pour occuper ses journées en sortant, en passant u moment ensembles à rigoler. Ainsi il oubliait tous ses soucis au moins le temps d'un instant.
Sa soeur ne lui avait plus jamais reparlé de Kaly non plus et pourtant le jeune homme savait parfaitement qu'elles se connaissaient. Etait-ce volontaire? Pour ne pas remuer le couteau dans la plaie? Et pourtant il aurait aimé savoir qu'il risquait de la croiser, bien qu'il n'aurait certainement pas pu lui bloquer l'entrée après tout elle était venue pour qu'il sauve un chien pas pour faire la conversation. Elle était tellement belle, avec ses yeux clairs. Ils formaient un couple plutôt magnifique qui auraient pu faire pas mal de jaloux. Vraiment complices. Proches. Il pouvait passer des heures rien qu'en l'ayant dans ses bras, à jouer distraitement avec une mèche de ses longs cheveux. Elle le faisait sourire. Elle l'avait rendu heureux comme jamais personne d'autre n'avait su le faire. Et c'est ce qui faisait de leur histoire une véritable fatalité.


Avec sa douceur habituelle avec les animaux il avait doucement gratouillé la tête du chien en lui installant ensuite une éspèce de plâtre bleu pour immobiliser un maximum la patte du pauvre animal blessé suivi d'un bandage autour de la cage thoracique pour maintenir la zone un peu touchée. Il avait ensuite du lui faire une nouvelle petite piqure pour soulager sa douleur sur du plus long terme, fouillant dans ses tiroirs il devait également le pucer et lui faire un carnet afin que l'identification soit faite. Avec la puce à installer, les vaccins à faire dans la foulée le chien risquait de moyennement apprécier. Il prit alors le temps, faisant vraiment doucement en le rassurant, parlant tout doucement en sifflant doucement par moment afin d'attirer son attention plus sur sa voix que sur ses gestes. Une chance que ce petit chien semble être vraiment une crème. Il remplit alors le carnet avec le nom de la propriétaire, le numéro de puce, la date de vaccination, et choisit de lui même une date d'anniversaire pour le point de vue administratif.

« Il est jeune.. Donc tu vas l'avoir sur les bras pour plus de dix ans si tout va bien! Il est vacciné, il faudra faire les rappels.. Ici ou ailleurs, c'est toi qui voit. »

Il ecrivit finalement le nom du chien en grand devant comme elle semblait l'avoir choisi d'elle même entre le moment ou elle l'avait percuté et le moment ou elle avait passé la porte de sa clinique vétérinaire. Voila qui était fait au moins, c'était plus simple et le chien était en règle. Le pauvre était d'ailleurs totalement assommé et épuisé avec tout ce qui venait de se passer, il ne pouvait pas le laisser partir comme ça et le garderait sans doute en observation pour la nuit pour avoir la conscience tranquille.

« De quoi? Ben non il me semble pas qu'il ai une autre plaie j'ai tout regardé. »

Il haussa doucement un sourcil en regardant partout, la bouche, les oreilles, le dos sous les poils quand même pas mal épais avant de finalement relever les yeux vers la jeune femme. Oups, oui en effet c'était plutôt elle qui avait pris un sacré coup dans cet accident. Il s'était reculé pour observer la blessure avant d'aller chercher ce qu'elle lui demandait, préférant en prendre soin lui même. Il désinfecta doucement avec une compresse.

« Ca pique un peu.. Désolé. Attend.. Assied toi»


Il fit descendre le chien pour le mettre dans une des cages pour les animaux restant pour la nuit avant de revenir près d'elle.

« Je vais m'en occuper.. Et après je te raccompagne chez toi.»
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Crédits : Poupi
Messages : 4311
Points : 19672
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 32
Je vis à : Manhattan
Métier : Médecin
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Jeu 13 Aoû - 22:21

     

Alex ♦ Kaly

What the hell are you doing here ?
B
ien que courtois, le ton d’Alex était néanmois très froid. Rian à voir avec l’homme qu’elle avait connu. Le Alex qu’elle connaissait était une personne chaleureuse, qui aimait rire, qui aimait les petits riens de la vie. Là, le brun qui était face à elle était froid. Elle avait l’impression d’être une intruse qui venait troubler la quiétude de ses lieux. La jeune femme resta à l’écart tandis qu’il soignait le chien qu’elle venait d’adopter. Elle le regarda travailler comme elle l’avait déjà fait par le passé. Elle avit toujous aimé le regarder œuvrer. Il était toujours aussi doux avec les animaux. Il lui avait dit une fois qu’avec les animaux, il n’avait pas à se demander si ils lui cachaient des choses. Les animaux étaient sincères et c’était la raison pour laquelle il était devenu vétérinaire. Elle n’avait pu qu’acquiescer à l’époque. Même à lui, elle ne lui avait pas raconté son histoire. Alex savait juste que contrairement à lui, elle ne s’entendait pas avec sa famille. Il avait bien essayé de savoir pourquoi mais elle s’était mise dans une telle colère qu’il n’avait pas réessayé. Il avait compris et avait laissé le sujet brûlant de la famille de côté.

Lorsqu’il retourna à sa table pour remplir le carnet de Melo, Kaly s’autorisa à retourner près de son chien. Elle le caressa doucement. L’animal semblait l’avoir adopté aussi. C’était fou à quel point on pouvait s’attacher à un être aussi vite. Melo, avec son petit air triste, avait quelque chose d’attachant qui faisait fondre la jeune femme. Elle avait l’impression qu’ils étaient destinés à se rencontrer. Certes, elle aurait préféré une manière un pe moins violente mais c’était comme ça. Occupée à faire des papouilles à son chien, Kaly sursauta un peu en entendant la voix du vétérinaire s’élever.

«  Hein ? ah… oui. Ce n’est pas un problème… Au moins, avec Melo, je suis sûre qu’il ne m’abandonnera jamais…  Les animaux sont plus sûrs que les êtres humains… »

Elle avait baissé la voix à mesure qu’elle parlait pour finir dans un murmure aux derniers mots. Elle ne savait pas si Alex avait entendu mais ce n’était pas très grave. De toute façon, elle n’avait pas vraiment compté pour lui pour qu’il la laisse partir comme ça sans même chercher à la retenir…

Elle resta un moment près de Melo quand elle s’apperçut qu’elle saignait. Alex alla donc chercher de quoi la soigner. Kaly pensait qu’il allait juste les lui passer pour qu’elle se soigne elle-même. Après tout, elle était médecin. Mais non, il commença à nettoyer sa blessure avec le désinfectant. La brune ne put retenir un tressaillement lorsque le produit entra en contact avec ses plaies. Alex s’en aperçut et lui dit alors de s’asseoir sur la table d’examen. Il fit descendre Melo avant de le mettre dans une cage. La jeune femme eut un pincement au cœur quand elle vit son animal enfermé comme ça. Elle savait qu’elle n’allait pas le récupéer ce soir mais cela lui fit quand même de la peine. Elle s’était déjà beaucoup attachée à lui…

«  Melo va rester en observation combien de temps Alex ? Je pourrais le ramener quand ? »

Son compagnon revint alors près d’elle et entreprit de la soigner. Il ne la regardait pas et Kaly était assez mal à l’aise. Sa proximité faisait remonter tout un tas de sentiments chez elle. Ils avaient été tellement bien ensemble. Elle se demanda si il avait refait sa vie depuis ? Après Alex, elle n’avait pas vraiment eu d’autres aventures. Elle n’en n’avait pas eu envie jusqu’à Blake mais là aussi ça s’est soldé par un échec avec pour conséquence la perte de son meilleur ami. Ils n’auraient jamais dû franchir cette ligne tous les deux et maintenant Kaly avait perdu la seule personne sur qui elle pouvait encore compter en ce bas monde. Dans ces moments, elle se sentait vraiment seule. Melo était vraiemnt tombé à point nommé pour la jeune femme. Levant les yeux vers Alex, elle le regarda faire.

«  Ce n’est pas grand-chose tu sais. Juste quelques égratignures. Et peut-être des contusions au niveau de l’épaule… Rien de bien grave… »

Elle laissa passer un peu de temps avant de lui demander d’une petite voix

«  Ça fait longtemps… Tu vas bien ? »

GleekOut!

_________________
Stop letting fear rule your life
«So then learn to conquer your fear. This is the only art we have to master nowadays: to look at things without fear, and to fearlessly do right.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Dim 16 Aoû - 15:38


Peut être bien que c'était aussi pour cette raison qu'Alexandre avait fini par choisir de faire vétérinaire. Les animaux sont bien mieux que les hommes. On peux avoir confiance en eux, et quand ils vous blessent c'est uniquement pour se protéger autrement ils seront plus fidèles et aimants que nimporte quel être humain en ce monde. Son plus vieux chien avait 15 ans, et le vétérinaire avec plus confiance en lui qu'en quiconque. Jamais il ne mentirais. Jamais il ne cesserait de l'aimer et ce jusqu'au bout. Il le protègerait toujours envers et contre tout. C'était une vraie complicité qui se développait avec le temps, et qui ne devenait que plus forte alors que l'amour chez les êtres humains ça semblait être le contraire. Une soit disant évidence au départ, l'apothéose, l'amour fou, puis petit à petit avec le temps tout devient sujet de dispute, et la majorité des couples se séparent. Tandis qu'un animal ne vous aimera que plus fort avec le temps, et se battrait pour vous au péril de sa propre vie. Il ne vous aime pas pour obtenir quelque chose, il vous aime tout simplement comme vous êtes et même si vous le décevez. C'est une confiance, et un amour qui dure jusqu'à la mort. Sans paroles nécessaires. Des gestes, des regards, des soins, c'est tout ce qu'ils demandent. Pourquoi ça ne pouvait pas être si simple avec les hommes? Ne pas avoir à parler, ça c'était soulageant. On a juste à être soi même. Ce métier, c'était sa vie. Une passion. Et il ne se sentait nul part mieux qu'auprès des animaux.

Un jour elle s'était soucié de lui, au moins autant qu'elle se souciait de ce chien maintenant. Ils avaient connu leur moment de bonheur, eux aussi avaient batti une complicité si bien que parfois un regard suffisait pour qu'ils se comprennent. Elle avait été son évidence, son premier véritable amour et pourtant sans qu'il ne s'y attende même un amour si fort du moins de son côté n'avait pas été suffisant pour lui donner envie de poursuivre leur histoire en donnant une vraie chance à leur couple d'avancer dans la vie.

« J'éspère juste que lui tu ne l'abandonneras pas dès que tu ne voudras plus de lui en le laissant tomber du jour au lendemain alors qu'il avait l'impression que tout allait bien. C'est douloureux. »

Il ne cherchait pas à faire dans le discret, il disait les choses comme il les pensait. Oui ça faisait encore mal. Il avait toujours été honnête, aimant, prévenant, calin, il lui ramenait des fleurs, lui préparait à dîner. Jamais il ne lui avait menti. Jamais il ne l'avait trompé. Il ne voyait qu'elle. Et pourtant, rien n'avait semblé suffisant. Elle n'avait même pas hésité le jour ou elle lui avait juste dis non.

En se détournant il piocha dans un bocal en verre, sortant un biscuit pour chien qu'il amena au nouveau blessé avec une gamelle d'eau fraiche et de quoi manger, une couverture douce sur laquelle il pourrait s'installer. Dans sa clinique les animaux étaient biens, ils étaient sortis dès qu'il le pouvait, il n'hésitait pas à les mettre sous anti douleur si il les sentait un peu mal. Il faisait de son mieux. Au fond, l'argent comptait peu. Il voulait juste que l'affaire tienne mais il fallait bien rentabiliser ses actes pour qu'il s'en sorte. Tout marchait comme sur des roulettes, il ne pouvait que l'admettre. Ses gants aux mains, il prenait maintenant soin de la nouvelle propriétaire de l'animal qui un peu auparavant lui avait foncé dedans avec sa moto. C'était bien une première mais après tout les soins étaient plutôt similaires. Une blessure était une blessure. Le brun nettoyait avec soin les plaies en vérifiant qu'il n'y avait pas de cailloux ou autre dedans ce qui pourrait causer bien des dommages.

« Je ne sais pas encore, on verra comment il se sent demain et je ferais des analyses de sang et tout. Puis peut être que demain soir il pourra rentrer, sinon ça sera plutôt après demain. Je te le ramènerais, en voiture c'est plus pratique. J'ai une camionnette. Ta moto pourra aller à l'arrière je te laisse pas rentrer comme ça.»

Il essuyait tout ça avec soin, une petite moue aux lèvres, retirant des touts petits cailloux avec une pince à épiler. Malheureusement il ne pouvait pas lui injecter un produit pour la soulager ils étaient pour les animaux uniquement. Mais il prenait grand soin de limiter la douleur, bien qu'elle l'aurait mérité pour lui avoir brisé le coeur à l'époque. Au fond non il n'avait aucune envie de lui faire mal. Il ne pouvait pas. Il n'y arrivait pas. Il avait finalement appliqué des compresses enduites d'une crème destinée à calmer la douleur et aider la cicatrisation, entourant ensuite le tout d'un bandage. Il prit également de quoi faire une écharpe afin de soutenir son bras et limiter le mouvement de son épaule immobilisée comme il le faisait pour les animaux.

