Coin des membres

Ici vous pourrez donc acheter une place pour faire votre publicité sur le forum dans la petite fenêtre en haut de la page. Vous pouvez donc faire votre pub pour un scénario ou autre. Cette pub restera là-haut pendant une semaine. Il vous reste seulement à remplir le formulaire dans la partie shopping. Mais attention, il vous coutera 1000 points.
Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux...



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 35
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Jeu 16 Avr - 21:39


Spencer Flint

Il en faut peu pour être heureux...


FEATURING Andrew Garfield - google & mad love

Salut tout le monde ! Moi c'est Spencer Flint mais tu peux aussi m'appeler Spencer. Je suis né le 20 août 1983 à New York. Si tu comptes bien, ça me fait donc 31 ans. Autrement, je suis hétérosexuel. Et dans la vie, je suis aussi escort boy. Et puis, je me sens bien ici : water


Spencer est un jeune homme assez effacé de nature. Ce qui va en contradiction avec son métier d'escort boy. Mais pour gagner de l'argent, c'est comme s'il endossait un autre rôle. Il n'est pas lui même. Avec les années, il s'est forgé une carapace. Perdant sa mère tragiquement, il dût apprendre à se débrouiller seul pour vivre. Il est serviable et compréhensible. Mystérieux, il n'est pas très bavard. Il n'est pas du genre égocentrique non plus. Croyant au véritable amour, il attend patiemment que cela lui arrive un jour. Son coeur ayant succombé depuis plus d'une décennie déjà pour sa meilleure amie. En attendant, il est en plein remise en question sur lui même. Commençant à en avoir marre d'être escort, il se demande ce qu'il pourrait faire d'autre de sa vie. Ne possédant pas un niveau d'études élevés, les choix sont très vites limités. Se débrouillant plutôt pas mal en arts graphiques, il a les qualités nécessaires pour devenir illustrateur. Certes qu'étant peu sûr de lui, il n'ose pas se diriger dans cette branche là.

Je m'appelle Pam et j'ai actuellement X ans. J'habite dans le 59. J'ai connu le forum sur prd et il a l'air cool. Et comme je suis quelqu'un de très bavard, j'ai un petit mot à ajouter : hâte d'être validée et de pouvoir rp avec vous !

Code:
<span class="pris">► ANDREW GARFIELD</span> ∞ Spencer Flint

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 35
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Jeu 16 Avr - 21:39


Ma petite histoire

Je vais te faire rêver mi amor


La nuit, tous les chats sont gris. Moué si tu le dis… Ça ne change pas le fait qu’à l’hiver, les rues restent glaciales. La neige qui recouvre la ville de son voile blanc vous pique les pores de la peau. Lorsque vous êtes bien au chaud au coin du feu de la cheminée, vous vous en fichez ! Pendant que certains se la coulent douce avec les deux pieds en éventail devant la télévision, d’autres personnes rament dehors pour arrondir leur fin de mois. Et une passe dans le motel de basse classe par ci ! Et une pipe derrière la benne à ordure qui se situe dans la petite ruelle par-là ! Enchaînant les clients tout en offrant son corps à qui lui donnerait quelques billets en échange, ce qui devait arriver, arriva. Quelques fois la protection n’est pas si efficace que cela. Neuf mois plus tard, le 20 août 1983, un petit être innocent vit le jour. Mère célibataire et prostituée de profession, Saphir, qui voulait se débarrasser de son avorton non désiré, craqua sur sa petite bouille rondelette et ses petits yeux noisette la première fois qu’elle le vit. Afin d’avoir les moyens financiers pour nourrir cette bouche supplémentaire, elle dut redoubler d’efforts. La journée, la fausse rouquine veillait sur son petit. La nuit, alors qu’elle enchainait les clients, elle refilait le gosse à un travesti. Certaines catins de son entourage disaient de Saphir qu’elle était folle de laisser son gosse à Jacob. Il était vrai qu’il était un mec assez spécial avec ses tenues à paillettes et ses chaussures à talons de 36 centimètres de haut. Mais il était adorable. En réalité les autres filles étaient jalouses car elles n’avaient pas d’enfants et craquaient toutes sur le petit Spencer. Malheureusement, l’enfant ne connut pas bien longtemps Jacob qui décéda onze années plus tard du sida. Il était la seule figure paternelle que le garçon connut auprès de sa mère. Spencer connaissait ses deux facettes. Aussi bien la nuit, Safia Reine de Joie, avec des chansons rythmées sur des airs que cabarets et aux danses exotiques. Que le jour en tant que Jacob, le mec sympathique et efféminé. Ce fut lui qui donna au petit le goût des déguisements.