« Pour ton épaule va faire une radio dès que possible si la douleur persiste. Et prends des anti douleurs, et des anti inflammatoire pendant 3 ou 4 jours »


Il plaça son bras avec soin dans l'écharpe, vérifiant que c'était bien serré afin qu'elle soit immobilisée un maximum avant de fouiller dans son tiroir perso, lui ramenant un cachet pour la douleur, et une bouteille d'eau mise au frais.

« Ma vie, mon coeur, tout est vide. Mais mon travail marche plutôt bien, et les animaux rendent la solitude moins dure. Donc.. Je suppose que ça pourrais être pire.. Et toi ça va?»

Soufflant enfin, le vétérinaire se posa sur sa chaise et plongea ses yeux dans les siens, plutôt fatigué après tout ça.
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Crédits : Poupi
Messages : 4311
Points : 19672
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 32
Je vis à : Manhattan
Métier : Médecin
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Lun 17 Aoû - 1:49

     

Alex ♦ Kaly

What the hell are you doing here ?
S
i quelqu’un lui avait dit ne serait-ce qu’un jour plus tôt qu’elle allait adopter un chien et qu’elle allait revoir son ex, Kaly lui aurait certainement ri au nez. Elle n’avait jamais voulu prendre d’animaux de compagnie. Elle ne se sentait pas capable d’en prendre soin surtout avec ses horaires de travail. Elle n’était pour ainsi dire quasiment jamais là. Alors comment dans ces conditions prendre soin d’un animal ? Elle n’était pas partisane de les laisser enfermé tout le temps dans un appart. Un chien avait besoin d’espace où vivre et s’épanouir. Elle avait peur qu’avec elle, il ne dépérisse. Mais voilà. Depuis que son regard avait croisé celui de Melo, toutes les certitudes de Kaly s’étaient écroulées comme un château de cartes. Elle avait l’intuition que si elle avait eu cet accident c’état pour croiser la route de ce petit chien. Ce petit chien qui semblait aussi seul qu’elle. C’était le destin qui les avait réuni. Peut-être avait-il eu pitié d’elle et sachant qu’elle était destinée à ne pas connaître l’amour lui avait-il envoyé ce chien pour lui permettre de ne pas se retrouver complètement seul ?

Mais si c’était ça, alors que devait-elle penser de ses retrouvailles avec Alex ? Le seul homme, à part Blake, à avoir réussi à toucher son cœur ? Pour l’instant, Kaly ne s’autorisait à penser à rien. A l’instar de Blake, Alex n’avait pas cherché à la retenir quand elle lui avait dit non. Si il avait insisté, elle aurait peut-être compris qu’il tenait vraiment à elle et qu’il ne voulait plus de ce statu quo qui était le leur. Ce statu quo qu’elle avait instauré au début de leur relation mais qu’il avait réussi à ébranler petit à petit sans qu’elle ne s’en rende compte. Ce n’était pas dans ses plans de vivre avec quelqu’un. Pourtant à l’époque, si Alex ne passait pas la nuit chez elle, c’était qu’elle était chez lui. Et réciproquement, les nuits où Alex n’était pas chez lui c’était parce qu’il était avec elle. Avoir chacun un appartement n’était qu’un leurre destiné à les rassurer. Enfin à la rassurer elle. Elle avait toujours voulu séparer sa vie de New-York avec sa vie de San Francisco et avait tenu à ce qu’il fasse de même. Jamais il ne l’avait accompagné à New-York et elle n’était jamais retournée avec lui dans sa ville natale. Pourtant, il avait fait la connaissance de Hope et passait du temps avec la petite fille dès qu’elle venait en visite à San Francisco. Idem pour Anaya qui venait rendre visite à son frère. Tous ces petits signes qui montraient aux yeux de tous qu’ils étaient bel et bien un vrai couple mais que Kaly n’avait jamais voulu voir.

Ce fut pour cette raison qu’elle sentit la moutarde lui monter au nez lorsqu’elle entendit la répartie de son ex. Il semblait oublier bien facilement qu’il n’avait jamais fait le moindre geste vers elle. Pour lui montrer qu’il la voulait vraiment auprès de lui. Il avait juste accepté sa décision et était parti sans un regard pour elle. Avec le recul, elle avait bien compris que ses problèmes venaient surtout de ce qu’elle avait vécu avec sa famille. Le rejet, les reproches… Ils avaient réussi à la persuader qu’elle n’était qu’une moins que rien, que personne ne pouvait réellement tenir à elle. Alex n’avait fait que le lui démontrer que c’était vrai. Alors il n’avait pas le droit de lui dire une chose pareille.

«  Non. Mais je suis sûre que si jamais c’était le cas, Melo saurait me faire comprendre que ce n’est pas la bonne décision et me montrera qu’il tient vraiment à moi ! Il ne me fera pas me sentir comme quantité négligeable lui ! »

Voilà c’était dit. Qu’il le prenne comme il le veut, Kaly n’en avait que faire. Elle n’était pas vraiment connue pour son tact quand elle s’énervait la brune. Lex le savait. Et si il était vexé et bien tant pis. Elle avait toujours été franche et n’allait pas changer ce trait de son caractère pour lui. Du temps où ils étaient ensemble, il avait trouvé que c’était une qualité mais avait toujours réussi à tempérer ce côté parfois trop impétueux de sa petite amie. Il avait le don de la calmer d’un simple regard ou d’une simple caresse. Elle aimait ce côté là. Avec lui, elle se sentait plus calme et plus sûre d’elle. Il lui avait donné cette confiance en elle qui lui faisait cruellement défaut à l’époque. Kaly, de son côté, avait donné cette petite touche de folie dans la vie du brun qui parfois lui manquait. Elle se rappelait encore de cette nuit où elle l’avait réveillé à l’aube pour l’entraîner dehors pour regarder le lever du soleil. Ou encore cette fois où ils avaient fait un saut en parachute. Ils avaient apporté à l’autre plein de petits riens qui faisaient de leur vie quotidienne une bulle très agréable. Elle avait aimé lire pelotonnée out contre lui ou bien rester simplement dans ses bras à écouter de la musique. Leur vie à deux avait été très agréable.  

S’arrachant à ses réminiscences, la jeune femme hocha la tête quand il lui expliqua qu’il lui ramènerait Melo quand il le pourrait. Il s’occupa ensuite d’elle. Si il avait voulu la punir pour ne pas l’avoir suivi, il aurait très bien pu le faire là. Mais Alex n’était pas comme ça. Il lui montra encore à quel point il pouvait doux quand il soignait. Pourtant, la jeune femme dut serrer les dents pour ne pas laisser échapper quelques cris de douleur parfois. Sa main libre avait agrippé le bord de la table d’examen et le serrait fort. Elle souffla légèrement quand elle sentit la fraicheur de la crème sur son bras et se détendit alors. Il lui passa une écharpe pour immobiliser le bras blessé. Kaly ne pensait pas avoir eu besoin de tout ça mais elle se sentit bien mieux une fois l’écharpe placée autour d’elle. La jeune femme ne put s’empêcher de sourire un peu amusé quand il lui fit ses recommandations. Mais c’était vrai que les médecins faisaient les pires patients aussi se contenta-t-elle d’acquiescer de la tête à ce qu’il lui dit.

«  Merci… », murmura-t-elle quand il lui tendit une bouteille d’eau et des anti douleurs.

Elle prit deux comprimés d’un coup avant de lui demander comment il allait. Et tressaillit en entendant sa réponse. Levant les yeux vers lui, elle plongea son regard dans le sien. Elle ne se rappelait plus le nombre de fois où ils étaient restés ainsi yeux dans les yeux sans rien de plus. Pourtant cette fois, elle rompit le silence après un petit temps avant de répondre doucement

«  J’ai un boulot prenant et maintenant un adorable chien. Je dois donc m’estimer heureuse… »

Pourtant elle ne l’était pas. Elle avait cru pouvoir l’être, Mais le bonheur n’était pas pour elle. La jeune femme ne lui parla pas du reste. De la mort de sa meilleure amie et de sa filleule. Alex savait qu’elle était originaire de New-York et que Hope venait de là.

«  Depuis quand es-tu à New-York ? Je veux dire tu avais un poste en or à Washington… »

Etait-il revenu pour elle ? Non, il ne savait pas qu’elle y était. Son attitude le lui avait bien prouvé. Alors pourquoi était-il ici ?

GleekOut!

_________________
Stop letting fear rule your life
«So then learn to conquer your fear. This is the only art we have to master nowadays: to look at things without fear, and to fearlessly do right.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Lun 24 Aoû - 23:35


Bon sang ce qu'il avait hâte de pouvoir rentrer chez lui maintenant et voir la fin de cette journée plus que spéciale arriver. Tout ça l'épuisait vraiment moralement en ce moment même, déjà qu'il était réveillé depuis très tôt, après une nuit de garde, voila que au moment ou il devait enfin fermer la clinique pour rentrer chez lui son ex passait la porte avec un chien blessé à sa suite. Non, il ne s'y attendait pas et si on avait tenté de le prévenir il aurait sans doute refusé d'y croire, c'était tout bonnement impossible et improbable comme situation. Comment se faisait il que dans une si grande ville il ai fallu qu'elle passe par la, qu'elle renverse un chien à deux pas de sa clinique ou elle était de suite venu. C'était vraiment fort non? Un sacré coup que lui faisait la vie comme si ce n'était pas assez difficile comme ça voila que maintenant on faisait revenir des fantômes de son passé pour lui rappeler tout ce qu'il avait perdu dans son passé. Un passé qu'il préférait oublier maintenant. Mais chaque fois qu'il posait ses yeux sur elle maintenant c'était une vraie bataille contre son coeur qui se serrait douloureusement. Non ce n'était pas assez cicatrisé visiblement pour le moment.

Elle avait raison sur un point, oui Alexandre ne s'était jamais battu pour elle à l'époque alors qu'elle avait mis fin à leur histoire en refusant de l'accompagner pour une toute nouvelle vie ailleurs. Non pas par manque d'amour loin de la d'ailleurs, bien au contraire il l'aimait comme jamais il n'avait aimé qui que ce soit dns le passé. Et justement il n'avait pas voulu lui imposer quelque chose en insistant. Parce que la faire rester en insistant l'nfluencerait, ça ne serait pas une décision qu'elle aurait prise par elle même et dont elle aurait eu vraiment envie d'ailleurs, ce qui rendait les choses vraiment super complexes. Pourquoi lui demander de rester si elle le faisait finalement à contre coeur, et que quelques temps après elle lui aurait repproché de l'avoir forcée à venir en l'arrachant à ce qu'elle aimait vraiment, ses amis, un lieu ou elle était bien. Et non il ne voulait pas être la cause de ses regrets, il n'en avait pas la force. Si elle le lui avait demandé, il n'aurait pas eu à hésiter, ça aurait été spontané et évident. Il l'aimait tellement à cette époque qu'il aurait vidé son compte en banque pour l'emmener en voyage ou alors lui faire un beau cadeau. Elle le rendait fou. Fou d'amour. Et maintenant tout était fichu, et voila ou ils en étaient. A se rendre des comptes.

Au fond ça le rendait vraiment triste que leur histoire d'amour du passé en soit réduite à ça. Ils n'étaient pas des enfants, ils pouvaient parler mais c'était beaucoup trop tendu. Ils ne pouvaient se parler qu'ainsi, par petits pics. Et cela lui permettait de réaliser que tout ça avait été un grand mal entendu. Chacun attendait autre chose et percevait les choses de manière bien différente. Ce qui avait du coup rendu les choses totalement bloquées, aucune alternative ils étaient juste partis chacun de leur côté en faisant leur vie et du coup maintenant voila ou ils en étaient. Il ne savait pas encore grand chose de sa vie présente, et oui c'était plutôt délicat d'enchainer tout de suite sur ça.

Malgré la rancoeur de leurs choix passés il avait laissé tout ça de côté afin de la guérir de son mieux. Après tout oui elle avait souffert de l'accident aussi et c'était ce qu'il avait vu en jetant un petit coup d'oeil à son bras qui nécessitait quelques soins. Des soins basiques mais qui suffiraient déjà à la soulager au moins un peu pour le moment. Après tout elle savait aussi ce qu'il disait, c'était son boulot. Elle était médecin, et elle saurait prendre soin d'elle mais on dit bien que les cordonniers sont les plus mal chaussés. Et il connaissait parfaitement son caractère. Si il lui donnait des recommandations, ce n'était pas juste pour meubler mais pour essayer de lui faire comprendre que c'était vraiment nécessaire à ce qu'elle aille mieux. Interdiction de porter des choses lourdes ou même d'étendreson bras, d'ou l'écharpe pour garder tout ça en place avec l'aide des anti inflammatoires et anti douleurs pour au moins quelques jours. A ses mots il secoua légèrement la tête.

« Arrête, ne me remercie pas. Pas pour ça. Y' rien de plus normal. Si t'as besoin de quelque chose dis le moi. »

Lui assura le brun avec un petit sourire rien que pour elle. Il était naturellement aussi gentil, aucun besoin de se forcer, avec personne d'ailleurs sauf quand on le cherchait. Autrement il était la bonté incarnée et savait réconforter les gens, savait parler pour convaincre ou pour aider et il aimait cette face la de sa personnalité. Faire le bien, c'est ce qu'il aimait dans la vie.

« Oh oui être médecin c'est un boulot plus que prenant. Je suis médecin à ma façon, mais pour les animaux. J'ai de quoi faire ici. Et toi tu dois avoir des journées bien pleines. Mais maintenant en rentrant tu auras le meilleur ami qui puisse être au monde qui t'attendras. Prend bien soin de lui. Tu verras, il te le rendra bien.»

Et comme toujours quand il parlait des animaux ses yeux pétillaient. Oh ça oui ils rendaient tout avec une telle force. Alors se faire sortir de la rue pour être adopté par une personne aimante, il ne pouvait demander mieux pour poursuivre sa vie de chien d'une bien meilleure façon. Il s'était penché pour regarder la cage du chien qui par chance s'était profondément endormi suite aux piqures d'anti douleur et tout ce qui s'était passé. Lui aussi il aurait aimé dormir, Oh oui. Mais cela aurait été un énorme mensonge si il avait osé dire que être la près de Kaly était désagréable. Bien au contraire, c'était agréable. C'était bon de la revoir, bien que ça le dépasse. Il la trouvait jolie, toujours aussi jolie plutôt. En l'entendant il haussa les épaules.

« Je sais oui. Mais Washington, je ne m'y sentais pas chez moi. Je voulais venir ici, me rapprocher de ma famille, ouvrir mon propre endroit dans une ville qui me plait, et maintenant je suis véto à mon compte. Ca fait pas mal de mois maintenant. Je savais pas pour toi. Enfin.. Que tu étais la aussi je veux dire. »
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Crédits : Poupi
Messages : 4311
Points : 19672
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 32
Je vis à : Manhattan
Métier : Médecin
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Jeu 3 Sep - 2:00

     

Alex ♦ Kaly

What the hell are you doing here ?
K
aly était étrangement mal à l’aise et à l’aise à la fois. Mal à l’aise parce que ce n’était jamais évident de se retrouver face à son ex. Surtout que ça ne s’était pas terminé super bien entre eux. Oh, il n’y avait eu aucune prise de tête, aucune scène entre eux. Non. Rien de tout ça. Ils s’étaient quittés le plus civilement possible. Mais c’était ça le fond du problème. Ce manque d’éclat ne reflétait en aucun ce qu’ils avaient vécu ensemble. Les non-dits, la rancœur, les blessures s’étaient alors installés. Parce qu’ils ne restaient que ça entre eux. Elle avait été blessée par son silence et son manque de réaction. Tandis que lui l’avait été par son refus. Si elle avait accepté, où en seraient-ils aujourd’hui ? Toujours ensemble ? Séparés ? Toutes les questions qu’elles s’étaient posées après leur séparation revenaient en force maintenant. Pourtant, elle était étrangement à l’aise avec lui. Mais cela avait toujours été le cas avec Alex. Entre eux, tout avait été tellement simple, évident. Jamais, il n’y avait eu de malaise ou quoi. Et ce sentiment, elle le retrouvait maintenant. Des années plus tard et c’était toujours pareil. C’était quand même assez troublant.

Elle lui retourna son sourire après l’avoir remercié. Elle retrouvait là un peu de l’Alex d’avant. A l’époque où il était son Alex. C’était une personne profondément gentille. Une belle âme. Il avait bien sur son caractère mais c’était rien comparé à ce qu’il pouvait vous donner. A côté de lui, Kaly avait parfois l’impression d’être un petit diable. Avec un caractère de cochon. Alors que lui avait choisi son métier par amour pour les animaux et le désir de faire le bien, elle l’avait choisi par culpabilité. Pour combler le fait qu’elle avait tué sa mère en naissant, pour essayer de se rattraper. Oh, elle adorait son métier maintenant. Elle ne se verrait pas faire autre chose. Elle aimait soigner les personnes, apporter un peu de bien-être aux malades. Mais disons que ses motifs de carrière étaient nettement moins nobles que ceux d’Alexandre.

Elle l’écouta parler de son métier et du fait qu’elle avait maintenant le meilleur ami qu’on pouvait rêver d’avoir. Elle regarda ses yeux pétiller et se remplir d’étoiles. Elle aimait l’écouter parler de tout ça parce que sa passion avait ce petit quelque chose de transmissible. D’ailleurs, elle n’était pas la seule. Hope adorait entendre ses histoires d’animaux. Kaly l’avait emmené plusieurs fois visiter la clinique où travaillait Alex à l’époque. Elle avait été bien plus impressionnée par le travail du vétérinaire que par celui de sa marraine.

Hochant la tête quand il lui parla de Washington, elle répondit alors

«  Je suis revenue à New-York y a presque 3 ans maintenant… Je voulais déjà revenir pour me rapprocher de Hope. Mais je n’en ai pas eu le temps… Sally et elle ont eu un accident de voiture peu de temps avant que je ne puisse leur annoncer ça… »

Était-ce la fatigue ou bien le contrecoup de tout ce qui s’était passé ? Kaly ne saurait le dire mais quoiqu’il en soit, elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Les ravalant aussi sec, elle eut un pauvre sourire à l’égard d’Alex

«  Excuse-moi… »

Descendant avec précaution de la table d’examen, la jeune femme se dirigea vers la cage de Melo. Elle l’ouvrit doucement pour ne pas le réveiller et s’assit à même le sol pour le caresser un instant.

«  La vie est fragile… Il suffit d’un rien… Alors il ne faut pas la gâcher avec des regrets… »

Etait-ce pour elle ? Pour lui ? Pour eux ? Kaly ne savait pas. Laissant échapper un petit rire, elle lui dit alors

«  Je crois que les médicaments commencent à faire effet… Je ne dois pas être très cohérente »

Lui souriant, elle rajouta doucement

«  C’est bon de te revoir… »

Puis refermant la cage, la brune s’avança vers lui.

«  Tu habites dans le coin ? Dans ce cas, il vaudrait peut-être mieux que je prenne un taxi non ? ça t’évitera de faire un aller-retour… »

Elle attendit sa réponse même si au fond d’elle, Kaly se doutait déjà de ce qu’il allait lui dire. Mais elle ne voulait pas donner l’impression de profiter de lui. Il n’avait pas que ça à faire. Et puis, il devait avoir hâte de rentrer et de se reposer. La jeune femme ne savait que trop bien combien ce genre de journée pouvait être éprouvante. Quand on travaillait, l’adrénaline nous permettait de tenir le coup et de ne rien sentir d’autre afin de mieux se concentrer. Mais une fois que tout était passé, la fatigue vous tombait dessus d’un seul coup. On se sentait tellement las qu’on avait alors qu’une envie c’était de se retrouver au fin fond de son lit et de larver. Mais si elle devait être honnête avec elle-même, Kaly était contente d’être avec lui en ce moment. Il lui avait manqué. Sa présence lui avait manquée.

«  Tu dois être épuisé en plus… »

Elle avait levé sa main valide comme pour lui caresser la joue comme elle le faisait avant quand il revenait d’une longue journée de travail mais la laissa retomber. Elle ne pouvait plus faire ce genre de chose. D’ailleurs, elle ne savait pas pourquoi elle allait le faire. De vieilles habitudes sans doute. Décidément les médicaments avaient un drôle d’effet sur elle ! Consciente d'avoir rougit, Kaly lui fit un petit sourire pour masquer son embarras et lui demanda alors pour noyer un peu ce moment gênant

« Tu m’autorises à revenir demain pour rendre visite à Melo ? »

GleekOut!

_________________
Stop letting fear rule your life
«So then learn to conquer your fear. This is the only art we have to master nowadays: to look at things without fear, and to fearlessly do right.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Mer 9 Sep - 23:24


Alexandre était tout de même un peu soulagé désormais. Ils étaient plus calmes en tout cas et pouvaient parler tranquillement sans s'agresser ou se lancer des petits pics, chose qu'il avait trouvé vraiment désagréable et dur à supporter avec quelqu'un qu'il avait sincèrement aimé. Quels âges avaient ils de toute façon pour agir de cette façon? En tout cas ils étaient trop âgés pour agir comme des gamins trop orgueilleux et rancuniers pour s'ignorer ou mal se parler. Au contraire, désormais il se rendait compte que ces retrouvailles étaient comme une chance. Une chance pour eux de se retrouver, repasser du temps ensembles. Pouvoir réunir leurs chemins une nouvelle fois et ne plus la perdre cette fois ci. Enfin ils avaient pu parler tranquillement et s'expliquer les choses ce qui avait pu lui faire comprendre qu'il y avait eu dans toute cette histoire pas mal de mal entendus quand même. L'un comme l'autre avaient attendu de la part de l'autre, mais n'avaient pas su faire un pas. Du coup ils s'étaient perdus et à l'heure d'aujourd'hui il le regrettait. Peut être qu'avec un peu de volonté, et de courage, tout aurait pu être bien différent si seulement ils avaient écouté leur coeur.

Jamais de toute sa vie ces dernières années il ne s'était senti aussi bien que quand il avait été avec elle. Tout lui semblait facile, et il aimait se remémorer ces moments la. Malgré lui il se rendait bien compte que ce qu'il cherchait chez les femmes lorsqu'il en rencontrait n'étaient ni plus les moins que ce qui avait pu l'attirer chez Kaly au départ. Que ce soit physiquement, ou avec leur caractère. Non il n'avait pas cherché à retrouver l'amour, peut être parce que justement ils ne s'étaient jamais vraiment dit au revoir. Ce chapitre n'avait pas été fermé correctement. Et aujourd'hui c'était l'occasion de mettre les choses à plat, peut être que finalement ça lui ferait le plus grand bien du monde. En posant ses yeux sur elle, il sourit légerement en se demandant à quoi elle pouvait bien songer. Il la connaissait par coeur à force, et ce malgré tout ce temps.

Sans avoir seulement besoin de réfléchir il s'était remis à se confier à elle comme si jamais ils ne s'étaient quittés et ce avec un naturel déconcertant. Il lui parlait de son métier, comme il le faisait souvent. Il avait toujours craint de l'ennuyer à force de parler des animaux qui faisaient partie de sa vie de manière intégrante mais non elle s'était toujours intéressée et avait toujours compris et accepté cette passion dont il avait fait son métier dès qu'il l'avait pu, en ouvrant maintenant enfin son propre cabinet vétérinaire comme il en avait toujours rêvé.

« 3 ans déjà hein? Si ça se trouve on s'est déjà croisé plusieurs fois sans même s'en rendre compte. C'est pas mal incroyable hein.. Mais.. Attends.. Un accident de voiture..? Quoi..? Tu veux dire que.. Nan.. Kaly.. »

Ses sourcils s'étaient froncés sur ses grands yeux bleus alors que ceux ci se voilaient un peu. Il passe une main sur ses yeux en soufflant doucement, se retenant d'exploser sous l'émotion qui lui nouait la gorge. Il avait relevé le regard vers elle.

« J'aurais aimé le savoir.. La vie est cruelle.. »

Il la suivit des yeux en s'asseyant un moment pour digérer la nouvelle. Il adorait la petite fille, sa bonne humeur, sa joie de vivre, sa façon de rire quand elle était heureuse. Jamais il ne pourrait oublier cette belle lueur dans ses yeux.

« La vie.. Qu'est ce qu'elle a connu de la vie à cet âge? Non, tu as raison.. Ca donne une sacré leçon... Les regrets pourissent la vie alors que tout peut s'arrêter si vite. »

C'était révoltant, ni plus ni moins et il s'approcha un peu en posant sa main sur son épaule en guise de soutien du mieux qu'il pouvait.

« T'inquiète pas.. T'es encore très cohérente mais tu peux ressentir de la fatigue par contre.. Moi aussi je suis content de te revoir. Je pensais pas en avoir l'occasio un jour mais.. La vie réserve aussi de belles surprises parfois. »

Comme l'arrivée de ce chien dans sa vie et ce malgré le fait que ça ai très mal commencé. Garder la foi, ça devait être ça la clé pour n pas perdre pied. Du moins, c'était son point de vue.

« Mais biensur je vais te laisser toute seule dans le premier taxi venu. Non je vais te ramener, je m'en fiche de rouler un peu. Aucun soucis je t'assure, ça nous donnera l'occasion de parler encore un peu et je verrais ou tu vis.. Histoire que je te perde plus encore une fois. Et faudra bien que je t'envoie la facture! »

Lança le vétérinaire en prenant un air tout à fait serieux bien qu'il plaisantait, sans doute ne le ferait il même pas. Offrir les soins pour ce chien qui lui avait permis de retrouver son ex c'était la moindre des choses. D'autres personnes auraient sans doute abandonné cet animal blessé sur le côté de la route, ou sur la route en elle meme d'ailleurs.. , et seraient partis sans demander leur reste pour ne pas avoir à payer un vétérinaire ou s'occuper d'un animal souvent blessé par leur véhicule. Un doux petit rire lui avait échappé en l'entendant se faire du soucis pour elle et avec douceur il lui avait remit une mèche derrière l'oreille face à son air fatigué.