Spencer grandit dans un quartier défavorisé. Là où le taux de criminalité battait son fort. Pas une seule journée où il voyait les services de secours. Que cela soit les pompiers pour une voiture brûlée, les ambulanciers pour une victime d’arme blanche ou à feu, ou même la police pour des histoires de drogue. Cela faisait partie de son lot quotidien. De quoi déprimer même un aveugle. Pourtant le garçon s’y était habitué. Saphir n’avait pas les moyens pour qu’ils déménagent. La petite famille vivait dans un appartement insalubre. Les murs à même le béton montraient l’humidité qui piquait au nez dès que vous entriez dans le bâtiment. Des champignons se formaient délabrant davantage les lieux. Les termites rongeaient le bois et les rats étaient les animaux de compagnie. Pas rare qu’on en aperçoive un courir dans le couloir mal éclairé ou se servir dans une boîte de céréales. Le garçon détestait cette vie-là. Il ne pouvait même pas se distraire en faisant du vélo ou en regardant la télévision. Il n’en avait pas. Il ne pouvait que rêver d’une vie meilleure. Habiter une de ces grandes maisons magnifiques qui se situaient dans les extrémités de la ville. Avoir tout ce qu’il voulait. Que sa maman ne fasse plus les trottoirs et qu’elle se marie avec un homme riche qui l’aimerait pour la femme merveilleuse qu’elle était et qui ne rejetterait pas son gosse… Malheureusement tout cela n’était que des songes impossibles à réaliser.

Avec la prostitution, Saphir avait réussi à mettre assez d’argent de côté pour que son fils aille dans un lycée où les élèves venaient d’un monde moins défavorable. Bien entendu, le gamin devait se taper une heure trente de transport tous les matins et tous les soirs pour aller là-bas et revenir chez lui. Mais il s’en fichait. Là-bas, il avait enfin trouvé un peu d’espoir d’arriver plus tard dans un monde meilleur. Mais ayant de très grosses lacunes scolaires, il dût s’inscrire à des cours de tutorat après son second redoublement de classe. Sa tutrice était une jeune et jolie fille rousse à l’allure gothique. Spencer, qui était si solitaire avant de la rencontrer, se lia très vite d’amitié avec elle. Elle se prénommait Lindsey Aurore Callahan. Un prénom doux à prononcer et qui sonnait comme une poésie chez l’adolescent. Lui qui restait à l’écart de tout le monde afin que les gens n’apprennent pas où il vivait et qui était sa mère, avec le temps, Lindsey avait réussi à l’apprivoiser. Spencer lui confiait énormément de choses sur sa vie. Elle était la seule à ne jamais le juger. Bien évidemment, jamais il n’avait osé amener celle pour qui son cœur battait la chamade chez lui. Il avait trop honte de son milieu. Même si la rouquine lui fit découvrir des tas de choses aussi diverse que variées, de son côté, il lui montrait quelques coins calmes et partageait ses écouteurs avec elle pour lui faire découvrir ses goûts musicaux.