« Je le suis.. Mais ça me fait plaisir de passer du temps avec toi donc.. Laisse moi faire s'il te plait. Et.. Arrête d'agir bizarrement.. Soit toi même. Je vais pas te manger. C'est moi Kaly.. On était.. Proches mais on était aussi des amis non? On était tout à la fois.»

Ils étaient une sorte de couple, des amis, des confidents. Elle était son tout, son soleil. Prenant sa main dans la sienne il avait déposé un bisou sur le dos de celle ci avant de se relever pour pouvoir prendre ses clés, accrocher sa blouse et prendre ses affaires sur la table à l'arrière dans sa petite salle de repos.

« Biensur.. Reviens demain si ça te fais plaisir. Tiens, son carnet de santé.. Les soins sont offerts.. Prend bien soin de lui d'accord..? Je serai ravi de le suivre pour la suite. Pour le moment, je te ramène.»


Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Crédits : Poupi
Messages : 4311
Points : 19672
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 32
Je vis à : Manhattan
Métier : Médecin
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Dim 20 Sep - 1:08

     

Alex ♦ Kaly

What the hell are you doing here ?
L'
ambiance s’était agréablement adoucie. Alex et elle avaient réussi à se parler un peu mieux sans avoir eu besoin à des pics. Ils avaient même réussi à parler un peu d’eux de ce qu’ils devenaient. Kaly lui avait donc fait comprendre à demi-mot ce qui était arrivé à sa meilleure amie et à sa filleule. L’expression du vétérinaire lui fit mal au cœur. Puis ayant eu peur d’éclater en sanglots, elle s’enfuit près de la cage où se trouvait son chien. Elle sentait Alex en train d’accuser le coup à côté d’elle. Elle était d’accord avec ce qu’il lui dit. A sept ans, sa petite Hope n’avait presque rien connu de la vie… Mais d’un autre côté, elle n’avait pas eu le temps d’en connaître les mauvais côtés, les déceptions, les tristesses qu’on pouvait recevoir. Kaly aimait à se dire que durant sa courte vie sur Terre, son petit ange n’en avait vu que les bons côtés…

« Tu as raison… Elle n’en a pas connu grand-chose… Mais au moins, elle n’aura eu que du bonheur… C’est ce que je me dis… »

Sentant la main du jeune homme sur son épaule, Kaly se tourna vers lui et lui dit avec douceur

« Elle t’adorait tu sais… Parfois je me demandais même si elle ne venait pas que pour te voir toi… Apres notre… Après ton départ, elle m’a demandé plusieurs fois où tu étais… Tu lui manquais… »

Kaly espérait que ces quelques mots mettrait un peu de baume sur le cœur du jeune homme. Elle savait qu’Alex aimait beaucoup la petite fille. Quand elle était là, Alex s’arrangeait toujours pour être un maximum présent afin de passer du temps avec elle. C’était un des traits qu’elle aimait chez lui. Loin de se sentir agacé par la présence de Hope – sans quoi Kaly lui aurait dit depuis longtemps bye bye – Alex aimait la voir arriver et lui faisait toujours plaisir en l’emmenant parfois à la clinique vétérinaire.

Elle lui sourit en acquiesçant de la tête. Oui la vie pouvait vous apporter de belles surprises parfois. Revoir Lex après tant d’années était ce qu’on pouvait appeler une belle surprise. Et Melo en était une autre. Kaly ne savait pas trop quoi penser de tout ce qui s’était passé ce soir mais bon on ne pouvait pas dire qu’elle était en état de penser quoique ce soit non plus hein. Elle était éreintée par tout le travail des derniers jour et la tension qui l’habitait. La brune ne savait pas pourquoi elle n’avait pas mentionné Blake durant tout leur échange. Mais est-ce que ça en valait vraiment la peine ?

Kaly sourit à Alex en l’entendant rire. Mais ne put s’empêcher de s’empourprer encore plus lorsqu’il lui demanda de rester naturelle en sa compagnie. C’était bien facile de dire ça. Mais en même temps c’était tout lui. Toujours à essayer de mettre les autres à l’aise.

« D’accord… », murmura-t-elle.

Elle repensa à ce qu’il lui avait dit tandis qu’il prenait ses affaires.

« Histoire que je te perde plus encore une fois »

C’était ce qu’il avait dit. Elle ne savait pas ce que cette phrase signifiait mais c’était bizarre de se dire qu’il avait été vraiment blessé par ce qui s’était passé entre eux. Bizarre parce qu’elle pensait être la seule à voir été blessée. Après tout, c’était lui qui l’avait quitté pour vivre une nouvelle vie. Oui, elle avait refusé de l’accompagner mais lui n’avait pas fait le moindre geste envers elle. Mais il attendait peut-être qu’elle le suive sans même y réfléchir. Le problème c’était qu’elle n’était pas ce genre de personne. Foncer comme ça. Pas quand il s’agissait de son cœur. Elle n’était pas du genre à écouter son cœur aussi facilement que les autres. Lui avait surement attendu ça d’elle. A l’époque, ils attendaient tout deux quelque chose de l’autre mais aucun n’avait su décrypter les désirs de l’autre. Ils n’avaient pas su communiquer… Mais la communication n’avait jamais été le fort de Kaly. Même encore maintenant…

Elle se leva quand le jeune homme revint. Après une dernière caresse à Melo qui semblait au pays des rêves, Kaly suivit Alex dans la cour à l’arrière de la clinique. Ils se dirigèrent vers la camionnette du vétérinaire. Elle tenta d’ouvrir la portière et vit que ce dernier n’avait pas verrouillé son véhicule. Le regardant avec malice, elle lui lança

« Pas très prudent tout ça Lex ! T’oublies que t’es à New-York ! »

Et sans attendre son aide, elle se hissa à l’intérieur à l’aide de son bras valide. Orgueilleuse ? N’aimant pas qu’on puisse l’aider la Kaly ? Peut-être bien. Bon okay, c’était même une certitude. Et même si il s’agissait d’Alex là, Kaly n’aimait pas montrer ses faiblesses. Elle tenait bien trop à son indépendance. Et même si là, elle avait une excuse pour se faire aider, Kaly voulait montrer qu’elle n’était pas impotente. Elle attendit donc sagement dans la camionnette qu’il la rejoigne et lui fit un petit sourire quand il s’installa à ses côtés. Alexandre alluma le moteur et une douce musique envahit l’habitacle. C’était agréable. Mais Kaly devait être bien plus fatiguée qu’elle ne le pensait car ses yeux se fermèrent petit à petit et posa sa tête sur l’épaule de son compagnon sans se rendre compte…

Lorsqu’elle rouvrit les yeux, ils étaient garés dans une petite ruelle. Levant le regard, elle vit Lex dormant à poings fermés près d’elle. Dehors, il faisait nuit ce qui n’était pas vraiment la tasse de thé de la jeune femme mais elle n’avait pas d’appréhension particulière peut-être dû à la présence du brun à ses côtés. Se redressant, elle vit une petite couverture sur elle et regarda à nouveau Alex. Lui n’avait pas grand chose pour se couvrir alors elle prit la couverture et la posa en douceur sur lui. Elle en profita pour l’observer un moment. Il avait les traits tirés signe de sa fatigue. Mais Kaly ne le trouvait pas changé. Il était tel que dans ses souvenirs. Toujours aussi beau. Et réconfortant. Levant la main, elle lui effleura la joue doucement. Et se demanda une nouvelle fois ce qui se serait passé si elle avait simplement accepté de le suivre.
Ce geste dut le réveiller car Alex commença à bouger avant d’ouvrir les yeux

« Désolée… Je ne pensais pas que j’allais m’endormir comme ça… Et je ne t’ai même pas donné mon adresse… », murmura-t-elle confuse.

A cause d’elle, il avait passé la moitié de la nuit dehors alors qu’il était épuisé.

« Excuse moi Alex… »

GleekOut!

_________________
Stop letting fear rule your life
«So then learn to conquer your fear. This is the only art we have to master nowadays: to look at things without fear, and to fearlessly do right.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Dim 27 Sep - 17:46


Apprendre pour la petite lui avait mis un sacré coup au moral mine de rien,il ne s'attendait pas du tout à ça bien au contraire en retrouvant Kaly ici il s'était imaginé pouvoir enfin revoir la jolie petite fille, pouvoir lui faire un gros calin et partager une tonne de nouvelles choses avec elle. L'emmener voir les animaux à nouveau et pouvoir refaire une sortie tous les trois comme avant. Oh que ça pouvait être injuste, et vraiment cruel de prendre la vie à un être aussi jeune qui n'avait encore rien connu de la vie, n'avait jamais connu les bons et mauvais côtés du lycée.. Jamais connu l'amour. Enfin.. Si, l'amour de sa famille, mais pas d'un autre être comme il pouvait l'avoir vécu avec Kaly. Elle était si curieuse de tout, si gentille, si adorable. Il aurait voulu pouvoir l'aider à cultiver sa passion pour les animaux

« Oui biensur elle a été heureuse c'est certain.. J'aurais aimé pouvoir lui dire au revoir à ce petit ange.. On pourrait aller se recueillir ensembles à l'occasion hein? Elle aurait été contente de voir qu'on s'est retrouvé..»

Songea Alex avec un petit sourire, se disant qu'elle aurait été vraiment contente de les voir ensembles.

« J'éspère au moins qu'elle ne pensait pas que je l'avais oublié.. Parce que c'était pas du tout le cas et j'aurais aimé pouvoir lui dire.. Ca et tout un tas d'autres trucs.. Elle me manquait beaucoup aussi.. Comme toi..»

Lui confia doucement le brun avant d'essuyer le coin de ses yeux larmoyants sur le coup de la peine face à cette annonce. Il n'aurait peut être jamais d'enfants, en tout cas la vie ne semblait pas l'orienter dans cette direction, mais il aurait sans doute été fait pour être père, il avait tout pour en tout cas, la tendresse la bienveillance le côté protecteur, il voulait toujours bien faire, en toutes circonstances. Si il pouvait tellement aimer les animaux, qu'est ce que ça serait avec un enfant?

Se retrouver en tout cas suffisait à lui remettre un peu de baume au coeur, ça y est la hache de guerre semblait enterrée et ils pouvaient repartir sur de meilleures bases en tout cas ils pouvaient parler paisiblement sans s'en prendre l'un à l'autre. Il avait même pu lui faire cadeau des soins pour le chien, le chien avait trouvé une famille et elle avait désormais le soutien et la présence réconfortante d'un animal à ses côtés qui était quand même non négligeable. Lui en tout cas ça l'aidait vraiment quand il avait le moral à 0 d'avoir un animal pour se mettre près de lui

« T'inquiète pas.. Ca va bien aller maintenant»

Lui promit le jeune homme à voix basse, serrant sa main dans la sienne un court instant avant de la relacher. Il l'éspérait du moins, il n'avait aucune envie de la voir souffrir de quelque manière que ce soit surtout si ça impliquait qu'elle perdait encore quelqu'un qui comptait pour elle. Et maintenant peut être bien qu'ils pourraient se retrouver un peu tous les deux, en tant qu'amis au moins si pour le reste il l'avait perdue pour toujours, ce qu'il acceptait difficilement d'ailleurs. Il n'avait jamais pu se résoudre à l'oublier, à la bannir de sa vie comme si jamais il ne l'avait aimé.

Il avait rejoint la cour arrière en l'attirant par le bras pour la ramener vers chez elle, il était temps maintenant tous deux semblaient bien fatigués par cette journée qui semblait ne pas vouloir finir mais qui en tout cas finissait bien mieux qu'elle avait commencé pour Alexandre qui n'avait pas été aussi bien depuis un moment.

« Oh mais t'en fais pas qui irait voler un gentil petit vétérinaire hein? J'ai confiance moi !»


Il l'avait laissé s'installer non sans lever un peu les yeux au ciel, allant se mettre au volant pour se mettre en route. Se passant une main sur les yeux il bailla longuement, qu'est ce qu'il pouvait être fatigué, complètement épuisé et pressé de pouvoir dormir et se remettre. C'était long une journée de vétérinaire parfois. La musique douce les berçait, et il ne s’aperçut que trop tard qu'elle dormait déjà à poings fermés. Aucun moyen de trouver ou elle habitait comme ça, et il n'allait pas l'embarquer chez lui et la ramener à l'interieur, ça allait l'embêter. Autant la laisser dormir. Il se gara dans un endroit tranquille et vérouilla les portes, la couvrant avec une couverture polaire qu'il avait à l'arrière avec un petit sourire, lui soufflant un doux bonne nuit qu'elle n'entendrait surement pas avant de poser sa tête contre la fenêtre pour laisser le sommeil s'emparer de lui aussi.

Son sommeil n'avait pas été très agréable, il avait eu assez froid mais malgré tout une part de lui était appaisée d'avoir Kaly à ses côtés. C'était rassurant et il ne s'était pas réveillé une fois malgré la position assez inconfortable. Avec un petit sourire il avait ouvert un peu les yeux en sentant le bout de ses doigts sur sa joue, c'était vraiment agréable comme sensation au réveil. Il bailla alors doucement en rouvrant les paupières sur ses grands yeux bleus, tournant la tête vers elle pour pouvoir la voir.

« Oh.. Nan.. C'est pas grave .. T'inquiète t'étais vraiment fatiguée et.. Tant mieux si t'as pu dormir, c'est l'essentiel ma jolie. »

Lui assura Alex avec un petit sourire encore ensommeillé, se frottant un peu les yeux pour s'aider à émerger.

« Chht.. T'excuse pas, ça va. Tout va bien.. C'est beau de te voir le matin. »
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Crédits : Poupi
Messages : 4311
Points : 19672
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 32
Je vis à : Manhattan
Métier : Médecin
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Lun 5 Oct - 19:40

     

Alex ♦ Kaly

What the hell are you doing here ?
K
aly regarda Alex émue par ce qu’elle venait d’entendre. Cela ne l’étonnait pas vraiment mais cela lui fit quand même chaud au cœur qu’il lui propose d’aller voir la petite fille au cimetière. Elle n’avait jamais douté de l’affection qu’il lui portait mais c’était une chose de le montrer du vivant de la petite et une autre maintenant qu’elle n’était plus.

« Avec plaisir. Elle aurait été contente... Ne t'inquiète pas, elle n'a jamais cru que tu l'avais oublié. Elle a compris que tu avais trouvé un travail ailleurs. Et je lui ai bien dit que ce n'était pas Parce que tu n'étais plus là que tu l'avais oubliée... Qu'elle allait beaucoup te manquer... »

Ce qu'elle ne lui dit pas par contre c'était que Hope lui avait demandé pourquoi elle n'était pas partie avec Tonton Lex. Kaly n'avait pas su quoi lui répondre et avait donc botté en touche. Comment expliquer à une gamine qu'elle avait eu peur ? A une petite fille super confiante qu'elle avait peur de faire confiance ? C'était tout bonnement impossible.

Une fois réveillée et en pleine nuit, Kaly regarda Lex dormir à ses côtés. Il aurait très bien pu la réveiller pour lui demander son adresse mais non. Il l'avait laissée se reposer sans tenir compte de sa propre fatigue... C'était une des choses qu'elle avait le plus aimé chez lui. Cette façon qu'il avait toujours d'être aussi attentionné. Les limites à leur relation étaient de son fait à elle, Kaly en était consciente. Lorsqu'elle était venue en Californie, elle était dans un piteux état. Elle ne l'avait jamais regretté mais avoir laissé Blake prendre une telle importance dans sa vie ne lui avait fait que plus de mal quand il l'avait "rejetée" pour Sally. Ce qui n'était pas vraiment juste ni pour lui ni pour sa meilleure amie. Mais c'était comme ça qu'elle l'avait ressentie. Elle s'était attachée et une fois de plus, on lui avait préféré une autre personne. Encore une fois.
Au fond d'elle, Kaly ne voulait qu'une chose. Être la personne la plus importante pour quelqu'un. Mais si elle devait être totalement honnête avec elle, la jeune femme savait qu'elle n'arrivait pas à faire totalement confiance à quelqu'un pour se laisser aller aveuglement. Que c'était peut-être elle la cause de sa rupture avec Alex.

Lui souriant lorsqu'il se réveilla, Kaly ne pût s'empêcher de le taquiner à ce qu'il lui dit

« C'est parce qu'il fait nuit que tu dis ça ! Tu ne vois pas la tête qui est vraiment en face de toi. »

La brune se poussa un peu pour le laisser se redresser. Puis elle murmura

« T'aurais dû me réveiller Lex... T'aurais pas passé la moitié de la nuit dehors... »

Elle le regarda avec un petit sourire piteux. Il ne semblait pas fâché mais c'était Lex.

« En plus, t'as du crever de froid. Reste bien sous la couverture... »

Tout en parlant, elle se penchait vers lui pour remettre le polaire. Ce faisant, son regard croisa celui du vétérinaire. Et y resta prisonnier. De sa main valide, elle caressa la joue du jeune homme. Sa peau était un peu rugueuse sous sa paume mais le contact restait agréable. Très agréable. Trop même.
Sans vraiment en être conscients, leurs têtes se rapprochèrent l'une de l'autre. Leurs lèvres suivaient le mouvement... Quand un coup de klaxon fit sursauter violemment Kaly rompant la magie du moment. Se rendant compte de ce qui avait failli se passer, la jolie brune rougit violemment. Évitant le regard d'Alex, elle se remit à sa place les joues brûlantes et tenta une blague.

« Tu me refais le coup de la panne comme quand on était rentré du Mendel ? »


La jeune femme faisait référence à un de leurs premiers rendez-vous où Alexandre l'avait emmené dîner dans un petit restaurant assez loin de la ville et où ils avaient eu une panne. Ils avaient passé le reste de la nuit dans la voiture. Ce qui aurait dû être un mauvais moment pour Kaly vu le noir qui les entourait s'est transformé un moment très agréable grâce à Lex qui avait réussi à la rassurer. Ils avaient passé cette nuit-là leur première nuit ensemble et ne s’étaient guère plus quitté jusqu’au départ d’Alexandre pour Washington.

GleekOut!

_________________
Stop letting fear rule your life
«So then learn to conquer your fear. This is the only art we have to master nowadays: to look at things without fear, and to fearlessly do right.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Dim 18 Oct - 17:33


« Je ne l'oublierais jamais ça tu peux en être sure.. Je penserais toujours à cette adorable petite princesse.. J'ai vraiment envie d'acheter quelque chose de joli pour lui ramener.. Qu'elle voit de la haut que son tonton Lex pense encore fort fort à elle. Et ça me ferait vraiment plaisir d'y aller avec toi.. Sache le.. Elle me manquera énormément.. Encore plus maintenant.. »

Il sourit doucement, se sentant plus touché qu'il n'aurait su vraiment le dire et devait soupirer avec force pour ravaler les larmes qui menaçaient de couler. Il avait adoré cette petite autant que si elle était vraiment de sa famille d'ailleurs, il avait vraiment été son tonton, il l'aimait fort, elle faisait partie de Kaly après tout d'une certaine façon, et il l'avait pris comme un tout.. Il avait du s'endormir avec cette pensée triste d'ailleurs, ce qui n'arrangeait pas son sommeil déjà peu confortable. Ses jambes repliées vers lui pour avoir un peu de chaleur, il s'était endormi profondément finalement même si la voiture n'était pas méga confortable et que la fatigue plus la météo lui donnaient tout de même froid. La journée avait été tellement longue qu'il n'avait pu s'empêcher de dormir quand même même s'il n'était pas aussi bien installé qu'il l'aurait été dans son lit. Au moins il avait Kaly a ses côtés, et de ce fait il avait dormi comme un bébé pour la première fois depuis longtemps. Avec elle il s'était toujours senti spécialement bien, surtout pour dormir d'ailleurs. Il avait vraiment envie de récupérer un peu de ce qu'ils avaient eu à l'époque, cette complicité entre eux, cette tendresse qu'il n'avait plus eu envie de connaitre avec qui que ce soit d'autre en ce monde. Il n'en avait pas eu spécialement l'occasion d'ailleurs, mais n'avait pas cherché à se remettre en couple alors qu'il avait été tellement heureux avec cette femme la. Il avait doucement ouvert les yeux en entendant sa voix, et surtout en sentant sa main sur sa peau. Quel réveil agréable. Ca faisait vraiment longtemps qu'il n'en avait pas eu l'occasion. Elle lui avait énormément manqué, c'était indéniable. Du coup il n'avait pu s'empêcher de sourire un peu, se frottant les yeux.

« Pff dis pas de bêtises il fait même plus tellement nuit.. Tu es vraiment très belle .. Y'a pas plus belle vue au réveil que ton visage d'ange. »

Il avait posé les yeux sur elle alors qu'il se redressait, étirant longuement ses bras qu'il fit craquer de même que son dos.

« Mais arrête ça me fait plaisir que tu ai pu dormir, c'est pas le bout du monde.. Te tracasse pas.. »

Il secoua doucement la tête et se pencha pour déposer un petit bisou sur sa joue en baillant.

« Approche, comme ça on va vraiment partager la couverture, on sera tous les deux au chaud. »

Il enleva les accoudoirs qui séparraient leurs deux sièges, se décallant pour se mettre tout près d'elle avant d'ajuster la couverture par chance assez grande sur leurs deux corps. Il soupira de bien être alors qu'enfin il frissonait un peu moins, il avait bien moins froid, même ses mains se réchauffaient en ce moment même. Ses yeux s'étaient fermés quelques secondes au contact de sa main sur sa joue avant de se rapprocher un petit peu encore, surtout leur visage. Et ce doux moment se finit bien trop tôt, il n'avait même pas pu tenter le coup en l'embrassant. Biensur ça pouvait être.. Compliqué mais il en avait vraiment eu envie, sans se prendre la tête. Ca avait toujours été naturel entre eux.

« Chht.. Le coup de la panne ça marche toujours.. Sauf que la c'est toi qui t'es endormie»

Il rit doucement en tendant la main pour caresser sa joue à son tour, trouvant ses rougeurs vraiment craquantes. Qu'est ce qu'elle pouvait être jolie.. Il leva doucement les yeux au ciel, ne voulant pas que maintenant les choses soient bizarres. Du coup il avait de lui même pris l'initiative de se redresser pour aller doucement déposer un petit bisou sur ses lèvres avant de s'asseoir à nouveau.

« On est majeurs et vaccinés.. Ne serait ce qu'en l'honneur du bon vieux temps... S'embrasser c'est pas un crime quand on en a envie. »
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Crédits : Poupi
Messages : 4311
Points : 19672
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 32
Je vis à : Manhattan
Métier : Médecin
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Jeu 29 Oct - 22:03

     

Alex ♦ Kaly

What the hell are you doing here ?
K
aly sourit doucement en l’entendant parler de Hope. Oui, elle savait qu’il l’aimait sincèrement. Sinon, elle ne l’aurait jamais laissé seul avec la petite les rares fois où elle devait s’absenter un peu. Alex était une personne en qui elle avait pu avoir une confiance aveugle au point même de lui confier ce qu’elle avait de plus précieux, sa filleule. Alors dans ce cas, pourquoi ne pas lui avoir fait confiance et tout quitter pour lui lorsqu’il le lui avait demandé ? C’était une question à laquelle la jeune femme ne saurait répondre. Et même encore aujourd’hui, c’était un mystère pour elle. Elle lui serra doucement la main, émue de voir l’émotion qui se dégageait de son beau regard. Puis le suivit dehors pour qu’il la ramène. Ou du moins qu’il tente de la ramener…

Elle le regarda avec un petit sourire lorsqu’il la rabroua gentiment sur le fait qu’il ne faisait plus tellement nuit. Jetant un coup d’œil par la vitre, elle ne put que constater qu’il disait vrai. L’aube pointait son nez à l’horizon ce qui augmenta d’autant plus la culpabilité de la jeune femme.

« T’es vraiment pas réveillé hein pour dire des bêtises pareilles ! »

Comme toujours, elle avait du mal à accepter les compliments. Alex le savait mais cela ne l’avait jamais empêché de lui en faire. Elle se laissa faire lorsqu’il lui fit un petit bisou sur la joue un peu surprise néanmoins. Mais dans le sens agréable du terme. Cette fin de soirée était aux antipodes du début et ce n’était pas Kaly qui allait s’en plaindre. La jeune femme acquiesça de la tête et se rapprocha doucement d’Alex. Pourtant, quelques instants et un klaxon plus tard, la jeune femme se retrouvait raide comme un piquet près de lui à tenter une pauvre blague. La brune était super embarrassée de ce qui avait failli se passer entre eux. Non pas que l’envie lui en avait manqué juste qu’elle avait peur de ce qui pourrait se passer par la suite. Toutes les complications qu’il pourrait y avoir. Sa vie était déjà tellement sens dessus dessous et retrouver Alex ne faisait que rajouter de la confusion en elle.

Mais elle était heureuse de ces retrouvailles. En le retrouvant, Kaly prenait conscience qu’il lui avait vraiment manquée. L’époque où elle était avec lui faisait partie des moments qu’elle chérissait le plus. Il lui avait tant apporté et elle ne se sentait que plus mal. Mal de l’avoir laissé mais en même temps lui non plus n’avait pas fait grand-chose. Bref c’était encore plus compliqué… Comme si elle avait besoin de ça en ce moment. Pourtant elle ne pouvait pas nier qu’elle se sentait bien en sa compagnie. Plus apaisée qu’elle ne l’avait été depuis longtemps…

Comme toujours, il eut un petit mot pour essayer de la détendre. Kaly lui sourit en retour en répondant

« Tu admets enfin que tu l’avais prémédité ! »

Elle le regarda un peu taquine. Enfin jusqu’à ce qu’il se penche vers elle et lui donna un léger baiser sur la bouche. Comme elle le regarda un peu surprise, il lui sourit gentiment en arguant qu’ils étaient majeurs et qu’ils pouvaient bien faire ce dont ils avaient envie. Elle hocha doucement la tête. Il avait raison. Cela ne servait à rien de se prendre la tête. Et puis elle en avait envie aussi. Levant le regard vers lui, Kaly lui fit un petit sourire en retour. Puis sur une impulsion, elle se hissa vers lui et l’embrassa.