Lindsey savait presque tout sur lui. Du métier de sa maman à toutes les humiliations qu’il avait subi et subissait encore. A exception d’un fait : les sentiments que Spencer éprouvait pour elle. Il était tombé follement amoureux d’elle et s’était devenu un supplice pour lui de ne pas se pencher vers elle et de goûter à ses lèvres. Il ne se trouvait pas assez bien pour la jeune femme. Elle, qui était fille d’infirmière et dont l’avenir dans la médecine était déjà tout tracé. Qu’avait il lui pour lui arriver à la cheville ? Rien. Absolument rien. L’amour et l’eau fraîche n’étaient pas suffisants pour convoiter le cœur de la demoiselle. Lui qui savait avec peine lire et écrire. Lui qui n’était qu’un fils de pute comme certains aimaient si bien l’appeler. Il avait su qu’il l’aimait depuis ce soir là où elle l’avait emmené écouter un concert qu’elle donnait avec son groupe. Après la présentation, folle de joie, elle s’était jetée dans ses bras. Il l’avait serré contre lui en la félicitant. Caressant sa chevelure de feu, il avait enfoui sa tête dans le cou de Lindsey pour respirer à plein poumon ce parfum qu’il adorait. Mais ayant peur qu’elle découvre ses sentiments, il n’était pas rare que Spencer se fasse plus distant de temps à temps. Préférant observer sa chérie de loin. Cela lui crever le cœur de la voir se faire courtiser par d’autres étudiants. Mais jamais il n’avait rien dit. Les autres étaient dignes d’elle contrairement à lui. Avoir le rôle de meilleur ami était le seul qui lui était destiné pour être proche de la rouquine.

N’ayant jamais eu d’espoir d’être un jour en couple avec elle, il s’y était fait. Déprimant dans son coin, il ne se lassait pas de dessiner des portraits d’elle. Il était incapable de comptabiliser le nombre de croquis. Ne cessant pas d’en faire des nouveaux. Lindsey savait qu’il ne se débrouillait pas trop mal en art. Mais jamais elle ne vit un seul de ses chefs d’œuvre. Là encore Spencer avait eu bien trop peur qu’elle découvre son amour secret pour elle et qu’il perde à jamais son amitié.

Pour son seizième anniversaire, le garçon offrit à Lindsey un bracelet d’amitié. Certes ce n’était pas grand-chose vu comme cela. Mis cela  signifiait énormément pour lui. En passant l’objet de laine autour du poignet de la demoiselle, il s’était promis mentalement de faire une déclaration à sa meilleure amie si elle était toujours célibataire au moment où le bracelet céderait. Mais ce qui ne fut pas le cas…

Pour son dix-huitième anniversaire, Spencer fut agréablement surpris de recevoir de Lindsey un comics de Spiderman. Tous les soirs, le lycéen feuilletait les pages de ce livre qui était devenu son préféré avant d’aller se coucher. Il ne savait comment la remercier pour ce si beau présent. Son cadeau à lui semblait bien pathétique à côté de celui-là.

Le reste du lycée se passa comme la première année jusqu’un soir du mois de mai 2004 où Saphir se fit assassiner. Spencer, qui était venu rechercher sa maman à son travail, vit toute la scène de l’agression. Un homme que la prostituée semblait connaitre depuis longtemps se disputait avec sa cible. D’après les quelques bribes que le garçon avait entendu, l’autre reprochait à sa mère de vouloir sortir de la prostitution. Il ne supportait pas de perdre une de ses filles. Saphir avait beau s’excuser, expliquant qu’elle voulait trouver un autre travail plus décent pour elle et son garçon, elle n’eut que le temps d’apercevoir son fils et lui faire signe de partir lorsque l’arme blanche traversa son cœur sans pitié. Une porte non verrouillée non loin de Spencer le sauva d’une mort certaine. L’agresseur partit, le fils retrouva immédiatement sa mère. Ne sachant pas quoi faire, en pleurs, il prit sa pauvre mère dans les bras. Saphir lui donna son collier en or, seul objet de valeur qu’elle possédait de sa propre mère et lui souffla avec peine un dernier je t’aime avant de rendre l’âme. Elle mourut ainsi en compagnie de son enfant tant aimé. Ce dernier resta auprès d’elle jusqu’à ce que la police arrive et le vire de la scène de crime. Il fut bien entendu mis en garde à vue pendant quarante-huit heures avant d’être relâché. Suite à ce drame qui bouleversa à jamais la vie du lycéen, il décida d’arrêter les études après le lycée. Laissant d’abord passer le bal de promo.