« T’as raison. Y’a pas de mal si on en a envie… »

La jeune femme se rapprocha davantage de Lex et se pelotonna contre lui sous la couverture. Il ne faisait pas vraiment chaud et même si la température avait sensiblement augmenté dans le petit habitacle, pour une personne aussi frileuse que la jeune femme, il faisait encore assez frais. Et puis, avouons le, elle était bien toute contre lui. Elle l’avait toujours été.

« Alex… On est où là ? Je veux dire, on ne va pas finir la nuit dans la voiture si ? On peut aller soit chez l’un soit chez l’autre suivant l’endroit où l’on est ? »

Elle le regarda avant de se rendre compte de ce qu'elle venait de dire. Écarquillant les yeux, elle s'empressa de rectifier toute rouge

« Enfin pour dormir hein ! »

GleekOut!

_________________
Stop letting fear rule your life
«So then learn to conquer your fear. This is the only art we have to master nowadays: to look at things without fear, and to fearlessly do right.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Mer 11 Nov - 11:53


Il n'avait pas pu s'empêcher de sourire malgré sa tristesse en repensant à la petite fille. Ca faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas pu la voir.. Elle lui avait manqué, oh ça oui.. Et il avait bien souvent pensé à cette periode ou il avait été spécialement heureux avec Kaly.. Bon sang ce qu'il avait pu l'aimer, à une vitesse folle d'ailleurs. Il la connaissait à peine et déjà il tombait sous son charme. Il n'avait pas voulu rendre les choses compliquées, jamais, et avait profité de ce qu'ils avaient pu avoir sans d'abord se prendre la tête. Mais le jour ou il avait du partir il comptait bien sur cet amour pour la pousser à partir avec lui. Ou plutôt il espérait plus que jamais que cet amour dont ils n'avaient jamais vraiment parlé était réciproque. Ce qui avait fait franchement ma quand il s'était rendu compte que non, ce n'était pas le cas, ou du moins pas assez pour qu'elle ai envie de venir avec lui.
Il s'était doucement frotté les yeux en baillant en gardant les yeux posés sur elle, passant sa main sur son propre bras qu'il frotta pour essayer de se réchauffer, il faisait frais dans la voiture et ce n'était pas spécialement agréable la tout de suite.

« Je suis parfaitement réveillé ne te fais donc pas tant de soucis pour moi. Je sais ce que je dis. »


Il sourit légèrement en secouant la tête, dans sa modestie elle n'avait jamais accepté qu'il lui fasse des compliments et ce depuis toujours. Mais il en fallait plus que ça à Alexandre pour qu'il lâche l'affaire et chaque fois qu'il avait posé les yeux sur elle il n'avait pu s'empêcher d'avoir envie de lui faire des compliments. L'amour.. Oui c'était l'amour tout simplement. Ca l'avait toujours été. Et elle était vraiment magnifique et merveilleuse de tout un tas de façon, c'était légitime après tout de lui faire des compliments. Biensur quand il l'avait retrouvé la veille il avait eu tout un tas de mots tout sauf sympa en tête mais maintenant c'était différent. Il n'avait pas envie d'agir comme un gamin et se prendre la tête à cause de choses passées alors que la vie leur offrait une nouvelle chance de faire les choses différement et surtout de se retrouver. Ce n'était pas négligeable. Lui en tout cas comptait bien faire les choses bien.

A ses mots il n'avait pu s'empêcher de légermenet rire, rien que ça c'était plutôt inédit. Ca faisait bien longtemps qu'ils ne s'étaient plus taquinés de cette façon. Ca lui avait pas mal manqué, et maintenant il pouvait enfin la retrouver. Il avait déposé ses lèvres sur sa joue en prenant un air aussi innocent que possible ensuite, souriant en coin avant de secouer vivement la tête.

« Moi? Mais pas du tout voyons ! Comme si j'avais pu faire ça! »

S'exclama le brun juste avant d'aller l'embrasser en suivant simplement son coeur, et ce qu'il avait envie de faire la tout de suite pour ne pas se prendre la tête en cherchant à réfléchir spécialement sur ce qu'il devait ou non faire. Il avait juste eu envie de l'embrasser la tout de suite, et visiblement ça ne lui avait pas déplu puisqu'elle en avait redemandé dans la foulée. Il avait passé une main douce de sa joue à ses cheveux avant d'y répondre, ses beaux yeux bleus se fermant quelques instants.

« Absolument.. Tu le veux.. Je le veux.. C'est tout ce qui compte. Et la j'en avais super envie. »

Il sourit doucement en la serrant dans ses bras, posant sa tête tout contre la sienne en gardant les yeux clos tandis que sa main se glissait tout le long de son dos. Il soupira de bonheur face à ce sentiment de bien etre qu'il ressentait la tout de suite avec la jolie jeune femme dans ses bras. Sa joue avait finalement été se coller à la sienne, au moins maintenant ils avaient plus chaud c'était déjà ça.

« Non on peux aller ailleurs si tu veux. J'ai avancé dans la direction que tu m'as donné donc on doit être près de chez toi, tu n'as qu'à finir de me guider et on aura bien plus chaud. On est pas super bien ici. »

Il avait passé sa main sur sa joue, embrassant le coin de ses lèvres avant de se redresser pour démarrer la voiture et se remettre en route tranquillement.

« Te prends pas la tête comme ça Kaly, on va juste aller chez toi, détends toi! »
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Crédits : Poupi
Messages : 4311
Points : 19672
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 32
Je vis à : Manhattan
Métier : Médecin
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Lun 16 Nov - 22:39

     

Alex ♦ Kaly

What the hell are you doing here ?
L
a brune l’écouta réfuter le fait qu’il avait monté le coup de la panne en souriant légèrement moqueuse. Son regard, son ton étaient bien trop innocent pour être honnête. Elle ne put lui répondre car il se pencha vers elle et l’embrassa la laissant complètement décontenancée. Puis ce fut à elle de l’embrasser sur une impulsion… Il avait raison, ils en avaient envie alors qu’y avait-il de mal à ça ? Opinant de la tête, elle lui avoua alors dans un murmure

« Moi aussi… »

Kaly évitait de trop penser ce soir et de tout simplement se laisser aller. Il y avait bien une petite voix dans sa tête qui lui disait que c’était ce qu’elle avait fait avec Blake et que le résultat n’en avait été que catastrophique. Oui mais voilà. Ce n’était pas du tout la même situation. Alex n’était pas Blake et la relation qu’ils avaient eue n’avait rien à voir avec la relation qu’elle avait entretenu avec son meilleur ami. Avec Alex, elle avait connu une vraie relation de couple, elle s’en rendait compte maintenant. Elle avait été juste trop aveugle pour le voir à l’époque. Les barrières, c’était elle qui les avait mises. Et même si la jeune femme ne savait pas trop ce que ces retrouvailles voulaient dire, elle évitait de se prendre la tête. Alex avait raison. La vie était bien trop courte pour passer à côté car on réfléchit trop. L’effet des médicaments sûrement mais Kaly se sentait plus légère.

Alex la prit alors dans ses bras et ils restèrent un moment comme ça. Joue contre joue avant que la tête de la jolie brune aille se nicher au creux du cou de son compagnon. Cela faisait longtemps qu’elle ne s’était pas sentie aussi bien. Alexandre avait toujours eu ce don là. La faire se sentir bien. Spéciale. C’était pourquoi, elle s’était aussi mal lorsqu’il avait tourné les talons sans se battre. C’était comme si tout ce qu’ils avaient vécu, tout ce qu’il lui avait dit, tout ça n’avait jamais réellement existé. Kaly savait maintenant que ce n’était pas ça mais sur le coup ça lui avait vraiment fait mal. Elle s’était alors retranchée dans son travail et dans les fêtes.

Elle lui demanda alors si ils pouvaient partir de là. Peut-être aller chez l’un ou l’autre histoire de finir la nuit dans un endroit plus au chaud. Mais chassez le naturel et il revint au galop. Kaly se vit alors se justifier encore une fois pour éviter qu’il ne se méprenne sur ses intentions. Même si au fond d’elle, le médecin savait qu’Alex la connaissait suffisamment pour savoir qu’elle n’était pas le genre de femmes à inviter les hommes dans son lit comme ça. Mais Kaly n’avait jamais eu confiance en elle dans sa vie personnelle et cela se prouvait encore ce soir au vu de toutes les bourdes qu’elle faisait.

Elle s’empourpra légèrement lorsqu’il lui dit de se détendre. Encore une fois, il avait raison. La brune souffla doucement essayant de se détendre. Il n’y avait aucune raison de se prendre la tête. Elle était avec Alex. Une personne qu’elle connaissait bien et en qui elle avait confiance. Auprès de lui, elle avait retrouvé ce sentiment de confiance qu’il avait toujours dégagé. Alec c’était la force tranquille. Un roc sur qui elle avait toujours pu se reposer. Elle lui répondit alors d’une petite voix piteuse

« D’accord… »

Levant son regard vers lui, elle lui fit un  petit sourire et commença à lui indiquer le chemin. Enfin, elle essaya. Car Kaly et le sens de l’orientation… Ils tournèrent en rond quelques temps avant qu’elle ne sache où ils se trouvaient. Ils finirent par se garer dans le parking de l’immeuble de la jeune femme.

« Je suis désolée Lex… Comme tu le vois, mon sens de l’orientation ne s’est pas amélioré avec le temps… »


Elle se sentait vraiment confuse. Lui offrant un pauvre sourire, la jeune femme lui proposa alors

« Maintenant qu’on est arrivé sains et saufs, on monte ? »

Sans attendre sa réponse, elle sortit de la camionnette et attendit qu’il fasse de même avant de glisser naturellement sa main dans la sienne et de l’entraîner vers l’ascenseur. Elle appuya sur le bouton du vingtième étage. Une fois dans l’habitacle, Kaly leva les yeux vers Lex avant de lui dire

« Pour me faire pardonner, je te ferai un bon café bien brûlant exactement comme tu l’aimes. »

Elle lui adressa alors un petit sourire taquin et rajouta

« Tu vois, j’essaie de me faire pardonner de t’avoir balader dans tout New-York. Alors que toi, même pas un petit pardon pour le coup de la panne ! »

Lui tirant la langue, elle laissa échapper un léger rire

« Et oui ! Je n’ai pas oublié ! »

GleekOut!

_________________
Stop letting fear rule your life
«So then learn to conquer your fear. This is the only art we have to master nowadays: to look at things without fear, and to fearlessly do right.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Ven 20 Nov - 16:46


Retrouver ses lèvres avait été terriblement bon, il ne pouvait nier le fait qu'il en avait eu terriblement envie depuis la seconde ou il l'avait retrouvée tout à l'heure. C'était parfait, ce moment ou leurs lèvres se retrouvaient pour se lier, pour se taquiner, se froler avant de repartir en un nouveau langoureux baiser. Ses doigts s'étaient glissés dans ses longs cheveux bruns sur le coup, comme pour lui demander de rester avant de doucement la relâcher.

« Je sais... Je sens ton coeur battre contre moi. »

Lui avait il doucement murmuré à l'oreille tant ils étaient proches l'un de l'autre, dans ce petit endroit restreint il pouvait sentir son coeur battre tout contre son torse. Il souriait alors légèrement, levant sa main pour aller caresser ses cheveux à nouveau, avant de se glisser sur sa joue, déposant un petit bisou sur le bout de son nez. Malgré le temps qui avait passé et ça personne ne pouvait le nier, il pouvait encore se souvenir de chaque trait de son visage harmonieux. Un visage d'ange. Elle était tellement belle. A l'époque il avait craqué pour elle dès qu'il l'avait vu. Il avait alors su qu'il la voulait plus que nimporte quoi et qu'il ferait de son mieux pour l'avoir même si ils n'avaient jamais été à proprement parlé un couple. C'était plutôt compliqué.  Mais ça n'empêchait pas à son coeur de ressentir toutes ces choses pour elle quand même. Alors la retrouver lui faisait un bien fou.

Il pouvait sentir sa réspiration douce contre la peau de son cou, elle semblait paisible et ça lui faisait vraiment plaisir de la sentir aussi bien. Ses paupières s'étaient fermés sur ses yeux bleus tant admirés, se reposant à moitié en gardant sa tête posée tout contre la sienne. Quel bonheur.. C'était vraiment agréable. Son coeur également tambourinait dans sa poitrine à un rythme plus qu'irrégulier. A cet instant même il avait l'impression de ne jamais être parti. De ne jamais avoir été séparé d'elle, comme si au fond son coeur ne l'avait jamais quitté. Il avait oublié la peine, au moins pour quelques instants. Tout ce qu'il retrouvait c'était les sentiments passés.

Des choses n'avaient pas changé d'ailleurs, comme sa facculté à rougir de la sorte. C'était carrément craquant de la voir comme ça. Il avait déposé un nouveau petit bisou sur sa joue, lui remettant une mèche de ses cheveux derrière l'oreille en essayant de la rassurer de son regard. Elle n'avait aucune raison de s'en faire. Il l'avait toujours respecté, il respectait toutes les femmes d'ailleurs. Il n'allait pas la clouer au lit et la forcer à faire quoi que ce soit.. Prendre du bon temps oui, ça ne lui posait pas de soucis, mais.. Pas nimporte comment.