A vingt ans, Spencer se retrouva orphelin. Il dût apprendre à se débrouiller tout seul pour survivre. En sortant de prison, lorsqu’il voulut rentrer chez lui, le propriétaire avait déjà changé les serrures et prit d’autres locataires. Le jeune homme ne put récupérer que quelques affaires à lui dont les portraits et le comics de Lindsey. Heureusement que Saphir lui avait donné un souvenir d’elle avant de décéder, sinon il n’avait rien de sa mère. Devenu sans domicile, il longea les rues malfamées durant des heures avant de trouver une ruelle calme où passer sa première nuit. Située derrière un restaurant chinois, il trouva un grand carton où il s’installa et cacha tout ce qu’il lui restait comme affaires. Il sanglota la nuit entière la perte de sa maman. Il était inconsolable. Il pensait beaucoup à Lindsey qu’il n’avait plus vu depuis près d’une semaine et qui lui manquait déjà beaucoup. L’orphelin savait où elle habitait mais n’osait pas aller la voir. Il était dans un sale état. Ses vêtements portés depuis plusieurs jours étaient souillées. Il commençait à sentir mauvais. Et lorsque le pauvre croisa un élève de sa classe et demanda des nouvelles de sa meilleure amie, ce dernier lui annonça que la rouquine le cherchait désespérément. Ne pouvant pas demeurer loin d’être longtemps, Spencer se trouva un loyer pour sans-abris. Par chance, si on peut cela comme ça, il restait une place, le jeune homme s’installa donc. Il se prit une bonne douche et changea de vêtements. On lui avait prêté quelques habits qui étaient un peu trop grands pour lui mais peu importe. Le temps qu’il soit propre et présentable. Puis fila à la rencontre de Lindsey à la sortie de ses cours. Lorsqu’il la vit, sans dire un mot, il alla se blottir dans ses bras. Il avait un cruel besoin de réconfort. Entre temps, la rouquine avait appris dans les journaux pour le drame. Par fierté, jamais Spencer ne lui apprit qu’il s’était retrouvé à la rue et vivait dans un foyer. C’était aussi par honte. Ne voulant pas que sa mère soit enterrée à même la terre, il avait réussi très vite à se trouver un job d’escort boy. La patronne étant compréhensible vis-à-vis de l’histoire de sa nouvelle recrue, elle lui fit une avance de salaire assez importante afin que Saphir ait des obsèques convenables. En échange, afin que le lycéen ne parte pas sans travailler pour rendre ce qu’il lui doit, elle garda en gage le collier en or de la prostituée.

Au début, Lindsey ignorait ce que faisait son meilleur ami tous les soirs. Elle ne le voyait pour ainsi dire presque plus. D’autant plus que les notes scolaires de ce dernier rechutaient. Il était fatigué. Mais ne se plaignait jamais de son sort. Un après-midi peu avant le bal de promo, la rouquine lui proposa d’aller à la fête avec elle. Elle n’avait pas de partenaires pour y aller et savait que son pote ne cherchait pas vraiment à y aller. Spencer hésitait. Il était toujours en deuil. Mais elle réussit à le convaincre en lui disant que cela lui ferait du bien et qu’il devait se changer les idées.