« Tu sais qui je suis.. Ai confiance! »

Alex l'avait relaché pour pouvoir se concentrer sur la route, ne la repoussant pas pour autant. Qu'elle garde la tête contre son épaule ne le gênait pas. Et il avait mis le chauffage en attendant d'arriver pour se réchauffer un peu, tout de même content d'enfin pouvoir couper son moteur devant chez elle

« Tu bats tous les records toi dis donc! Je pensais pas qu'on pouvait avoir un si mauvais sens de l'orientation!»

Constata le brun en secouant doucement la tête.

« Ben oui si déjà on y est, allons y !»

Il avait été la rejoindre, serrant sa main dans la sienne en nouant leurs doigts. Il rit doucement en voyant le nombre d'étages, la pauvre avait intérêt à ce que l'ascenceur ne tombe jamais en panne.

« Hmm parfait! Tu es vraiment géniale toi ! Un bon café .. Rien de mieux! »

En l'entendant il s'était tourné vers elle, passant un bras autour de sa taille pour la rapprocher de lui.

« Tu as eu droit à mes lèvres en guise d'excuses.. Je peux recommencer si tu veux! Et .. Je suis sur que tu as adoré cette panne de voiture.. On a passé un moment sympa ensuite! »
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Crédits : Poupi
Messages : 4311
Points : 19672
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 32
Je vis à : Manhattan
Métier : Médecin
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Dim 22 Nov - 1:04

     

Alex ♦ Kaly

What the hell are you doing here ?
E
lle sourit lorsqu’il lui murmura qu’il sentait son cœur battre contre le sien. Il était vrai que son cœur s’était emballé dès que leurs lèvres s’étaient effleurées. C’était tellement bon de le retrouver. Kaly savait qu’il lui avait manqué. Beaucoup même. Mais ce n’était qu’en le retrouvant qu’elle prenait conscience d’à quel point Alex lui avait manqué. Pourtant, elle avait avancé sans lui et pas trop mal même. Elle avait eu des aventures, jamais rien de sérieux c’était sur. Puis il y avait eu Blake. Elle avait rencontré Alex après sa première « séparation » d’avec Blake. Séparation amicale à l’époque et quelques années après la voilà qui le retrouvait après une énième séparation. Etait-ce le destin ? Un signe ?

Kaly ne voulait pas y penser. Elle ne voulait plus penser à rien. Juste au bien-être qu’elle ressentait à cet instant dans les bras d’un homme qu’elle avait aimé sans jamais réussir à le lui dire. C’était la spécialité de Kaly ça. Faire la politique de l’autruche. Ne jamais rien dire. Faire comme si de rien n’était. Et celle d’Alex avait été d’abattre une à une les barrières dont elle s’était entourée. Et elle avait l’impression que cette fois encore, ses retrouvailles avec lui ne seraient pas de tout repos. Mais au lieu de lui faire peur, la jolie brune en ressentait comme une espèce d’impatience. Comme si elle avait hâte de voir ce que ces retrouvailles signifiaient réellement.

Ils mirent le cap vers l’appartement de Kaly. Cette dernière avait laissé sa tête contre l’épaule de son compagnon. Elle ne voulait pas rompre le contact et cela se sentait. D’ailleurs, elle-même se sentait comme une adolescente. Enfin si on pouvait dire ça comme ça. Ses premières relations amoureuses, Kaly les avait connues à la fac. Son adolescence avait bien été trop chaotique pour être qualifiée de normale et elle n’avait jamais fait les choses qu’une ado normale ferait. Donc niveau point de comparaison c’était un peu nul. Ils mirent pas mal de temps pour revenir vers l’appartement de Kaly et il se moqua gentiment d’elle.

« Je ne me suis pas améliorée hein… Je crois qu’on aurait été plus rapidement chez toi… »


Elle n’avait pu s’empêcher de murmurer ça d’une voix piteuse. A l’époque, quand ils devaient aller quelque part, c’était Alex qui prenait les commandes de la voiture. Kaly se contentait de le suivre sachant très bien qu’elle les perdrait si c’était elle qui conduisait. Une fois qu’elle connaissait le coin, ça allait mais valait mieux pas la laisser seule sans GPS dans un endroit. Elle serait capable de tourner en rond autour du point de rendez-vous pendant des heures sans le trouver. C’était malheureux mais c’était comme ça. Avec le temps, elle s’y était résignée.

Ils finirent quand même dans l’ascenseur et alors qu’elle le taquinait gentiment, Alex la prit par la taille pour la rapprocher un peu plus. La température augmenta d’un coup dans l’habitacle. Lâchant la main du jeune homme, celle de Kaly se posa doucement sur l’épaule de ce dernier. Levant la tête vers lui, Kaly le regarda avec un petit sourire légèrement troublé. Elle lui dit alors

« Sympa ? C’est tout ce que tu as pensé de notre première nuit ensemble Alexandre Lewis-Butler ? »

Faisant mine de le frapper, Kaly se rapprocha ensuite un peu plus encore de lui et se hissant sur la pointe des pieds, elle l’embrassa. Si leur premier baiser dans la voiture était doux, un baiser où ils se redécouvraient. Celui-ci fut plus passionné, plus sauvage. La brune avait passé son bras autour du cou de son compagnon et s’était collée à lui l’obligeant ainsi à reculer pour se retrouver contre la paroi derrière lui. Ce fut un long baiser, le genre dont on ne voulait pas qu’il s’arrête. La main de Kaly s’agrippait à l’épaule du brun tandis que leurs langues se livraient à une danse des plus passionnées.

Mais le ding de l’ascenseur fit voler en éclat la bulle où ils se trouvaient. Se détachant à regret du jeune homme, Kaly lui adressa un petit sourire et lui dit malgré son souffle erratique

« C’était très sympa… »


Sur un dernier sourire taquin, elle l’invita à la suivre et ouvrit la porte de son appartement. Le faisant entrer, la jeune femme lui dit alors

« Fais comme chez toi. Si tu as toujours envie de ce café, je vais aller nous en préparer… »


GleekOut!

_________________
Stop letting fear rule your life
«So then learn to conquer your fear. This is the only art we have to master nowadays: to look at things without fear, and to fearlessly do right.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Ven 27 Nov - 15:52


On dit souvent que c'est la distance qui nous permet de nous rendre compte d'à quel point certaines personnes pouvaient compter pour nous, et il n'avait pu que constater à quel point cette phrase pouvait être vraie étant donné la douleur qu'il avait ressenti en étant loin de Kaly pendant si longtemps. Quand on peux voir une personne quand on veux, ça semble tellement facile.. Mais quand on s'en retrouve séparé et qu'on ne sait pas ou aller pour la retrouver tout devient bien plus compliqué et on ressent réellement le manque du à la séparation. Il s'était senti sacrément perdu pendant un moment, le coeur totalement brisé même et ce sans exagération aucune. Elle lui avait manqué affreusement, et au fond même si il y pensait moins ou qu'il s'était construit cette sorte de carapace, elle n'avait jamais quitté son esprit, et encore moins son coeur...

Il l'avait serrée dans ces bras comme jamais en souriant légèrement face à cette sensation ressentie, il se sentait complet. Comme un puzzle à qui il manquait une pièce. Il sentait son coeur, et ça lui prouvait que ce moment était bel et bien réel. Ce n'était pas un rêve comme il avait pu en faire au début de son absence. Elle était dans ses bras, ils étaient proches l'un de l'autre et son coeur battait avec force également, comme une réponse à celui de la jeune femme à ses côtés. Il sourit légèrement et glissa sa main sur la sienne, nouant leurs doigts avant d'y déposer un petit bisou. La journée promettait d'être bonne, maintenant qu'il était presque sur de pouvoir la passer avec elle.

Il avançait tranquillement, tournant de temps en temps la tête ers elle. Elle était si belle que ça en semblait irréel. Les années n'avaient rien enlevé à sa beauté, bien au contraire. La maturité ne faisait qu'embellir ses traits. Ce n'était plus une jeune adulte mais bel et bien une femme. Les choses avaient changé. Il était curieux de voir si c'était également le cas pour certains aspects de sa personnalité, elle avait toujours eu son petit caractère et ça il doutait du fait que ça ai pu changer, tout comme pour lui d'ailleurs. Il sourit doucement en l'entendant, haussant simplement les épaules.

« C'est pas grave va, au moins maintenant je sais ou tu vis et je pourrais te retrouver! La prochaine fois, si il y en a une biensur, on ira chez moi si tu veux! »

Au moins si elle décidait de ne plus le rappeler il pourrait venir devant chez elle et attendre désespérément qu'elle revienne vers lui. Bon d'accord, ça faisait pas mal misérable de penser comme ça mais bon. Il ne voulait pas la perdre une nouvelle fois. Pas maintenant qu'il pouvait enfin la retrouver. Il avait longuement soupiré en reprenant sa main aussitôt sortis de la voiture, pas prêt à la lacher, perdre ce contact établi tout naturellement entre eux, cette douceur particulière, la chaleur de sa peau. Il préférait profiter un maximum de l'instant.

Si bien que par la force des choses il s'était retrouvé collé à elle, un petit sourire au coin des lèvres alors qu'il approchait son visage sans jamais aller l'embrasser pour autant, se contentant de plonger ses beaux yeux bleus clairs dans les siens quelques instants, son étreinte se resserrant au niveau de sa taille si joliment dessinée. Il l'avait toujours trouvé magnifique, de ses cheveux au bout de ses orteils il n'y avait rien à changer pour lui.

« Et toi tu as bien osé me reprocher la panne! Tu sais bien que cette nuit a été fabuleuse... Et c'était plutôt romantique comme situation.. C'était génial. Comme chaque moment que j'ai pu passer avec toi!»

Il rit doucement, ben tiens ça faisait bien longtemps qu'on ne l'avait pas appelé en utilisant son nom complet. Elle le faisait toujours quand c'était pour le gronder au sujet de quelque chose. Ca ne la rendait que plus adorable. Il l'avait embrassé volontiers, resserrant sa prise sur elle alors que ses mains glissaient le long de ses hanches, finissant par en relacher une pour la poser sur sa nuque. Il pouvait entendre son propre coeur jusqu'à dans sa tête, chaque battement dans ses tempes.Il s'en fichait bien d'ou ils étaient, de l'heure qu'il était. Il n'y avait que lui. Il n'y avait qu'elle.. Seulement eux.

Avec un petit grognement il consentit à la relâcher, une moue boudeuse aux lèvres et il lui tira la langue avant de rire légèrement. Ben tiens. Quelle casse pied celle la quand elle s'y mettait !

« Mouai.. j'ai connu mieux! T'as perdu la main. »

Ben quoi? C'était purement et simplement une invitation à recommencer histoire de se perfectionner. Il sourit en coin, d'humeur joueuse et la suivit sagement. Il haussa doucement les épaules.

« Oui oui toujours envie de café, entre autre.. Même si j'ai surtout très envie de te reprendre contre moi, la tout de suite.. J'attendrais si tu veux. »

Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Crédits : Poupi
Messages : 4311
Points : 19672
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 32
Je vis à : Manhattan
Métier : Médecin
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Dim 29 Nov - 18:24

     

Alex ♦ Kaly

What the hell are you doing here ?
A
lex avait toujours su la réconforter. Kaly se souvenait encore de la perte de son premier patient. Elle avait été au trente-sixième dessous. Blake et Sally étaient à l’autre bout du monde, elle avait eu l’impression d’être seule au monde mais c’était sans compter sur Alex. Cela ne faisait pas très longtemps qu’ils se fréquentaient et Kaly ne pensait pas qu’elle pourrait se reposer sur lui. La jeune femme était rentrée la mine décomposée chez elle. Alex, qui était en pleines révisions, n’avait pas hésité à la rejoindre et l’avait tenu dans ses bras toute la nuit. Il lui avait épargné les discours typiques et sans aucun intérêt. Il s’était contenté de rester là, la prenant dans ses bras et lui offrant le réconfort silencieux dont elle avait besoin à ce moment là. Kaly n’avait pas pleuré, elle était juste restée prostrée et avait fini par se blottir tout contre lui cherchant sa chaleur. Aucun mot n’avait été échangé cette nuit là mais elle avait l’une des plus importantes pour la jeune femme.

Les petits gestes de tendresse étaient revenus tellement vite que cela effrayait quelque peu la jeune femme même si elle ne voulait pas y penser. Glisser sa main dans celle de son compagnon, les petits sourires complices, les petites taquineries. C’était bien trop naturel. Et tellement à l’opposé de ce qu’ils s’étaient balancés à la figure au début. Difficile de croire qu’il s’agissait de la même nuit. C’était tellement irréel… Kaly ne savait pas quoi en penser. Mais y avait-il matière à réfléchir ? Elle ne le savait pas elle-même. D’ailleurs, ses interrogations elle pourrait toujours y réfléchir une fois seule. Là tout de suite, elle voulait juste profiter de la présence d’Alex. Juste ça.