Le soir du dit bal, le garçon était venu chercher sa belle chez elle. Ce fut l’unique fois où il se rendit à cette adresse-là car la maman de Lindsey n’aimait pas voir sa fille trainer avec ce minable comme elle aimait si bien appeler le beau brun. La rouquine était splendide. Son meilleur ami eut le souffle coupé en la voyant sortir de chez elle. Sa robe de bal lui allait à merveille. Le pauvre se sentait bien misérablement vêtu à côté d’elle. Dans son costard prêté par une des bénévoles du foyer. En guise de fleurs, Spencer avait cueilli quelques roses dans un jardin, non sans se piquer les doigts. Durant la soirée il y eut plusieurs styles de danse. Dont des slows. Les deux amis piétinèrent lentement sur la piste de danse. S’enlaçant l’un contre l’autre, Lindsey lui annonça qu’elle entrait en faculté de médecine. Il était heureux pour elle mais aussi triste à la fois. Car avec les études de la jeune femme, il savait qu’il ne pourrait plus la voir comme il le voudrait. Cela lui déchirait le cœur. Lui qui restait éperdument amoureux d’elle. Mais ne dit rien. Tout ce qui comptait était le bonheur de sa meilleure amie. Légèrement alcoolisés, durant cette chanson, durant ce slow, ils s’embrassèrent sur les lèvres. Ce fut le tout premier baiser de Spencer. Et il fut extrêmement heureux de le partager avec Lindsey. Mais suite à cet acte, tous les deux bien trop timides pour assumer ce qu’il venait de se produire, ils décidèrent de faire comme si de rien n’était. Le jeune homme sacrifia volontairement son amour pour elle afin de ne pas être un frein, un boulet pour elle.

Plus d’une décennie passa depuis l’époque du lycée. A ce jour, Spencer avait trouvé un logement qu’il perdit il y a six mois des suites d’une baisse de régime dans son métier d’escort. Ayant moins de clientes, il n’arrivait plus à payer la totalité de ses charges et étant redevable de plus de trois mois de loyers son bailleur le mit à la porte. Lindsey profita donc de l’occasion de l’héberger chez elle. Elle avait appris pour le métier de son ami et ne le jugeait pas. Devenue maman d’une petite Eleanor âgée de deux ans et demi, elle demanda à Spencer, en échange d’être logé et blanchi, de l’aider à garder sa gamine pendant ses gardes. Chose que tonton Spencer accepta avec plaisir.

Le mois passé, lors d’une soirée où les deux amis de longue date se remémoraient des souvenirs de lycée, une chose en emportant une autre, ils échangèrent un second baiser. Le jeune homme se rendit compte à ce moment-là que ses sentiments pour la rouquine étaient toujours présents en lui. Cela était la raison pour laquelle il ne s’était jamais mis en couple avec personne. Il attendait patiemment qu’elle lui ouvre aussi son cœur. Tout en étant pleinement conscient qu’il n’avait que très peu de chances pour que cela arrive un jour. Après tout Lindsey avait connu l’amour auprès d’un autre homme. Mais aussi la déception amoureuse. Elle n’était pas spécialement prête à se remettre en couple de sitôt. Pour soigner son chagrin d’amour, Spencer dessinait inlassablement sa belle. Esquivant ainsi ses fantasmes qu’il ne pouvait réaliser seul. Tout cela sans que la principale concernée ne le sache bien entendu…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Jeu 16 Avr - 21:43

Bienvenue !
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Jeu 16 Avr - 21:46

Bienvenue à toi ! DC
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Crédits : Poupi
Messages : 4311
Points : 19672
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 32
Je vis à : Manhattan
Métier : Médecin
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Jeu 16 Avr - 21:59

Bienvenue officiellement 92

_________________
Stop letting fear rule your life
«So then learn to conquer your fear. This is the only art we have to master nowadays: to look at things without fear, and to fearlessly do right.»
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Jeu 16 Avr - 22:01

Bienvenue :D
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Jeu 16 Avr - 23:58

Bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : avatar:©pandora; signa:©anaëlle; gif et image:©yourssincerlylarry & ?
Messages : 2933
Points : 17417
Date d'inscription : 08/03/2015
Age : 27
Je vis à : #24, Bronx
Métier : barman & prostitué
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Ven 17 Avr - 8:52

Welcoooooooooome sur WITS !!! 99
Bon courage pour ta fichette 36
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4595
Points : 24938
Date d'inscription : 14/11/2012
Métier : Maitre du Jeu
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Ven 17 Avr - 9:14

BIENVENUE sur le forum et bonne chance pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.written-in-the-stars.com

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 35
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Ven 17 Avr - 23:01

Merci coeur2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 28
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Ven 17 Avr - 23:11

18 parfois je voudrais être une cougar pleine aux as pour m'offrir les services d'un jeune homme xD

Contente de te voir ! Bonne continuation de fiche !