« Pourquoi y en aurait-il pas ? Tu as peur de me montrer le bordel qu’il y a chez toi ? »

La brune le regarda avec une moue taquine sur le visage. Elle aimait bien le taquiner. Plus ordonné que lui, il n’y avait pas. Autant Kaly aimait laisser trainer ses affaires un peu partout autant Lex lui aimait l’ordre. Durant leurs moments ensemble, il était toujours obligé de ramasser derrière elle. Surtout quand ils étaient dans son appart à elle. Les livres trainaient partout aussi bien par terre que sur les meubles. Il n’arrivait pas à comprendre comment elle faisait pour laisser ses affaires comme ça. Même si au fil des années, Kaly était devenue bien plus ordonnée, ses bouquins trainaient toujours un peu partout. C’était sa façon de rendre un peu plus vivant son chez-elle.

La température était montée dans l’ascenseur. Se hissant sur la pointe des pieds, elle murmura tout contre ses lèvres

« Si c’était génial alors ne t’avise plus jamais d’utiliser le mot sympa quand tu parles de nos moments ensemble Alexandre Lewis-Butler… »

Puis l’embrassa. La jeune femme sentait les mains d’Alex sur elle ce qui ne faisait qu’accroître son désir. Mais bien trop vite à son goût, ils arrivèrent à son étage. Un instant désorientée par cet arrêt brutal, Kaly regarda Alex et vit sa propre frustration dans ses beaux yeux bleus. Elle se reprit quelque peu et lui lança une dernière taquinerie avant de sortir de l’ascenseur. Eclatant de rire devant la répartie de son compagnon, la brune se contenta de lui rétorquer avec un petit rire dans la voix

« Menteur ! »

Une fois dans son appartement, elle lui demanda si il voulait toujours du café. Kaly enleva avec précaution sa veste et la jeta sans plus de cérémonie sur le fauteuil qui se trouvait près d’elle. Heureusement qu’il faisait toujours bon dans son appartement car elle n’avait qu’un débardeur en dessous. Cela ne servait à rien de trop s’encombrer quand on faisait de la moto. Une veste en cuir suffisait amplement à vous tenir chaud. Elle n’avait plus trop mal mais elle savait qu’elle devrait garder l’écharpe encore un peu. C’était plus raisonnable mais Kaly ne l’avait jamais été et sans Alex ici, elle l’aurait déjà surement enlevée. Il le savait certainement.

« Tu attendras quoi ? »

Le regardant avec une petite lueur malicieuse au fond de ses prunelles bleues, Kaly se rapprocha doucement de lui. La brune lui sourit avant de murmurer

« Tu sais quel  a toujours été ton problème Alex ? C’est que tu parles trop et n’agis pas assez… »

Posant rapidement ses lèvres contre les siennes, Kaly recula d’un pas et lui dit

« Si c’est comme ça, je vais nous faire du café… »

GleekOut!

_________________
Stop letting fear rule your life
«So then learn to conquer your fear. This is the only art we have to master nowadays: to look at things without fear, and to fearlessly do right.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Mer 2 Déc - 11:46


Comment auraient ils pu ne serait ce qu'imaginer un tel dénouement alors qu'ils s'étaient retrouvé il y a a peine quelques heures maintenant? Quand il l'avait vu la, devant lui, ça avait été tellement de sentiments enfouis depuis longtemps qui étaient remontés. Bien trop en même temps, ce qui l'avait fait se sentir plus que dépassé. Il était en colère, il ne pouvait pas le nier et ça avait du sortir pour qu'il puisse retrouver un semblant de paix. Il avait eu besoin de lui dire tout ce qu'il avait pu ressentir depuis la dernière fois qu'il l'avait vu, à plus ou moins long terme et maintenant que ça avait été fait il se sentait déjà mieux. Du coup il avait pu s'ouvrir à quelque chose de plus positif et on pouvait dire que c'était plutôt bien parti pour le moment même si c'était encore flou, ils ne se prenaient pas la tête outre mesure et ça faisait un bien fou. Pourquoi changer les choses? Ca avait toujours été évident entre eux dans le temps, ça pouvait l'être encore si ils s'en donnaient la chance en tout cas.

Alex souriait légèrement en passant son pouce sur le dessus de sa main avec le plus grand naturel, ses yeux dans les siens. Il s'était penché pour déposer un petit bisou sur son nez, ne pouvant s'empêcher de contempler son beau visage. Un visage d'ange, elle l'avait toujours fait craquer depuis leur rencontre et ça ça n'avait pas changé. Elle était devenue encore plus belle et au fond il était bien content qu'elle n'ai personne d'autre dans sa vie, pas sur qu'il l'aurait accepté facilement même si ça aurait été complètement égoiste de sa part.

« Ben oui biensur, du bordel chez moi! Et pourquoi pas un éléphant rose dans mon salon aussi! »

S'était a moitié vêxé le charmant Alexandre en levant les yeux au ciel, ronchonnant à moitié avant de croiser les bras, oh non on ne rigolait pas avec le soin qu'il mettait à tout ranger! Un vrai maniaque quand ça le prenait même s'il essayait de rester aussi raisonnable que possible pour ne pas non plus que ça devienne un véritable toc. Disons qu'il ne pouvait juste pas laisser des choses trainer, et avec Kaly ce n'était pas une mince tâche cette fille était un véritable ouragan! Le petit poucet, elle laissait tout trainer derrière elle, on aurait pu la suivre à la trace sans trop de soucis. Il aurait pu la tuer certains moments, même ses chaussettes il les trouvait nimporte ou. Et certains matins c'était même la panique quand elle cherchait ses clés. Une chance qu'il ai toujours la présence d'esprit de les mettre dans des endroits logiques et assez faciles à retrouver.

A ses mots il rit doucement, passant ses mains sur ses hanches avant de doucement se mordiller la lèvre, frolant les siennes un instant.

« Oui chef, bien chef. Ce n'était qu'un euphémisme voyons.. Tu sais bien que c'était bien plus que ça. C'était un feu d'artifice dans ma tête et mon coeur, chaque fois que j'étais avec toi. »

Et encore, ce n'était pas suffisant pour décrire ce qu'il ressentait chaque fois qu'il avait Kaly contre lui. Chaque fois qu'ils s'embrassaient il se sentait dans un autre monde, dans les étoiles quasiment. Il sourit légèrement en la relachant avec beaucoup de peine, se mordillant la lèvre inferieure rendue tiède par leur long et langoureux baiser qu'il aurait déjà recommencé sans soucis, mais la sur le palier ça ne se faisait pas tellement si un de ses voisins sortait. Il se promettait tout de même de recommencer assez vite, plutôt impatient de nature de toute façon.

« Menteur moi? Jamais! Il va falloir prouver que tu assures encore.»


Il avait viré ses chaussures pour être à l'aise, la suivant des yeux avec un petit sourire. Bon sang qu'elle pouvait être belle. Et il était censé résister? Mais c'était contre nature! Il s'était avancé pour observer son bras, ça semblait assez bien en place et elle avait déjà l'air d'avoir moins mal donc c'était l'essentiel pour le moment. Du café? Est ce qu'il avait envie de café? Oh non il était déjà pas mal réveillé mine de rien maintenant après de tels baisers enflammés. Il se contenait déjà pas mal pour ne pas précipiter les choses donc la tout de suite, non il ne mourrait pas d'envie de boire un café.

« De récupérer tes lèvres.. Et le reste. Mes mains se seraient bien promené encore un peu. »

Il sourit en coin, oui bon il n'y avait pas tant de mal à avoir des mains baladeuses de temps en temps. Puis bon, il n'avait pas eu tant de femmes dans sa vie. Aucune qui atteignait la cheville de Kaly en tout cas.

« J'ignorais que j'avais un quelconque problème mademoiselle mais.. Je vais essayer de le résoudre alors! »

Il agrippa pour la garder près de lui, retournant embrasser ses lèvres a son tour avant de secouer la tête.

« Non non, oublie le café. Je te garde. Viens.. »

Il s'était installé dans le canapé, s'asseyant avant de l'attirer à califourchon sur ses genoux pour récupérer ses lèvres une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Crédits : Poupi
Messages : 4311
Points : 19672
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 32
Je vis à : Manhattan
Métier : Médecin
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou] Ven 4 Déc - 0:31

     

Alex ♦ Kaly

What the hell are you doing here ?
I
l y avait des moments dans la vie où tout ce qu’on avait à faire c’était de se laisser emporter par le courant. Cette nuit était l’une d’elles. Du moins, c’était l’impression que Kaly avait. Son accident, l’adoption de Melo, ses retrouvailles avec Alex, leurs moments ensembles… Tout s’était déroulé de façon tellement naturelle que  Kaly ne voulait penser à rien d’autre. C’état comme si tous les éléments étaient réunis pour les faire se retrouver. C’était vraiment étrange comme sensation. Et si tout n’avait pas vraiment bien commencé entre eux, on pouvait dire que les choses s’étaient plutôt bien arrangées. Merveilleusement bien même. La jeune femme se sentait bien et cela faisait longtemps qu’elle ne s’était pas sentie comme ça. Etait-ce à cause des médicaments qu’il lui avait donnés ? Elle ne pensait pas. C’était simplement la présence d’Alex. Cette présence forte et tellement réconfortante. Elle avait l’impression d’être revenu quelques années en arrière. A l’époque où ils étaient ensemble. A l’époque où elle avait été vraiment heureuse. Avec lui.

Kaly l’écouta parler de ce qu’il ressentait à l’époque et sourit. Contrairement à elle, Alex n’avait jamais eu le moindre problème pour parler de ce qu’il ressentait. Mais cela venait sûrement du fait qu’il venait d’une famille nombreuse et aimante. Surtout aimante. Parce qu’en vrai Kaly venait elle aussi d une famille nombreuse. Aussi nombreuse que celle d’Alex. Mais contrairement à lui, sa famille n’avait rien d’aimant. Elle avait été la petite paria pendant toute son enfance et son adolescence. Et même après avoir rencontré Blake, cela était resté pareil chez elle. Ce n’était qu’avec lui que Kaly devenait celle qu’elle aurait dû être si elle avait grandit dans une famille normale. Mais même avec ça, elle n’avait jamais su exprimer ses sentiments. Elle avait passé la majeure partie de sa vie à se protéger et à tout garder pour elle. Aussi, l’aptitude d’Alex à parler de ses sentiments l’avait toujours effaré. Il l’avait peut-être compris à l’époque car jamais il ne lui avait parlé d’amour ou quoi. Peut-être était-ce évident pour lui et il la connaissait assez pour savoir que c’était le genre de chose qu’il valait mieux éviter avec elle. Kaly ne savait pas gérer les sentiments. Pourquoi était-il resté, c’était le grand mystère. Enfin pour Kaly. Il avait dû certainement deviner tout ce qu’elle avait dans la tête. A l’époque, il la connaissait peut-être mieux qu’elle ne se connaissait elle-même.

Tout en ouvrant la porte, elle éclata de rire en l’entendant. Se retournant, elle lui fit un petit clin d’œil complice

« Serait-ce une invitation mon cher ? »

Se débarrassant de ses affaires, Alex vint près d’elle pour examiner un peu son bras et ce qu’il lui répondit eut le don de lui faire monter le rouge aux joues. Non mais quelle manie de rougir comme ça ! C’en devenait presque agaçant. Alors pour masquer son trouble, la brune prit le parti de le taquiner en lui disant qu’il parlait trop et n’agissait pas assez. Avant de reculer un peu en annonçant qu’elle allait leur faire du café. De toute façon, il y avait peu de chance qu’ils ne dorment… Mais il l’agrippa alors et revint capturer ses lèvres. Hmm… Comme quoi, il suffisait de le pousser un peu. Alex l’entraina alors vers le canapé où elle s’installa sur lui.

Les baisers s’enchainèrent dès lors. Mais bien vite, le bras de Kaly devint un problème. Grognant un peu, elle regarda Alex et lui dit essoufflée

« Tu vas sûrement pas trop aimer ce que je vais faire là mais je te promets de faire attention ok ? »

La jeune femme enleva alors l’écharpe afin de libérer son bras. La sensation de liberté qu’elle ressentit alors fut un peu gâchée par la petite douleur qu’elle ressentait mais ce n’était pas grand-chose. Souriant au jeune homme pour le rassurer, Kaly passa ses bras autour de son cou et lui dit alors avec un petit sourire taquin

« C’est pas mieux comme ça ? »

Elle se colla un peu plus encore à lui comme pour lui montrer. Son bras ne faisait plus obstacle entre eux. Kaly sentait les mains d’Alex sur elle ce qui la rendait folle. Ses mains descendirent chercher le bas de la chemise de son compagnon pour le tirer puis s’attaquèrent aux boutons de sa chemise. Posant une main sur le torse du brun, au niveau de son cœur, elle en sentit les battements désordonnés. Lui souriant, elle lui prit alors la main et la posa sur son cœur et lui murmura

« Je ne sais pas qui a le cœur qui bat le plus vite… »

Posant son front contre le sien, elle lui dit

« Tu m’as manqué… »

Le regardant, elle lui fit un doux sourire avant de se lever et de le prendre par la main pour l’emmener vers sa chambre.

GleekOut!

_________________
Stop letting fear rule your life
«So then learn to conquer your fear. This is the only art we have to master nowadays: to look at things without fear, and to fearlessly do right.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: What the hell are you doing here ? [PV Lexou]

Revenir en haut Aller en bas

What the hell are you doing here ? [PV Lexou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» What the hell are you doing here ? [PV Lexou]
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WRITTEN IN THE STARS :: Anciens RP-