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Sam 18 Avr - 14:00

bienvenue sur le forum Smile bon courage pour ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 35
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Sam 18 Avr - 17:31

A défaut d'être une couguar, on pourra se trouver une autre lien si ça te dit Hally. Razz

Merci à vous deux. coeur2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Dim 19 Avr - 13:24


ANDREEW DC
Super choix 55

Bienvenue sur WITS gaga
Contente que ton amie et toi soyez enfin parmi nous 06

J'adore le choix du métier, ça change des flics et médecins 58 67
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Dim 19 Avr - 14:11

Bienviendue !!!!
Andrew...
04 72

Revenir en haut Aller en bas

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 35
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Dim 19 Avr - 17:05

Merci les filles ! coeur2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4093
Points : 13814
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 28
Je vis à : Manhattan, au N°103, en colocation avec Thor, mon petit chat trop craquant ! Et aussi ma tarte aux pommes, Carly.
Métier : Blogueuse
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Lun 20 Avr - 20:37

Il nous manque ta ville d'origine dans la première partie de ta fiche mon loulou. Je lis tout ça ce soir quand je serai libre, parce que ta fiche me fais envie DC et je te valide après rectification de ce petit détail ! coeur1

_________________



«Un jour viendra où tu te rendras compte que tourner la page était la meilleure décision, car tu réaliseras que ce chapitre n'avait rien de plus à te raconter».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 35
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Lun 20 Avr - 21:28

Oups désolée ! J'avais zappé ce petit détail. -_-'
J'espère que ça ira sinon tu me diras les modifs à effectuer. ^^
Merci d'avance. coeur2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ∞ Adulez-moi

avatar

Messages : 4595
Points : 24938
Date d'inscription : 14/11/2012
Métier : Maitre du Jeu
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Lun 20 Avr - 22:31


Au top du top mon loupiot

Bravoooooo !



Félicitations ! Tu fais partie de la liste des membres validés de WITS ! pompom Et pour l'occasion, tout le monde fait péter la bouteille à ton honneur alcool Mais attention, ce n'est pas terminé maintenant, il te reste deux ou trois trucs à faire comme avoir pleins d'amis ! Eh oui ! Va donc découvrir le monde des fiches de liens de la mort qui tue, te trouver un logement qui claquera sa maman et court vite RP avec nous tous ! 36 Si tu es sympa tu peux aller voter sur les Tops Sites, au moins tu nous fileras un coup de patte pour que l'on soit un peu plus connu. 62 Et si tu te sens seul, crées-toi donc un scénario d'amour (ou non). Le plus important reste que tu nous aimes fort fort fort (allez ne mens pas on le sait !). 68 gaga coeur2


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.written-in-the-stars.com

FOSSILE ∞ Toujours au top

avatar

Crédits : inconnu
Messages : 3178
Points : 8545
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 35
Je vis à : Bronx
Métier : Papa & bibliothécaire
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux... Lun 20 Avr - 22:46

Merci ! coeur2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux...

Revenir en haut Aller en bas

Spencer Flint | Il en faut peu pour être heureux...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Il en faut peu pour être heureux
» Il suffit d'un rien pour être heureux [pour élèves]
» Il en faut peu pour être heureux [Abygaïl Scavo, Maeva Hellsoft, Samaël Smith]
» Aiden J. Kent // Il en faut peu pour être heureux
» Snežana ~ Où il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WRITTEN IN THE STARS :: T'es qui au juste ? :: 3615 - Ma life :: T'es des nôtres mon pote !-